Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Jeu 21 Sep 2017 03:32

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Économie, monnaie, banques, crises...
MessagePosté: Dim 25 Jan 2015 15:38 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
Ces conférences sont géniales ! Tout est clair, tout se passe ainsi :

https://www.youtube.com/watch?v=Zp3jLMhx42s
https://www.youtube.com/watch?v=dSL8pItGyf4


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Économie, monnaie, banques, crises...
MessagePosté: Mar 27 Jan 2015 00:58 
Hors ligne

Inscription: Mar 21 Jan 2014 10:15
Messages: 320
Je réserve le qualificatif de génial à celui qui, non seulement explique le mal, mais encore apporte une solution pour le traiter. Or, dans ces deux conférences, on ne se pose à aucun moment la question d'une inflexion de politique économique. On se contente d'insister sur le caractère inéluctable d'une catastrophe à venir et l'on se garde bien de laisser penser que la situation pourrait évoluer de façon moins dramatique. C'est tout simplement parce que les deux conférenciers vendent la catastrophe. La première, Simone Wapler, représente les éditions Agora qui publient une vingtaine de périodiques sur différents types de placements financiers, Simone Wapler étant spécialisée sur les métaux précieux et les matières premières. Le second représente une société vendant lingots et pièces d'or et d'argent et louant des coffres. Ces deux personnes ne sont pas des économistes faisant un exposé scientifique, ce sont des commerciaux faisant de la propagande commerciale pour leurs produits. Simone Wapler annonce l'apocalypse depuis des années. Celle-ci ne venant pas, elle admet maintenant que "cela peut durer longtemps" mais que cela finira par s'écrouler. Car il faut maintenir le prospect dans l'inquiétude afin qu'il n'ait plus confiance en son banquier, qu'il achète les conseils de la société Agora et qu'il achète de l'or physique à la société Aucoffre.com et lui en confie la garde. Simone Wapler annonce que l'euro ne passera pas l'année 2015. Prédiction à la Pacco Rabanne : l'euro n'est pas réellement menacé.

D'après le représentant de la société Aucoffre.com, l'or est un excellent placement et il se moque de ceux qui affirment que l'or ne rapporte rien. Là où il a raison c'est lorsqu'il met en garde contre les produits financiers déconnectés de l'économie réelle et contre les obligations qui ne rapportent quasiment rien. Mais l'or n'est pas un excellent placement. Ce n'est qu'une valeur refuge. J'ai comparé les performances de la valeur de père de famille par excellence qu'est l'action Air Liquide et l'or sur la période 1994 - 2014. Avec 50% des dividendes réinvestis, les autres 50% étant consacrés aux taxes et frais de gestion, le capital placé en actions Air Liquide est multiplié par 5 sur la période, ce qui correspondant à un rendement annuel de 7,7%. Le capital placé en or n'est multiplié que par 3, soit un rendement annuel de 5,3%. En fait il est inférieur parce qu'il faut tenir compte des commissions, des taxes et des frais de garde (location de coffre à Aucoffre.com).

Ce que je trouve agaçant est le dénigrement systématique de John Maynard Keynes. Non seulement il a été un théoricien reconnu mais encore, et surtout, il a été aux affaires et il s'en est plutôt bien sorti. On lui doit notamment une conception immatérielle de la monnaie : la monnaie est une confiance en l'avenir, ce n'est pas une quantité d'or. Evidemment, cela ne fait pas l'affaire des vendeurs d'or. Différentes choses affirmées par Simone Wappler sont néanmoins tout à fait vraies :
- la circulation à vide entre banque centrale, banques et Etat, dont l'économie réelle ne profite pas, est absurde,
- dans les conditions présentes, une politique de relance par la consommation est inefficace,
- le Japon est un pays de vieux, c'est pour cela qu'il stagne.

L'Allemagne aussi est un pays de vieux et c'est un gros problème : soit son économie va stagner, soit il acceptera une forte immigration avec les risques de tensions sociales que cela comporte. Une politique d'aide aux famille s'impose.
La Chine, du fait de la politique de l'enfant unique, commencera à être un pays de vieux dans une vingtaine d'année et c'est très inquiétant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Économie, monnaie, banques, crises...
MessagePosté: Mar 27 Jan 2015 01:14 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2309
Localisation: Alsace, Colmar
Geopolis a écrit:
Ces conférences sont géniales ! Tout est clair, tout se passe ainsi :

https://www.youtube.com/watch?v=Zp3jLMhx42s
https://www.youtube.com/watch?v=dSL8pItGyf4


Si ce sont de vrais économistes ... ils savent qu'ils racontent des bêtises quand ils prétendent que le système actuel repose sur ... rien. En fait, le système monétaire actuel repose sur l'état perçu de l'économie des différents pays. Dans un monde idéal, il reposerait sur l'état réel de l'économie des pays concernés. Mais, il y a tellement de distorsions qu'il repose bien sur l'état perçu.

Le meilleur exemple, ce sont les USA, s'ils devaient instantanément rembourser leur dette, le système monétaire et économique mondial s'écroulerait. Donc, tous leurs débiteurs ont intérêt à ce que le système ne s'écroule pas. La Chine a perçu le problème et elle fait partie des gros créanciers. On comprend qu'elle veuille limiter son exposition en échangeant de la dette US contre de l'or. Du coup, il est logique que les américains se mettent aussi à acheter de l'or (avec l'argent qu'ils empruntent ...) pour renchérir son prix et obliger les chinois à en vendre ... contre des dollars. Ce qui est gênant, je ne suis pas un super économiste et j'arrive à comprendre comment cela fonctionne, alors je me pose des questions quand des gens qui se présentent comme des économistes cherchent à m'embrouiller.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Économie, monnaie, banques, crises...
MessagePosté: Mar 27 Jan 2015 23:44 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
Barbetorte a écrit:
Or, dans ces deux conférences, on ne se pose à aucun moment la question d'une inflexion de politique économique. On se contente d'insister sur le caractère inéluctable d'une catastrophe à venir et l'on se garde bien de laisser penser que la situation pourrait évoluer de façon moins dramatique. C'est tout simplement parce que les deux conférenciers vendent la catastrophe. La première, Simone Wapler, représente les éditions Agora qui publient une vingtaine de périodiques sur différents types de placements financiers, Simone Wapler étant spécialisée sur les métaux précieux et les matières premières. Le second représente une société vendant lingots et pièces d'or et d'argent et louant des coffres. Ces deux personnes ne sont pas des économistes faisant un exposé scientifique, ce sont des commerciaux faisant de la propagande commerciale pour leurs produits. Simone Wapler annonce l'apocalypse depuis des années. Celle-ci ne venant pas, elle admet maintenant que "cela peut durer longtemps" mais que cela finira par s'écrouler. Car il faut maintenir le prospect dans l'inquiétude afin qu'il n'ait plus confiance en son banquier, qu'il achète les conseils de la société Agora et qu'il achète de l'or physique à la société Aucoffre.com et lui en confie la garde. Simone Wapler annonce que l'euro ne passera pas l'année 2015. Prédiction à la Pacco Rabanne : l'euro n'est pas réellement menacé.

Oui, je partage vos réserves.
Barbetorte a écrit:
Ce que je trouve agaçant est le dénigrement systématique de John Maynard Keynes. Non seulement il a été un théoricien reconnu mais encore, et surtout, il a été aux affaires et il s'en est plutôt bien sorti. On lui doit notamment une conception immatérielle de la monnaie : la monnaie est une confiance en l'avenir, ce n'est pas une quantité d'or.

Plus je m'intéresse aux mécanismes économiques, plus je le trouve à la fois auto-prophétique (il fait ce qu'il annonce et les gens le suivent) et plus je trouve les gens qui pensent l'imiter contre-productifs. Je ne sais même pas si Keynes croyait à ce qu'il disait. Une espèce de manipulation intellectuelle bienveillante et pas trop dupe d'elle-même. "Faites ce que je dis, ça ira mieux ; vous fîtes ce que je dis, j'avais bien raison."

Néanmoins, de la sorte, il contrôle une partie pourtant immatérielle de l'économie, la confiance. Cela a-t-il un prix ? ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Économie, monnaie, banques, crises...
MessagePosté: Jeu 2 Juil 2015 09:35 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
Donc j'ai lu ceci:
https://www.stratfor.com/weekly/beyond-greek-impasse
et d'autres choses encore...

Comme le fil sur la Grèce se doit d'être centré sur la Grèce, que le fil sur le TTIP doit se centrer sur cet arn... accord, je me suis dis que ce fil ci était le mieux adapté.
Citation:
The problem is simple. The core institutions of the European Union have functioned not as adjudicators but as collection agents, and the Greeks have learned how ruthless those agents can be when aided by collaborative governments like Cyprus. The rest of the Europeans have also realized as much, which is why Euroskeptic parties are on the rise across the union. Germany, the country most threatened by growing anti-EU sentiment, wants to make clear that debtors face a high price for defiance. And if resistance is confined to Greece, the Germans will have succeeded. But if, as I think it will, resistance spreads to other countries, the revolt of the debtor states against the union will cause major problems for Germany, threatening the economic powerhouse’s relationship with the rest of Europe.
Et un des pays qui profiterait de cet "exemple Grec" serait .... la France !
Et cela dès 2017 s'il faut en croire la montée de l'insatisfaction envers l'Europe, qu'aucun des partis principaux ne veut gérer correctement...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Économie, monnaie, banques, crises...
MessagePosté: Ven 3 Juil 2015 06:15 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
Citation:
The problem is simple. The core institutions of the European Union have functioned not as adjudicators but as collection agents, and the Greeks have learned how ruthless those agents can be when aided by collaborative governments like Cyprus.

Il est normal de payer ses dettes, surtout quand le prêt n'était pas spécialement motivé par l'usure. Le seul tort des créditeurs de la Grèce est d'avoir prêté outre mesure à la Grèce et, en cela, leurs pertes ne seront pas non plus anormales.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Économie, monnaie, banques, crises...
MessagePosté: Mar 7 Juil 2015 11:04 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
Geopolis a écrit:
Il est normal de payer ses dettes, surtout quand le prêt n'était pas spécialement motivé par l'usure. Le seul tort des créditeurs de la Grèce est d'avoir prêté outre mesure à la Grèce et, en cela, leurs pertes ne seront pas non plus anormales.
Je suis tout à fait d'accord.
Seulement voilà, ce que l'on nomme en généralisant "la dette Grecque" est en fait désormais un assemblage de rachats par des pays qui ont voulu sauver leurs banques vaguement irresponsables. Je peut comprendre les gouvernements, que l'on a après tout désigner pour gérer les états et qui ont voulu plus sauver le système économique d'une (nouvelle) banqueroute.
Du coup, est-ce toujours, techniquement et moralement, la dette des Grecs.
Ou bien est-ce devenu un vaste plan de refinancement collectif d'un pays qui était plutôt pauvre il y a peu ? C'est vrai que la Grèce n'est pas à la pointe dans l'industrie, mais il y a un gros potentiel touristique, culturel et écologique. La Grèce n'est pas à ce point totalement dépourvue de leviers économiques à l'international...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Économie, monnaie, banques, crises...
MessagePosté: Mar 7 Juil 2015 13:52 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 734
Je ne suis pas d'accord avec l'idée selon laquelle les banques seraient les principales responsables dans l'affaire de la dette grecque.

Le problème, c'est que ce sont d'abord les gouvernements européens qui ont laissé croire qu'ils se soutiendraient les uns les autres, que la logique de la monnaie unique appelée euro c'était de tendre vers une véritable union économique et monétaire, qui ont validé les maquillages des comptes grecs, qui ont validé la manière dont la Grèce a dépensé les fonds européens dont elle a massivement bénéficié. Et s'ils l'ont fait, ce n'est pas seulement par un tout à fait réel altruisme tenant à la volonté politique de faire progresser l'intégration politique européenne. C'est aussi pour financer à crédit des exportations de leurs entreprises vers la Grèce.

Et soudainement, les allemands et leurs petits frères néerlandais, autrichiens et finlandais balancent un grand coup de pied sur l'échafaudage branlant sur lequel la Grèce peinait sur le mode "la Grèce paiera". Venant de l'Allemagne, cela montre aussi bien l'égocentrisme que le 2 poids 2 mesures, même si cela ne dédouane pas les grecs de leur propre responsabilité.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com