Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Jeu 21 Sep 2017 03:33

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 254 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 26  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 5 Déc 2008 07:16 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 30 Sep 2007 13:09
Messages: 415
Localisation: Klow
Avec les différents plans de relance de l'économie, la dette du pays va bientôt atteindre 70% du PIB. Ne court-on pas un risque de faillite dans les décennies à venir ?

_________________
"Les gosses n'apprennent plus rien à l'école; en histoire-géo par exemple, ils doivent se débrouiller comme ils peuvent. Bientôt, un gamin nous dira par déduction que l'an 1111 correspond à l'invasion des Huns....."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 5 Déc 2008 08:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 20 Juin 2003 23:56
Messages: 91
Localisation: Provinces illyriennes
Si et c'est ce qui se passera avant en Italie, bien plus endettée que nous.
Le plan de relance là-bas se limite à des "dons" de cartes bleues avec 120 Euros crédités dessus. :roll:
Certains avancent l'année 2020 pour la date de la banqueroute en France...

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 5 Déc 2008 09:45 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 30 Sep 2007 13:09
Messages: 415
Localisation: Klow
Vous écrivez sérieusement ?

_________________
"Les gosses n'apprennent plus rien à l'école; en histoire-géo par exemple, ils doivent se débrouiller comme ils peuvent. Bientôt, un gamin nous dira par déduction que l'an 1111 correspond à l'invasion des Huns....."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 5 Déc 2008 10:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 20 Juin 2003 23:56
Messages: 91
Localisation: Provinces illyriennes
Bien entendu, concernant la France l'année avancée résulte de quelques ouvrages de prospective. Il est clair que c'est à prendre avec des pincettes (très grosses ! :lol: )...

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 5 Déc 2008 12:26 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 27 Avr 2004 18:38
Messages: 866
Localisation: Région Parisienne
Un pays lourdement endetté et où les taux d'imposition sont faibles (le Japon, par exemple) est en position plus favorable qu'un pays dans le même état, mais lourdement imposé. Ceci dit, rien n'est à exclure, même si mon pessimisme naturel me pousse à penser que le pire est probable.

Le cas de l'Italie est différent, elle a une économie souterraine importante.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 5 Déc 2008 13:08 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2309
Localisation: Alsace, Colmar
Notre endettement correspond à 3% de notre PIB. Les USA sont à environ 7%, envisagent 10% pour relancer leur économie. Cela doit faire plus de 20 ans qu'ils ont en permanence plus de 3% de PIB comme endettement et pourtant on leur fait encore crédit et on accorde plus de valeurs à leurs créances qu'aux nôtres ....

Ce n'est pas aussi simpliste que veulent le faire croire certains. Surtout que depuis peu, les politiques semblent avoir compris la différence entre la dette d'investissement qui est vertueuse et la dette de fonctionnement qui l'est nettement moins.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 5 Déc 2008 13:32 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 27 Avr 2004 18:38
Messages: 866
Localisation: Région Parisienne
Oui, mais dans les 7%, les engagements de retraite sont comptés, alors que les nôtres sont escamotés, ils ont la planche à billet, que nous n'avons pas, ils ont prouvé qu'ils pouvaient faire de l'excédent budgétaire (sous Clinton, ce n'est pas vieux) alors que nous en sommes inapables depuis 1976.

De plus, ils ont une marge de manoeuvre fiscale importante alors que nos crânes d'oeuf cherchent ce qu'ils ont oublié de taxer.

Non, la situation n'est pas comparable. Elle est infiniment pire chez nous.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 5 Déc 2008 15:40 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juil 2007 16:02
Messages: 1238
Localisation: Montrouge
Lorsqu'une collectivité locale a un endettement trop important, il n'y a problème que si ses dépenses de fonctionnement sont excessives au point de mettre le budget et le compte de résultat en déficit. Dans ce cas il est procédé à une restructuration de la dette, à des coupes dans les dépenses de fonctionnement et à une augmentation des impôts.
Pour l'Etat, le déficit est possible mais la solution est la même en cas de crise. Les trois voies précitées sont alors pratiquées. Le problème français est qu'il y a à la fois endettement et dépenses de fonctionnement excessives. La réduction de ces dernières va donc devenir impérative. En 1926, Poincaré Président du Conseil avait du faire des coupes sombres dans le budget de l'Etat sur proposition d'une commission dite "de la hache". Nous allons devoir revenir à une telle solution si la réforme de l'Etat est trop "molle". Tout est là! Une faillite est donc improbable, d'autant qu'il n'y a pas de faillite en droit public. Dans les faits, c'est Bruxelles qui déclenchera une procédure de redressement d'urgence et cette procédure servira de prétexte à renouveler l' opération Poincaré. On pourra alors faire ce que personne n'ose décider comme la suppression du ministère des anciens combattants par exemple et de beaucoup de services publics qu'on ne peut plus " se payer", à Paris et en région. Les retraites des fonctionnaires seront réduites, les exonérations rapportées, les prestations réduites ... Espérons qu'on en n'arrivera pas là et qu' année par année, le train de vie de l'Etat sera réduit!

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 5 Déc 2008 17:10 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 27 Avr 2004 18:38
Messages: 866
Localisation: Région Parisienne
Bah, il restera toujours la possibilité de spolier les prêteurs :mrgreen: L'Argentine l'a bien fait.

En plus, le recours à la planche à billet nous est interdit pour cause d'euro. La différence de rendement entre les taux des bons du trésor à 10 ans allemands et français oscille entre 12 et 14% à l'heure actuelle, c'est à dire que pour le même bon du trésor libellé en euro, l'Etat français est obligé de verser un taux supérieur à celui de son homologue allemand. Ce qui est un signe que la signature française est considérée comme moins bonne que l'allemande.

Il ne faut pas se plaindre, la différence entre les rendements des bons italiens et allemands atteint 30 % :mrgreen:

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Sam 6 Déc 2008 08:54 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
1. Les gens continueront encore à prêter de l'argent aux collectivités françaises parce que leur patrimoine dépasse encore de très loin l'endettement public.

2. Même dans le cas où les collectivités ne souhaiteraient pas vendre leur patrimoine pour rembourser la dette publique, elles taxeront les contribuables (à hauteur de quelques dizaines de milliers d'euros pour chaque habitant) pour rembourser cette dette publique. Or le patrimoine privé moyen de chaque Français permettrait déjà de rembourser la dette publique.

3. En sus de la dette publique, les contribuables doivent aussi rembourser les dettes privées, intérêts compris, ce que leur patrimoine privé moyen permet également.

4. L'inconvénient de spolier les créditeurs français et étrangers est la perte de crédibilité des collectivités. Elles ne pourront plus vivre que sur leurs fonds propres et les ressources des contribuables, ce qui est bien plus dangereux que le remboursement d'un emprunt. Imaginez que nos collectivités n'aient pu financer la fonction publique ET les contributions sociales qu'en augmentant les taxes au fur et à mesure... C'était la révolution générale et l'exil fiscal des élites ! Note : l'Argentine a différé ses remboursements, mais elle rembourse. La volonté affichée unilateralement de ne pas rembourser de dettes publiques laissent de longs souvenirs ruineux pour l'économie de la collectivité concernée (URSS et Iran après la révolution).

5. L'inconvénient de l'endettement en général est que l'argent coûte plus cher que celui issu du patrimoine ou des revenus. Les collectivités françaises paient donc plus cher que si elles avaient différé ou amoindri leurs dépenses, ou augmenté leurs revenus.

6. Outre le gaspillage mentionné dans le point précédent, l'inconvénient spécifique de l'endettement français est qu'il ne sert pas à investir (endettement pour gagner plus dans l'avenir) mais uniquement à financer des cadeaux électoraux (fonction publique trop nombreuse, pensions de solidarité trop importantes pour des cotisations insuffisantes). Bref, au lieu d'améliorer des services publics, on brûle des "feux d'artifice".


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 254 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 26  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com