Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Ven 20 Sep 2019 04:07

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 165 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: écologie
MessagePosté: Lun 5 Nov 2018 00:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 524
Une vidéo intéressante sur l'efficacité des voitures hybrides.

Par rapport à ce que disait Narduccio, la seule différence est l'efficacité très réelle des voitures hybrides japonaises.

https://www.youtube.com/watch?v=YbNmzvg83Nc&feature=share


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: écologie
MessagePosté: Jeu 29 Nov 2018 11:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 524
La revendication des gilets jaunes contre l'augmentation du prix des carburants s'inscrit pour moi dans une contestation de la pression fiscale.

Il faut dire qu'on atteint des sommets : Christophe Barbier - dont j'imagine qu'il a des sources fiables - racontait récemment que Bercy avait envisagé de taxer les oiseaux domestiques et commentait "mais quel est le fou, à Bercy, qui a pu imaginer une taxe pareille ?" (En réalité ce n'est certainement pas un fou isolé : pour qu'une idée de taxe soit "envisagée", c'est qu'elle a fait l'objet d'une pré-étude, j'imagine.)

Le problème c'est que l'augmentation des carburants est venue téléscoper la question écologique.

Du coup on lit beaucoup sur Facebook que la France ne représente que 1% du CO2 mondial, et donc qu'il est inutile de se battre sur ce sujet.

perso, je pense que ce n'est pas parce qu'on ne représente que 1% de la planète qu'on peut se considérer irresponsable et ne pas faire notre part.

Si tout le monde raisonne comme ça...

L'imbécilité de la taxe carbone (une invention de Ségolène Royal, au passage) a mis un désordre complet dans les esprits, en faisant croire aux gens que la lutte contre le réchauffement climatique allait obliger tout le monde à payer des prix de fous à la pompe.

Alors qu'en réalité c'est au gouvernement, celui là et les suivants, de proposer des solutions techniques acceptables.

Ségolène Royal, je le signale parce que ça passe les bornes, qui se permettait hier de déclarer :"le gouvernement n'a pas le droit de prendre des décisions comme celle-là qui mettent le peuple en fureur." En oubliant que la taxe carbone était conçue dès le départ comme une taxe qui devait augmenter régulièrement, et donc que le gouvernement ne fait qu'appliquer ce que Ségolène Royal avait prévu. (Je ne commente pas davantage, chacun jugera.)

Prétendre qu'on va lutter contre le réchauffement climatique en augmentant les prix des carburants est insensé, et totalement déconnecté des soucis financiers de nombreux Français. Sans parler des gens, très nombreux, qui ont des trajets obligatoires en voiture. Bref, on voudrait dégoûter les Français de l'écologie qu'on ne s'y prendrait pas autrement. C'est tellement facile à mettre en oeuvre, l'écologie punitive...

-------------------------------------------
Autrement, une annonce récente qui mérite d'être signalée :

Hyunday vient de sortir la première voiture à pile à combustible alimentée à l'hydrogène, avec une autonomie de 700 km, et dont on fait le plein d'hydrogène liquide exactement comme avec du GPL.

Bon, c'est une première : Le Hyunday Nexo est un 4x4 hors de prix (70 000€) mais ça va s'améliorer et le prix va baisser avec la production en grande série.
https://www.caradisiac.com/hyundai-nexo-l-hydrogene-a-partir-de-72-000-eur-169687.htm

Là on commence à entrevoir une voiture familiale sans CO2. Il faudra sans doute quelques années pour que cette solution devienne accessible en prix, mais elle a l'avantage d'une mise en oeuvre possible sans infrastructures lourdes de distribution, comme les stations qui proposent du GPL.

Je le signale aussi parce que je suis tombé récemment sur un reportage sur un procédé nouveau de fabrication d'hydrogène, mais c'est encore au stade du laboratoire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: écologie
MessagePosté: Ven 30 Nov 2018 08:32 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2584
Localisation: Alsace, Colmar
pierma a écrit:
Du coup on lit beaucoup sur Facebook que la France ne représente que 1% du CO2 mondial, et donc qu'il est inutile de se battre sur ce sujet.

perso, je pense que ce n'est pas parce qu'on ne représente que 1% de la planète qu'on peut se considérer irresponsable et ne pas faire notre part.


On peut inverser le problème : si tous les pays du monde avaient le même rapport entre le PIB produit et les tonnes d'équivalent CO2 rejetées que la France, les rejets mondiaux seraient divisés par 4 ... et on ne se poserait pas la question de savoir si on va dépasser ou non les +2°C de réchauffement global avant la fin du siècle...

Mais, il est vrai que certains pays "sur-polluent"... si on peut dire

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: écologie
MessagePosté: Mar 10 Sep 2019 22:35 
Hors ligne

Inscription: Mar 21 Jan 2014 10:15
Messages: 397
Narduccio a écrit:
Mars 2017 ... mais franchement, vous vous foutez vraiment de la gueule du monde ? Aujourd'hui l'action est à 14,750 € : [urlhttps://www.boursorama.com/cours/1rPEDF/]Boursorama, cours de l'action EDF[/url] Vous voyez, il y a eût des gens pour ne pas écouter l'Express. Depuis le 01/01/2018, elle a pris 45% entre son plus bas et son plus haut ... SI vous désirez faire une analyse sur l'action EDF, allez sur les sites des investisseurs financiers. Par exemple (premier exemple trouvé sur une recherche par Qwant) : https://www.tradingsat.com/edf-FR001024 ... 25407.html
Citation:
Une dynamique haussière clairement affirmée sur l'action EDF invitera les investisseurs actifs à se positionner à l'achat, dans le cadre d'une opération de swing trading.

...

Les investisseurs actifs prendront position à l'achat sur le titre EDF au cours de 14.93 € avec un objectif à 17.990 € en ligne de mire. Ils protégeront leur capital en plaçant un stop à 13.990 €.
Maximum atteint brièvement le 8 novembre 2018 à 15,63 €, très loin de l'objectif de 17,99 €. Depuis, baisse à peu près continue. 10,12 € en clôture ce 10 septembre 2019, soit une baisse de 35 % en un an.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: écologie
MessagePosté: Mer 11 Sep 2019 19:20 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2584
Localisation: Alsace, Colmar
Barbetorte a écrit:
Narduccio a écrit:
Mars 2017 ... mais franchement, vous vous foutez vraiment de la gueule du monde ? Aujourd'hui l'action est à 14,750 € : [urlhttps://www.boursorama.com/cours/1rPEDF/]Boursorama, cours de l'action EDF[/url] Vous voyez, il y a eût des gens pour ne pas écouter l'Express. Depuis le 01/01/2018, elle a pris 45% entre son plus bas et son plus haut ... SI vous désirez faire une analyse sur l'action EDF, allez sur les sites des investisseurs financiers. Par exemple (premier exemple trouvé sur une recherche par Qwant) : https://www.tradingsat.com/edf-FR001024 ... 25407.html
Citation:
Une dynamique haussière clairement affirmée sur l'action EDF invitera les investisseurs actifs à se positionner à l'achat, dans le cadre d'une opération de swing trading.

...

Les investisseurs actifs prendront position à l'achat sur le titre EDF au cours de 14.93 € avec un objectif à 17.990 € en ligne de mire. Ils protégeront leur capital en plaçant un stop à 13.990 €.
Maximum atteint brièvement le 8 novembre 2018 à 15,63 €, très loin de l'objectif de 17,99 €. Depuis, baisse à peu près continue. 10,12 € en clôture ce 10 septembre 2019, soit une baisse de 35 % en un an.


Et ?

Si vous vous suivez le cours de l'action EDF, vous savez l'incertitude qui pèse sur son avenir : le projet Hercule. Donc, de l'incertitude sur le devenir de l'entreprise, sur le périmètre de l'éventuelle partie qui sera nationalisée, les conditions de cette renationalisation, ... Bref, un tas de choses qui font que les investisseurs attendent un horizon plus clair. Je vais faire un pari, le cours de l'action restera bas tant que cet horizon ne sera pas éclairci et tant que le gouvernement ne donnera pas des signaux clairs sur ce qu'il compte faire avec l'entreprise... Si vous suivez le cours de l'action, vous connaissez Hercule. Si vous connaissez Hercule et que vous n'en tenez pas compte dans votre analyse ... Comment qualifier cela ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: écologie
MessagePosté: Jeu 12 Sep 2019 01:16 
Hors ligne

Inscription: Mar 21 Jan 2014 10:15
Messages: 397
Citation:
Et ?
Ben tout simplement, pour constater que cette entreprise qui, selon vos propos, était recommandée par les analystes, a perdu perdu 35% de sa valeur en un an et les deux tiers depuis son introduction en bourse en 2005. Si EDF n'était pas confrontée à de gros problèmes, il n'y aurait pas de projet Hercule. En fait, les analystes recommandaient et recommandent toujours de rester à l'écart du titre EDF.

Normalement, la perspective d'une renationalisation de l'activité la moins rentable devrait booster le cours, ce qui n'est pas le cas, ou pas encore en tout cas. L'incertitude qui pèse sur EDF est surtout l'incertitude sur la filière nucléaire avec l'EPR qui est un tonneau des Danaïdes à quoi il faut ajouter épisodiquement des annonces comme celle-ci, en date du 11 septembe 2019, qui n'incite pas les investisseurs à l'enthousiasme : L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé mercredi avoir placé sous surveillance renforcée la centrale nucléaire de Flamanville "à la suite des difficultés rencontrées sur ce site par EDF depuis mi-2018". En juillet, le directeur général de l'ASN avait convoqué le directeur de la centrale après avoir constaté des "déficiences dans la maîtrise des gestes techniques associés à certaines activités d’exploitation, le nombre élevé d’événements significatifs liés à des défauts de maintenance et des défauts de surveillance des prestataires, la mauvaise maîtrise de certaines opérations de maintenance ainsi que la qualité insuffisante des documents qui lui étaient transmis".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: écologie
MessagePosté: Jeu 12 Sep 2019 16:10 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2584
Localisation: Alsace, Colmar
Barbetorte a écrit:
Citation:
Et ?
Ben tout simplement, pour constater que cette entreprise qui, selon vos propos, était recommandée par les analystes, a perdu perdu 35% de sa valeur en un an et les deux tiers depuis son introduction en bourse en 2005. Si EDF n'était pas confrontée à de gros problèmes, il n'y aurait pas de projet Hercule. En fait, les analystes recommandaient et recommandent toujours de rester à l'écart du titre EDF.

Normalement, la perspective d'une renationalisation de l'activité la moins rentable devrait booster le cours, ce qui n'est pas le cas, ou pas encore en tout cas. L'incertitude qui pèse sur EDF est surtout l'incertitude sur la filière nucléaire avec l'EPR qui est un tonneau des Danaïdes à quoi il faut ajouter épisodiquement des annonces comme celle-ci, en date du 11 septembe 2019, qui n'incite pas les investisseurs à l'enthousiasme : L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé mercredi avoir placé sous surveillance renforcée la centrale nucléaire de Flamanville "à la suite des difficultés rencontrées sur ce site par EDF depuis mi-2018". En juillet, le directeur général de l'ASN avait convoqué le directeur de la centrale après avoir constaté des "déficiences dans la maîtrise des gestes techniques associés à certaines activités d’exploitation, le nombre élevé d’événements significatifs liés à des défauts de maintenance et des défauts de surveillance des prestataires, la mauvaise maîtrise de certaines opérations de maintenance ainsi que la qualité insuffisante des documents qui lui étaient transmis".


Si justement vous acceptiez de quitter vos lunettes déformantes. La nationalisation va sûrement concerner la partie la plus rentable de l'entreprise, celle qui génère le plus de cashflow. C'est aussi celle qui demande les plus gros investissements. Puisqu'il faut vous mettre les points sur les i, voici l'état réel de l'entreprise EDF (j'ai copié cela sur une intervention d'une personne très au fait de l'état de la trésorerie du groupe) :
Citation:
L’État ne reprend pas les dettes d’EDF. EDF s’est toujours financée par l’emprunt.
Fin 2018, l’endettement d’EDF est de 33,4 milliards d’€ pour un chiffre d’affaires de 69 milliards d’€ (26 en France) et un EBITBA (création de richesse) de 15 milliards d’€ (6 en France).
En 2000, la dette était de 17 milliards d’€, elle est passée à 42,5 milliards d’€ en 2009 sous l’effet du rachat d’entreprises: British Energy, Constellation (USA), Edison… EDF est présent dans plus de 30 pays.
De 2003 à 2017, 26,8 milliards d’€ ont été prélevées sur les factures d’électricité (CSPE) pour subventionner les ENR.
De 2005 à 2017 EDF a distribué 21 milliards d’€ de dividendes (83% à l’état).
Depuis 2011 EDF doit vendre 25% de sa production nucléaire à prix d’amis à ces concurrents (ARENH).
Suite a une augmentation de capital, l’État a souscrit a hauteur de 3,5 milliards d’€.
EDF dispose de 38 milliards d'€ d'actifs pour le démantèlement/déchets.
Il est aisé d'imaginer qu'EDF serait désendettée si les factures d’électricité avaient servis à payer l’électricité, les dividendes a assurer l’investissement et si ses concurrents produisaient leur propre électricité.
A titre de comparaison, le nucléaire financé par les factures d’électricités fournit entre 70 et 75% de notre électricité. Les ENR a qui la collectivité versera 121 milliards d’€ en subvention ne fourniront que 7% de notre électricité.
L’opérateur, insincere d’après vous, déclare tous les nons respects de règles à l’ASN qui les publie sur son site ce qui permet à Sortir du Nucléaire de s’occuper en faisant le buzz régulièrement avec ces informations. Si l’aviation et les hôpitaux faisaient de même, vous ne prendriez plus l’avion, positif en terme de rejet de CO2, et n’iriez plus a l’hôpital.
La France produit de l’électricité depuis un demi-siècle avec le nucléaire sans aucun problème environnemental et sanitaire. Seuls des consommateurs occidentaux repus et gavés peuvent se payer le luxe d’étaler leur position antinucléaire sur facebook.



Les 6 milliards d'euros de bénéfices produits en France, ils viennent d'où, à votre avis : nucléaire et hydraulique. Malgré l'Arenh. Sans celle-ci, ... les comptes seraient nettement plus positifs. C'est pour cela que le bras de fer entre EDF et le gouvernement est sur la part d'Arenh. Le gouvernement désire qu'elle soit augmentée, pour qu'on puisse prétendre que les concurrents d'EDF aient leur chance sur le marché. Seulement ceux-ci préfèrent gonfler les dividendes, et mener une concurrence à minima contre EDF. EDF aimerait que le gouvernement ouvre les yeux et qu'il voit qu'il est peut-être en train de tuer la poule aux œufs d'or en faisant trop de cadeaux à quelques riches actionnaires. Quant aux anti-nucléaires, ils sont tellement obnubilés par le fait que pour eux, EDF, c'est LE mal, qu'il oublient de voir où est l'intérêt environnemental et que depuis longtemps, ils ont accepté d'être les idiots utiles du lobby pétrolier et gazier.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: écologie
MessagePosté: Ven 13 Sep 2019 13:47 
Hors ligne

Inscription: Mar 21 Jan 2014 10:15
Messages: 397
Les 6 mds€ de bénéfice réalisés en France …

Non pas de bénéfice, mais de résultat brut d’exploitation (ou EBITDA pour les analystes anglo-américains), ce qui est très différent. Le bénéfice du groupe a été de 1,19 Mds€ en 2018, la part du bénéfice réalisé en France devant être de l’ordre de la moité : le bénéfice est donc plus près de 0,6 que de 6, un rapport de 1 à 10. Vous voulez vraiment faire passer des vessies pour des lanternes.

Le résultat brut d’exploitation est un indicateur qui ne tient compte ni du résultat financier ni des amortissements. Faire la distinction entre le résultat d’exploitation et le résultat financier est très sain. Mais, dans une activité aussi capitalistique que celle d’EDF, on ne peut faire abstraction de la destruction de richesse que constitue l’amortissement des investissements. L’EBITDA dans le cas d’EDF ne présente guère d’intérêt. Il n’indique absolument pas la rentabilité à terme de l’entreprise. De toute façon, ce qui compte in fine est le résultat net : il a été de 0,20 € par action en 2018 à comparer au dividende versé de 0,40 € par action. EdF a donc versé à ses actionnaires deux fois plus que ce qu’elle a gagné. Cela ne pourra durer car c’est manger la grenouille. En fait, l’actionnaire très majoritaire qu’est l’État a renoncé à percevoir des dividendes d’EDF. L’État est rémunéré en augmentation de capital à son profit ce qui dilue la part des actionnaires minoritaires.
Les marchés financiers ne sont pas toujours rationnels mais ils ne sont pas complètement fous. A terme les choses y sont toujours payées à leur prix. Une entreprise qui ne vaut plus sur les marchés financiers que le tiers de ce qu’elle valait il y a quinze ans n’est certainement pas une poule aux œufs d’or. Les investisseurs n’ont pas d’état d’âme. Ils ne voient pas le mal et le bien, mais le rentable et le non-rentable. Pour Greenpeace, EDF est le mal. Pour les investisseurs, ce n'est pas le mal, c'est tout simplement une valeur dans laquelle ils n’ont pas confiance.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: écologie
MessagePosté: Ven 13 Sep 2019 16:38 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2584
Localisation: Alsace, Colmar
Barbetorte a écrit:
Les 6 mds€ de bénéfice réalisés en France …

Non pas de bénéfice, mais de résultat brut d’exploitation (ou EBITDA pour les analystes anglo-américains), ce qui est très différent. Le bénéfice du groupe a été de 1,19 Mds€ en 2018, la part du bénéfice réalisé en France devant être de l’ordre de la moité : le bénéfice est donc plus près de 0,6 que de 6, un rapport de 1 à 10. Vous voulez vraiment faire passer des vessies pour des lanternes.

Le résultat brut d’exploitation est un indicateur qui ne tient compte ni du résultat financier ni des amortissements. Faire la distinction entre le résultat d’exploitation et le résultat financier est très sain. Mais, dans une activité aussi capitalistique que celle d’EDF, on ne peut faire abstraction de la destruction de richesse que constitue l’amortissement des investissements. L’EBITDA dans le cas d’EDF ne présente guère d’intérêt. Il n’indique absolument pas la rentabilité à terme de l’entreprise. De toute façon, ce qui compte in fine est le résultat net : il a été de 0,20 € par action en 2018 à comparer au dividende versé de 0,40 € par action. EdF a donc versé à ses actionnaires deux fois plus que ce qu’elle a gagné. Cela ne pourra durer car c’est manger la grenouille. En fait, l’actionnaire très majoritaire qu’est l’État a renoncé à percevoir des dividendes d’EDF. L’État est rémunéré en augmentation de capital à son profit ce qui dilue la part des actionnaires minoritaires.
Les marchés financiers ne sont pas toujours rationnels mais ils ne sont pas complètement fous. A terme les choses y sont toujours payées à leur prix. Une entreprise qui ne vaut plus sur les marchés financiers que le tiers de ce qu’elle valait il y a quinze ans n’est certainement pas une poule aux œufs d’or. Les investisseurs n’ont pas d’état d’âme. Ils ne voient pas le mal et le bien, mais le rentable et le non-rentable. Pour Greenpeace, EDF est le mal. Pour les investisseurs, ce n'est pas le mal, c'est tout simplement une valeur dans laquelle ils n’ont pas confiance.


.... L'Edibat est la capacité de générer de l'excédent. Cet excédent est utilisé de diverses manières. EDF pourrait se désendetter plus vite, si on décidait de ne pas distribuer de dividende. On pourrait aussi faire le choix de moins rembourser les créanciers (surtout maintenant où sur certains marchés on peut emprunter à des taux négatifs ...), et donc d'avoir un bénéfice plus élevé. Je vois donc que vous comprenez très bien ces questions, au vu de vos réponses, un peu plus tôt, on pouvait avoir des doutes. Merci de les avoir levé. Au fait, c'est quand que vous êtes de mauvaise foi ? Quand vous racontez n'importe quoi par dogmatisme, ou quand vous nous montrez que vous savez les choses ? Je pose très sérieusement la question, car là, on voit 2 Barbetorte. Un qui utilise des arguments éculés et qui ne correspondent à aucune réalité et un qui sait de quoi on parle. C'est à quel moment que vous prenez les participants des conversations auxquelles vous participez pour des idiots ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: écologie
MessagePosté: Ven 13 Sep 2019 16:46 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2584
Localisation: Alsace, Colmar
Barbetorte a écrit:
Pour les investisseurs, ce n'est pas le mal, c'est tout simplement une valeur dans laquelle ils n’ont pas confiance.


Vous auriez dû aller un peu plus loin dans votre raisonnement. Dommage que vous vous arrêtez sans aller plus en avant... Mais, peut-être que vous vous êtes arrété à temps, avant de dire la raison pour laquelle les investisseurs ont des doutes ?

La Cour des Comptes l'a exprimé clairement, divers analystes l'ont aussi exprimé clairement. Dit en termes simples, EDF se retrouve dans une situation assez improbable où elle doit aider plusieurs de ses concurrents en leur fournissant une électricité à un prix plus bas qu'il ne lui en coûte réellement. Un certain nombre de ses concurrents sont subventionnés. D'ailleurs, la partie d'EDF qui va rester sur le marché est justement la partie qui devrait le plus bénéficier des subventions grâce aux investissements massifs qu'elle fait en faveur des ENR. Quand ces investissements cesseront, ... Et, alors qu'on prétend faire une Transition Énergétique en faveur de l'environnement avec pour objectif annoncé de diminuer les rejets de GES, on sait déjà qu'on ne va pas atteindre les objectifs parce que les milliards dépensés le sont à mauvais escient en mettant en concurrence 2 sources d'énergie faiblement carbonées sans que celles qui sont émettrices de GES ne soient spécifiquement visées par les mesures prises...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 165 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com