Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Dim 20 Aoû 2017 04:16

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La force de frappe
MessagePosté: Mer 26 Nov 2008 08:06 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1211
Localisation: France
Méandre a écrit:
Ca sert à rien le nucléaire militaire, ce n'est que des problèmes pour la population d'un petit pays comme le notre, personne fait confiance à personne, tout est sous contrôle, les grandes puissances étrangères n'ont de cesse de prévoir des scénarios catastrophes, et, on nous blâme d'une situation qui n'est que le reflet d'une sclérose de fonctionnaires paranoïaques. Excusez moi de cet excès, mais je ne suis pas sûr qu'il y est priorité sur la protection de la population. A vrai dire, içi, on protège une idée, celle d'un pays qui a la folie des grandeurs dans les miroirs de Versailles et qui se pavane à jouer les châtelains. Alors le nucléaire militaire français, s'il est dans le même état que nos centrales...Non merci.

S'il est dans le même état que nos centrales, je reste, comme Narduccio, très rassuré.

Dire que l'arme nucléaire ne sert à rien pour la France, c'est méconnaître son histoire. Elle nous a peut-être évité des provocations ou des invasions soviétiques en Europe occidentale. Parce que si les Soviétiques pouvaient tester ou douter de la volonté des USA ou de la Grande-Bretagne de mourir pour le continent européen, la France a toujours manifesté sa volonté d'en découdre nucléairement dès l'effondrement de la RFA. C'est-à-dire qu'elle envoyait les premières bombres en cas de défaite dans la bataille d'Allemagne. C'est-à-dire que l'URSS se trouvait dans le choix de rester partiellement vitrifiée sans répondre (avec un lourd handicap pour remporter la guerre) ou répondait. Et si elle répondait, c'était sur toute la France - après quoi les centres vitaux de la Russie étaient anéantis et la guerre, perdue aux profits des Anglo-Saxons - ou sur tout le monde - et toutes les places technologiques du monde étaient vitrifiées, avec une défaite pour tous les belligérants.

L'arme nucléaire française a servi durant la guerre froide.

Elle ne sert à rien aujourd'hui et a considérablement été réduite. Sauf que si nous en avions besoin dans le futur, ça coûte moins cher d'entretenir et de renouveller celles que nous avons que d'en redévelopper de futures à partir de rien.

Quant à savoir si nous en aurons besoin dans le futur, tout ce qu'on peut dire est que "l'avenir dure longtemps" (de Gaulle) et que la France a déjà pensé ne plus avoir besoin d'armes entre 1918 et 1939.

Un peu d'histoire :
Citation:
Après le Conseil du 4 mai 1962.
« C’est impressionnant de penser que l’on pourrait tuer vingt millions d’humains. »
Il me répond tranquillement : « Précisément, nous ne les tuerons pas, parce qu’on saura que nous pourrions le faire. Et, à cause de ça, personne n’osera plus nous attaquer. Il ne s’agit plus de faire la guerre, comme depuis que l’homme est l’homme, mais de la rendre impossible, comme on n’avait jamais réussi à le faire. Nous allons devenir un des quatre pays invulnérables. Qui s’y frotterait s’y piquerait, et s’y piquerait mortellement. La force de frappe n’est pas faite pour frapper, mais pour ne pas être frappé.

AP. — La bombe a bel et bien frappé, à Hiroshima et Nagasaki.
GdG. — Elle n’aurait pas frappé, si les Japonais en avaient possédé une. Et il fallait bien qu’elle frappe la première fois. Pour mettre le Japon à genoux, il fallait lui fournir la preuve que cette bombe était une réalité terrifiante et imparable. Et il fallait que cette bombe mette fin à la Seconde Guerre mondiale, pour que la perspective de son emploi dissuade d’en entreprendre une troisième. Sans quoi, on n’aurait jamais cru à ses vertus.
« Il faut juger tout cela à la lumière de l’Histoire. Les bombardements de Dresde et de Leipzig ont fait plus de morts que les deux bombes atomiques. Les trois cent mille morts d’Hiroshima ont épargné bien davantage de Japonais, qui auraient été écrasés sous des bombes ordinaires. Et surtout, ils ont épargné les dizaines de millions de morts d’une autre guerre mondiale, qui n’aurait pas manqué de suivre de peu la précédente. Les morts par bombardements classiques auraient été des morts inutiles. Les morts d’Hiroshima ont été des morts… nécessaires. (Il a cherché le mot, puis a fini par ne plus retenir que celui qui avait dû lui venir d’emblée.)
AP. — Et les morts de Nagasaki ?
GdG. — Ça, je reconnais que c’est plus discutable. Truman n’a attendu que trois jours pour lancer sa seconde bombe, sans avoir laissé aux Japonais le temps de se retourner. Il aurait pu leur envoyer un ultimatum à huit jours.
AP. — Des centaines de milliers de morts, des femmes, des enfants, des vieillards carbonisés en un millième de seconde, et des centaines de milliers d’autres mourant au cours des années suivantes dans des souffrances atroces, n’est-ce pas ce qu’on appelle un crime contre l’humanité ? »
Le Général lève les bras. Ce n’est pas son problème : « Nagasaki n’est peut-être pas très défendable. Mais sans Hiroshima, l’armement nucléaire n’aurait pas fait plus d’effet qu’un revolver à eau. Truman a eu du cran. Il en fallait. »

Alain Peyrefitte, C’était de Gaulle, tome I


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La force de frappe
MessagePosté: Jeu 27 Nov 2008 01:40 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 1 Nov 2006 17:49
Messages: 121
Localisation: Triangle des bermudes
Il fallait bien mettre de l'eau, dans le vin médiocre, de ce sujet tout particulièrement exécrable.

_________________
Le Méandriste
(11.2006)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La force de frappe
MessagePosté: Jeu 27 Nov 2008 19:21 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1211
Localisation: France
Comment ça ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La force de frappe
MessagePosté: Ven 3 Juil 2009 20:17 
Hors ligne

Inscription: Dim 22 Mar 2009 13:05
Messages: 37
Narduccio a écrit:
Méandre a écrit:
Alors le nucléaire militaire français, s'il est dans le même état que nos centrales...


Je travaille dans le nucléaire civil. Si on appliquais nos règles à l'ensemble de l'industrie, 99% des usines devraient fermer. Et je suis très sérieux en disant cela. Nous avons des règles très contraignantes. On parle de mettre en place une autorité de sûreté européenne, la commission européenne désire étendre le modèle français qui est le plus dur pour les exploitant à l'Europe entière, même les Allemands sont contre. Trop contraignant pour les industriels du nucléaire allemand, pourtant, ils savent qu'ils doivent faire un geste pour faire accepter par leur opinion la relance du nucléaire qu'ils envisagent.

Bien entendu, si l'on écoute les lobbys anti-nucléaires, le discours est inverse (et c'est de bonne guerre), mais ceux qui participent aux commissions de surveillance institués en France avec des élus et des gens des associations écologistes autour de chaque centrale reconnaissent qu'il y a peu d'industries qui accepteraient de fonctionner avec de telles contraintes. Alors, si le nucléaire militaire est dans le même état que nos centrales, me voilà rassuré, je vais pouvoir dormir sur mes 2 oreilles.

Excusez moi du hors sujet sur le nucléaire civil, mais je vis près de Fessenheim, la plus vieille centrale de France. Il est dur d'avoir un vrai avis, mais on ne cesse de parler d'incidents, d'obsolescence, du manque de sécurité de cette centrale. Vous avez quelques informations sur ce qui s'y passe réellement?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La force de frappe
MessagePosté: Ven 3 Juil 2009 20:31 
Hors ligne

Inscription: Dim 22 Mar 2009 13:05
Messages: 37
Sorcere a écrit:
Geopolis a écrit:
Et puis, face à un adversaire buté et violent, comme il peut s'en lever à Moscou, Pékin ou au Moyen Orient, une riposte nucléaire progressive resterait tout de même très, très dissuasive.


Comme disait de Gaulle " nous aurons de quoi tuer 80 millions de Russes. Et bien je crois qu'on n'attaque pas volontiers des gens qui ont de quoi tuer 80 millions de Russes, même si on a soi-même de quoi tuer 800 millions de Français, à supposer qu'il y eût 800 millions de Français " :lol:

Les TNO (prévu pour les prochaines années), plus puissants, ne pourront pénétrer le sol? :?:
EDIT : fausse manoeuvre, je voulais citer Hyustus... :oops:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La force de frappe
MessagePosté: Ven 11 Déc 2009 13:25 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
Méandre a écrit:
Il fallait bien mettre de l'eau, dans le vin médiocre, de ce sujet tout particulièrement exécrable.
Par ma foi, de la bonne eau alors...
Geopolis a écrit:
Un peu d'histoire :
Citation:
Après le Conseil du 4 mai 1962.
« C’est impressionnant de penser que l’on pourrait tuer vingt millions d’humains. »
Il me répond tranquillement : « Précisément, nous ne les tuerons pas, parce qu’on saura que nous pourrions le faire. Et, à cause de ça, personne n’osera plus nous attaquer. Il ne s’agit plus de faire la guerre, comme depuis que l’homme est l’homme, mais de la rendre impossible, comme on n’avait jamais réussi à le faire. Nous allons devenir un des quatre pays invulnérables. Qui s’y frotterait s’y piquerait, et s’y piquerait mortellement. La force de frappe n’est pas faite pour frapper, mais pour ne pas être frappé.

AP. — Des centaines de milliers de morts, des femmes, des enfants, des vieillards carbonisés en un millième de seconde, et des centaines de milliers d’autres mourant au cours des années suivantes dans des souffrances atroces, n’est-ce pas ce qu’on appelle un crime contre l’humanité ? »
Le Général lève les bras. Ce n’est pas son problème : « Nagasaki n’est peut-être pas très défendable. Mais sans Hiroshima, l’armement nucléaire n’aurait pas fait plus d’effet qu’un revolver à eau. Truman a eu du cran. Il en fallait. »
Alain Peyrefitte, C’était de Gaulle, tome I
Et oui, du cran...
Et le nucléaire peut encore servir tant qu'il n'y a pas prolifération excessive. Après quoi l'arme ne fait plus aussi peur. Et pourtant elle conserve son pouvoir destructeur. Mais comme on s'habitue à tout...
Alors seul un nouvel exemple peut remettre les esprits en place...
:?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La force de frappe
MessagePosté: Sam 20 Mar 2010 17:59 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 906
Selon une source britannique, la France aurait fait des propositions étonnantes au Royaume-Uni :

"http://www.guardian.co.uk/world/2010/mar/19/france-britain-shared-nuclear-deterrent/print"


j'ai du mal à y croire.

En premier lieu, les informations ne sont pas confirmées : la francophobie habituelle de la presse britannique peut justifier une tentative de miner la crédibilité de notre indépendance nucléaire même si le Guardian est plutôt un organe sérieux (et proche du Labour).

En second lieu, le livre blanc de 2008 a confirmé les principes de base de notre posture nucléaire réduite à deux composantes en 1996 et privée de capacité d'essais.

En troisième lieu, il y aurait là une évolution majeure qui illustre le fait qu'il n'y aucun tabou pour Nicolas Sarkozy. Mais quelle est la motivation de ces propositions : l'illusion classique en France selon laquelle on pourrait coopérer avec les Britanniques (avec les échecs à répétition qu'on observe) ? .. ou la simple recherche d'économies budgétaires ...

Un rappel : la force de dissuasion nous côute 3Mds € par an - le RSA (ex RMI) coûte quant à lui 6 Mds €.

Gouverner c'est choisir.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La force de frappe
MessagePosté: Dim 21 Mar 2010 09:56 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1109
merci pour cet article

on pourrait penser que
a - pour les français c'etait un "ballon d'essai" tres maladroitement lance en période electorale
b - pour brown c'est plutot une operation de politique interieure : il s'affiche comme defenseur de l"independance" de la GB contre la france alors que les torys se sont proncés clairement pour l'approfondissement de la cooperation francobritannique - bref il ridiculise les torys qui passent pour francophiles (ce qui est pas compliment en angleterre)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La force de frappe
MessagePosté: Ven 11 Juin 2010 23:42 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 906
Pour la première fois depuis son élection Nicolas Sarkoazy a navigué à bord du Charles de Gaulle. Il a tenu un discours relativement inattendu sur la fonction dissuasive du porte-avions. Pensait il à l'Iran ?

Voyez plutôt cet extrait de "meretmarine.com" :

Dans son discours à bord du Charles de Gaulle, Nicolas Sarkozy s'est montré particulièrement sensible à l'importance pour le pays de disposer d'un groupe aéronaval. « Nous devons conserver les capacité d'agir partout dans le monde en projetant nos forces, sinon nous ne serons plus un grand pays. Avec le porte-avions et son escorte, la France dispose d'un outil diplomatique de premier plan », a déclaré le chef de l'Etat, insistant aussi sur le rôle du groupe aéronaval en matière de dissuasion nucléaire. « Le Charles de Gaulle est une pièce maîtresse de notre dissuasion nucléaire (...) La dissuasion reste pour la France un impératif absolu. La dissuasion nucléaire est pour nous l'assurance vie de la nation. C'est la garantie qu'un autre Etat devra bien réfléchir avant de s'en prendre à nos intérêts vitaux, sauf à s'exposer à une sanction qui serait hors de proportion avec les avantages recherchés ». Au passage, le président coupe donc court aux partisans de l'abandon de la composante nucléaire aéroportée, du moins en ce qui concerne la marine, qui assure par ailleurs l'essentiel de la force de frappe stratégique avec ses quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE).

et semble-t-il pas un mot sur la dimension européenne du sujet ...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com