Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Ven 15 Déc 2017 04:17

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le citoyen "normal" toujours la dupe financierement?
MessagePosté: Mar 12 Nov 2013 15:47 
Hors ligne

Inscription: Ven 17 Aoû 2012 04:37
Messages: 39
Citation:
J'ai bien parlé des inventeurs.

J'avais bien saisie la subtilité. Pour proposer aux ménages les plus pauvres des crédits immobiliers, il a fallut concevoir des mécanismes garantissant une rentabilité suffisamment élevée de sorte que cela vaille la peine d'en prendre le risque. Ce qui est tout à fait normal, ils ne pouvaient pas réellement penser que l'expansion du marché immobilier suffirait à récompenser les risques entrepris étant donné l'évolution relative des revenus aux prix de l'immobilier. Ces courbes étant un "classique" en économie, il fallait, avant toute entreprise, concevoir une issue de secours, dont la titrisation s'imposa à leurs yeux comme la meilleure.

C'est ce qui explique la structure juridique épurée des subprimes, de même que l’application inconditionnelle de la note AAA délivrée par les agences de notation financière, qui rappelons-le, existent justement dans le but d'évaluer les risques inhérents aux produits financiers. C'est une police d'assurance supplémentaire. Garantir cette note pouvait faire le change puisque délivrée par des autorités compétentes. Or, le seul élément qui puisse justifier cette notation, c'est justement la possibilité intrinsèque des subprimes à pouvoir être titrisé, ce qui explique par ailleurs que les subprimes furent les prêts les plus titrisés, par rapport au total de prêt émis.

Les banquiers n'ont pas de doctrine économique. Ils ne sont pas néoclassique, et encore moins dans sa variante néolibérale. Ils aiment trop la dette publique pour ça, ne font confiance qu'en l'Etat. La preuve est que la dette des Etats est la moins volatile. Ils n'embauchent d'ailleurs plus que des mathématiciens ou des ingénieures en physique. Ils ne conçoivent aucune réciprocité entre leurs stratégies et les impactes qu'elles auront sur les acteurs économiques telle que les ménages, ça n'entre pas dans leur objectif, et on ne peut pas raisonnablement leur demander de le faire, alors pourquoi penser qu'ils s'imaginaient aider les plus défavorisé, cela me dépasse !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le citoyen "normal" toujours la dupe financierement?
MessagePosté: Mer 13 Nov 2013 07:55 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
liop a écrit:
alors pourquoi penser qu'ils s'imaginaient aider les plus défavorisé, cela me dépasse !

C'est parce que je pense aux déclarations de M. Mozilo avant et après la crise de 2007. Avant, il s'étalait crânement en prétendant avoir mis le libéralisme au service des emprunteurs "ninja", conformément aux théories libérales qui prétendent que quiconque s'engage dans un libre-échange éclairé y gagne. Une fois la crise immobilière américaine venue, il s'écrasait et s'excusait. D'ailleurs, outre sa réputation de banquier Robin des bois, il a également perdu une fortune dans la crise, comme beaucoup de banquiers et d'investisseurs.

Beaucoup de créanciers ont été dupes de cette crise, ils ne l'ont pas vu venir parce qu'ils sont assez suffisants et arrogants pour se berner par leurs propres anticipations officielles. Les seuls vainqueurs de cette crise furent les créanciers assez lucides pour vendre tous leurs titres et biens immobiliers avant 2007, parce qu'ils comprenaient que des milliards de $ brassés n'existaient tout simplement pas. Ces créanciers-là furent très rares.

Les boursicoteurs sont comme des automobilistes qui conduisent trop vite. Statistiquement, "ça passe" jusqu'aux premiers morts mais, en attendant, ils friment et exhibent leurs temps de trajet optimisés. Les créanciers imprudents sont ainsi.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le citoyen "normal" toujours la dupe financierement?
MessagePosté: Mer 13 Nov 2013 17:50 
Hors ligne

Inscription: Ven 17 Aoû 2012 04:37
Messages: 39
Citation:
C'est parce que je pense aux déclarations de M. Mozilo

Merci pour la source, je ne le connaissais pas. J'ai plutôt l'habitude d'entendre Blythe Masters citée comme "responsable de l'abominable complot financier" et des "armes de destruction massive" que seraient les produits financiers. Bien que ce point de vue me semble ridicule, prendre le contre-pied sur la base de "déclarations publiques" ne me convainc pas pour autant. En faisant l'hypothèse acceptable de la sincérité du discours de Mozilo, cela n'explique pas pourquoi les ventes de ces produits par les organismes qui les ont émis furent systématiques, alors même qu'ils auraient étaient conçus dans un soucis de fiabilité, ce que tous déclarent. Selon vous, Mozilo aurait était victime de sa croyance en l'efficience des marchés, si je comprend bien ? Puisqu'en effet, beaucoup de banquiers ont subi de plein fouet se revers financier.

Citation:
Les seuls vainqueurs de cette crise furent les créanciers assez lucides pour vendre tous leurs titres et biens immobiliers avant 2007

Il aura aussi fallu déployer des arguments financiers pour cela. En effet, les agents chargés de la revente de ces produits se doutaient des risques qu'ils faisaient encourir à leurs acheteurs et craignaient énormément les conséquences que cela engendrerai dans leurs relations avec les autres acteurs du marché. Anticipant cela, la direction de ces banques distribua d'énormes primes pour motiver leurs troupes, ce qui n'empêcha pas toute une partie des agents de démissionner et tourner définitivement le dos aux marchés financiers. Et en effet, le rayonnement et l'influence de ces banques, telle Goldman Sachs, fut largement dégradé et demeure instable aujourd'hui encore.
Ce qu'ils n'avaient pas anticipé alors, c'est un tri sélectif opéré sur la base de la confiance, qui menacerait l'ensemble du système financier. Ils ont été victimes de leur propre stratégie, et in Fine, il n'y eu aucun gagnant dans cette crise, jusqu'au renflouement du moins...

Citation:
Statistiquement, "ça passe" jusqu'aux premiers morts

Par ailleurs, beaucoup ont tentés de changer leur angle d'attaque en faisant confiance au HFT. Mais même avec le Flash Crash de 2010 que cela a mené, cette tendance, encore une fois vendue comme étant sans risques puisque seules d'infimes transactions sont réalisés (en valeur nominale), est de plus en plus à l'oeuvre. Comme quoi, ce régime d'accumulation du capital n'est pas encore prêts de changer, et il n'est pas difficile de prédire une nouvelle crise d'ici 10 ou 20 ans si les marchés financiers ne se voient pas modifiés dans leur structure. Et cela, les bonnes ou mauvaises intentions des agents n'y changera malheureusement rien.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le citoyen "normal" toujours la dupe financierement?
MessagePosté: Mer 13 Nov 2013 22:19 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
Liop,

un grand merci pour votre réponse à Geopolis.

Comme néerlandophone, j'ai des difficultés avec quelques mots, par exemple:
"Ce qu'ils n'avaient pas anticipé alors, c'est un "tri" sélectif opéré sur la base de la confiance, qui menacerait l'ensemble du système financier."
"tri" c'est "triage"?
Pas dans votre message, mais dans des messages concernant l'économie, j'ai vu le mot "titrer", c'est quoi dans ce contexte? Comme chimiste je sais ce que est "titrer" dans mon branche... ;)

Cordialement et avec estime,

Paul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le citoyen "normal" toujours la dupe financierement?
MessagePosté: Jeu 14 Nov 2013 01:02 
Hors ligne

Inscription: Ven 17 Aoû 2012 04:37
Messages: 39
Message du soir, bonsoir,

Paul Ryckier a écrit:
"tri" c'est "triage"?

C'est bien dans ce sens que j'ai utilisé cette expression. Mon idée est de dire que les banques, et autres investisseurs, sont désormais plus attentives aux acteurs avec lesquels elles échangent sur les marchés. L'expression "crise de confiance" est souvent employée pour décrire ce phénomène. En effet, les actifs des banques sont automatiquement suspectés de contenir des créances douteuses, et surtout, les transactions sont alors plus difficile puisqu'un défaut d'information sur un produit financier, ce qui est monnaie courante sur ces marchés, aura tendance à paralysé tout un secteur du marché, voir le marché entier, c'est ce qui s'est produit suite à l'éclatement de la bulle financière. Dès lors, les banques ne se prêtent plus entre elles, et s'écroulent sous le poids de leurs propres dettes.

Citation:
Pas dans votre message, mais dans des messages concernant l'économie, j'ai vu le mot "titrer", c'est quoi dans ce contexte?

Je ne sais pas de quoi il s'agit. Pour ma part, j'ai déjà fait référence à la "Titrisation", qui consiste à rassembler des dettes diverses pour en faire un nouveau produit, souvent dans le but de réduire les risques, tout en augmentant sa rentabilité.
Mais vous faisiez peut être aussi référence aux "titres" financier, qui sont simplement les produits que l'on peut s'échanger sur les marchés financiers : une action, une créance, etc...
Les monnaies n'en font pas parties, elles s'échangent sur le marché des changes (ou Forex).
Mais je doute que vous l'ignoriez.
En revanche, le verbe "Titrer" ne me dit rien, si ce n'est peut être l'action de d’émettre des titres sur les marchés, mais sans certitudes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le citoyen "normal" toujours la dupe financierement?
MessagePosté: Jeu 14 Nov 2013 20:57 
Hors ligne

Inscription: Mar 8 Sep 2009 22:02
Messages: 311
Liop,

je vous remerchie pour toute la peine que vous vous êtes donné pour m'éclaircir.

Cordialement et avec estime,

Paul.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com