Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Jeu 21 Sep 2017 10:34

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: La problématique des micros Etats
MessagePosté: Ven 20 Fév 2009 22:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 20 Fév 2009 16:48
Messages: 24
Je ne sais si ce sujet est à la bonne place, je vous laisse le déplacer si nécessaire.

Un micro état est par définition, un État disposant d'un territoire, d'une superficie minime. Nous pouvons illustrer ce propos avec l'exemple du Vatican,Monaco ou même Tuvalu.

Le territoire est l'un des composants principaux de la construction d'un Etat. Celui ci est donc nécessaire. Il n'y a également pas d' Etat sans population et vice versa.

L'un des droits fondamentaux des États consiste au droit à l'égalité, corolaire du droit au respect mutuel.
Le droit à l'égalité peut s'apparenter comme le droit de participer à la vie internationale, il ne peut se voir exclure. Ainsi, 1 Etat 1 voix.
Ceci dit au vu des missions des Nations Unies, il semble qu'au vu de l'organisation de ses micro Etats, que l'effectivité des missions comme le maintien de la paix reste peu effectif.
Ce problème n'a toujours pas pu être résolu au niveau du droit.

Comment considérez vous ces micros Etats? D'une part, dans les relations internationales mais aussi dans leur rôle au sein des Nations Unies?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La problématique des micros Etats
MessagePosté: Dim 22 Fév 2009 12:18 
Bonjour,

A Paris, les ambassades de quelques micros états ou de certains petits pays sont logés dans un même immeuble.
Tout est une question de moyen en ce monde, le statut du Vatican ou de Monaco, pays riches ont surement des représentations de qualité.
Dans l'absolu, un micro état a les mêmes mécanismes qu'un état classique, si celui-ci est trop pauvre il peut toujours utiliser les offices d'un état plus puissant ou alors faire comme à Paris se regrouper par pragmatisme.
Et puis d'un autre coté, au sujet des Nations Unis, les différences entre le Royaume-Unis membre permanent... et petit pays (par la taille), petite population et l'Inde ou le Brésil, non membre permanent... et grandes nations (par la taille), grandes population, peuvent aussi être sujet au même raisonnement que la place d'un micro état et un état classique.

K


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: La problématique des micros Etats
MessagePosté: Lun 23 Fév 2009 00:01 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juil 2007 16:02
Messages: 1238
Localisation: Montrouge
Un certain nombre de micro-états sont devenus des paradis fiscaux, qui accueillent en secret avec un régime fiscal très avantageux des capitaux privés. Cas de Monaco, du Luxembourg et du Lichtenstein, d'Andorre en Europe.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La problématique des micros Etats
MessagePosté: Lun 23 Fév 2009 01:03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 20 Fév 2009 16:48
Messages: 24
Et quant est il de leur légitimité à être membre des Nations Unies, en sachant qu'en le devenant ils s'engagent à respecter les missions qui leur incombe ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La problématique des micros Etats
MessagePosté: Lun 23 Fév 2009 12:25 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 12 Avr 2008 11:34
Messages: 25
Localisation: Paris
Reine a écrit:
L'un des droits fondamentaux des États consiste au droit à l'égalité, corolaire du droit au respect mutuel.
Le droit à l'égalité peut s'apparenter comme le droit de participer à la vie internationale, il ne peut se voir exclure. Ainsi, 1 Etat 1 voix.

Questions naïves, je ne connais pas grand chose en droit international : quels sont les droits fondamentaux des États ? Où sont-ils codifiés ? Dans la charte de l'ONU ? Auquel cas, il faut signer la charte pour se voir reconnaître ces droits, droits qui pourtant fondent la possibilité de signer la charte ? Il y a quelque chose que je ne comprends pas bien.

_________________
« Que de choses ont été vécues sans avoir été dites ! » Paul Veyne.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La problématique des micros Etats
MessagePosté: Lun 23 Fév 2009 15:23 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juil 2007 16:02
Messages: 1238
Localisation: Montrouge
Il ne semble pas que le droit international ni la charte des Nations Unis contiennent des dispositions sur les missions des Etats et leurs obligations de comportement. Au surplus le grand principe du droit international est le principe de non ingérence dans les affaires intérieures. On s'est parfois écarté de ce principe en cas de génocide notamment, mais le principe tient toujours et le devoir humanitaire d'intervention à la mode il y a quelques années ( Ex Yougoslavie ), n'est plus guère appliqué, en Afrique notamment, dès qu'il y a une opposition d'autres Etats. Des dictatures sont membres des Nations Unies. Le gendarme du monde n'est pas les N.U. mais les Etats Unis, dès lors qu'elles recueillent un consensus, souvent implicite, des grands Etats, sauf exception. A quoi servent donc les N.U. Vaste sujet! C'est un théâtre!

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La problématique des micros Etats
MessagePosté: Lun 23 Fév 2009 22:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 20 Fév 2009 16:48
Messages: 24
Shinji a écrit:
Questions naïves, je ne connais pas grand chose en droit international : quels sont les droits fondamentaux des États ? Où sont-ils codifiés ? Dans la charte de l'ONU ? Auquel cas, il faut signer la charte pour se voir reconnaître ces droits, droits qui pourtant fondent la possibilité de signer la charte ? Il y a quelque chose que je ne comprends pas bien.


Concernant les Droits fondamentaux, ils sont corolaires à la notion de souveraineté des États. Ils viennent tout droit d'une théorie classique : Hobbes, Spinoza,Kant et enfin Hegel. Les droits fondamentaux des États sont apparus lorsque que le Droit International n'était qu'une société anarchique.
Comme chaque citoyen, l' État dispose à son échelle de Droit, afin d'assurer sa liberté.

Parmi eux on compte brièvement :

1/ le droit à la conservation : chaque pays a droit à une vie et à une existence. Il ne peut se voir refuser la vie internationale. Ainsi il est en droit d'assurer sa propre défense.

2/ Le droit à l'indépendance : Chaque pays est indépendant et ne peut se voir contraindre par d'autres États. ( que ce soit des contraintes militaires, économiques ou juridiques)

3/ Le droit à l'égalité : Chaque pays dispose de facultés juridiques. Ainsi par exemple 1 État,1 voix. ( ici on peut soulever le problème des micros États)

4/ Le droit au respect mutuel : cela ressemble au droit à l'égalité, mais c'est une notion psychologique. Ainsi, toute marque de méprise envers un État touche sa préeminence. exemple d'un drapeau Brulé.. ou de l'assassinat d'un ministre Allemand à Pekin lors de la Guerre des Boxers.

5/ Le droit au commerce international , qui lui est plutôt un droit objectif


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La problématique des micros Etats
MessagePosté: Lun 23 Fév 2009 22:21 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 12 Avr 2008 11:34
Messages: 25
Localisation: Paris
D'accord, merci pour votre réponse. Sont-ils des droits présents uniquement dans la tradition philosophique ou sont-ils également transposés dans un texte fondamental (charte, convention, ...) (à l'instar des droits de l'homme) ?

_________________
« Que de choses ont été vécues sans avoir été dites ! » Paul Veyne.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La problématique des micros Etats
MessagePosté: Lun 23 Fév 2009 22:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 20 Fév 2009 16:48
Messages: 24
pas à ma connaissance, du moins de cette façon. Ils peuvent toutefois être invoqués quand ils sont violés.
Par exemple, on peut trouver dans l'article 2 de la charte des Nations Unies de 1945 que "l organisation se fonde sur l'égalité souveraine de ses membres"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La problématique des micros Etats
MessagePosté: Mar 24 Fév 2009 17:57 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 27 Avr 2004 18:38
Messages: 866
Localisation: Région Parisienne
A noter que Monaco, Andorre, San Marin, Sainte Lucie ou Saint-Kitts-et-Nevis (je ne savais même pas que ça existait) sont membres de l'ONU, et leur voix compte autant que celle de la Chine.

Le cas est mal choisi, car la Chine à le droit de veto, mettons l'Inde pour avoir le même ordre d'idée.

Là dessus, je vais voir ou se trouve Saint-Kitts-et-Nevis, dans les Antilles, je suppose.

Edit: C'est dans les Antilles. 42000 habitants.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com