Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Sam 16 Déc 2017 15:11

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Billard à trois bandes
MessagePosté: Mar 23 Sep 2014 06:44 
Pour en revenir à notre grande affiche de boxe de départ, et plus précisément le match entre les boxeurs américain et russe, le dernier éditorial de Serge Halimi dans le Monde Diplo :

Nouvelle guerre froide

En 1980, pour résumer sa vision des relations entre les Etats-Unis et l’Union soviétique, Ronald Reagan eut cette formule : « Nous gagnons ; ils perdent. » Douze ans plus tard, son successeur immédiat à la Maison Blanche, M. George Bush, pouvait se féliciter du chemin accompli : « Un monde autrefois divisé entre deux camps armés reconnaît qu’il n’y a qu’une seule superpuissance prééminente : les Etats-Unis d’Amérique. » Ce fut la fin officielle de la guerre froide.

Cette période est à son tour révolue. Le glas a sonné le jour où la Russie en a eu assez de « perdre » et a mesuré que son abaissement programmé ne connaîtrait jamais de fond, chacun de ses voisins se voyant tour à tour attiré – ou soudoyé – dans une alliance économique et militaire dirigée contre elle. « Les avions de l’OTAN patrouillent les cieux au-dessus de la Baltique, nous avons renforcé notre présence en Pologne et nous sommes prêts à faire davantage », souligna d’ailleurs M. Barack Obama en mars dernier à Bruxelles (1). Devant le Parlement russe, M. Vladimir Poutine a assimilé une telle disposition à la « politique infâme de l’endiguement » que, selon lui, les puissances occidentales opposent à son pays depuis... le XVIIIe siècle (2).

La nouvelle guerre froide différera cependant de l’ancienne. Comme l’a relevé le président des Etats-Unis, « contrairement à l’Union soviétique, la Russie ne dirige aucun bloc de nations, n’inspire aucune idéologie globale ». La confrontation qui s’installe a également cessé d’opposer une superpuissance américaine puisant dans sa foi religieuse l’assurance impériale en une « destinée manifeste » à un « empire du Mal » que Reagan maudissait aussi en raison de son athéisme. M. Poutine courtise au contraire, non sans succès, les croisés du fondamentalisme chrétien. Et quand il annexe la Crimée, il rappelle d’emblée qu’elle est le lieu « où saint Vladimir fut baptisé (...) ; un baptême orthodoxe qui détermina les notions de base de la culture, des valeurs et de la civilisation des peuples russe, ukrainien et biélorusse ».

Autant dire que Moscou n’admettra pas que l’Ukraine devienne la base arrière de ses adversaires. Chauffé à blanc par une propagande nationaliste qui excède même – c’est dire... – le bourrage de crâne occidental, le peuple russe le refuserait. Or, aux Etats-Unis et en Europe, les partisans du grand réarmement surenchérissent : proclamations martiales, avalanche de sanctions hétéroclites qui ne font que tremper la détermination de l’autre camp. « La nouvelle guerre froide sera peut-être plus dangereuse encore que la précédente, a d’ores et déjà averti l’un des meilleurs experts américains de la Russie, Stephen F. Cohen, parce que, contrairement à sa devancière, elle ne rencontre aucune opposition – ni dans l’administration, ni au Congrès, ni dans les médias, les universités, les think tanks (3).» La recette éprouvée de tous les dérapages...


(1) Discours de M. Barack Obama à Bruxelles, 26 mars 2014.
(2) Discours de M. Vladimir Poutine devant le Parlement russe, 18 mars 2014.
(3) Adresse à la conférence annuelle Russie - Etats-Unis, Washington, 16 juin 2014. Repris dans The Nation, New York, 12 août 2014.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Billard à trois bandes
MessagePosté: Mar 23 Sep 2014 09:33 
Hors ligne

Inscription: Mar 21 Jan 2014 10:15
Messages: 327
Shalimar a écrit:
1. Un Etat moderne ne se base pas sur des rumeurs pour mener sa politique et ses guerres étrangères.
2. Des Etats qui dépensent des dizaines de milliards de dollars par an pour le renseignement ne peuvent pas ne pas savoir ce qui se passe.
3. Quand ces mêmes Ets distillent des informations et des rumeurs qu'ils savent être parfaitement fausses, la conclusion est évidente...
1. Ils ne se sont pas basés sur des rumeurs.
2. Même en dépensant des milliards on n'est pas forcément au courant de tout partout. On savait cependant à quelles exactions se livrait l'armée serbe au Kosovo.
3. Il n'y a pas eu distillation officielle de fausses informations.

Citation:
Et si vous arrêtiez plutôt de jouer sur les mots et de faire le sophiste ?
Je vous retourne le compliment. Essayez d'observer les évènements tels qu'ils se sont passé et non tels que vous voulez qu'ils se soient passés. Et arrêtez de prendre systématiquement vos interlocuteurs pour des idiots.

Shalimar a écrit:
Une "réalité" qui se précède elle-même ? Orwellien...
Non. Une entreprise commencée et qui se poursuit, tout simplement. Massacres à Vukovar et Srebrenica, mais simples opérations de police au Kosovo...Soyez sérieux.

Shalimar a écrit:
La redéfinition du rôle de l'OTAN et son avancée vers l'est = intérêt stratégique.
Douteux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Billard à trois bandes
MessagePosté: Jeu 25 Sep 2014 03:24 
Dans son discours à l'ONU lors de la 69ème Assemblée Générale, Obama a commencé par les trois dangers qui, selon lui, menacent le monde :
As we gather here, an outbreak of Ebola overwhelms public health systems in West Africa, and threatens to move rapidly across borders. Russian aggression in Europe recalls the days when large nations trampled small ones in pursuit of territorial ambition. The brutality of terrorists in Syria and Iraq forces us to look into the heart of darkness,

Nous retrouvons là notre fameux billard à trois bandes... La Russie et le terrorisme islamiste, en compagnie d'Ebola pour bien faire, sont les ennemis à abattre. Les observateurs n'ont pas manqué de noter que la Russie devançait les terroristes dans l'échelle des dangers. Inutile de dire que le discours du président américain s'est attiré un retour de bois vert de la part de Lavrov qui a parlé de maladie orwellienne et a ironisé sur le fait que les USA combattent maintenant ce qu'ils sponsorisaient jusqu'à peu via les Saoudiens (Daech devenu Etat Islamique).

Quant au combat entre le jeune boxeur EI et Vlad le Marteau, l'affiche est posée :
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/09/04/l-etat-islamique-menace-aussi-poutine_4481463_3218.html


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Billard à trois bandes
MessagePosté: Dim 28 Sep 2014 00:35 
Chaud, chaud...
Le discours d'Obama à l'ONU avant-hier allait forcément s'attirer une réponse cinglante. Hier, le président iranien Rouhani s'est lâché contre ceux [USA et pétromonarchies du Golfe] qui ont financé et soutenu les mouvements terroristes sunnites qu'ils disent combattre maintenant. Aujourd'hui, à la même tribune, Lavrov a fustigé ce qu'il a appelé l'interventionnisme militaire américain : Les interférences militaires sont devenues la norme et ce malgré le résultat lamentable des opérations militaires menées par les États-Unis ces dernières années. Selon lui, la politique des ultimatums, la philosophie de la supériorité et de la domination va contre les valeurs d'un XXIème siècle qui voit la formation d'un ordre mondial multipolaire.

On attend avec impatience le discours de la grande muette de ces derniers mois et qui est pourtant à la croisée de la majorité des problèmes au Moyen-Orient : l'Arabie Saoudite.


Haut
  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com