Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Mer 18 Oct 2017 12:50

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Les verrous du commerce maritime mondial
MessagePosté: Jeu 26 Mar 2015 14:17 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 9 Aoû 2006 07:30
Messages: 712
Localisation: Allemagne
Le récent conflit au Yemen, qui permettrait à des milices chiites de prendre le pouvoir, fait remonter la question des passages obligés du commerce maritime modial. Passages obligés qui peuvent se transformer en verrous. L'Iran peut déjà être maitre du détroit d'Ormuz (30% du trafic pétrolier mondial). S'il contrôlait par chiites interposés le Yemen, le détroit de Bab-el- Mandeb pourrait aussi être verrouillé.
Ceci rappelle que tout le trafic maritime mondial passe par huit passages obligés vulnérables. De l'ouest vers l'est :
- Canal de Panama et sa doublure en construction
- Détroit de Gibraltar
-Le Pas de Calais
-Les Dardanelles
-Canal de Suez
-Détroit de Bab-el Mandeb, déjà évoqué
-Détroit d'Ormuz, déjà évoqué
-Détroit de Malacca, pour les exportations de Chine et des pays d'Extrême-Orient et, dans l'autre sens, leur approvisionnement en pétrole
Cette problématique est incontournable du point de vue géopolitique.

_________________
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie "
(Renan à Déroulède)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les verrous du commerce maritime mondial
MessagePosté: Ven 27 Mar 2015 00:20 
Hors ligne

Inscription: Mar 21 Jan 2014 10:15
Messages: 325
La première question à se poser est de savoir si la guerre civile qui a éclaté au Yemen est un conflit sunnites-chiites ou un conflit entre les parties nord et sud du Yemen. On assiste peut-être à un retour à une partition du Yemen. En ce cas, il n'y aurait pas à redouter de menace sur la liberté de navigation dans le détroit de Bab el-Mandeb.

Un barrage du détroit serait un casus belli, non seulement pour les pays riverains de la mer Rouge, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Egypte, mais pour tous ceux pour qui la liberté de navigation dans le détroit est d'intérêt stratégique, à savoir la moitié du monde, en premier lieu les Etats-Unis et la France qui entretiennent des bases militaires dans la région. Si un nouveau pouvoir au Yemen décidait d'empêcher le passage, il devrait s'attendre à une riposte contre laquelle il n'aurait pas les moyens de résister. Il ne disposerait pas des forces suffisantes pour s'assurer la maîtrise des espaces maritime et aérien. Il ne pourrait non plus compter sur des batteries côtières qui seraient très rapidement neutralisées. Le mouillage de quelques mines serait envisageable, mais ce serait s'exposer à des mesures radicales comme une destruction des infrastructures portuaires et un blocus maritime total de toute la côte yéménite.

Lors de la guerre Iran-Irak, l'Iran ne s'est pas risqué à une fermeture du détroit d'Ormuz. Il s'est limité à l'attaque des pétroliers transportant le pétrole irakien.

Une fermeture du détroit de Bab el-Mandeb est donc très peu probable, mais on ne peut exclure des agressions ponctuelles avec des moyens modestes contre des navires marchands


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les verrous du commerce maritime mondial
MessagePosté: Ven 27 Mar 2015 10:26 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 9 Aoû 2006 07:30
Messages: 712
Localisation: Allemagne
Je comprend bien vos analyses et vos simulations possibles, il n'empêche que pour ce détroit , comme les autres que j'ai évoqués, ce sont des endroits hypersensibles sur des veines jugulaires du commerce international. Ce sont des sources de conflits potentiels, ou tout au moins de tensions. D'ailleurs, aux dernières nouvelles l'Arabie à la tête d'une coalition est d'éjà en train d'intervenir au Yemen.

_________________
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie "
(Renan à Déroulède)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les verrous du commerce maritime mondial
MessagePosté: Sam 28 Mar 2015 13:41 
Hors ligne

Inscription: Mar 21 Jan 2014 10:15
Messages: 325
Ce sont des endroits hypersensibles donc hyper-protégés. Bloquer un détroit serait franchir une ligne interdite. Le blocage des détroits d'Ormuz et de Bab El-Mandeb serait pour l'Iran une idée aussi folle que l'a été pour Saddam Hussein l'invasion du Koweit, tout simplement suicidaire. Ce n'est certes pas impossible à imaginer, mais c'est hautement improbable. Même au plus fort de la guerre contre l'Irak, l'Iran ne s'est pas risqué. Il n'y a aucun signe actuellement qu'il ait quelqu'intention de le faire. Ce n'est donc pas d'actualité.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les verrous du commerce maritime mondial
MessagePosté: Lun 6 Avr 2015 07:33 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
Barbetorte a écrit:
Le blocage des détroits d'Ormuz et de Bab El-Mandeb serait pour l'Iran une idée aussi folle que l'a été pour Saddam Hussein l'invasion du Koweit, tout simplement suicidaire. Ce n'est certes pas impossible à imaginer, mais c'est hautement improbable. Même au plus fort de la guerre contre l'Irak, l'Iran ne s'est pas risqué. Il n'y a aucun signe actuellement qu'il ait quelqu'intention de le faire. Ce n'est donc pas d'actualité.

L'Iran n'a pas les moyens de bloquer le détroit de Bab el-Mandeb, mais je crois me rappeler qu'elle entreprit de bloquer celui d'Ormuz vers la fin de la 1e guerre du Golfe (1980-1988), pour empêcher le pétrole irakien de le franchir, et à ses grands dépens. Elle y attira une flottille occidentale internationale qui relégua ses capacités d'intervention maritimes dans ses propres criques.
Citation:
Entre 1984 et 1987, plus de 600 navires sont ainsi attaqués durant la « guerre des tankers ». L’objectif des deux États est de couper les exportations de son adversaire afin d’assécher ses revenus indispensables à l’effort de guerre. La plupart des navires sont alors endommagés par des missiles ou par des mines. En 1988, au cours d’une mission de protection de tankers koweïtis des attaques iraniennes, la frégate américaine USS Samuel B. Roberts est gravement endommagée par une mine iranienne. Une opération de représailles sous le nom de code « Praying Mantis » est lancée et voit la destruction des plates-formes pétrolières iraniennes Sassan et Sirri ainsi que d’un patrouilleur, une vedette et une frégate.

http://www.lesclesdumoyenorient.com/Det ... ssage.html


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com