Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Ven 15 Déc 2017 06:22

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: La géopolitique de l'énergie.
MessagePosté: Ven 5 Juil 2013 23:53 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
J'ai lu ce soir un article où le vice président de GDF Suez, Dirk Beeuwsaert dit que la compétitivité des Américains va-t-augmenter par leur gaz et huile de schiste, alors leur énergie moins cher va-t-avoir des conséquenses géopolitiques où l'Europe restera la partie perdante. Et doit l'Europe alors protéger elle même les routes de l'approvisionnement d'énergie du Moyen-orient?
Dommage je ne peux pas copier/coller l'article, parce que ça ne marche pas/est interdit?

Est-ce c'est un article pour effrayer les syndicats européens?

Plus sur la question:
OOPS et je ne peux pas copier/coller non plus l'article du Le Monde? C'est un nouveau trend pour proteger les droits de l'auteur?

Alors ça marche enfin pour cette source:
http://www.slate.fr/story/73197/energie ... re-mondial

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La géopolitique de l'énergie.
MessagePosté: Sam 6 Juil 2013 13:58 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Sam 26 Mai 2007 23:17
Messages: 201
Paul Ryckier a écrit:
J'ai lu ce soir un article où le vice président de GDF Suez, Dirk Beeuwsaert dit que la compétitivité des Américains va-t-augmenter par leur gaz et huile de schiste, alors leur énergie moins cher va-t-avoir des conséquenses géopolitiques où l'Europe restera la partie perdante. Et doit l'Europe alors protéger elle même les routes de l'approvisionnement d'énergie du Moyen-orient?
Dommage je ne peux pas copier/coller l'article, parce que ça ne marche pas/est interdit?

Est-ce c'est un article pour effrayer les syndicats européens?

Plus sur la question:
OOPS et je ne peux pas copier/coller non plus l'article du Le Monde? C'est un nouveau trend pour proteger les droits de l'auteur?

Alors ça marche enfin pour cette source:
http://www.slate.fr/story/73197/energie ... re-mondial

Cordialement, Paul.


évidemment la facture énergétique a un impact direct sur le déficit commercial d'un état et donc sur la pression fiscal de cet état.
aujourd'hui le déficit commercial américain est financé par la dette en partie détenue par des étrangers et non pas par la FISC américain.

le gaz de schiste a permis de réduire les prix de l'énergie en amérique du nord avec pour conséquence la faillite direct des projets d'exploitation des sables bitumineux, mais aussi un ralentissement sensible des projet d'ENR et la faillite des géants chinois du Solaire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La géopolitique de l'énergie.
MessagePosté: Sam 6 Juil 2013 21:20 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
Marocain,

merci pour votre opinion.
Je voulais répondre concernant votre URL "Solaire". J'ai lu le URL belge mais quand je retournais sur le site, mon système de sécurité l'avait blocké, parce que dangereux pour l'ordinateur.
J'ai fait dans le temps une étude pour installer le solaire sur le toit, mais j'ai vite vu que c'est grâce aux subventions de l'état (belge? wallon? flamand?) que ça devient rentable. Et maintenant les subventions sont diminué, parce que c'étaient les consomateurs belges qui n'avaient pas de solaire, qui payaient la facture d'électricité des adhérents des panneaux solaires...
Il semble (pas sûr) en Belgique que les éoliennes promessent plus. Enfin, là les payeurs de taxes payent tous le même montant pour l'énergie éolienne? ;)

"évidemment la facture énergétique a un impact direct sur le déficit commercial d'un état et donc sur la pression fiscal de cet état.
aujourd'hui le déficit commercial américain est financé par la dette en partie détenue par des étrangers et non pas par la FISC américain."

D'accord, mais quand par exemple le "automotive" devient de nouveau rentable, l'exportation augmente et la balance de commerce devient positive de nouveau et la dette diminue? J'ai lu, mais je vais vérifier, que Detroit is back. Enfin en tous cas, je ne sais pas si vous êtes belge, j'ai vu le dernier temps beaucoup des "petites" Chevrolets dans notre région. Est-ce que c'est parce que Detroit est de nouveau compétitif sur le marché européen?

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La géopolitique de l'énergie.
MessagePosté: Lun 8 Juil 2013 10:54 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 9 Aoû 2006 07:30
Messages: 712
Localisation: Allemagne
Même si on est curieux et si on essaie de se tenir au courant, on a souvent l'impression que l'on est pris pour des gogos.
Ainsi on a été bassiné par la nécessité du solaire et de l'éolien. C'était très bien fait et on se disait pourquoi pas ? Jusqu'au jour où un magazine allemand ( Der Spiegel ou Focus ) a fait une démonstration - à mes yeux rigoureuse- où l'on s'aperçoit que les capteurs solaires ont une vie limitée de l'ordre de 15 ans et ne sont rentables pour le particulier qu'à cause des primes étatiques d'installations. Pour les éoliennes, c'est pire, car les travaux et les frais d'installation sont énormes, la vie de l'appareil est limitée (durée à vérifier) et les frais de démontage sont à nouveau énorme.
Alors quand on a été échaudé ainsi, on ne sait plus quoi penser du gaz de roche. Les Américains jouent la carte à fond, et ici nous sommes en pleine géopolitique, espèrent ne plus être dépendant des pays producteurs étrangers. En face, la France qui aurait ( je répète ce que j'ai lu ) les plus grosses réserves d'Europe a des réticences à cause de l'environnement. Evidemment le territoire américain est plus vaste que la France, mais alors qui croire :?: :roll: :roll:

_________________
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie "
(Renan à Déroulède)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La géopolitique de l'énergie.
MessagePosté: Lun 8 Juil 2013 22:08 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
Complétement d'accord Faget,

"mais alors qui croire :?: :roll: :roll:" J'ai la même difficulté...et le pire que des politiciens ou des patrons de multinionals peuvent nous "rouler dans la farine"...où trouver une source "indépendante"? Ou par le jeu des contradictions arriver plus ou moins à une compréhension réaliste?

Attention ce n'est pas facile et on peut avoir des donées politiques...par exemple l'indépendence énergétique peut avoir des atouts? Les énergies qui coutent plus chêr ou sont dans le sol vaut bien l'exercise pour n'être plus dépendant d'une économie étrangère? L'Europe dépendant du gaz russe...de l'huile du Moyen-Orient...

"Evidemment le territoire américain est plus vaste que la France"

Dans un article que j'ai lu pour ce fil, on dit: ce n'est rien, quand la Caléfornie interdit le gaz du roche, on a toujours la Louisiana et un autre état américain que je me souviens plus...

Cordialement et avec estime,

Paul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La géopolitique de l'énergie.
MessagePosté: Mar 9 Juil 2013 12:48 
Hors ligne

Inscription: Ven 17 Aoû 2012 04:37
Messages: 39
Je voulais réagir car je trouve que l'esprit de suspicion que vous évoquez est tout à fait représentatif de l'époque.

A tel point :
- Que l'ensemble des politiques ont déjà intégré "la perte de confiance dans les politiciens" dans leurs éléments de langage.
- Que la plupart des électeurs n'élisent plus le candidat qu'ils préfèrent mais bien celui qui leur apparaît comme le moins pire.
- Que des patrons tel que Mittal arrivent à faire croire que la délocalisation est l'unique solution, sans même évoquer la compétitivité hors prix ou la primauté de l'innovation dans la compétition industrielle mondiale.
- Que des politiques tel qu'Eva Joly sont rétrogradé au rang de clown de la politique alors qu'ils montrent l'acharnement le plus féroce envers la finance internationale (voir le rôle qu'elle a joué en Islande)

Sans doute que la société retourne à une division binaire, avec les riches et les pauvres. Mais les riches français dans le secteur de l'énergie, c'est Areva et EDF. Ils ont tout à perdre dans l'exploitation des gaz de schiste à partir du moment ou cela les concurrence. "Il faut conserver le monopole", nous diront les plus farouche. "L'énergie est un bien public" continueraient-ils. Mais cela leur permet surtout de rester "price maker", de capter les plus grosses parts de marché imaginable, de mettre des barrières à l'entrée des nouveaux concurrents sur le marché, etc...
Car aujourd'hui une force démesurée est employée à fourvoyer la concurrence au plus au point. Le parlement européen est devenu une cour de récréation pour les lobby.
Des événements comme ils se sont déroulés dans le secteur de la communication, avec Free, c'est ce qui les effraye.
A partir de là, tout les prétextes sont bons pour mettre en place des législations toujours plus contraignantes sur les éventuels concurrents.

Le paradoxe : en voulant protéger l'environnement des fractions hydrauliques, on renforce le nucléaire...
Ben moi je crois plus en l’incompétence des politiques. Je constate une lutte des classes, j'en ai la conscience prolétarienne. Prenez donc l'ensemble des mesures politiques à l’échelle internationale, les répercutions au niveau macroéconomique, tout se déroule dans le même sens. Les mécanismes agissent de concert pour renforcer le système.
Le plus aberrant, c'est qu'ils évoluent dans un monde profondément clos tout en agitant l’étendard du libre-échange.

Alors je préfèrent m'appuyer sur les universitaires. Des types comme Jérémy Rifkin, avec ses 5 piliers de l'écologie, son modèle des révolutions industrielles, ses prises de positions qui poussent le libre-échange au bout de sa logique, donnant un réel sens à la liberté dans l'échange.
Point de vue à débattre pour ceux qui le souhaiteraient. Mais je trouve que ceux qui parlent d'économie omettent trop souvent de préciser leur positions idéologiques, brouillant le moteur de leur discours.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La géopolitique de l'énergie.
MessagePosté: Sam 20 Juil 2013 20:46 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
Paul Ryckier a écrit:
Marocain,

merci pour votre opinion.
Je voulais répondre concernant votre URL "Solaire". J'ai lu le URL belge mais quand je retournais sur le site, mon système de sécurité l'avait blocké, parce que dangereux pour l'ordinateur.
J'ai fait dans le temps une étude pour installer le solaire sur le toit, mais j'ai vite vu que c'est grâce aux subventions de l'état (belge? wallon? flamand?) que ça devient rentable. Et maintenant les subventions sont diminué, parce que c'étaient les consomateurs belges qui n'avaient pas de solaire, qui payaient la facture d'électricité des adhérents des panneaux solaires...
Il semble (pas sûr) en Belgique que les éoliennes promessent plus. Enfin, là les payeurs de taxes payent tous le même montant pour l'énergie éolienne? ;)

"évidemment la facture énergétique a un impact direct sur le déficit commercial d'un état et donc sur la pression fiscal de cet état.
aujourd'hui le déficit commercial américain est financé par la dette en partie détenue par des étrangers et non pas par la FISC américain."

D'accord, mais quand par exemple le "automotive" devient de nouveau rentable, l'exportation augmente et la balance de commerce devient positive de nouveau et la dette diminue? J'ai lu, mais je vais vérifier, que Detroit is back. Enfin en tous cas, je ne sais pas si vous êtes belge, j'ai vu le dernier temps beaucoup des "petites" Chevrolets dans notre région. Est-ce que c'est parce que Detroit est de nouveau compétitif sur le marché européen?

Cordialement, Paul.


Marocain,

"D'accord, mais quand par exemple le "automotive" devient de nouveau rentable, l'exportation augmente et la balance de commerce devient positive de nouveau et la dette diminue? J'ai lu, mais je vais vérifier, que Detroit is back. Enfin en tous cas, je ne sais pas si vous êtes belge, j'ai vu le dernier temps beaucoup des "petites" Chevrolets dans notre région. Est-ce que c'est parce que Detroit est de nouveau compétitif sur le marché européen?"

"J'ai lu, mais je vais vérifier, que Detroit is back."

Correction: "Detroit" :) je voulais dire l'automotive américain est de nouveau en bonne santé. Les chiffres des derniers mois...

"Enfin en tous cas, je ne sais pas si vous êtes belge, j'ai vu le dernier temps beaucoup des "petites" Chevrolets dans notre région. Est-ce que c'est parce que Detroit est de nouveau compétitif sur le marché européen?"
J'ai vérifié et ce n'est que un % en 2013 sur le marché belge. Mais c'est quand même une dizième du meilleur Volkswagen. 437 véhicules vendus envers 4.468 pour Volkswagen. Et peut-être qu'on "voit" les Chevrolets maintenant, parce que il y a quelque années, ils n'existaient pas dans la vue de la rue? :)
C'est une lesson pour moi. D'abord les statistiques et alors on peut parler...
Voir dans la colonne à droite le statistique des trente marques le mieux vendus en Belgique: 2013 envers 2012:
https://www.facebook.com/auto55

Cordialement et avec estime,

Paul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La géopolitique de l'énergie.
MessagePosté: Mar 18 Mar 2014 14:28 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
Pourquoi les énergies alternatives?
Parceque la production d'énergie, si l'on veut éviter les coûts pharaoniques des grandes installations, doit être fractionné.
Et que si l'on veut des énergies alternatives, il faut du solaire (ou au pire de l'éolien).
Ce qui nécessite de vastes surfaces. Or quoi de mieux que nos toits inutilisés? Imaginez toute une ville couverte (ou presque) de panneaux solaires? Combien de GW?

Hélas, si Edf devait gérer un parc de cette sorte, les coût seraient importants.
Sauf si l'on incite les gens à payer. Gestion, installation, entretien sont "externalisés" vers les particuliers, qui en retirent un bénéfice dans le cadre des subventions notamment.
La subvention est un incitatif au démarrage, mais le système doit pouvoir, à terme, s'autoentretenir. Pour cela il faudrait que l'on installe plus.

Il n'en demeure pas moins que la surface de la Terre est limitée. Sont potentiel d'occupation (lebensraum) aussi. Donc à moins soit de limiter la part de chacun, on est condamné à augmenter cette surface.
Comment?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La géopolitique de l'énergie.
MessagePosté: Jeu 20 Mar 2014 21:04 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
Panzermeister a écrit:
Imaginez toute une ville couverte (ou presque) de panneaux solaires? Combien de GW?

Combien de GW pour les produire, quel rendement énergétique et économique ?

La meilleure énergie solaire est-elle végétale ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La géopolitique de l'énergie.
MessagePosté: Mar 25 Mar 2014 11:18 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
Si l'on compte 510 072 000 km², avec peu ou prou 3% couvert par des villes, on obtient ~15 302 160 km2 recouvert d'habitat humain.
A 1400W/m2, on devrait avoir un optimal à 21 423 024 000kW (21.5 TW).
Toutefois (cf. http://www.ac-nice.fr/clea/A10.html qui est très informatif...) on peut estimer que du fait de couvert nuageux et de rendement de panneaux, on plafonne à une moyenne de 500W/m2. Soit seulement 7 651 080 000kW soit un petit 8 terawatt.
Mais par seconde. Soit sur un an... 120 724.9 TW. (NB: */2 : jour/nuit)
Ce qui fait beaucoup (la France produit 17 411 watts d'énergie par seconde, soit 548,8 TWh par an d'après Planetoscope). D'après le même site, 0,05 kW d'énergie photovoltaïque sont produit en moyenne chaque seconde en France. Ce qui est peu.
[PS: vérifier avec moi si j'ai bien compté les 3, euh, les 0...]

Donc on peut dire en effet que les plantes, qui sont les seules à pouvoir être partout (contrairement à des panneaux solaires) sont certainement au delà en terme de récupération d'énergie. La biomasse a cependant un rendement, entre la photosynthèse et la récupération par les humains de l'énergie de biomasse (souvent par des moyens primitifs en fait); la déperdition est conséquente. La production d'énergie électrique à l'aide de biomasse dans le monde représenterait environ 1800 W/s. Toutefois...

Et les panneaux solaires sont de plus en plus efficaces. Et sont aussi des chauffe-eau solaires.
Donc si tout se discute, seul est sûr le fait que la surface terrestre est limitée...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com