Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Lun 25 Sep 2017 20:51

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 207 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 16, 17, 18, 19, 20, 21  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le comportement des réfugiés
MessagePosté: Dim 22 Mai 2016 10:14 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 737
Geopolis a écrit:
Caesar Scipio a écrit:
Que l'un des modérateurs ait été jusqu'à oser violer sa propre charte en éditant mes messages pour me faire porter des propos qui ne sont pas les miens, c'est un bel exploit inédit depuis que ce site existe.

En cela, il n'y a d'ailleurs pas qu'à la charte qu'il contrevient puisqu'il me fait endosser à moi des propos qui sont les siens.

Je lui demande donc, en l'espèce à Geopolis, de rattraper le coup et de supprimer soit les corrections auxquelles il a procédé, soit les messages sur lesquels il a opéré.

Quand on n'est plus capable de respecter la charte du modérateur, on passe la main.

Je vous l'ai écrit, je retournerai contre chaque auteur ses attaques ad hominem, comme de juste. C'était ça ou les supprimer. Vous n'avez qu'à vous en passer et vous recentrer sur les arguments des intervenants. Ensuite, ça ne me dérange pas d'avoir mon rôle de modérateur remis en cause mais c'est ainsi que je modère ce genre d'énoncés.


Eh bien précisément vous n'en avez pas le droit. Il vous est interdit de dire "je" à ma place.

Et quand je dis pas le droit j'entends par là que votre démarche constitue une usurpation d'identité numérique telle qu'interdite par l'article 226-4-1 alinéa 2 du code pénal.

En tant que modérateur, vous allez le droit de supprimer tout ou partie d'un de mes commentaires en ce qu'il contreviendrait à la charte. Vous avez le droit d'y ajouter vos commentaires et appréciations à mon endroit. Mais vous n'avez pas le droit de rédiger vos modifications en les mettant à mon nom comme vous l'avez fait. Vous avez le droit de m'adresser en votre nom toutes les critiques et reproches qu'il vous semble. Il vous est interdit en revanche d'écrire en mon nom des choses que je désapprouve.

Je dis bien interdit légalement.

Alors merci de corriger rapidement ce dérapage qui couronne une défaillance de votre responsabilité de modérateur (refus de modérer un membre du forum décrivant comme des nazis ceux qui critiquent les porte-parole de l'islamisme et autres idéologies sans-frontiéristes alliées de circonstance).

Dans le cas contraire, j'en référerai à l'administrateur général du site, pour commencer.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le comportement des réfugiés
MessagePosté: Dim 22 Mai 2016 13:28 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 29 Nov 2006 19:35
Messages: 416
@Geopolis

Je pense qu’on ne s’est pas compris. Je vous rejoins entièrement sur

Geopolis a écrit:
Enfin, il n'y a pas à trier entre les criminels par leur fortune personnelle ou familiale, le seul tri valable est fondé sur leur nuisibilité


Malheureusement c’est loin d’être le cas. On se focalise uniquement sur une certaine criminalité en oubliant une autre d’autant plus prédatrice pour la société dans son ensemble. A l’image de des zones de « non-droit… On oublie juste qu’il y en a d’autres qui coûtent au bas mot 500 milliards par année à l’échelle mondiale. Et curieusement au-delà des incantations (le fameux « les Paradis fiscaux c’est fini » de Sarkozy en 2009 de mémoire ah ah) personne n’en fait un axe centrale de sa politique. Alors que le centre de gravité de notre planète reste l’argent. Quand ce n’est pas les même qui veulent durcir la loi pour les « criminels étrangers » et ne surtout pas légiférer pour éviter que le casse du siècle se produise chaque année…
D’autant qu’on ferait d’une pierre deux coups, car les milliards des trafics illégaux en tout genre passent par les mêmes canaux pour être blanchi…
Tout comme à l’image du TAFTA, les entreprises font pression pour toujours moins de contrôles et de réglementations alors qu’on sait très bien que les principaux psychopathes de nos sociétés sont les entreprises. Vous parliez d'angélisme, là on est en plein dedans. Et il n’y a en a même pour expliquer doctement que c’est pour le bien de l’humanité…



Sinon les exemples que vous citez obèrent vos propos ils ne les illustrent pas. J'entends la phrase
Geopolis a écrit:
(Après, toutes choses égales (instruction, milieu socio-économique...), avantage spirituel et tracasseries superstitieuses comprises, il est difficile pour un musulman de concurrencer un kouffar)



Tous les cas que vous citez peuvent très bien être le fait de « kouffar » pour reprendre votre terminologie. Même pour le porc ; chacun a une sensibilité alimentaire et va sélectionner en fonction de ses goûts, que cela soit dans une logique religieuse ou pas. A titre anecdotique je connais même beaucoup de personnes accrocs aux étiquettes (pourcentage de protéine, de lipide mono-saturé, indice glycémique)… Et pourtant ils ne sont pas musulmans, ils font juste du sport à haut niveau.

D’autant plus qu’il ne faut pas se leurrer, expliquer tous les actes des musulmans par l’islam c’est oublier que c’est avant tout des hommes et des femmes comme nous, et qu’une multitude de facteurs président à leurs choix de vie.

@Caesar Scipio

Si vous faites allusion à moi cela sent encore l'enfumage... Merci de me donner le lien ou j'ai décris comme nazi ceux qui critiquent les porte-paroles de l'islamisme ?

_________________
Dix pourcent de chômage en France, c'est encore 90 % d'actifs qui s'enrichissent en travaillant
Geopolis


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le comportement des réfugiés
MessagePosté: Lun 23 Mai 2016 05:54 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
Moujik Looping a écrit:
Malheureusement c’est loin d’être le cas. On se focalise uniquement sur une certaine criminalité en oubliant une autre d’autant plus prédatrice pour la société dans son ensemble. A l’image de des zones de « non-droit…

Vous avez tout dit, les délinquances et violences aux personnes, notamment de la part de mineurs, restent impunies, se développent et ennuient tout le monde, pendant qu'on écoute, convoque et enferme des stars politiques sur de simples rumeurs.
Moujik Looping a écrit:
On oublie juste qu’il y en a d’autres qui coûtent au bas mot 500 milliards par année à l’échelle mondiale. Et curieusement au-delà des incantations (le fameux « les Paradis fiscaux c’est fini » de Sarkozy en 2009 de mémoire ah ah) personne n’en fait un axe centrale de sa politique.

Pourtant, la coercition a encore incité les fraudeurs français à rentrer 2 milliards d'impôts supplémentaires (sur davantage de patrimoine, donc) en 2015 (par exemple, http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... 55770.html). De quoi fabriquer plus de prisons pour les récidivistes, non ?
Moujik Looping a écrit:
Alors que le centre de gravité de notre planète reste l’argent.

Vous avez raison : l’État français collecte la moitié du PIB et n'en dépense que 2-3 % pour les fonctions régaliennes, dont la justice. Tout le reste est dépensé en rentes sociales.
Moujik Looping a écrit:
Quand ce n’est pas les même qui veulent durcir la loi pour les « criminels étrangers » et ne surtout pas légiférer pour éviter que le casse du siècle se produise chaque année…

D'accord avec vous, mais les grands escrocs et fraudeurs intéresse moins nos dirigeants que leur propre impunité.
Moujik Looping a écrit:
D’autant qu’on ferait d’une pierre deux coups, car les milliards des trafics illégaux en tout genre passent par les mêmes canaux pour être blanchi…

Y compris par la petite délinquance, qui alimente les fortunes mafieuses et illégales.
Moujik Looping a écrit:
Tout comme à l’image du TAFTA, les entreprises font pression pour toujours moins de contrôles et de réglementations alors qu’on sait très bien que les principaux psychopathes de nos sociétés sont les entreprises.

Non, je ne crois pas que mes coiffeur et boulanger soient des entrepreneurs psychopathes, or ils représentent la très grande majorité des entreprises, en emplois comme en effectifs.
Moujik Looping a écrit:
Vous parliez d'angélisme, là on est en plein dedans. Et il n’y a en a même pour expliquer doctement que c’est pour le bien de l’humanité…

Et j'entérine. Le taux de délinquance du Bahreïn est parfaitement enviable, je souhaite le même en France et, s'il le faut, par les mêmes méthodes.

En ce qui concerne l'évasion fiscale, les gros patrimoines français sont indignés de payer plusieurs fois l'impôt sur les mêmes sommes, la première fois comme revenus, ensuite comme patrimoine, sans même en voir les bénéfices régaliens comparé à d'autres États comme la Suisse ou la Belgique, mais seulement pour alimenter des rentes sociales qu'ils dénoncent. Libéralement, c'est une spoliation.

Balancer une "mémé" ou un ado par terre pour lui arracher un très faible patrimoine, violer, c'est pire que de choisir illégalement une meilleure tirelire. C'est un comportement d'envahisseur germanique inacceptable en République.
Moujik Looping a écrit:
Tous les cas que vous citez peuvent très bien être le fait de « kouffar » pour reprendre votre terminologie. Même pour le porc ; chacun a une sensibilité alimentaire et va sélectionner en fonction de ses goûts, que cela soit dans une logique religieuse ou pas. A titre anecdotique je connais même beaucoup de personnes accrocs aux étiquettes (pourcentage de protéine, de lipide mono-saturé, indice glycémique)… Et pourtant ils ne sont pas musulmans, ils font juste du sport à haut niveau.

D’autant plus qu’il ne faut pas se leurrer, expliquer tous les actes des musulmans par l’islam c’est oublier que c’est avant tout des hommes et des femmes comme nous, et qu’une multitude de facteurs président à leurs choix de vie.

Vous avez raison, ça n'entrave que les bigots, de toute obédience.
Moujik Looping a écrit:
Merci de me donner le lien ou j'ai décris comme nazi ceux qui critiquent les porte-paroles de l'islamisme ?

Vous les compariez sous forme d'allusion dans ce présent fil de discussion, p. 11, 24 avril 2016, 13h13 ; 16h56 ; et surtout p. 10, 22 avril, 17h14 et 19h29. Le quiproquo est que quand l'activisme politique musulman est dénoncé, d'autres embrassent tous les musulmans dans la dénonciation ou la défense, ce que j'appelle les amalgames racistes et antiracistes. Par exemple, on parle de voile et d'autres incrustent l'islam, alors que le voile n'est pas l'islam, il n'est qu'un symbole culturel ou politique. Ici, l'amalgame a dû partir du réfugié = violeur = musulman.

Encore une fois, personne ne dénonce le véritable problème, le violeur, et derrière lui les criminels insuffisamment punis et ne subissant aucune réciprocité. À partir de viols, ça fait 19 pages que nous tournons sur des problèmes spécifiquement liés à l'islam politique.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le comportement des réfugiés
MessagePosté: Lun 23 Mai 2016 09:52 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 29 Nov 2006 19:35
Messages: 416
L’exemple du boulanger est intéressant. Je pense qu’il est vain de vouloir opposer les PME aux multinationales. Beaucoup de PME ne sont pas plus vertueuses et ne demandent qu’à devenir des multinationales. Certaines multinationales ont d’ailleurs des politiques de gestion du personnel nettement meilleur que certaines petites entreprises.
Combien de boulangeries ne sont devenus que des lieux de reventes de produits congelés industriels faussement artisanaux, combien cumulent les apprentis, sont prêts à tout pour engranger du chiffres etc…

Après

Geopolis a écrit:
En ce qui concerne l'évasion fiscale, les gros patrimoines français sont indignés de payer plusieurs fois l'impôt sur les mêmes sommes, la première fois comme revenus, ensuite comme patrimoine, sans même en voir les bénéfices régaliens comparé à d'autres États comme la Suisse ou la Belgique, mais seulement pour alimenter des rentes sociales qu'ils dénoncent. Libéralement, c'est une spoliation.



Voilà pourquoi j’écrivais quelque jours plus tôt que d’aucun voit dans le libéralisme la mère de tous les maux de la planète.
Si l’on fait rentrer les 500 milliards qui sont détournés par l’élite chaque année cela permettrait justement de réduire la pression fiscale sur les PME (et les classes supérieures…) que vous défendiez quelques lignes plus haut…
D’autant que si l’on revenait à une répartition des richesses plus acceptables en terme éthique peut-être que l’aide sociale diminuerait non ? Même des capitalistes historiques comme Ford défendait un ratio maximum entre le plus petit salaire et le plus haut… On en est arrivé des extrémités justes ahurissantes.
C’est n’est pas pour rien que les entreprises rechignent à la transparence… Encore une fois de deux choses l’une. Soit l’on croit aux valeurs que l’on prône (y compris chez les libéraux….) : égalité, justice, etc et on se décide à revenir à une politique plus saine ou alors on se contentent de dire que c’est la loi de la jungle et on continue sur cette lancée..

Citation:
Vous les compariez sous forme d'allusion dans ce présent fil de discussion, p. 11, 24 avril 2016, 13h13 ; 16h56 ; et surtout p. 10, 22 avril, 17h14 et 19h29.


Cela ressemble fort à une distorsion des mes allusions » car je pense le contraire à savoir qu’à l’époque l’antisémitisme n’était pas l’apanage des nazis tout comme aujourd’hui le déluge ne vise pas que les islamistes… Et surtout aucun de mes posts justifie ce rapprochement.

_________________
Dix pourcent de chômage en France, c'est encore 90 % d'actifs qui s'enrichissent en travaillant
Geopolis


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le comportement des réfugiés
MessagePosté: Lun 23 Mai 2016 11:39 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 29 Nov 2006 19:35
Messages: 416
Après recherche, l'industriel Ford estimait que le rapport (plus petit salaire-plus grand) ne devait pas aller au-delà de 1 à 40. Quant au fondateur de la banque d'affaire américaine JP Morgan, il considérait que son salaire ne devait pas dépasser vingt fois celui de son salarié le moins bien rémunéré.

Apparemment le groupe Häagen-Dazs aurait eu un ratio de 1 à 7 de 1978 à 1993.

Bien loin des extrêmes d'aujourd'hui comme Walt Disney (1 à 8000....) ou du DG de Dassault qui touche 1457 smic...

Source : La grande évasion de Xavier Harel, p. 225

_________________
Dix pourcent de chômage en France, c'est encore 90 % d'actifs qui s'enrichissent en travaillant
Geopolis


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le comportement des réfugiés
MessagePosté: Lun 23 Mai 2016 14:30 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 17 Oct 2005 20:12
Messages: 272
@ Geopolis :

J'ai l'impression que vous regrettez l'ampleur de l'aide sociale. C'est pourtant une subvention inestimable à la consommation, qui fait vivre les entrepreneurs ne fournissant pas de produit/service à l'export. Avec un RSA, on peut encore se permettre d'aller chez le coiffeur ou d'acheter une pâtisserie à l'occasion (pour prendre les métiers que vous citez). Sans le RSA, on fait appel à son entourage pour se couper les cheveux et l'on renonce aux petits extras, et je peux multiplier les exemples à l'envi. Sans parler du fait qu'au bout d'un moment, faute de travail (et couper l'aide sociale accentuerait la spirale déflationniste), se poserait la question de la délinquance de survie.

Je rejoins par ailleurs Moujik Looping, pour l'avoir constaté : j'estime la glorification de la figure du patron/entrepreneur est absolument risible. A titre personnel, j'ai pu expérimenter que la malfaisance, l'égocentrisme et la prédation n'étaient pas l'apanage des tycoons. J'ai notamment un très bon souvenir de réunions du CNI auxquelles participaient des proches, et qui tournaient essentiellement autour de bons conseils pour dissimuler ses revenus au Fisc. Dans le genre incivisme et anti-patriotisme, ça se pose là. Sans parler de mes expériences de salarié, où il est souvent apparu que mon encadrement sacrifiait l'efficacité économique au profit de méthodes de management qui flattaient des instincts contestables.

Après, l'on peut considérer que l'économie capitaliste est indépassable, que les patrons sont nécessaires, qu'il faut les soutenir par tous les moyens possibles - fût-ce en réduisant au maximum leurs cotisation/contributions. Cependant cette position sera difficilement tenable à terme, à mesure que la classe moyenne (qui soutient ardemment cette politique) verra ses effectifs fondre. Concrètement les valeurs et le modèle que cette classe défendra, ou plutôt sur lesquels elle s'arc-boutera, perdront inéluctablement leur attractivité. Je dirais même qu'à partir du moment où l'on se pose comme assiégé, face à des adversaires toujours plus nombreux, la défaite est inéluctable.

Quant à cet autoritarisme que vous prônez, je n'y vois rien d'autre qu'une espèce de pensée magique pour parer à l'angoisse/désarroi, avec même un aspect revanchard qui m'interpelle. Cet article montre ainsi http://www.streetpress.com/sujet/1463756011-police-bavures-en-serie-goutte-d-or que la brutalité et la peur ne suffisent pas à restaurer le respect, au contraire elle accentue la violence en réaction. La peur n'est pas la seule source de respect ou d'autorité, et si l'on veut restaurer le prestige de la République, va falloir agir dans plusieurs autres domaines.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le comportement des réfugiés
MessagePosté: Lun 23 Mai 2016 20:55 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2310
Localisation: Alsace, Colmar
Geopolis a écrit:
Vous avez raison : l’État français collecte la moitié du PIB et n'en dépense que 2-3 % pour les fonctions régaliennes, dont la justice. Tout le reste est dépensé en rentes sociales.


Vous oubliez la partie assez importante qui repart vers le système financier en tant que remboursement des divers emprunts...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le comportement des réfugiés
MessagePosté: Lun 23 Mai 2016 21:16 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
Zadrobilek a écrit:
J'ai l'impression que vous regrettez l'ampleur de l'aide sociale.

Son coût endette le pays et étrangle l'entreprise, or c'est elle qui décuple les richesses à partager. Nous sommes dans un cercle vicieux.
Zadrobilek a écrit:
Sans parler du fait qu'au bout d'un moment, faute de travail (et couper l'aide sociale accentuerait la spirale déflationniste), se poserait la question de la délinquance de survie.

Les sous-prolétaires du XIXe siècle, bien que miséreux, n'étaient pas malhonnêtes. Je le répète, vols, trafics, recels, fraudes, les gens malhonnêtes ont des revenus supérieurs à ceux des gens honnêtes sur leur période malhonnête.
Zadrobilek a écrit:
J'ai notamment un très bon souvenir de réunions du CNI auxquelles participaient des proches, et qui tournaient essentiellement autour de bons conseils pour dissimuler ses revenus au Fisc. Dans le genre incivisme et anti-patriotisme, ça se pose là.

Très cher ami, les nations sont devenus des associations qu'on peut abandonner presque aussi facilement qu'une ville, qu'une résidence ou un club. Et donc ? Infidélité à un club, à sa résidence, à sa cité, à sa nation, à son seigneur, à son propriétaire esclavagiste, à son époux, à son marchand, à son temple, tentez de situer, en l'expliquant, où l'illégitimité commence.
Zadrobilek a écrit:
Sans parler de mes expériences de salarié, où il est souvent apparu que mon encadrement sacrifiait l'efficacité économique au profit de méthodes de management qui flattaient des instincts contestables.

Et donc ? C'est un troc "travail contre revenu". L'employeur est client de ses salariés. Il les paie contre un travail, comme un croissant ou une coupe de cheveux. Commente-t-on les méthodes de management des clients vis-à-vis des entreprises (un boulanger, un coiffeur, un supermarché, un concessionnaire) qu'ils visitent, ou même leurs engagements ? (Je provoque, j'écris les arguments libéraux.)
Zadrobilek a écrit:
Après, l'on peut considérer que l'économie capitaliste est indépassable

Trouvez une meilleure solution que les économies d'échelle, ça vaut au moins un Nobel d'économie !
Zadrobilek a écrit:
que les patrons sont nécessaires

Pas pour ceux qui s'en passent.
Zadrobilek a écrit:
qu'il faut les soutenir par tous les moyens possibles - fût-ce en réduisant au maximum leurs cotisation/contributions

Il faut tout laisser aux entreprises et tout prendre aux revenus, ceux des patrons inclus. Tant que l'argent reste dans l'entreprise, il faut très peu y toucher. Dès qu'il devient revenu (salaire, prime, dividende), taïaut !
Zadrobilek a écrit:
Cependant cette position sera difficilement tenable à terme, à mesure que la classe moyenne (qui soutient ardemment cette politique) verra ses effectifs fondre.

Voici un véritable défi pour le libéralisme. Il faut analyser les mécanismes de cette disparition.
Zadrobilek a écrit:
Je dirais même qu'à partir du moment où l'on se pose comme assiégé, face à des adversaires toujours plus nombreux, la défaite est inéluctable.

M'ouais, c'est ce qu'écrivait Marx.
Zadrobilek a écrit:
Quant à cet autoritarisme que vous prônez, je n'y vois rien d'autre qu'une espèce de pensée magique pour parer à l'angoisse/désarroi, avec même un aspect revanchard qui m'interpelle. Cet article montre ainsi http://www.streetpress.com/sujet/1463756011-police-bavures-en-serie-goutte-d-or que la brutalité et la peur ne suffisent pas à restaurer le respect, au contraire elle accentue la violence en réaction.

URSS, tyrannies, dynasties arabes, turques, germaniques, Gengis Khan, Rome... Avec peu de monde et beaucoup de résolution, on peut tenir des empires en joue.
Zadrobilek a écrit:
La peur n'est pas la seule source de respect ou d'autorité

Nous sommes primates sociaux et en cela je crois l'exact contraire. Chez les humains, les chimpanzés, les gorilles, les babouins et les macaques, le chef est celui qui monopolise la violence, à commencer par la violence physique.

Pourtant, l’État français n'a pas le monopole de la violence. Ce sont même les criminels qui s'arrogent le monopole de la peine de mort en France. Pourtant, les adultes n'ont pas le monopole de la violence. Dans maints établissements éducatifs, ce sont même les mineurs qui se l'arrogent. Les conséquences s'en ressentent davantage de décennies en décennies et pour moi qui observe cela de près à la base, dans les écoles, ça s'empire, la Ve République n'a encore rien vu en matière de cruauté délinquante et criminelle.

Après, je reste confiant : le double avantage d'un État occidental est qu'il reste surpuissant et qu'il n'appartient qu'à lui de monopoliser à nouveau la violence, d'abord en ce qu'il est 1) légitime et 2) seul légitime pour le faire sur son territoire ; ensuite que ceux qui transgressent ce monopole sont d'autant plus sensibles aux souffrances physiques qu'ils n'en ont que peu enduré dans leur récente éducation.

Je ne reconnais pas la légitimité d'un guerrier franc, d'un délinquant, d'un criminel ou d'un enfant pour l'usage de la violence physique, je leur en dénie même le droit, la permission, l'autorisation, à n'importe quel prix éducatif, et cela ne fait pas de moi le grand militant d'une tyrannie mais seulement un adulte responsable, réaliste et humaniste.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le comportement des réfugiés
MessagePosté: Lun 23 Mai 2016 21:30 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
Narduccio a écrit:
Vous oubliez la partie assez importante qui repart vers le système financier en tant que remboursement des divers emprunts...

PIB de la France en 2014, 2132,4 milliards d'€ (site Insee), remboursement de la dette la même année 45 milliards d'€, soit 2,1 % du PIB, tous imputables à l'excès des rentes sociales, parmi les 57 % de dépenses publiques.

Si vous trouvez ces 45 milliards d'€ excessifs, vous condamnerez les calculs, les clientélismes et les lâchetés politiciens qui en sont cause, et quel adjectif vous resterait-il pour les quelques 711 milliards des transferts sociaux, et qui n'atteignent ce montant que par la grâce de créditeurs qu'il nous faut bien rembourser ?

Moi fonctionnaire, d'autres, retraités, ne sommes payés par nos impôts que jusqu'en octobre, et les deux derniers mois de l'année par ceux qui nous prêtent de l'argent. Nous pouvons les voler en ne les remboursant pas, mais le devons-nous ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le comportement des réfugiés
MessagePosté: Mar 24 Mai 2016 01:03 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 17 Oct 2005 20:12
Messages: 272
@ Geopolis :

Je crains que vous n'idéalisiez le XIXème siècle. Comme il est indiqué ici https://www.herodote.net/XIXe_siecle-synthese-528.php, la pauvreté était déjà un facteur important de violence criminelle, qui trouvait notamment des débouchés politiques (via l'anarchisme).

Concernant les entrepreneurs/patrons, j'emploierais plutôt une métaphore pâtissière : ce sont des gens qui apportent les ingrédients d'un gâteau que d'autres réalisent. On pourrait trouver tout à fait aberrant (et c'est mon cas) que les premiers empochent l'essentiel du montant de la vente du gâteau en question.

Pour le reste, je dois dire que je suis interpellé par votre tolérance à l'incivisme des mieux dotés, tandis que vous vous montrez particulièrement sévère avec celui des plus défavorisés. L'autorité découle d'une forme d'équité, donc de justice, voire d'exemplarité, pas seulement de la brutalité de celui qui distribue des coups de bâtons. En outre, je pense que votre vision du psychisme simien est réductrice http://terrain.revues.org/3073 (le réel est beaucoup plus subtil, alors imaginez pour une espèce plus évoluée et des sociétés sophistiquées).

À titre personnel (et je ne suis certainement pas le seul), je me demande par ailleurs pourquoi je souhaiterais la pérennité d'une nation requérant ces méthodes sanglantes dont vous parlez ("URSS, tyrannies, dynasties arabes, turques, germaniques, Gengis Khan, Rome... Avec peu de monde et beaucoup de résolution, on peut tenir des empires en joue") pour éviter sa dislocation. Si l'on est contraint d'en arriver là, c'est qu'il n'y a somme toute rien de bon à préserver.

Enfin, et au risque de me répéter, si votre coiffeur, votre boulanger, buraliste, restaurateur, ou tout autre fournisseur de bien et services non-exportables, a effectivement tendance à trouver votre discours séduisant, il finirait rapidement par s'alarmer de la restriction de sa clientèle si l'on appliquait les principes de rigueur budgétaire que vous évoquez. Quoiqu'il en soit, j'espère que par cohérence l'on finira par ôter la devise figurant au fronton de chaque mairie, le républicanisme ou le patriotisme dont on se targue se confirme chaque jour davantage être une vaste blague.


* Désolé pour le doublon mais j'ai pas pu éditer le message initial * => C'est fait ! (Geopolis)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 207 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 16, 17, 18, 19, 20, 21  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com