Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Jeu 19 Oct 2017 18:12

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Religions, radicalisme et violence
MessagePosté: Lun 15 Juin 2015 08:22 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
Une présentation d'anthony : « La violence n’est pas compatible avec la religion » (j'ai coupé lés passages les plus anti musulmans)

"Cette phrase, avec quelques variantes selon ceux qui l’émettent, est devenue un véritable leitmotiv. C’est François lui-même qui la répète et après lui quelques cardinaux et ainsi de suite…

La religion devient ainsi plus qu’un concept général, une entité spécifique de plus en plus utilisée plutôt que d’évoquer une « religion » précise. Dans la pratique, les religions, selon leur dénomination exacte, ne deviennent plus alors que des sous-catégories, avec leurs spécificités secondaires, de la religion en général.

Finalement, cela conforte l’idée que, par exemple, peu ou prou, l’islam ou le catholicisme, c’est la même chose à quelques variantes près, l’église s’appelant mosquée, le curé imam, le carême ramadan

Si bien que le radicalisme religieux devient un fourre-tout dans lequel on peut mettre le radicalisme musulman et le christianisme « radical ». Face à ces débiles amalgames, il est toujours bon de revenir à la réflexion de Bat Ye’Or, la grande historienne du sort des chrétiens et des juifs « entre jihad et dhimmitude » : « Moi, juive, je dois reconnaître que lorsque des chrétiens commettent des massacres, ce n’est pas selon l’imitation de Jésus-Christ, alors que lorsque des musulmans égorgent, c’est souvent selon le modèle de Mahomet ». (voir les « hadîths » et la Sira…)

Le radicalisme islamique, c’est l’application stricte de la charia avec ses châtiments (fouet, lapidations, amputations…). Le christianisme radical, c’est l’amour de Jésus, l’amour du prochain, c’est le renoncement à soi-même, c’est la pauvreté, la chasteté, le refus absolu de la haine. Folie le plus souvent aux yeux des hommes, folie d’un idéal inaccessible à la plupart car rares sont les François d’Assise et les Catherine de Sienne.

Confondre les deux radicalisations est d’abord tout simplement un déni. "

Avec deux remarques : en pratique bien des musulmans furent pacifiques (à commencer par les musulmans d'Algérie entre 1871 et 1945) et bien des chrétiens furent violents (croisades, guerres de religion, etc ). La radicalisation n'est peut être pas liée aux textes sacres et à leur lecture mais peut être à d'autres éléments


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Religions, radicalisme et violence
MessagePosté: Lun 15 Juin 2015 22:54 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Sam 1 Déc 2007 13:34
Messages: 97
Quel est le but exact de votre message marc30? Démontrer que l'islam est par essence une religion très meurtrière et très violente? :roll:

Car votre message est en outre confus et peu clair. Vous avez visiblement un sérieux problème avec l'islam dont vous ne connaissez quasiment rien et avec les musulmans. :roll:

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Religions, radicalisme et violence
MessagePosté: Mar 16 Juin 2015 06:53 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
marc30 a écrit:
Avec deux remarques : en pratique bien des musulmans furent pacifiques (à commencer par les musulmans d'Algérie entre 1871 et 1945)

Je dirais que bien des humains sont pacifiques, et qu'en ce qui concerne l'Algérie de 1972 à 1945, elle fut davantage pacifiée que pacifique, j'entends que la répression coloniale fut de nature à imposer une paix civile comme inter-tribale et inter-communautaire.

Quant aux religions, elles constituent des idéologies spirituelles, caractérisées par l'adoration de divinités. Elles restent en cela des outils dont l'usage relève des utilités morales de ceux qui les emploient. Elles ne sont en soi ni bonnes, ni mauvaises, à l'instar des lames et du feu.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Religions, radicalisme et violence
MessagePosté: Mer 17 Juin 2015 14:44 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 948
Certes cher Marc vous avez raison de rappeler que le texte coranique est beaucoup plus violent que le texte évangélique. En théorie un intégriste chrétien est bien moins dangereux qu''un intégriste musulman. Mais d'un point de vue historique, il me semble clair que les Chrétiens eurent recours à la violence tandis qu'on trouve sans effort des musulmans pieux et pacifiques.

Par ailleurs je crois que Anthony est un intellectuel d'extreme droite.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Religions, radicalisme et violence
MessagePosté: Lun 23 Nov 2015 10:39 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 610
Localisation: Capicursinu-Sophia
Aigle a écrit:
Mais d'un point de vue historique, il me semble clair que les Chrétiens eurent recours à la violence tandis qu'on trouve sans effort des musulmans pieux et pacifiques.

La généralisation d’un comparatif est peut être révélatrice d’une discrimination latente en gestation.
Par quel grand mystère une religion aurait été dans l'histoire plus ou moins pacifique qu’une autre ?
Comment comparer les faits dans des situations historiques qui ne sont pas comparables ?
Je pourrais dans ce cas prendre l'exemple millénaire de la Corse victime pendant des siècles de façon apparente des musulmans avec entre autres l’esclavage. Nous rentrons dans une compétition historique malsaine.

Si on rabâche inlassablement qu’une religion est de paix et que l’autre par essence est coupable de crimes ultimes, on prépare l’extermination de l’autre.
Chaque comparatif discriminatoire est une semence qui finira par germer, et c’est bien celui qui a été désigné comme un coupable de crimes dans les préceptes religieux qui mérite d’être tué.

Si l’un est qualifié de plus pieux et de plus pacifique nous ne sommes pas très loin de « plus pur ».
Prudence : l’identification des plus purs permet aussi d’identifier des impurs.
La présence de purs et d’impurs conduit inévitablement à la suppression des impurs.
La recherche inconditionnelle de la pureté présente des dangers.

Deux clés, deux semences à retenir : discrimination, pureté divine => ce sont les armes les plus efficaces.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Religions, radicalisme et violence
MessagePosté: Lun 23 Nov 2015 10:59 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 610
Localisation: Capicursinu-Sophia
Nous avons très souvent le comparatif trivial de la fameuse tolérance historique, qui est inlassablement répété comme une prière en désignant l'autre d'intolérant.
Constater une tolérance, oui bien sur, mais évitons de la comparer.
Chaque mot est une arme.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Religions, radicalisme et violence
MessagePosté: Lun 23 Nov 2015 11:49 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 610
Localisation: Capicursinu-Sophia
Mettons nous en situation sur un exemple concret :
Dans la prise d’otages de Bamako, la récitation de versets du Coran a été le critère de libération de certains otages.
Ce n’est très certainement pas une spécificité des extrémistes musulmans, quand on extermine sur des critères religieux il n’y a pas de méthode plus morale qu’une autre. Tous les extrémistes religieux de toutes les religions procèderaient de cette façon, quand ils ont le temps de faire un tri.

Partant de ce fait, imaginons que nous, les participants de cette discussion soyons sur une barque en surcharge qui menace de couler et qu’il faille en désigner un à jeter à la mer.
Quel serait votre critère de choix ?
- un volontaire éventuel ?
- l’age ?
- le sexe ?
- la couleur de peau ?
- le statut social ?
- la conviction religieuse : la prière qu’il récite ?
- ….
Quel est selon vous celui qui doit se sacrifier pour sauver les autres ?
Gardez votre choix en tête si cela vous permet de clarifier vos idées.
Des migrants sur des embarcations en surcharge peuvent être confrontés à ce type de choix.
…. sachant qu’actuellement nous sommes tous dans la même galère.
Espérons qu’elle ne soit jamais en surcharge.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Religions, radicalisme et violence
MessagePosté: Lun 23 Nov 2015 12:21 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 742
Quelques exemples ne suffisent certes pas à faire des statistiques fiables.

Mais on a eu ces derniers mois des exemples de migrants traversant la Méditerranée à partir des côtes africaines. Et ce sont les migrants musulmans musulmans qui ont balancé à la mer les migrants non-musulmans (chrétiens je crois).

Mais bon, quand la question du vivre ensemble se posera avec plus d'acuité, il est à craindre que les gens de culture chrétienne, même zombifiés, retrouvent le même réflexe de survie là où ils en ont les moyens.

Je précise que je n'approuve pas ces sombres perspectives que je dresse, et que je ne m'en réjouis pas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Religions, radicalisme et violence
MessagePosté: Lun 23 Nov 2015 12:35 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 610
Localisation: Capicursinu-Sophia
Caesar Scipio a écrit:
Quelques exemples ne suffisent certes pas à faire des statistiques fiables..

Oui, je savais mais j'ai évité d'être plus précis, dans ce type de contexte dramatique cela relève du fait divers, il est très malsain d'accabler une religion sur des faits ponctuels. Comme Bamako qui ne doit pas servir de témoignage.
Actuellement les musulmans doivent souffrir comme tous les autres.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Religions, radicalisme et violence
MessagePosté: Lun 23 Nov 2015 13:34 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 742
Ce n'est pas la religion que j'accable mais ceux de ses sectateurs qui commettent ces actes au nom d'une motivation identitaro-religieuse barbare.

Le fait est que les barbares sont là et pas ailleurs. Tout le monde n'y est pas barbare. Mais la barbarie est en pleine dynamique. Ces gens aiment la barbarie parce qu'il se trouve qu'elle correspond pour eux à une période de grandeur passée qui leur paraît valorisante et qui les rassure sur la perpétuation ou le rétablissement d'un pouvoir patriarcal à leur bénéfice.

Vous remarquerez que c'est dans l'aire de domination culturelle arabe-musulmane Rtats arabes et anciennes zones vassales ou islamisées par les arabes musulmans en Afrique noire) que cela se passe. L'Iran n'est plus un problème. L'Indonésie n'est plus un problème.

Reste le cas très particulier du Pakistan, c est-à-dire le pays des anciens maîtres musulmans de l'Inde qui n'ont jamais digéré de perdre le pouvoir en Inde et d'être devenus un pays périphérique par rapport à l'Inde redevenue le pays de l'hindouisme.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com