Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Dim 25 Juin 2017 10:51

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Mar 4 Mar 2014 11:19 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
Bonjour,
Cet article :
http://www.atlantico.fr/decryptage/conq ... 37540.html
m'a fais réagir. La Chine a pris une direction résolue. Mais est-ce la bonne. Le choix des études de la Nasa donne à penser que les USA, après une (très/trop) longue période d'atermoiements, ont enfin pris la bonne voie (sans doute sous l'effet de l'injection de pensée fraîche = non-nasa), celle qui mène in fine à la colonisation de l'espace. Et certainement à son exploitation économique viable.
:D
Mais alors les Chinois, tout comme les Indiens, se trompent de voie en tentant d'aller à la Lune, alors qu'ils devraient "skip animation" et passer directement aux choses sérieuses... et utiles!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Mer 5 Mar 2014 23:00 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1207
Localisation: France
Avant d'aller aux Amériques, il faut inventer la navigation océanique.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Mar 25 Mar 2014 12:23 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
:mrgreen: C'est vrai que les Santa Maria et autre Pinta et Nina sont des navires hauturier de haute tenue...
:!: Et pour s'orienter dans le système solaire, tout le monde maîtrise au moins Newton, même (sic) les Chinois.
:idea: Approximatif, certes, mais diablement efficace.
:arrow: Donc nous avons le compas et la boussole, et même l'astrolabe par dessus le marché. Alors, qui veut faire un tour en coquille de noix?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Mar 25 Mar 2014 12:28 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
Ce que je veux dire, c'est que les objectifs choisis par les nouveaux venus sont traditionnels. Ils n'ont pas l'air de chercher autre chose qu'un prestige international gage de qualité pour d'autres produits plus terre à terre (médicaments, médecine, machines, etc).
Alors qu'il y aurait autre chose à faire là haut. La Lune ne doit pas être un objectif. Il ne faut pas s'arrêter à la Lune.
Non, ce doit être une simple étape, voire un test de matériel. Certaines installations lunaires peuvent représenter un intérêt dans la conquête spatiale, comme la production, le guidage, ou le ravitaillement. Mais un astre aussi petit et hostile ne doit pas constituer un objectif, au sens de destination ultime.
D'où mon commentaire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Mar 1 Juil 2014 17:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 249
Panzermeister a écrit:
Ce que je veux dire, c'est que les objectifs choisis par les nouveaux venus sont traditionnels. Ils n'ont pas l'air de chercher autre chose qu'un prestige international gage de qualité pour d'autres produits plus terre à terre (médicaments, médecine, machines, etc).
Alors qu'il y aurait autre chose à faire là haut. La Lune ne doit pas être un objectif. Il ne faut pas s'arrêter à la Lune.
Non, ce doit être une simple étape, voire un test de matériel. Certaines installations lunaires peuvent représenter un intérêt dans la conquête spatiale, comme la production, le guidage, ou le ravitaillement. Mais un astre aussi petit et hostile ne doit pas constituer un objectif, au sens de destination ultime.
D'où mon commentaire.

Mais, au temps de la Guerre Froide, quand les USA et l'URSS se sont lancés dans la « Course à la Lune », l'objectif était bien de prouver qu'on était le bloc le plus riche, le plus puissant et le plus technologiquement avancé... On était bien plus dans une entreprise de prestige que dans une noble entreprise à vocation scientifique.
Actuellement, cette nouvelle « Course à la lune » (aujourd'hui les Chinois, demain les concurrents Indiens ou Brésiliens ?), c'est de nouveau une question de prestige... ;)

Maintenant, c'est sûr, la lune, ça sent un peu le réchauffé...
L'objectif qui en mettrait plein la vue, ce serait plutôt Mars ! :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Mer 2 Juil 2014 23:58 
Hors ligne

Inscription: Mar 21 Jan 2014 10:15
Messages: 277
L'exploration spatiale ne présente qu'un intérêt scientifique et l'envoi d'hommes dans l'espace ne sert pas à grand-chose. Si la Chine veut envoyer des hommes sur la lune, c'est pour une unique raison, montrer qu'elle est devenue, technologiquement, une grande puissance.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Jeu 3 Juil 2014 13:33 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
Une maxime que j'entends et lis souvent
Barbetorte a écrit:
L'exploration spatiale ne présente qu'un intérêt scientifique et l'envoi d'hommes dans l'espace ne sert pas à grand-chose...
Et que j'aimerais bien qu'on m'explique : en quoi l'exploration, et à fortiori la possibilité de peuplement, est-il sans intérêt ?
Et qu'est-ce qui est intéressant dans ce cas ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Jeu 3 Juil 2014 17:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 249
Panzermeister a écrit:
Une maxime que j'entends et lis souvent
Barbetorte a écrit:
L'exploration spatiale ne présente qu'un intérêt scientifique et l'envoi d'hommes dans l'espace ne sert pas à grand-chose...

Et que j'aimerais bien qu'on m'explique : en quoi l'exploration, et à fortiori la possibilité de peuplement, est-il sans intérêt ?
Et qu'est-ce qui est intéressant dans ce cas ?

On peut sans doute le déplorer, mais envoyer des humains dans l'espace, à l'heure actuelle est hors de prix...
Et, finalement, c'est peu « rentable », scientifiquement parlant.
La solution privilégiée par la NASA - utiliser des sondes robotisées - est nettement plus économique et, de cette manière, on ne met plus en danger la vie d'astronautes.
Vu les perfectionnements des moyens techniques, aujourd'hui, les machines sont nettement plus efficaces qu'il y a 30 ans.

A part pour l’esbroufe, que rapportera aux Chinois le fait d'envoyer des gars sur la lune ?
Quant à envoyer des missions habitées vers Mars, vu la durée du voyage aller-retour, ce n'est pas prêt d'arriver...
Pour une expédition de près de trois années, loin de la Terre, faut trouver des volontaires assez solides. :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Sam 19 Juil 2014 23:14 
Hors ligne

Inscription: Mar 21 Jan 2014 10:15
Messages: 277
Panzermeister a écrit:
Une maxime que j'entends et lis souvent
Barbetorte a écrit:
L'exploration spatiale ne présente qu'un intérêt scientifique et l'envoi d'hommes dans l'espace ne sert pas à grand-chose...
Et que j'aimerais bien qu'on m'explique : en quoi l'exploration, et à fortiori la possibilité de peuplement, est-il sans intérêt ?
Et qu'est-ce qui est intéressant dans ce cas ?
L'espace est essentiellement du vide. On n'explore pas le vide au sens où les Cook et autres Bouguinville menaient des explorations pour découvrir des contrées encore inconnues ou peu connues. Il y a toutes sortes d'observations à faire dans le milieu spatial et sur les astres que l'on peut atteindre, mais elles se font fort bien et pour des coûts bien moindres par des engins inhabités, aussi le lobby des vols habités a-t-il de plus en plus de mal à convaincre.
Un peuplement de la lune ou de Mars n'est pas envisageable pour la double raison que ces deux astres sont impropres à la vie humaine et que les voyages y seraient hors de prix. La lune et même Mars sont encore plus inhospitaliers que l'Antarctique. On ne pourrait y vivre que dans des bâtiments pressurisés dont on ne pourrait sortir qu'enveloppé dans un scaphandre. Des scientifiques ont bien pensé à une terraformation de Mars mais une telle possibilité reste très douteuse et elle prendrait de toutes façons des siècles. En attendant, qui financerait la colonisation de Mars ? Et pour quel motif ? Nous sommes bien loin des conditions de la colonisation du continent américain après le premier voyage de Christophe Colomb. En outre, dans le but de ne pas fausser les études scientifiques, pour l'instant, au moins jusqu'à ce que l'absence de toute vie sur Mars soit une certitude, on prend grand soin à ne pas polluer cette planète par des organismes venant de la Terre.

Il fut un temps, on a émis l'idée d'une exploitation industrielle de l'espace : l'apesanteur pourrait faciliter des usinages de très haute précision, des minerais rares sur Terre seraient abondants sur la lune. Mais le coût des transports spaciaux est tel qu'aucun industriel n'envisage sérieusement de se lancer dans de telles activités impossibles à rentabiliser.

On ne peut s'attendre dans un avenir prévisible à une baisse significative du coût des transports dans l'espace, même proche. Echapper à l'attraction terrestre nécessite une énergie considérable et les lanceurs sont à usage unique. Imaginons le prix d'un voyage transatlantique si l'avion ne pouvait servir qu'une fois ! Quant à la navette spatiale, elle n'était qu'en partie récupérable et ne s'est pas révélée finalement moins coûteuse que les fusées classiques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Sam 19 Juil 2014 23:22 
Hors ligne

Inscription: Mar 21 Jan 2014 10:15
Messages: 277
LordFoxhole a écrit:
Pour une expédition de près de trois années, loin de la Terre, faut trouver des volontaires assez solides. :mrgreen:
Les volontaires ne manquent pas. Les raisons pour lesquelles on enverrait ces volontaires faire le voyage, susceptibles de convaincre à la fois les scientifiques et les contribuables appelés à fiancer l'opération sont, elles, plus difficiles à trouver.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com