Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Lun 25 Sep 2017 11:57

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Counter-Insurgency - Theory and Practice
MessagePosté: Mer 28 Jan 2009 16:24 
bonjour,
je l'ai acheté mais pas encore lu.
on peut également citer les ouvrages de Gérard Chaliand concernant les guérillas

hs:selon vous,les "meilleures" troupes d'opérations spéciales et de contre-guérilla urbaine ne sont-elles pas israéliennes?

rétrospectivement que valaient les "spetsnaz" soviétiques durant la guerre froide?

en espérant des éclaircissements de vôtre part


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Counter-Insurgency - Theory and Practice
MessagePosté: Ven 30 Jan 2009 13:22 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 9 Aoû 2006 07:30
Messages: 712
Localisation: Allemagne
C'est un peu infantile d'essayer de faire un classement entre les Forces spéciales des différents pays. Quels critères choisir ? L'endurance, la rusticité, l'imagination, le courage, le matériel ? Non, tout cela n'est pas très sérieux. Seul le résultat compte et chaque action est différente. Et puis, tous les critères semblant égaux, la chance ça existe aussi et ce n'est pas quantifiable... ;)

_________________
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie "
(Renan à Déroulède)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Counter-Insurgency - Theory and Practice
MessagePosté: Sam 31 Jan 2009 14:01 
Hors ligne

Inscription: Ven 2 Jan 2009 13:21
Messages: 19
"troupes d'opérations spéciales et de contre-guérilla urbaine" ? Il y a là des termes qui n'ont guère de liens logiques entre eux, et qui portent hélas la marque d'une surmédiatisation d'unités à l'emploi spécifique mais très mal compris ("doctrine Rumsfeld" aidant).

Les forces spéciales ont des missions particulières liées à leur furtivité et à leur déploiement rapide. Infanterie légère destinée aux actions coup-de-poing sur les arrières adverses, elles sont sans doute les moins adaptées à la contre-insurrection (à un niveau global) !

Celle-ci repose sur un mode d'action simple : il faut pour occuper le terrain et le sécuriser du chiffre, donc des troupes nombreuses dont l'entraînement et l'équipement ne sont pas les principales qualités - du moins si l'encadrement est bon, a compris sa mission et est en mesure de faire appliquer ses ordres sans difficulté.

Les Américains au Vietnam ont adjoint à ce principe d'occupation du terrain par des troupes "non-spéciales" - GIs ou Marines - le principe d'encadrement de l'autodéfense des locaux par leurs "Green Berets" - justement des forces spéciales dont la mission a été d'instruire et d'encadrer les supplétifs Sud-Vietnamiens, mission qui paraît bien plus modeste que celle impliquée par Rambo ou autre superproduction hollywoodienne, mais qui est ô combien décisive.

Les combats urbains exigent, tant les facteurs à prendre en compte sont innombrables, une technicité et un entraînement par le drill que peu d'unités occidentales atteignent pour évoluer convenablement dans un tel milieu. Problème, les forces spéciales ne sont pas assez nombreuses pour opérer une action coordonnée de lutte anti-insurrectionnelle en milieu urbain, puisque la réduction de l'adversaire dans un tel milieu repose sur le contrôle des zones nettoyées, le bouclage des zones non-sécurisées et la capacité à opérer de manière parfaitement coordonnée afin de jouer sur les angles morts de la défense et de la réduire progressivement. Encore une fois, cela demande du chiffre, et l'exemple de Falloujah II l'a prouvé : je préfère largement deux compagnies de GIs à une section de bérets verts ou de Rangers pour ce type de guerre... Mais le mieux, c'est quand même d'avoir les deux compagnies avec un élément de forces spéciales détaché auprès d'elles pour mener des missions qui sont les leurs : infiltration, reconnaissance, actions coup-de-poing ponctuelles.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Counter-Insurgency - Theory and Practice
MessagePosté: Dim 1 Fév 2009 01:03 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 9 Aoû 2006 07:30
Messages: 712
Localisation: Allemagne
Oui , avec ce terme de Forces spéciales on est en pleine confusion car on le met à toutes les sauces. Je rappelle comme je l'avais déjà fait sur Passion Histoire - où je m'étais fait reprendre par de ignorants, mais ce sont toujours eux qui ont le plus de jactance - l'idée des Forces spéciales. Ce sont des unités d'infanterie légère qui font des opérations ciblées et coup de poing dans une action de va et vient. Il y a aussi linfiltration de petits éléments en milieu ennemi qui restent un certain temps , observent et délenchent des feux d'artillerie ou aériens sur des objectifs de grande importance. Enfin le dernier volet, c'est l'encadrement et l'instruction de maquis sur les arrières de l'adversaire, comme l'avait fait Trinquier avec les Meos et les Thaïs en Indochine. Idée qui sera reprise par les Green Berets américains dans différents conflits.

_________________
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie "
(Renan à Déroulède)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Counter-Insurgency - Theory and Practice
MessagePosté: Mar 3 Fév 2009 13:01 
Nos cher militaires redécouvrent la roue à chaque guerre, les américains font face à la révolte des Moros aux Philippines juste une constations la rébellion s’appuyait entre autre sur un tissu religieux de musulmans dans une majorité de catholiques.
Les Français en Indochine utilisent un temps les sectes et les catholiques contre les viets ne parlons pas de l’utilisation de la religion de part et d’autre en Algérie de la conquête à l’insurrection conduite par des repris de justice et des cryptocommunistes brun rouge tant il s’appuyaient sur des égyptiens mouillés avec le SD allemand durant la seconde guerre.
Alors dire que Galula ne tiens pas compte du fait religieux …
Je crois que comme une frange de nos élites formées à l’époque il reprend pour lui le credo de hussards noirs de l’école laïc. La religion est un fait comme les autres qui rentre dans la composition des forces morales si importante aux yeux d’un certain Clausewitz qui prétend que son seul ouvrage finalisé a pour centre justement la petite guerre (jamais traduit en français à ma connaissance )
Pour Galula j’ai lu son ouvrage, rien d’extraordinaire sauf une concision parfaite avec ce siècle si hâtif. Dépouiller plume à la main nos anciens prendrait bien plus de temps.
Mais la petite guerre ou la guerre des avant-postes fait l’objet d’écrits de bien des militaires et avant Napoléon.
Pour le reste Larcheroy ou Trinquier ne sont pas trop en odeur de sainteté en France le premier officier métis représente notre défaite en Orient et les messagers de mauvaise augures…
Trinquier lui c’est pire comme un certain général il dit que ce genre de guerre ne se gagne pas sans torture. Au point de d’une déclaration lapidaire du premier para de France « quel con »
Si non c’est un bon début ou un moyen de comprendre ces princes qui nous gouvernent dans la hâte.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Counter-Insurgency - Theory and Practice
MessagePosté: Sam 28 Fév 2009 13:56 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 9 Aoû 2006 07:30
Messages: 712
Localisation: Allemagne
Déodat de Puy-Montbrun vient de décéder aux Invalides l'âge de 89 ans. C'est bien sûr une figure emblématique de l'Armée française ente 1939 et 1962. Mais ce qui est plus adapté à ce fil , c'est de voir qu'il a été un des premiers artisans de ce qui deviendra plus tard la contre-guerilla et les Forces spéciales. Voici un lien qui rappelle son exceptionnel parcours :

http://paras.forumsactifs.net/les-perso ... -t1312.htm

_________________
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie "
(Renan à Déroulède)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Counter-Insurgency - Theory and Practice
MessagePosté: Sam 28 Fév 2009 19:52 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 26 Sep 2007 09:37
Messages: 1
Un grand bonhomme comme une poignée d’autres formés par le SAS mais dans une optique de guérilla « mettez l’Europe à feu et sang » Churchill. Bigeard Aussares pour ne citer qu’eux ont suivi la même école comme un certain Larteguy qui avait servi dans la force 137 avant de devenir un écrivain de notre décolonisation .


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com