Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Mar 15 Oct 2019 02:21

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Dollar, Euro, Livre sterling
MessagePosté: Dim 6 Oct 2019 22:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 531
Aigle a écrit:
Crée de l'inflation toute création monétaire effectuée à un rythme durablement plus élevé que la croissance économique.

On peut penser qu'actuellement la monnaie s'accumule de manière excessive, laissant penser que la masse monétaire est supérieure aux besoins de l'économie et débouchera sur une hausse des prix nominaux massives.

Actuellement ? ça fait des années que ces deux banques centrales font du "quantitative easing" en imprimant à tour de bras.
ça fait également des années qu'est fixé l'objectif de 2% d'inflation, et qu'on n'arrive pas à l'atteindre. C'est à désespérer de la planche à billets !

Citation:
On peut aussi penser que le dollar et l'euro sont devenus les deux seuls monnaies du monde et donc que le besoin en est énorme car il dépasse les seuls États créateurs de ces devises (par exemple la Chine préfère accumuler des dollars plutôt que des Yuans, idem pour les Russes) .

ça c'est une hypothèse intéressante : les économies sans monnaie solide épongeraient les excédents monétaires US et européens.

Je me permets tout de même de marquer ma surprise au fait qu'un homme comme Alain Minc, à priori bon observateur, et bien informé, n'ait pas relevé le phénomène. Ce qui me laisse un peu perplexe.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dollar, Euro, Livre sterling
MessagePosté: Lun 7 Oct 2019 10:54 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2587
Localisation: Alsace, Colmar
Le dollar et l'euro sont loin d'être les seules monnaies qui comptent. Et chacune d'entre elles ont un rôle différent. Le dollar est devenue une monnaie de réserve. De nombreuses banques nationales ont donc, dans leurs réserves, un stock assez conséquent de dollars. L'euro est la seconde monnaie du classement suivant : Les dix monnaies incontournables de la finance mondiale. Sa spécificité ?
Citation:
c’est la première monnaie mondiale par la quantité de billets en circulation. Monnaie « politique », l’euro permet de faciliter les échanges intracommunautaires et de favoriser la cohésion des politiques économiques des membres de l’UE. Son développement s’est fondé sur le volume important du commerce de la zone euro.


La 3ème place du podium est occupé par la Livre sterling, elle doit sa place au fait qu'il s'agit d'une monnaie de change :
Citation:
Londres occupant une place prépondérante dans les transactions sur devises, la monnaie anglaise demeure incontournable à l’international et est couramment utilisée comme liquidité au marché des changes.


4ème monnaie très influente, mais surtout sur le marché asiatique : le Yen :
Citation:
Devise officielle du Japon depuis 1870, le yen (JPY, ¥) est l’une des monnaies les plus importantes du continent asiatique. Le yen offre de nombreux avantages : en plus de témoigner de l’économie prospère du Japon, cette monnaie est, depuis les années 1990, pratiquement exemptée de taux d’intérêts, ce qui lui octroie une forte valeur marchande. Mais il s’agit d’une monnaie très sensible aux économies des autres pays d’Asie. Autre particularité : l’année fiscale, au Japon, se termine le 31 mars. Les entreprises japonaises en profitent pour rapatrier leurs placements en devises étrangères afin de clôturer leurs comptes et de respecter les ratios imposés par l’autorité des services financiers.


Les autres monnaies sont moins importantes :
Citation:
Moins influentes, mais jouant encore un rôle essentiel dans des domaines particuliers, les autres monnaies de ce classement n’en occupent pas moins une place importante dans l’économie mondiale. Le dollar australien(AUD, $A), classé cinquième, se montre très sensible au prix des matières premières, l’Australie en étant grosse productrice. Cette monnaie, introduite en 1966, est donc liée aux exportations de métaux, de denrées alimentaires ou de gaz naturel. Le dollar canadien (CAD, $ CAN), suivant dans le classement, est très utilisé dans les transactions en rapport avec l’industrie marchande, comme le pétrole, les minerais ou les pierres précieuses.
Franc suisse et yuan chinois

Vient ensuite le franc suisse (CHF). De par la politique monétaire très conservatrice de la Suisse, ses grandes réserves d’or et sa neutralité, sa devise constitue l’une des monnaies les plus stables du monde ainsi qu’une excellente valeur refuge. La monnaie chinoise (CNY) a connu ces dernières années une progression constante et vertigineuse, puisque en trois ans, le yuan a dépassé vingt-deux monnaies dans le classement SWIFT. Talonnant régulièrement le franc suisse, le dépassant parfois, la part du yuan dans l’économie mondiale et dans les tractations financières interpelle les analystes. Certains prédisent même que la « monnaie du peuple », aussi appelée « renminbi », remplacera inéluctablement le dollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale. D’autant plus que depuis quelques années, Pékin ne ménage pas ses efforts pour internationaliser sa devise et en faire la nouvelle référence monétaire mondiale. De nombreux accords bilatéraux ont déjà été passés avec des banques centrales pour faciliter les transactions en yuan.
Dollar de Hong-Kong et couronne suédoise

Le dollar hongkongais (HKD), quant à lui, bénéficie d’un taux de change fixe par rapport au dollar américain (1 HKD pour 0,13 USD) depuis 1993. Enfin, les suédois, très attachés à leur monnaie nationale, la couronne(SEK), ont refusé par referendum le passage à l’euro. Très présente dans le commerce international, la Suède ferme la marche de ce classement.
Et demain ?

Une monnaie ne devient pas internationale par hasard, et chacune d’elles joue un rôle particulier sur les places financières. Mais la montée en puissance du yuan chinois vient perturber un classement jusqu’alors relativement stable. Le grand bond en avant de ces trois dernières années correspond non seulement à une volonté politique de la part de Pékin, mais il reflète aussi la nouvelle place de leader mondial qu’est en train de devenir la Chine. Si le classement SWIFT prend en compte l’ensemble des transactions financières mondiales, les données concernant le yuan sur les seules transactions commerciales le place en deuxième position, devançant ainsi l’euro. Le yuan, bientôt nouvelle monnaie du monde ?


Revenons à la spécificité du dollar, le fait que c'est une monnaie de réserve créé des besoins importants, et comme elle est reconnue au niveau mondial, elle profite de toutes les sphères de prospérités. Car dès qu'un pays génère des excédents, sa banque nationale achète des dollars pour augmenter ses réserves. Le niveau du dollar montre même que les besoins ne sont pas tous comblés. Il n'y a donc pas de raisons que les USA cessent de faire tourner leur planches à billets. Tant qu'il y aura de la croissance mondiale...

Coté euro, c'est le dynamisme de l'industrie et du commerce européen qui est en cause. On va voir ce qui va se passer avec le ralentissement de l'industrie allemande, si aucune autre industrie européenne ne prend sa place de moteur.

La livre sterling devrait continuer à maintenir son rôle de monnaie des échanges, et cela risque d'être une mauvaise nouvelle pour les anglais s'ils entrent en dépression, car la valeur de la livre restant fixée par les échanges sur la place de Londres, celle-ci risque de rester à une valeur élevée.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dollar, Euro, Livre sterling
MessagePosté: Lun 7 Oct 2019 16:06 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 5 Oct 2005 21:39
Messages: 163
Localisation: Lyon-Vénissieux
Citation:
C'est à désespérer de la planche à billets !


Le quantitative easing de la BCE a été insuffisant vue la taille de l'économie européenne.
Si on pouvait faire marcher la planche billet à volonté sans risque d'inflation, un état n'aurait plus besoin de prélever des impôts, il lui suffirait d'imprimer des billets pour payer fournisseurs et fonctionnaires, sans risque d'inflation.
Ce serait trop beau pour être vrai....
Demandez aux vénézuéliens !

_________________
Agissez comme si il était impossible d'échouer.
Winston Churchill.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dollar, Euro, Livre sterling
MessagePosté: Lun 7 Oct 2019 17:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 531
Pouzet a écrit:
Citation:
C'est à désespérer de la planche à billets !


Le quantitative easing de la BCE a été insuffisant vue la taille de l'économie européenne.
Si on pouvait faire marcher la planche billet à volonté sans risque d'inflation, un état n'aurait plus besoin de prélever des impôts, il lui suffirait d'imprimer des billets pour payer fournisseurs et fonctionnaires, sans risque d'inflation.
Ce serait trop beau pour être vrai....

Je vous renvoie à la réaction d'Alain Minc, qui n'ignore pas que l'excès de monnaie génère de l'inflation... mais s'étonne justement qu'il n'y ait pas d'inflation en Europe.
Citation:
Demandez aux vénézuéliens !

Certes. Mais ce n'est pas le seul souci du Vénézuela, où l'économie est gérée de longue date en dépit du bon sens.

On peut parler aussi de la situation de l'Argentine : ce pays est resté durablement traumatisé par la crise monétaire (dans les années 90, il me semble) qui a vu le pesos perdre toute valeur.
A l'origine, cette idée folle d'un parti qui avait tellement tapé dans les caisses et les combines (chacun de ses députés en avait profité, pour situer) et qu'un changement de majorité probable risquait d'envoyer en nombre au fond des geôles. D'où l'idée de faire un cadeau royal aux électeurs : transformer leur bas de laine en pesos en bas de laine en dollars.
On institua donc la parité fixe 1 pesos = 1 dollar. :shock:

Les Argentins se précipitèrent dans leurs banques changer leurs économies, cela dura le temps d'épuiser les réserves en devises des banques, après quoi la valeur du peso (sa valeur réelle, au marché noir) se mit à fondre, puis quasiment à disparaître.
On imagine bien, par exemple, que les fournisseurs pétroliers n'étaient pas prêts à accepter un paiement en pesos pour des dollars. Dans les faits l'économie s'écroula. Il faut imaginer un pays ou les étalages des magasins se vident, parce qu'ils refusent les pesos des clients... et que leurs fournisseurs font de même.
L'Argentine plongea en quelques semaines dans une misère noire. Retour à une économie de troc, tentatives de monnaies d'utilité locale, un cauchemar dont le pays mit plusieurs années à se remettre, si tant est qu'il s'en soit totalement remis. (Entretemps la parité fixe avait été supprimée, mais quand un peuple n'a plus confiance en sa monnaie, le remède n'est pas simple.)

Récemment Christine Lagarde, pour le FMI, indiquait que l'obstacle majeur au sauvetage du pays est la fuite massive des capitaux. Une amie qui a de la famille en Argentine me disait : dès qu'ils ont mis un peu d'argent de côté ils se dépêchent de le convertir. Ils ne parlent qu'en dollars. Trau-ma-ti-sés !

Au passage ça va bien dans le sens de l'hyper-inflation déclenché par un afflux monétaire colossal. Ici il ne s'agit pas de planche à billet, mais le passage à cette parité fixe insensée a joué exactement le même rôle.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dollar, Euro, Livre sterling
MessagePosté: Jeu 10 Oct 2019 16:07 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 5 Oct 2005 21:39
Messages: 163
Localisation: Lyon-Vénissieux
Merci cher Pierma de ce message fort intéressant qui montre les inconvénients des dévaluations et de l'inflation ; les gens n'ont plus confiance dans leur monnaie
Sinon l'idée des argentins d'ancrer le Peso par une parité au $ n'était pas stupide du tout.
Beaucoup de pays ont un tel ancrage notamment HONG KONG comme l'a souligné Narduccio dans un message précédent, et aussi, cas moins connu, Panama dont la devise le Balboa est à parité avec le $ américain depuis sa création en 1903.
Voir wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Balboa_(monnaie).
Et dans ces pays cela marche très bien !

Pour l'Argentine, c'est le ministre de l'économie Domingo Cavallo, qui en 1991 a lié le Peso au $, lien qui a duré jusqu'en2001.
Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Domingo_Cavallo
Or cette politique n'a pas si mal marché que cela, jusqu'en 1998
L'inflation a enfin été maitrisée, pour une fois !
De 1991 à 2001 la croissance annuelle moyenne de l'Argentine a atteint 3,4 % par an, ce qui n'est pas si mal, mais la remontée du $ à la fin des années 1990 a il est vrai fait exploser le système.

_________________
Agissez comme si il était impossible d'échouer.
Winston Churchill.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dollar, Euro, Livre sterling
MessagePosté: Jeu 10 Oct 2019 18:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 531
Pouzet a écrit:
Pour l'Argentine, c'est le ministre de l'économie Domingo Cavallo, qui en 1991 a lié le Peso au $, lien qui a duré jusqu'en2001.
Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Domingo_Cavallo
Or cette politique n'a pas si mal marché que cela, jusqu'en 1998
L'inflation a enfin été maitrisée, pour une fois !
De 1991 à 2001 la croissance annuelle moyenne de l'Argentine a atteint 3,4 % par an, ce qui n'est pas si mal, mais la remontée du $ à la fin des années 1990 a il est vrai fait exploser le système.

Vous me mettez un lien vers un personnage pour le moins controversé. Voici ce que je lis dans l'article de Wiki :
Citation:
Il est l'artisan et l'architecte d'un système financier qui a conduit à la faillite généralisée de l'Argentine (faillite publique et privée), il est contraint de démissionner le 19 décembre 2001 sous la protestation populaire.
Depuis 2001

Domingo Cavallo vit aux États-Unis, ne séjournant pas en Argentine de manière régulière; l'animosité envers lui en Argentine est telle qu'il ne peut sortir sans une forte escorte. Il a été mis en cause des nombreuses fois pour des affaires de pots de vin et d'appels d'offre irréguliers sans avoir des condamnations importantes : dès 1996, il était inculpé dans une vingtaine d'affaires, entre autres pour évasion fiscale et contrebande d'or 6.

Depuis juillet 20062, il est inculpé pour conduite frauduleuse, avec son vice-ministre de l'Économie Daniel Marx, pour une opération d'échange de titres publics menée en 2001, le Megacanje (es), qui aurait fait perdre près de 40 milliards de dollars à l'État 7. L'ex-sous-secrétaire au Trésor des États-Unis David Mulford, alors directeur du Crédit suisse First Boston (CSFB), a été cité à comparaître dans ce procès en septembre 2009


A priori, à vue de nez, il me semble que lier le peso au dollar à parité était une opération dangereuse : elle supposait que le peso puisse soutenir la comparaison dans la durée. (Ce n'est sans doute pas un hasard si les pays que vous citez sont de petits pays. Pour Hong Kong, est-ce encore le cas aujourd'hui ?)

Je regarde l'article sur la crise économique argentine.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_%C3%A9conomique_argentine
(Et j'apprends au passage que Juan Peron a été le fossoyeur de l'économie de son pays, alors que l'Argentine était encore un grand pays avant-guerre.)

Première chose, en 1992 Domingo Cavallo crée le "nouveau peso", et comme il s'agit d'une nouvelle monnaie, il peut bien lui donner la valeur qu'il veut : ce sera donc la valeur d'un dollar. (au passage il jugule un phénomène d'hyper-inflation dramatique.)
Mais ce qui pose problème est de lier la valeur des deux monnaies. Cela se fait à travers un mécanisme que je n'ai pas cherché à comprendre - je suis demandeur de tout éclairage - mais à l'arrivée on assiste bien à l'effondrement de la monnaie, avec des autorités dépassées qui sont obligées de plafonner le montant hebdomadaire des retraits de liquide en banque.
(Tout n'était donc pas faux dans ce documentaire que j'avais en mémoire, y compris concernant la corruption des autorités, mais j'avais compris que cela s'était produit au moment de la déclaration de parité avec le dollar, alors que ce choix a tenu une petite dizaine d'années.)
Citation:
La cause immédiate de la crise est le choix des autorités argentines, au début des années 1990, d'utiliser la technique du currency board (ou caisse d'émission) lié directement au dollar pour stabiliser une économie marquée par une inflation presque permanente depuis la Seconde Guerre mondiale. Ce système très particulier permet l'embellie des années 1990, mais se révèle particulièrement dangereux face aux mouvements erratiques et violents du marché des changes flottants qui suivent la crise économique asiatique. Il sombre lorsque l'économie mondiale entre en récession avec la crise de la bulle Internet au début des années 2000.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com