Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Mar 19 Nov 2019 03:17

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: IEI
MessagePosté: Ven 29 Juin 2018 20:48 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1202
L initiative européenne d'intervention relance l'effort de coopération militaire des principaux États d'Europe. On peut en rendre grâce au président Macron qui a activement appuyé le mouvement.

J'ai noté en outre avec intérêt que Brexit ou pas les Britanniques étaient partie prenante de l'affaire. Cela témoigne d'un grand réalisme des deux côtés (continentaux et Anglais).
Plus curieux (mais finalement assez prévisible) il semble que Berlin ait été réticente ...

Nous verrons si tout cela débouché sur du concret mais cela rappelle un épisode oublié : en 1967 suite au retrait de la France de l OTAN, Londres avait proposé de réactiver l UEO pour en faire un cana le coopération militaire entre Paris et ses voisins...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: IEI
MessagePosté: Sam 14 Juil 2018 20:06 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1202
Tandis que le président Macron cherche à construire l Europe de la Défense, l'armée française approfondit sa "fraternité" avec l'US Army....est ce la stratégie "en même temps" ?

Comme souvent, l'analyse de Merchet est très éclairante : " Interrogé jeudi sur RTL, le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, a assuré que l’armée française entretient une « relation singulière » faite d’une « très très grande proximité avec les Américains » sur le terrain (Sahel, Levant, etc), et qu’il existe « une très grande fraternité d’armes » entre les armées des deux pays.
Ces déclarations traduisent la volonté des autorités françaises de rester proche des Etats-Unis, malgré le président Trump. Florence Parly insiste de son côté sur l’excellence de sa relation avec le général Mattis, secrétaire à la défense.
Au delà de la posture diplomatique actuelle, ces déclarations renvoient à la longue histoire militaire française, celle d’une armée dont le code génétique est resté très « giraudiste », c’est-à-dire pro-américain, alors que les « gaullistes » - bien présents - y ont toujours été plus minoritaires. Pour les états-majors, le coopération avec les Etats-Unis tirent en effet les armées vers le haut du point de vue professionnel."

https://www.lopinion.fr/blog/secret-def ... ite-156651


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: IEI
MessagePosté: Sam 14 Juil 2018 21:15 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2598
Localisation: Alsace, Colmar
En fait, sur de nombreux points, on voit une administration américaine qui essaie de continuer sur la lancée de ce qui s'est fait ces 60 dernières années, alors que les ordres émanant de la présidence tendent de mettre tout cela en cause. Les diplomates américains n'ont pas toujours suivi la ligne présidentielle, les militaires américains font de même... Tout cela plus ou moins en catimini ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: IEI
MessagePosté: Jeu 18 Juil 2019 01:04 
Hors ligne

Inscription: Mar 21 Jan 2014 10:15
Messages: 397
Aigle a écrit:
...le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, a assuré que l’armée française entretient une « relation singulière » faite d’une « très très grande proximité avec les Américains » sur le terrain (Sahel, Levant, etc), et qu’il existe « une très grande fraternité d’armes » entre les armées des deux pays.
Ces déclarations traduisent la volonté des autorités françaises de rester proche des Etats-Unis, malgré le président Trump. Florence Parly insiste de son côté sur l’excellence de sa relation avec le général Mattis, secrétaire à la défense.
Au delà de la posture diplomatique actuelle, ces déclarations renvoient à la longue histoire militaire française, celle d’une armée dont le code génétique est resté très « giraudiste », c’est-à-dire pro-américain, alors que les « gaullistes » - bien présents - y ont toujours été plus minoritaires. Pour les états-majors, le coopération avec les Etats-Unis tirent en effet les armées vers le haut du point de vue professionnel."
C’est plutôt la longue histoire tout court que la longue histoire militaire. Par-delà les divergences politiques, il reste l’appartenance à un même ensemble qui est le monde occidental et l’on en sort pas. C’est la raison pour laquelle l’OTAN n’a pas été dissoute, ce qui aurait été la conséquence logique de l’effondrement de l’URSS et de la dissolution du pacte de Varsovie. Les positions dans le conflit israëlo-palestinien sont à cet égard particulièrement révélatrices. L’occupation des territoires palestiniens est condamnée par tous les Etats européens et en particulier par la France tandis que les Etats-Unis apportent un appui indéfectible à Israël. Logiquement, la France devrait apporter un ferme appui aux Palestiniens et se montrer inamicale envers Israël. Il en va autrement dans les faits. On a certes peu d’amitié pour le Likoud, mais en face il y a la Syrie, le Hamas, le Hezbollah, l’Iran. Le choix est vite fait. Le monde est binaire, c’est ainsi et les troisièmes voies n’ont jamais prospéré. Les militaires français ne sont pas particulièrement pro-américains mais ils ont les mêmes ennemis que les américains. Cela rapproche.

A cela s’ajoutent des raisons purement matérielles. Les forces françaises sont très dépendantes des Etats-Unis parce que la France n’a plus les moyens de l’indépendance. On peut s’enorgueillir d’avoir une aviation de chasse embarquée d’un niveau opérationnel comparable à celui de la marine américaine. Mais ce qu’on sait moins est que la marine française n’a plus d’école de chasse embarquée. Je ne crois pas que ses pilotes soient génétiquement plus giraudistes que gaullistes, ils sont tout simplement formés par la marine américaine. Cela suffit pour expliquer la proximité. Il n’y a pas d’opération d’une certaine ampleur qui ne fasse appel à des moyens américains. C’est particulièrement vrai en matière de renseignement et de logistique. Les militaires français sont réalistes. Pour accomplir les missions qu’on leur demande avec les moyens qu’on leur donne, ils doivent coopérer avec les Américains. Ce n’est pas forcément un choix ou une inclination naturelle, c’est une nécessité technique.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: IEI
MessagePosté: Dim 10 Nov 2019 18:10 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1202
La méthode Macron remise en question par un nouveau tollé sur l’OTAN – EURACTIV.fr

"La vision géopolitique du président français, exposée dans un entretien avec The Economist, a de nouveau suscité des réactions épidermiques. Le président multiplie les maladresses diplomatiques au risque de braquer ses partenaires."

Je crois surtout que Macron dit tout haut ce que beaucoup pensent : avec des hommes politiques comme Trump ou Johnson le monde anglo saxon n est plus un élément stabilisateur...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: IEI
MessagePosté: Dim 10 Nov 2019 20:34 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2598
Localisation: Alsace, Colmar
Aigle a écrit:
La méthode Macron remise en question par un nouveau tollé sur l’OTAN – EURACTIV.fr

"La vision géopolitique du président français, exposée dans un entretien avec The Economist, a de nouveau suscité des réactions épidermiques. Le président multiplie les maladresses diplomatiques au risque de braquer ses partenaires."

Je crois surtout que Macron dit tout haut ce que beaucoup pensent : avec des hommes politiques comme Trump ou Johnson le monde anglo saxon n est plus un élément stabilisateur...


Je partage votre avis. Macron met les pieds dans le plat en reconnaissant que sur l'épisode turc/kurde/syrien, l'Otan n'a pas pesé, ni en tant qu'élément modérateur vis-à-vis d'un de ces membres, ni dans l'optique d'une politique militaire commune. Car, vu de l'Otan, l'intervention turque revient à déstabiliser l'une de ses frontière, et cela par un membre de l'Otan. Et, au désavantage de la plupart des membres de ce même Otan.

En fait, Macron dit qu'il faut reconnaitre que dans l'état actuel des choses, nous ne sommes pas sûrs que l'Otan serve à quelque chose... Pour dire les choses de manière diplomatique. Or, c'est un sujet sensible en Allemagne, et dans d'autres pays d'Europe centrale. Les pays d'Europe de l'Est sont entrés dans l'Otan pour profiter du parapluie américain vis-à-vis de la Russie. Sans ce parapluie, aucun de ces États n'a les moyens de s'opposer aux éventuelles pressions "inamicales" de la Russie. Si jamais il venait à l'idée des russes d'en avoir.

Quant aux allemands, quelque part cela veut dire qu'ils doivent accepter l'idée de participer à une défense européenne, en mettant la main à la poche, mais aussi en fournissant des troupes... Je ne sais pas si leur opinion publique est prête à cela.

Donc, même si le gouvernement allemand est sûrement d'accord sur le fond avec l'analyse de Macron, ils auraient sûrement préférés que ce genre de propos ne soit pas venu sur la place publique.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: IEI
MessagePosté: Dim 10 Nov 2019 21:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 557
Et Macron ajoute une question très pertinente. l'OTAN est une alliance défensive, chaque pays membre s'engage à soutenir - en entrant en guerre - tout autre pays membre agressé.
D'où la question : "Si les troupes de Assad mettent un coup d'arrêt aux troupes turques, donc agression contre un membre de l'OTAN, devrons-nous entrer en guerre contre la Syrie ?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: IEI
MessagePosté: Lun 11 Nov 2019 20:43 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1202
En fait l OTAN fut conçue il a 70 ans pour défendre l Europe occidentale contre Staline...

N'ayant plus d 'ennemi depuis 1989, elle est devenue une alliance virtuelle au cas où surgirait un nouveau méchant, tres méchant ...

Elle est à mon avis très mal adaptée au règlement de crises locales sur lesquelles ses membres peuvent avoir des intérêts et des opinions divergents...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: IEI
MessagePosté: Lun 11 Nov 2019 21:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 557
Il me semble que sa dernière intervention a été le Kosovo ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: IEI
MessagePosté: Lun 11 Nov 2019 21:29 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1202
À cette occasion on a constaté un complet consensus entre l'OTAN, l'ONU et les grandes puissances, la Russie d Eltsine étant trop affaiblie pour défendre sérieusement Milosevic.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com