Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Sam 16 Déc 2017 09:09

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Confidentiel ou libre-service ?
MessagePosté: Ven 23 Aoû 2013 16:41 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 1 Nov 2006 17:49
Messages: 121
Localisation: Triangle des bermudes
Je viens de remarquer que le sujet qui a conduit à 7 pages est verrouillé. Une période de l'histoire de ce sujet me manque probablement. Il n'empêche qu'avec les récentes révélations sur le réseau PRISM et les aveux de hauts fonctionnaires sur la conduite du même genre de réseau en Europe, cette question est à la raison son débat. Certes, le sujet est passé sous silence ou bruyamment dénigré. Sommes-nous d'incapables gamins ? On peut être conscient des réalités d'une sécurité sans pour autant tomber dans la paranoïa. Est-il surprenant que la technologie mise à notre service soit utilisé à des fins de surveillance?
Ce qui me dérange, c'est le silence d'un état de fait. Il existe de nombreux arguments pour défendre cette surveillance, alors pourquoi, en France, refuser le débat ? C'est vrai qu'en Lybie, IBM avait mis en place quelque chose comme ça. Mmmmh, l’essoufflement démocratique ne me semble pas de bonne augure. Ce forum est peut-être trop monolithique, la différence, trop souvent absente. Elle n'est pas pour autant inexistante.

_________________
Le Méandriste
(11.2006)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Confidentiel ou libre-service ?
MessagePosté: Lun 26 Aoû 2013 00:32 
Hors ligne

Inscription: Ven 17 Aoû 2012 04:37
Messages: 39
Citation:
Certes, le sujet est passé sous silence ou bruyamment dénigré. Sommes-nous d'incapables gamins ? On peut être conscient des réalités d'une sécurité sans pour autant tomber dans la paranoïa.

Le problème est qu'il s'agit d'un dossier extrêmement complexe... Il ne s'agit pas simplement d'un programme de surveillance lambda, ou le fonctionnement théorique peut-être abordé et débattu aussi simplement que votre sérénité sur le sujet vous le permet. Il faut aussi rappeler à ce sujet le scandale du watergate qui sans nul doute n'a pas traumatisé que les politiciens, mais bien les journalistes, dont le soupçon grandissant d'auto-censure que l'on pourrait leur porter semble largement vérifier avec récemment la réticence première, puis le faux courage, dont ils ont fait preuve pour aborder "l'affaire Cahuzac", pourtant tristement banale...

Mais les fuites concernant "la sécurité nationale" ne saurait trouver débat en France, sans tomber dans la parodie, étant donné l'ampleur du geste, qui rappelons-le, a conduit Edward Snowden a évoquer ses craintes d'une peine d'incarcération à vie, voir la peine de mort si extradition, et ce malgré les déclarations de Washington pour démentir ce risque.

Ce sentiment de paranoïa est donc largement partagé et à tous les niveaux. En lisant certains articles, on peut comprendre pourquoi.
http://reflets.info/prism-la-theorie-du-gros-zizi/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Confidentiel ou libre-service ?
MessagePosté: Lun 2 Sep 2013 23:09 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 1 Nov 2006 17:49
Messages: 121
Localisation: Triangle des bermudes
J’ai un peu parcouru votre lien avec d’autres proposés. C’est assez intéressant de constater l’évolution de l’espionnage au cours du XXième siècle et la main mise de... Bref, la capacité technologique de surveillance est évidente comme cette obscure réalité, probable.

Cependant, mon propos tient dans la question posée « Confidentiel ou libre-service ? ». A partir du moment où la confidentialité est respecté. Cela ne me dérange pas plus qu’un voisinage vieillissant et très…regardant, ou encore plus génant, le ou la jaloux (se) qui aime se rincer l’œil un peu par sadisme pour se glorifier dans des discussions de comérages où son dégueuli de propos haineux galvanise le petit auditoire qui aime s’asseoir sur le même banc. Non, cela ne me dérange pas plus que ça…

Par contre, le libre-service, je le crains davantage. La création d’une caste de privilégiés ayant en quelquesorte les pleins pouvoirs…Là, je ne serais absolument pas d’accord, et l’idée de définir un contour juridique à l’illégalité deviendrait pressant. Mais bon, comme l’on ne vit qu’une fois, je pars de l’avis qu’il s’agit d’un œil responsable et qu'on peut dormir sur ses deux oreilles.

Et puis, avec le temps et ces années à considérer qu’il y a bel et bien une incroyable concentration de données sur le genre humain, la curiosité… m’a conduit à soupçonner l'existence d'incroyables découvertes sociales et d’autres choses moins avouables sur … le genre humain. Peut-être? cette immense inconnue est réservée. Bref, il y a quantité de recherches passionnantes sur les sciences sociales et humaines, et moi, à la préhistoire... je me désole d’avoir à attendre des années et peut-être même des décennies pour en savoir davantage :( .

_________________
Le Méandriste
(11.2006)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Confidentiel ou libre-service ?
MessagePosté: Mar 3 Sep 2013 13:24 
Hors ligne

Inscription: Ven 17 Aoû 2012 04:37
Messages: 39
Citation:
Et puis, avec le temps et ces années à considérer qu’il y a bel et bien une incroyable concentration de données sur le genre humain, la curiosité… m’a conduit à soupçonner l'existence d'incroyables découvertes sociales et d’autres choses moins avouables sur … le genre humain. Peut-être? cette immense inconnue est réservée. Bref, il y a quantité de recherches passionnantes sur les sciences sociales et humaines, et moi, à la préhistoire... je me désole d’avoir à attendre des années et peut-être même des décennies pour en savoir davantage :( .

L'idée d'une sorte de "crypto-science" est intéressante. On peut quand même se demander si les moyens nécessaires pour développer ce genre de programme ne sont pas trop important pour qu'ils puissent rester entièrement cachés. Dans le cas de la surveillance internet on voit bien qu'il y a eu fuites, et donc échec, d'une certaine manière, puisque le soupçon est désormais bien installé, jusqu'à ce qu'on oublie en tout cas...

Ça me rappel un peu l'histoire de la zone 51. Petit aparté historique : en pleine guerre froide, les USA avaient besoin de concevoir des programmes militaires dans le plus grand secret. Les avions furtifs en sont le plus grand succès, mais il y eu quelques ratés tout de même. Je me souvient d'un témoignage qui relatait les crashs des avions F117a, qui posaient des problèmes de confidentialités. Pour brouiller les pistes, les concepteurs du projets avaient eu l'idée d'apporter tout en tas de morceaux d'autres avions sur les sites de crash...
Mais aujourd'hui encore on observe quelques aberrations, si je puis dire. Par exemple, le furtif B2 spirit est officiellement un avion subsonique ( n'atteignant pas mach 1 ) alors même que de nombreuses photos et vidéos surprennent l'appareil lors du passage du mur du son, avec les bulles de condensations, et tout et tout... Malgré l'évidence de la chose, le B2 n'est officiellement pas capable de dépasser le mur du son...

Ceci m’amène donc à penser que ces vastes entreprises seront toujours paralysés par leurs propres conditions du secret, puisqu'une fois que l'affaire éclate, toute crédibilité est aussitôt retirer de la bouche de ceux qui soutienne le contraire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Confidentiel ou libre-service ?
MessagePosté: Mer 11 Sep 2013 23:00 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 1 Nov 2006 17:49
Messages: 121
Localisation: Triangle des bermudes
Cette globalisation de la surveillance me rappelle le témoignage d’un médecin au Vietnam dans une récente lecture sur la période coloniale. Celui-ci expliquait, que la population vietnamienne de l’époque dont ils témoignent, se méfiaient de toute forme de comptage organisée par les mandarins ou par les forces coloniales. Et ce, par peur de devenir un numéro fiscal devant payer l’impôt.

Que de chemin parcourut aujourd'hui avec nos cartes à puces, et autres gadgets...

Cette remarque m’en amène une autre, établie sur cette même lecture, que j’espère exprimer avec assez de clarté. L’artisanat, à cette période, souffrait d’un manque d’innovation et de renouveau. L’auteur, de mémoire, l’a compris comme un effet pervers à un système de ponction arbitraire de la main d’œuvre qualifié, laquelle était contrainte de vivre au service du palais lorsqu’elle avait été « détectée ». Les artisans n’y voyaient pas une promotion pour leur carrière mais une forme d’esclavagisme et d’assujettissement. L’auto-censure a pris naissance de la peur de se distinguer d’autrui, s’opposant aux besoins d’excellence et d’originalité d’une société en quête d’une vivacité de mouvement. On retrouve ce même schéma de « surplace » dans le modèle soviétique. La globalisation de la surveillance sur internet et en téléphonie pourrait amener des pratiques et des attitudes normalisées ? A cette question, je m’empresse d’y répondre par l’idée que l’homme numérique est dans une approche de tentation peu maîtrisable. La pulsion et la passion ont tôt fait d’appuyer sur la gâchette d’une verbalisation déplacée, d’un sms de trop, et c’est tout l’art de la communication qui entre en jeu.

La communication, la façade subtile ou normalisé, derrière laquelle se cache parfois un appétit mercantile féroce.

Au niveau individuel, l’identification de la pulsion et de la passion est une aubaine pour les outils de globalisation.

Enfin, la globalisation de l’information et l’identification du réalisateur d’information peuvent amener à des dérives de pillage intellectuel, de corruption et de bien d’autres choses. Un monde où l’idée individuelle n’a de vie que dans le cadre défini par la globalisation et ses puissants moyens de diffusion.

A quand, la renaissance du pigeon !

_________________
Le Méandriste
(11.2006)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com