Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Jeu 27 Fév 2020 06:44

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Bientôt une récession mondiale ?
MessagePosté: Sam 21 Déc 2019 22:57 
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Aoû 2019 22:22
Messages: 162
Le FMI publie deux fois par an – avril et octobre – son World Economic Outlook. Lors de sa conférence de presse organisée le 15 octobre 2019 à Washington, Gita Gopinath, l’économiste en chef du FMI, a indiqué que la croissance mondiale ne devrait pas ainsi dépasser 3 % en 2019.


https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html
Citation:
L’inquiétant trou d’air de l’économie mondiale
Selon le Fonds monétaire international, la croissance mondiale ne devrait pas dépasser 3 % en 2019, soit son rythme le plus faible depuis la crise financière de 2009.
Par Julien Bouissou Publié le 15 octobre 2019

La mise en garde est sans appel. « A 3 % de croissance, il n’y a pas de place pour les erreurs politiques », a prévenu Gita Gopinath, l’économiste en chef du Fonds monétaire international (FMI), en dévoilant les dernières perspectives économiques pour 2019, mardi 15 octobre. Et celle-ci de presser les décideurs politiques de réduire « urgemment » les tensions commerciales. Sous peine de risquer de « saper gravement la confiance, la croissance et la création d’emplois ». Les frictions entre Washington et Pékin expliquent en effet, en partie, la nouvelle révision à la baisse des prévisions de croissance pour 2019.

• Le rythme de la croissance mondiale ralentit
La croissance mondiale ne devrait pas ainsi dépasser 3 % en 2019. Soit son rythme le plus faible depuis la crise financière de 2009 (contre 3,6 % en 2018). C’est 0,3 point de moins que les dernières prévisions de l’institution en avril. Parmi les raisons invoquées par le FMI : les incertitudes liées au Brexit et les tensions commerciales entre les deux plus grandes puissances économiques de la planète, la Chine et les Etats-Unis, qui ont entraîné une hausse des tarifs douaniers et entamé la confiance des entreprises. Selon les calculs du FMI, les tensions commerciales devraient coûter 0,8 point de PIB à la croissance mondiale en 2020. Et encore, leurs effets ont été amortis par une politique monétaire accommodante aux Etats-Unis et dans de nombreux autres pays avancés et émergents. « En l’absence de ce stimulus monétaire, la croissance mondiale aurait été plus faible de 0,5 point de PIB en 2019 et 2020 », affirme Mme Gopinath.
D’autres raisons plus structurelles sont mises en avant pour expliquer ce ralentissement, à savoir la faible hausse de la productivité et la démographie vieillissante dans les économies avancées. Pour 2020, le FMI anticipe une légère accélération (à 3,4 %), soutenue par les pays émergents, tandis que dans le même temps l’activité devrait être moins dynamique dans un groupe de pays comprenant le Japon, les Etats-Unis, l’Europe et la Chine, soit la moitié du PIB mondial.

• La Chine est entrée dans une phase de « ralentissement structurel »
« Après un ralentissement prononcé sur les trois derniers trimestres de l’année 2018, la croissance dans les économies avancées s’est stabilisée à un rythme faible durant le premier semestre 2019 », observe le FMI. Celle-ci ne devrait pas dépasser, dans les pays riches, 1,7 % en 2019 et 2020. La croissance américaine s’est poursuivie à un rythme soutenu au premier semestre 2019, grâce au dynamisme de sa demande intérieure et à la vigueur de son marché de l’emploi. Elle devrait atteindre 2,4 % en 2019 avant de décélérer à 2,1 % l’année suivante. La zone euro a davantage souffert d’une baisse de la demande extérieure et d’une diminution des stocks de ses entreprises : la hausse du PIB européen ne devrait pas dépasser 1,2 % en 2019, avant de légèrement rebondir à 1,4 % en 2020. Le FMI a abaissé ses prévisions de croissance pour l’Allemagne et la France, deux pays qui ont souffert d’une baisse des exportations au premier semestre 2019 plus importante que prévu.
« Les pays asiatiques émergents et en voie de développement restent les moteurs de l’économie mondiale », constate le FMI, qui précise toutefois que la Chine est entrée dans une phase de « ralentissement structurel ». La première économie d’Asie devrait enregistrer une croissance de 6,1 % en 2019 et de 5,8 % l’année prochaine, en dessous des dernières prévisions d’avril, en raison d’une baisse de ses exportations et de l’assainissement de son secteur financier menacé par l’explosion de la dette.

• Trou d’air du commerce, inquiétudes sur les services
La décélération de la croissance mondiale s’est traduite par un ralentissement de la production industrielle, dont l’indice a été divisé par deux depuis le début de l’année 2018. Le secteur automobile, qui a dû s’adapter à de nouvelles normes d’émission de CO2 en Chine et dans l’Union européenne, a même vu ses ventes mondiales baisser de 3 % l’année dernière. Les nouveaux droits de douane sur les importations américaines en provenance de Chine et l’issue incertaine des négociations entre Washington et Pékin ont incité les entreprises à limiter ou à reporter leurs achats de biens d’équipement. Cette baisse de la demande en produits intermédiaires, qui représentent la moitié des échanges dans le monde, a pesé sur le commerce mondial, dont la croissance n’a pas dépassé 1 % au premier semestre 2019, son rythme le plus faible depuis le premier semestre 2012.
L’activité des services, dont les échanges sont moins soumis aux aléas du commerce mondial, a bien résisté, permettant au marché de l’emploi de conserver son dynamisme et aux salaires d’augmenter dans les économies avancées. « Cette trajectoire divergente entre les activités manufacturières et de services s’est poursuivie sur une durée inhabituellement longue, et nous nous préoccupons de savoir si la faiblesse du secteur manufacturier pourrait se propager à celui des services et à quel moment », note Mme Gopinath.

• Le FMI plaide pour une relance budgétaire et des réformes structurelles
Dans son rapport, le FMI énumère les nombreux risques qui pèsent sur la conjoncture mondiale : niveau d’endettement élevé de certains pays, baisse de la croissance chinoise plus brutale que prévu, Brexit sans accord ou encore aggravation du conflit commercial entre Washington et Pékin. Pour protéger au mieux les économies, l’institution appelle les gouvernements à « désamorcer les tensions commerciales, à redynamiser la coopération multilatérale et à soutenir l’activité économique là où c’est nécessaire ». Soulignant que la relance budgétaire en Chine et aux Etats-Unis a permis de minimiser l’impact de la hausse des barrières douanières, le FMI recommande aux pays qui disposent d’une marge de manœuvre suffisante de suivre leur exemple. L’Allemagne est ainsi pointée du doigt : « Le pays devrait tirer profit des emprunts à taux négatif pour investir dans le capital humain et les infrastructures, ne serait-ce que du point de vue du rapport coûts-bénéfices. »
Dans les pays à bas revenus, particulièrement en Afrique subsaharienne et dans une moindre mesure au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique, l’institution appelle à des réformes structurelles.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bientôt une récession mondiale ?
MessagePosté: Ven 17 Jan 2020 23:00 
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Aoû 2019 22:22
Messages: 162
Pouzet a écrit:
Modestement, je crois qu'il y a une chance qu'il n'y ait pas de crise économique en 2020, du fait de la politique des banques centrales.
Elles ne comptent pas relever leurs taux, pendant au moins plusieurs années

Il est possible, et même probable, que les banques centrales restent accommodantes pendant plusieurs années.
Si la politique monétaire reste accommodante jusqu'en 2023, alors vous pensez qu'on n'aura pas de récession avant 2023 ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bientôt une récession mondiale ?
MessagePosté: Mer 22 Jan 2020 21:04 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 5 Oct 2005 21:39
Messages: 194
Localisation: Lyon-Vénissieux
Citation:
, alors vous pensez qu'on n'aura pas de récession avant 2023 ?


Personne ne peut le savoir.....

Il y a des cycles en économie notamment du fait de l'investissement, et en particulier dans le bâtiment.
Voir Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_%C3%A9conomique
Par ailleurs la bourse de Wall Street est largement surévaluée.
Je ne serais pas étonné qu'on ait une récession au cours de la décennie 2020, comme cela a eu lieu tous les 20 ans depuis 50 ans en France, (récession en 1975, 1993, 2008/2009)
Mais au fond je n'en sais rien, comme tout le monde !
:mrgreen: :mrgreen:

_________________
Agissez comme si il était impossible d'échouer.
Winston Churchill.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bientôt une récession mondiale ?
MessagePosté: Sam 1 Fév 2020 20:33 
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Aoû 2019 22:22
Messages: 162
Pouzet a écrit:
Il y a des cycles en économie notamment du fait de l'investissement, et en particulier dans le bâtiment.
Par ailleurs la bourse de Wall Street est largement surévaluée.
Je ne serais pas étonné qu'on ait une récession au cours de la décennie 2020,

Vous enfoncez des portes ouvertes. Il est évident que la récession aux Etats-Unis et autres pays de l'OCDE aura lieu avant 2030.
La question est de savoir si on aura une récession prochainement (avant 2023).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bientôt une récession mondiale ?
MessagePosté: Lun 3 Fév 2020 00:06 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 5 Oct 2005 21:39
Messages: 194
Localisation: Lyon-Vénissieux
Citation:
Il est évident que la récession aux Etats-Unis et autres pays de l'OCDE aura lieu avant 2030.


Non ce n'est pas du tout évident, un pays peut tenir des dizaines d'années sans récession comme cela été le cas de la France de 1945 à 1974.....

_________________
Agissez comme si il était impossible d'échouer.
Winston Churchill.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bientôt une récession mondiale ?
MessagePosté: Lun 3 Fév 2020 21:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 651
Pouzet a écrit:
Citation:
Il est évident que la récession aux Etats-Unis et autres pays de l'OCDE aura lieu avant 2030.


Non ce n'est pas du tout évident, un pays peut tenir des dizaines d'années sans récession comme cela été le cas de la France de 1945 à 1974.....

Arkoline, expliquez-nous comment fonctionne votre boule de cristal si affirmative ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bientôt une récession mondiale ?
MessagePosté: Mar 11 Fév 2020 22:48 
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Aoû 2019 22:22
Messages: 162
Pouzet a écrit:
Il y a des cycles en économie notamment du fait de l'investissement, et en particulier dans le bâtiment.
Je ne serais pas étonné qu'on ait une récession au cours de la décennie 2020,

Vous avez raison, une récession avant 2030 n'étonnerait pas grand monde. Ce qui nous étonne est qu'elle n'a pas encore commencé. Je ne parle pas d'un etonnement extrême. Tout est relatif. Ce qui serait encore plus étonnant est une longue période sans contraction du PIB. Une longue période jusqu'en 2029 ou 2030.
Les faits donnent tort à ceux qui avaient annoncé une récession aux Etats-Unis. Cette récession se fait attendre. L'Amérique joue les prolongations.
Vous parlez des "cycles". C'est cela qui nous fait douter d'une longue période de temps sans récession.
J'écoute régulièrement BFM Business qui donne la parole à de nombreux experts (Heyer, Plane, Lemoine, Riche-Flores, Petit, Lorenzi, Artus, etc). Les experts n'aiment pas trop dire à quel moment va commencer la récession, mais ils semblent croire que l'Amérique (et la Zone Euro) sont en sursis. L'animateur radio ne demande pas à ces experts si la fin du cycle va commencer avant 2030. Une telle question ferait sourire car il est très probable qu'elle commencera prochainement (avant 2023). C'est un scénario très optimiste si un de ces experts affirme demain à la radio que le cycle de croissance durera jusqu'en 2026, et encore plus optimiste s'il songe à 2030.



Pouzet a écrit:
Non ce n'est pas du tout évident, un pays peut tenir des dizaines d'années sans récession comme cela été le cas de la France de 1945 à 1974.....

J'avais cru que cette longue phase d'expansion, qu'on a appelé les "trente glorieuses", était restée dans les mémoires comme une période extraordinaire.
Je suggère qu'un des économistes vedettes (stiglitz, roubini, krugman, blanchard, summers, etc) nous prépare un bouquin qui annonce une longue période de croissance dans l'OCDE jusqu'en 2030. Sensations garanties. Mais ils n'oseront pas faire ça car c'est leur réputation qui est en jeu, et ils ne veulent pas perdre leur crédibilité.
Roubini avait été critiqué en 2005-2007 car il annonçait une grave crise économique liée au "subprime". Pendant l'année 2007 les experts disaient "alors où est donc cette crise dont nous parle Roubini ?".
Les critiques ont disparu en 2008, notamment la deuxième moitié de l'année 2008.
Roubini avait pris un risque considérable en annonçant cette grande crise.
Ceux qui sortent des sentiers battus ont tort. C'est la règle. L'avertissement de Roubini au sujet du "subprime" est une exception à la règle.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com