Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Mer 22 Nov 2017 05:36

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 11 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Aprés l'huile et le gaz les terres arables?
MessagePosté: Lun 13 Mai 2013 20:59 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
Poussé par un réportage sur Arte: "Planète à vendre" j'ai fait quelques recherches rapides sur le sujet:
http://geopolis.francetvinfo.fr/la-cour ... rique-6107
De ce site:
"L'achat massif de terres arables par certains pays et investisseurs privés dans des zones pauvres présente une menace à la fois pour le développement et la sécurité alimentaire des régions concernées, en Afrique et en Asie, notamment. Le sujet n'est pas à l'ordre du jour officiel du sommet de l'ONU sur le développement durable Rio+20 du 20 au 22 juin, mais il y est porté par les ONG.


Marché en pleine expansion, les achats de terres agricoles par des étrangers en Afrique et ailleurs dans le monde sont devenus un motif d’inquiétude. De nombreux observateurs considèrent qu’ils équivalent à une forme moderne de colonialisme et qu’ils menacent la sécurité alimentaire des populations pauvres.

Les Chinois, Indiens, Coréens du Sud et les économies pétrolières du Golfe sont à la recherche de terres étrangères pour répondre à leurs besoins croissant de production alimentaire. Les pays occidentaux, eux, sont intéressés par les opportunités de production pour leurs biocarburants.

En théorie, les transactions de terres agricoles peuvent constituer une chance hypothétique pour un pays pauvre avec une faible densité de population d'acquérir des nouvelles technologies, des formations et des capitaux. En pratique, le marché des terres est souvent entaché de corruption et entraîne des dégâts environnementaux."

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Aprés l'huile et le gaz les terres arables?
MessagePosté: Lun 13 Mai 2013 21:07 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
Addendum au message précédent.

http://www.monde-diplomatique.fr/2011/09/LALLAU/20938
De cet article:
"Quand la Banque mondiale encourage la razzia sur les terres agricoles
Si les images de la famine en Afrique font le tour de la planète, on sait peu que ce fléau est en partie lié à l’essor des investissements fonciers sur le continent. Ainsi, l’Ethiopie cède des milliers d’hectares à des entreprises étrangères qui substituent à l’agriculture vivrière des plantations destinées à l’exportation. Et la Banque mondiale encourage ce mouvement, comme le montre le cas du Mali.
par Benoît Lallau, septembre 2011"

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Aprés l'huile et le gaz les terres arables?
MessagePosté: Lun 13 Mai 2013 21:14 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
Addendum au message précédent.

http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html
De cet article:
"Chaque seconde, 26 mètres carrés de terres agricoles disparaissent en France, avertissait en 2011 le syndicat des Jeunes Agriculteurs. "L'explosion des besoins en matières premières alimentaires ne laisse aucun doute sur la valorisation des espaces agricoles", confirme Agrifrance, émanation de BNP Paribas Wealth Management dans son rapport sur le foncier rural.
En conséquence, les investisseurs français sont à la recherche de terres agricoles au-delà des frontières nationales. Gérard Louis-Dreyfus, l'ancien président du groupe de négoce du même nom, l'un des plus importants au monde, a ainsi décidé d'investir dans les terres agricoles en Russie, rapporte Les Echos mercredi 25 avril."

Cordialement,

Paul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Aprés l'huile et le gaz les terres arables?
MessagePosté: Lun 13 Mai 2013 21:20 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
Addendum au message précédent.

http://planete-a-vendre.arte.tv/
De cet article:
"Alexis Marant nous amène sur trois continents pour nous montrer la mainmise des pays riches et émergents sur les terres cultivables dans le Tiers monde."

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Aprés l'huile et le gaz les terres arables?
MessagePosté: Lun 13 Mai 2013 21:24 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
Addendum au message précédent.

L'Arabie Saoudite dans le réportage Arte.
http://www.youtube.com/watch?v=7ADsJbY7HbQ

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Aprés l'huile et le gaz les terres arables?
MessagePosté: Lun 13 Mai 2013 21:28 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
Addendum au message précédent.

Du reportage d'Arte: le cas Madagascar:
http://www.youtube.com/watch?v=rILn26tQbCw

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Aprés l'huile et le gaz les terres arables?
MessagePosté: Lun 13 Mai 2013 21:59 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
Paul Ryckier a écrit:
Marché en pleine expansion, les achats de terres agricoles par des étrangers en Afrique et ailleurs dans le monde sont devenus un motif d’inquiétude. De nombreux observateurs considèrent qu’ils équivalent à une forme moderne de colonialisme et qu’ils menacent la sécurité alimentaire des populations pauvres.

Les Chinois, Indiens, Coréens du Sud et les économies pétrolières du Golfe sont à la recherche de terres étrangères pour répondre à leurs besoins croissant de production alimentaire.

Très cher Paul,

Je pense qu'ils cherchent surtout de bons placements pour remiser la masse de dollars américains qui inonde leurs coffres-forts avant que le dollar ne s'effondre.

Et quand bien même ils chercheraient à s'alimenter en lieu et place d'autochtones, les indigènes savent toujours se liguer contre des étrangers contraires à leurs intérêts, et contrairement aux Occidentaux jusqu'en 1962, les "Chinois, Indiens, Coréens du Sud" et autres "économies pétrolières du Golfe" seront bien en peine de faire tonner leurs canonnières pour garantir leurs placements, investissements et spéculations coloniaux.

Le plus amusant serait quand ces pays "en voie de développement" (PVD) protesteraient contre des "nationalisations" de leurs biens aux USA. Comment réclamer son dû à un débiteur plus puissant que soi ? C'est parce que ces PVD s'en sont aperçu (et la Chine hurla en 2008) qu'ils détournent désormais leurs investissements vers de petits Etats sous-développés et en quasi-anarchie. Et vers l'Union européenne, ce qui augure mal sur l'estime de nos futurs rapports de forces.

Je renvoie alors au sujet sur les nouvelles industries d'armements asiatiques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Aprés l'huile et le gaz les terres arables?
MessagePosté: Mar 14 Mai 2013 23:07 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
Geopolis,

un grand merci pour vos commentaires. Oui, ça peut tourner à n'importe quel moment dans une isolationisme économique de certains régions, supportée par les armes? Mais alors...?

PS: J'ai préparé un sujet pour le Salon concernant la "sécurité maritime dans le monde", mais faute de temps, c'est pour demain...

Cordialement et avec estime,

Paul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 15 Mai 2013 07:10 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
Paul Ryckier a écrit:
Geopolis,

un grand merci pour vos commentaires. Oui, ça peut tourner à n'importe quel moment dans une isolationisme économique de certains régions, supportée par les armes? Mais alors...?

1. Alors les Africains en profiteront.

Que font nos modernes économes ? Ils versent à des locaux des fonds pour des titres de propriétés très fragiles. Que devient cet argent ? Les Africains les plus humbles le dépensent localement. Les plus argentés eurent tendance à placer leur fortune hors d'Afrique, mais la croissance du continent tend à en faire un bon placement spéculatif.

Que ces placements soient africains ou étrangers, de pauvres hères en recevront des miettes. Que les investisseurs locaux et étrangers laissent quelques routes et quelques dispensaires pour la mise en valeur de leurs investissements fonciers, miniers et agricole, il en restera toujours quelque chose.

2. Les investisseurs n'en profiteront qu'en apparence...

A la fin, l'intérêt des investisseurs étrangers pour les indigènes est si faible que ces derniers reprendront, domination démographique locale aidant, ce qui aura coûté si cher à d'autres.

De plus, le capitalisme nécessite un minimum d'Etat. Les Etats africains actuels sont des Etats impériaux et féodaux, ne recouvrant aucune réalité sociale, aucun intérêt commun. Seules les grosses ethnies africaines peuvent pour l'instant prétendre construire des Etats viables, et elle ne le feront qu'en calquant leurs fontières avec leurs répartitions géographiques.

En attendant, il y aura de la piraterie, du banditisme, des coupeurs de route, des milices ethniques, des coups d'Etat, des guerres civiles, des purifications ethniques et l'anarchie qui engloutiront une partie des investissements locaux et étrangers.

3. ... et ils n'y pourront rien.

En voulant prouver que la France avait ruiné ses colonies, la thèse de Jacques Marseille a démontré le contraire. Son investissement énorme n'a rien apporté à la France. D'autres thèses analogues ont montré que les Britanniques, qui investissaient peu en Afrique, n'y ont rien gagné ni perdu.

Or la France et le Royaume-Uni contrôlaient peu ou prou l'anarchie et avaient les moyens militaires de conserver leurs colonies africaines. Les Chinois, les Indiens, les Russes, les Japonais et même les fins Sud-Coréens me paraissent présumer de leurs capacités tant militaires que diplomatiques pour obtenir les mêmes résultats.

Pour tirer parti d'une invasion, il faut une démographie qui domine localement, comme les Israéliens ou, dans une moindre mesure, les Boers. Nos investisseurs étrangers n'en prennent pas le chemin. Les commerçants indiens sont régulièrement inquiétés en Afrique de l'Est.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Aprés l'huile et le gaz les terres arables?
MessagePosté: Mer 15 Mai 2013 22:27 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
Geopolis,

merci de nouveau pour votre analyse pertinente. D'une style "réaliste" j'ai l'impression.

"Pour tirer parti d'une invasion, il faut une démographie qui domine localement, comme les Israéliens ou, dans une moindre mesure, les Boers. Nos investisseurs étrangers n'en prennent pas le chemin. Les commerçants indiens sont régulièrement inquiétés en Afrique de l'Est."

Oui, je me souviens d'Idi Amin Dada dans les années soixante-dix et les 50.000 commerçants Indo-Pakistanais qui sont expulsés.

Et je me souviens aussi que j'ai lu dans un livre auto-biographique de Han Suyin concernant les tensions entre les Chinois qui avaient presque toute la commerce en main et les autochtones de Malaisie. Mais dans ce cas c'est apparément tourné bien dans l'ère contemporaire...
http://www.tresor.economie.gouv.fr/File/382409
De ce site:
"En dépit de tensions recurrentes entre la communauté malaise et les autres communautés (chinoise, indienne et populations autochtones)... le pays se caractérise par un remarquable equilibre."

Cordialement et avec estime,

Paul.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 11 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com