Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Jeu 23 Nov 2017 20:37

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le libéralisme comme formule universelle.
MessagePosté: Lun 16 Jan 2017 14:08 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2335
Localisation: Alsace, Colmar
Ce qui est gênant dans votre analyse, c'est que vous faites comme ce qui est dit sera ce qui est fait ... Il suffit de regarder dans le retroviseur pour voir qu'il y a un monde entre les intentions et ce qui sera effectivement réalisé.

Pour en venir à votre "prospective géopolitique", la réponse est simple : ouvrez un livre d'histoire. La politique que préconisent certains a déjà été appliquée. C'est celle qui a transformée la crise boursière et américaine de 1929 en crise mondiale et qui a conduit à la SGM.

Trump, et les économistes qui le conseillent savent cela. Ils savent aussi que les USA font parti des gagnants de la mondialisation. N'oublions pas que le cabinet Trump semble être un cabinet Goldman et Sachs. Il y a les effets de manche et puis la politique effectivement suivie. Il va y avoir des ajustements pour faire revenir des emplois aux USA. Si les américains sont toujours aussi pragmatiques, ils se rappelleront que le chômage diminue aux USA (sauf ce dernier trimestre) et continueront plus ou moins à appliquer la même politique.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le libéralisme comme formule universelle.
MessagePosté: Lun 16 Jan 2017 18:36 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
on verra

en tout cas son interview d'hier a l'air de secouer

et puis on peut penser que c'est une bonne méthode de croire le pire.

1 - quand un politicien est déglingué, il faut faire comme s'il allait appliquer son programme
2 - quand il a l'air normal, il faut le présumer menteur

Avec ces deux règles on évite d'être décu
et si le pire arrive on est préparé


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le libéralisme comme formule universelle.
MessagePosté: Mer 18 Jan 2017 22:56 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
@Narduccio : les Chinois ne partagent pas votre optimisme.ils ont l'air de se méfier de Trump et lancent des avertissements

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/ar ... _3216.html

C'est un communiste qui fait l'éloge du libre échange. Bon pas d'inquiétude bientôt ils vont découvrir les syndicats et le droit de grève

À suivre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le libéralisme comme formule universelle.
MessagePosté: Jeu 19 Jan 2017 19:06 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2335
Localisation: Alsace, Colmar
marc30 a écrit:
@Narduccio : les Chinois ne partagent pas votre optimisme.ils ont l'air de se méfier de Trump et lancent des avertissements

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/ar ... _3216.html

C'est un communiste qui fait l'éloge du libre échange. Bon pas d'inquiétude bientôt ils vont découvrir les syndicats et le droit de grève

À suivre


Où voyez-vous de l'optimisme ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le libéralisme comme formule universelle.
MessagePosté: Jeu 19 Jan 2017 19:47 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
Narduccio a écrit:
marc30 a écrit:
@Narduccio : les Chinois ne partagent pas votre optimisme.ils ont l'air de se méfier de Trump et lancent des avertissements

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/ar ... _3216.html

C'est un communiste qui fait l'éloge du libre échange. Bon pas d'inquiétude bientôt ils vont découvrir les syndicats et le droit de grève

À suivre


Où voyez-vous de l'optimisme ?


toute votre vision de Trump repose sur une idée simple voire impliste : Trump ne tiendra pas ses promesses

p ex : "Il suffit de regarder dans le retroviseur pour voir qu'il y a un monde entre les intentions et ce qui sera effectivement réalisé."

On peut espérer que Trump soit plus raisonnable qu'il n'en a l'air
- soit que son entourage le modère
- soit que dans le fond ils soit du genre à crier fort pour ensuite conclure des deals équilibrés - après tout c'est un homme d'affaire pas un prédicateur mormon

mais on peut craindre le contraire

moi je préfère craindre le pire par prudence méthodologique. mais j'espère me tromper et observer un assagissement progressif de Trump


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le libéralisme comme formule universelle.
MessagePosté: Jeu 19 Jan 2017 21:49 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2335
Localisation: Alsace, Colmar
marc30 a écrit:
toute votre vision de Trump repose sur une idée simple voire impliste : Trump ne tiendra pas ses promesses


C'est faux. Oui; j'espère qu'il sera assez sage pour ne pas tenir ses promesses, quitte à faire comme d'autres qui ont eu des discours en complet décalage avec la réalité des lois qu'ils ont mis en application. De nombreux dirigeants populistes se sont retrouvés dans la situation de Trump, arrivés au pouvoir et face aux réalités de la situation, certains essayèrent même d'appliquer leur programme. Ce qui n'a souvent fait que détériorer encore plus les choses. Je serais très rassuré si je partais du principe que Trump ne tiendrais pas ses promesses. Je ne fais que vous rappeler qu'usuellement, ils sont peu nombreux à tenir réellement leurs promesses. En fait, historiquement, ce sont ceux qui tiennent leurs promesses qui sont l'exception. Et je suis désolé de devoir rappeler ce truisme. Les discours sont une chose et les actes, une autre. En fait, souvent, plus les discours sont "durs", plus la politique appliquée sera à l'opposée du discours.

Comme un certain nombre de nos contemporains, vous semblez ne vous attacher qu'aux discours. J'aimerais que vous fassiez l'effort de comparer les discours aux faits. Ce serait sûrement bien pour vous, et encore mieux pour la qualité des discussions du forum.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le libéralisme comme formule universelle.
MessagePosté: Sam 21 Jan 2017 19:47 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
Le Figaro a publié une analyse originale et très complète de l'élection présidentielle aux USA.

Il pense que cette élection est due à
- l'angoisse des classes moyennes et populaires blanches bien intégrées face aux délocalisations
- la volonté de rétablir des frontières pour mettre un terme à ce phénomène

Il soutient aussi que le vote aux USA comme le Brexit ou les votes négatifs à la constitution européenne en 2005 en France ou aux PB indiquent une tendance de fond qui devrait durer.

Il voit derrière tout cela le signe d'une rupture de la confiance entre classes moyennes et supérieures , seules celles- ci tirant profit des délocalisation.

Si les partis traditionnels n'écoutent pas ces signaux, ils jettent leurs électeurs dans les bras des extrémistes.

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2017/0 ... arrive.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le libéralisme comme formule universelle.
MessagePosté: Sam 21 Jan 2017 19:54 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2335
Localisation: Alsace, Colmar
marc30 a écrit:
Il voit derrière tout cela le signe d'une rupture de la confiance entre classes moyennes et supérieures , seules celles-ci tirant profit des délocalisation.



... Euh, les classes moyennes ne sont pas contentes de pouvoir se payer des télés haut de gamme à chaque noël, de pouvoir faire du tourisme, de payer de nombreux produits de la vie quotidienne bien moins cher ? En fait, les classes moyennes sont globalement gagnantes ... sur le court terme. Or, elles se rendent compte que ceux qui perdent leur travail, perdent très vite les avantages de la délocalisation. En fait, c'est la peur du déclassement qui les fait agir. En partie parce qu'elles pensent que ce déclassement sera inéluctable. Sur ce dernier point, il semble bien qu'elles n'aient pas tort

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le libéralisme comme formule universelle.
MessagePosté: Sam 21 Jan 2017 19:58 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
Narduccio a écrit:
marc30 a écrit:
Il voit derrière tout cela le signe d'une rupture de la confiance entre classes moyennes et supérieures , seules celles-ci tirant profit des délocalisation.



... Euh, les classes moyennes ne sont pas contentes de pouvoir se payer des télés haut de gamme à chaque noël, de pouvoir faire du tourisme, de payer de nombreux produits de la vie quotidienne bien moins cher ? En fait, les classes moyennes sont globalement gagnantes ... sur le court terme. Or, elles se rendent compte que ceux qui perdent leur travail, perdent très vite les avantages de la délocalisation. En fait, c'est la peur du déclassement qui les fait agir. En partie parce qu'elles pensent que ce déclassement sera inéluctable. Sur ce dernier point, il semble bien qu'elles n'aient pas tort


Vous parlez de vous par e que vous êtes sur un emploi protège chez EDF

Mais les salariés du privé se foutent de savoir qu'ils peuvent changer de téléphone chaque année

«C'est l'histoire de John Smith, un Américain de la middle class, un de ces blue-collars que le fordisme avait fabriqués par dizaines de millions. Un bon ouvrier, sérieux, syndiqué. Un bon salaire (une trentaine de milliers de dollars par an), une bonne couverture sociale(…) Un beau jour de 1998, le ciel lui tombe sur la tête. Une partie de l'activité de son entreprise - qui a changé deux fois de mains en trois ans - est sur le point de disparaître. Ou, plutôt, la production sera désormais réalisée dans un pays où le coût salarial horaire est dix fois moindre, et surtout où il n'y a pas de coûts liés à la protection sociale.»


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le libéralisme comme formule universelle.
MessagePosté: Dim 22 Jan 2017 11:15 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 973
marc30 a écrit:
Le Figaro a publié une analyse originale et très complète de l'élection présidentielle aux USA.

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2017/0 ... arrive.php


Merci cher Marc. C'est un article intéressant mais un peu simplificateur : certes l'économie tient une place importante dans les choix électoraux mais pas seulement. La question identitaire (au sens très large incluent la différence H/F) a pu jouer.

Et ce qui me semble incontournable ce sont ces deux conclusions : d'une part la gauche (les démocrates outre-atlantique) a renoncé à défendre les classes populaires et moyennes sur le terrain économique et social pour se présenter comme le parti d'uen nouvelle civilisation centré sur le féminisme, l'écologie, les droits homosexuels, l'ouverture aux migrants, le bellicisme en politique étrangère ...personne ne les obligeait à cela ..si les démocrates étaient restés fidèles à leurs traditions ils n'auraient pas perdu les Etats industriels et Clinton aurait gagné en voix comme en électeurs ....
D'autre part les choix de politique étrangère semblent être désormais étroitement connectés aux choix intérieurs. Loin est le temps où Mitterrand pouvait être socialiste et allié de Reagan ...Désormais, la question des frontières et de leur éventuelle fermeture totale ou partielle (aux importations ou aux immigrants) va sans doute occuper une place relativement centrale en politique intérieure et extérieure. C'est particulièrement important pour la construction européenne qui repose sur la libre circulation des biens et des personnes en son son sein avec un fort degré d'ouverture à l'extérieur.

Maintenant il est difficile de connaître l'avenir. Une solution médiane est possible. On peut parfaitement imaginer que la gauche se recentre sur son champ d'action traditionnel et récupère une partie de son électorat masculin blanc ...on peut donc imaginer une réduction modérée et maitrisée de l'ouverture des frontières. On peut craindre aussi que la mutation des gauches occidentales soient désormais irréversible et que l'abandon des classes populaires blanches masculines aux partis contestataires de droite aboutisse à leur arrivée au pouvoir - déclenchant une fermeture radicale des frontières.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com