Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Lun 28 Nov 2022 06:41

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 390 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ... 39  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Jeu 10 Sep 2009 19:33 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 30 Sep 2007 13:09
Messages: 415
Localisation: Klow
L'une des raisons de la forte productivité en France n'est-elle pas que les gens craignent de perdre leur travail et font donc le maximum ?

_________________
"Les gosses n'apprennent plus rien à l'école; en histoire-géo par exemple, ils doivent se débrouiller comme ils peuvent. Bientôt, un gamin nous dira par déduction que l'an 1111 correspond à l'invasion des Huns....."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Jeu 10 Sep 2009 21:20 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1432
Localisation: France
Vitalis a écrit:
L'une des raisons de la forte productivité en France n'est-elle pas que les gens craignent de perdre leur travail et font donc le maximum ?

Non, passé un certain seuil, le stress agit comme l'impôt : il réduit le bénéfice possible.

La productivité horaire française est forte. Elle est par rationalisation et optimisation des heures ouvrées, notamment grâce à l'annualisation du temps de travail apporté par les 35 heures dans les grandes industries (suppression des heures supplémentaires et des heures chômées).

Mais comme les Français travaillent peu d'heures par semaine, mois et année, leurs productivités hebdomadaire, mensuelle et annuelle ne sont pas mirobolantes.
Zadrobilek a écrit:
Citation:
Pour s'en sortir, il suffit à la France de poser son enclume (Code du travail, taux de prélèvements exagérés, abus sur les redistributions sociales, parasitisme des fonctionnaires n'apportant aucune valeur ajoutée...).

Hum, cette évolution brutale aurait comme conséquence une instabilité politique suffisamment durable pour accentuer le retard français. D'un point de vue purement pragmatique, je doute que le remède de cheval soit le plus efficace.

Ca dépend qui le demande. Nous n'en sommes pas encore au retard des Allemands de l'Est face aux Allemands de l'Ouest, ni des Chypriotes turcs face aux Chypriotes grecs, mais quand l'écart économique devient insupportable, la démagogie et l'idéologie s'enrhument.
Narduccio a écrit:
C'est plus de 20 ans que la mondialisation est en marche. Les Français achètent massivement des biens à l'étranger, mais en contrepartie, si on n'en vendait pas, cela fait 20 ans que nous serions dans une situation intenable.

Pourquoi "en contrepartie" ? Si les étrangers nous vendent des produits, c'est bien parce qu'ils gagnent à l'échange. Et si les Français achètent des produits étrangers, c'est aussi parce qu'ils gagnent à l'échange.

Les seules importations enrichissent donc la France et l'étranger. C'est également le cas des seules exportations, qui n'auraient lieu si personne n'y gagnait quoi que ce soit.

L'exportation et l'importation nous enrichissent donc l'une et l'autre, et se dynamisent par ailleurs mutuellement sans que l'une ait à jouer la contrepartie de l'autre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 11 Sep 2009 00:16 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 891
Citation:
Faut dire que la plus grande puissance économique nous donnait et nous donne toujours l'exemple. Son déficit est abyssal par rapport au notre. Là ou nous atteignons les 7,8% du PIB, ils sont à 13,6%, soit presque le double.

Ce ne serait pas plutôt 78% et 136% ?

Au moment du référendum européen, certains partisans du NON expliquaient sans rire que l'Europe brimait la France en l'empêchant de s'endetter de plus de 3% du PIB par an.

Un chiffre que je trouve effarant. On ne parle pas ici de 3% du budget de l'Etat, mais bel et bien de 3% du PIB.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 11 Sep 2009 00:34 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juil 2007 16:02
Messages: 1238
Localisation: Montrouge
Il y a confusion du déficit budgétaire annuel par rapport au PIB avec l'endettement total toujours par rapport au PIB.
Les 3% sont un maximum de déficit budgétaire qui a été fixé par l'Europe pour chaque Etat. Des délais étaient donnés sous peine de sanction, mais la crise a fait reporter l'application de cette règle de 3 % , presque tous les Etats étant au delà.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 11 Sep 2009 00:35 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 3284
Localisation: Alsace, Colmar
pierma a écrit:
Citation:
Faut dire que la plus grande puissance économique nous donnait et nous donne toujours l'exemple. Son déficit est abyssal par rapport au notre. Là ou nous atteignons les 7,8% du PIB, ils sont à 13,6%, soit presque le double.

Ce ne serait pas plutôt 78% et 136% ?

Au moment du référendum européen, certains partisans du NON expliquaient sans rire que l'Europe brimait la France en l'empêchant de s'endetter de plus de 3% du PIB par an.

Un chiffre que je trouve effarant. On ne parle pas ici de 3% du budget de l'Etat, mais bel et bien de 3% du PIB.


Notre endettement actuel représente bien 7,8% du PIB, celui des USA en est à 13,6% et continue à augmenter plus rapidement que le notre. Mais, il parait que pour eux, ce n'est pas un problème.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 11 Sep 2009 08:39 
Hors ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 27 Avr 2004 18:38
Messages: 1173
Localisation: Région Parisienne
Narduccio a écrit:
Notre endettement actuel représente bien 7,8% du PIB, celui des USA en est à 13,6% et continue à augmenter plus rapidement que le notre. Mais, il parait que pour eux, ce n'est pas un problème.


Les marges de manoeuvre en terme d'imposition ne sont pas les mêmes. Je serais curieux de savoir si notre 7,8% contient les dettes de la Sécu, les dettes de l'assurance chômage, et les provisions de retraite des fonctionnaires. Celle des fonctionnaires n'est pas provisionnée, mais la dette est certaine.

Et le dollar commence à souffrir.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 11 Sep 2009 13:20 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 3284
Localisation: Alsace, Colmar
Jean-Marc Labat a écrit:
les dettes de l'assurance chômage,


L'assurance chômage est une assurance, comme son nom l'indique. La gestion des sommes récoltées et distribuées est à la charge d'un organisme semi-public de droit privé regroupant les employeurs et des syndicats. Ce sont eux qui déterminent les montants des cotisations et celle des indemnités chômage. Quand, il y a un déficit, on augmente les uns et on diminue les autres. De plus, il semblerait, selon les démographes, que d'ici 3 ans, il n'y ait plus de chômeurs. Donc, si par hasard on ne diminuerait pas les cotisations, cela ferait un sacré pactole. D'après certains bruits, il semble même que le scénario soit déjà prêt. La baisse des cotisations chômage serait compensée par une hausse des cotisations retraites. On a su payer des aides à 3 millions de chômeurs, cela fera bien les retraites de 1 ou 2 millions de retraités. Sauf si la productivité augmente trop vite et que cela entraine une destruction d'emplois trop importante.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 11 Sep 2009 16:05 
Hors ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 27 Avr 2004 18:38
Messages: 1173
Localisation: Région Parisienne
Bof, c'est jouer avec les mots. J'ai le choix entre plusieurs compagnies pour assurer mon logement, le salarié n'a pas le choix pour s'assurer contre le chômage ou la maladie.

Ce ne sont pas des assurances, ce sont des trucs publics qui n'ont de privé que la façade, ou le paritarisme est une vaste fumisterie et toutes les décisions sont prises par l'Etat.

Une compagnie d'assurance aurait déjà déposé le bilan, et ses dirigeants traduits devant un tribunal pour mauvaise gestion avec un passif pareil.

Pour le reste, on verra dans trois ans, mais ils avaient dit aussi que la courbe baisserait rapidement dès 2006. Je n'y crois pas plus qu'au reste. C'eût été possible à structure comparables, mais les les entreprises qui meurent ne sont pas remplacées. Il faut dire qu'il faut être un peu inconscient pour entreprendre en France.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 11 Sep 2009 19:13 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 3284
Localisation: Alsace, Colmar
Jean-Marc Labat a écrit:
Bof, c'est jouer avec les mots. J'ai le choix entre plusieurs compagnies pour assurer mon logement, le salarié n'a pas le choix pour s'assurer contre le chômage ou la maladie.

Ce ne sont pas des assurances, ce sont des trucs publics qui n'ont de privé que la façade, ou le paritarisme est une vaste fumisterie et toutes les décisions sont prises par l'Etat.

Une compagnie d'assurance aurait déjà déposé le bilan, et ses dirigeants traduits devant un tribunal pour mauvaise gestion avec un passif pareil.


Mon cher Jean-Marc, c'est tout à fait votre droit de penser que l'Assedic est un "truc public", n'empêche que la non-transmission au Trésor <Public de la gestion du pactole des cotisations fut la pierre d'achoppement des discussions pour la création du Pôle-Emploi. Aussi bien les syndicats que le patronat ne voulaient pas que l'Etat mette la main sur cet argent, il a donc fallu trouver des garanties pour que la "nationalisation" de la partie de l'Assdedic qui était au contact des chômeurs se fasse tout en garantissant que l'argent restait dans les "mains" de la partie de l'Assedic qui est restée "privée".

Pour la petite histoire, je connais quelqu'un qui travaille à Pôle-Emploi, ex-ANPE, ils sont content leur nouveau statut, aligné sur les droits des travailleurs privés de l'ex-Assedic, s'est nettement amélioré par rapport à avant la fusion.

Jean-Marc Labat a écrit:
Pour le reste, on verra dans trois ans, mais ils avaient dit aussi que la courbe baisserait rapidement dès 2006. Je n'y crois pas plus qu'au reste. C'eût été possible à structure comparables, mais les les entreprises qui meurent ne sont pas remplacées.


Quand à la seconde partie, pour ceux qui scrutent les chiffres, c'est déjà en action, dans le sens que le nombre total de destructions d'emploi est assez inférieur au nombre de chômeurs créé. Si la crise était advenue 2 ans avant, on aurait vu des courbes d'accroissement du chômage bien plus verticales que celles que l'on a en ce moment. Il faudra voir au moment de la reprise, mais en tenant compte de l'augmentation de la productivité. Lorsqu'après la crise de 1993, la croissance était repartie à la hausse, les statisticiens avaient constatés que les 2 premiers % de la croissance s'étaient fait sans embauche, on en avait conclu que c'était l'augmentation de la productivité qui était en cause. Si c'est le cas aussi aujourd'hui, il faudra donc attendre une croissance supérieure à 2% par an pour voir le chômage baisser, sachant que le trimestre actuel devrait voir une augmentation de 0,3%, donc, sûrement encore une baisse du nombre d'emplois.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Endettement de la France, vers la faillite ?
MessagePosté: Ven 11 Sep 2009 20:40 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 891
Narduccio a écrit:
Notre endettement actuel représente bien 7,8% du PIB, celui des USA en est à 13,6% et continue à augmenter plus rapidement que le notre. Mais, il parait que pour eux, ce n'est pas un problème.

Je veux bien qu'on discute des avantages et inconvénients de l'endettement public, mais il faut le faire avec les bons chiffres.

Pour la France, il s'agit bien de 78% du PIB (estimation du FMI à fin 2009, pour 72% fin 2008)

J'ai sous la main une jolie courbe sur son évolution depuis 20 ans, qui culmine déjà à 65% du PIB en 2005. Avec la photo... des premiers ministres concernés :mrgreen:
http://www.syti.net/Endettement.html
A noter le score remarquable de Balladur, qui a endetté la France de 10 points de PIB supplémentaires en 2 ans, pour acheter son (hypothétique) élection en 1995. Ce qui explique le problème de Juppé lorsqu'il a pris la suite.

Jean-Michel Aphatie tire - une fois de plus - la sonnette d'alarme, cette année : de 1400 milliards d'Euros fin 2008, l'endettement pourrait passer à 1800 Md€ en deux ans, du fait du plan de relance. Ce billet a été rédigé en juin, avant qu'on parle du lancement d'un emprunt d'Etat. (Difficile de se priver de plan de relance, mais il tombe sur une situation dégradée de longue date.)
http://blog.rtl.fr/blogs/aphatie/20090625/l-emballement-de-la-dette-25-06.html

Les chiffres qu'il cite sont ceux de la Cour des Comptes, organisme gauchiste bien connu, qui constate 56 milliards € pour le service de la dette en 2008 (le budget de l'armée est de 40 Md€) et en annonce 80 dans deux ans. (c'est le budget actuel de l'éducation, premier poste budgétaire de l'Etat)

Il y a déjà plusieurs années que Aphatie décrit la situation en termes simples : (tout se passe comme si) à compter du début novembre, chaque année, l'Etat paie les fonctionnaires à crédit. Les fonctionnaires - 80% des dépenses de l'Etat sont des dépenses de personnel - et tout le reste.

Perso, il sera bien difficile de me convaincre du bien-fondé des finances de Louis XVI. Si encore le PIB augmentait de 4% par an...

Le FMI estime qu'on pourrait atteindre 95% en 1014. (cela dit, en bien ou en mal, il peut se passer bien des choses d'ici là...)
http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/07/30/la-dette-des-pays-developpes-pourrait-atteindre-120-de-leur-pib-en-2014_1224447_3234.html


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 390 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ... 39  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com