Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Lun 17 Déc 2018 06:02

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Mer 14 Mar 2018 05:09 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 17 Oct 2005 20:12
Messages: 278
Oui, c'est tellement triste de devoir composer avec les intérêts des électeurs qui ont le malheur de ne pas être assez raisonnables pour savoir ce qui est bon pour eux et pour leur pays...

Comme quoi, sur ce forum, il n'y a pas que les nombreux (et mauvais) paraphraseurs d'Ivan Rioufol qui tiennent des positions pour le moins contestables, et qui au passage accréditent complètement Emmanuel Todd quand il décrit ce qu'il faut bien appeler le pourrissement du Centre-Gauche.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Mer 14 Mar 2018 23:53 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2475
Localisation: Alsace, Colmar
Zadrobilek a écrit:
Oui, c'est tellement triste de devoir composer avec les intérêts des électeurs qui ont le malheur de ne pas être assez raisonnables pour savoir ce qui est bon pour eux et pour leur pays...

Comme quoi, sur ce forum, il n'y a pas que les nombreux (et mauvais) paraphraseurs d'Ivan Rioufol qui tiennent des positions pour le moins contestables, et qui au passage accréditent complètement Emmanuel Todd quand il décrit ce qu'il faut bien appeler le pourrissement du Centre-Gauche.


Personnellement, je ne jette pas la pierre aux électeurs. Il sont d'un cot des gens qui leurs vendent des rêves pour accaparer leurs voix, de l'autre ... il y a la triste réalité. Les électeurs veulent, à juste titre, obtenir le meilleur pour leurs intérêts. intérêts qui peuvent être divergents. De l'autre, il y a des hommes et femmes politiques qui adaptent leurs discours à leurs publics. Et il y a bien un s à discours et publics, car on a déjà vu des ge,s se présentant à des élections tenir des discours opposés la même journée car le matin ils s'adressaient à des patrons et l'après-midi à des ouvriers. Sarkosy avait adopté une méthode, tenir un discours qui colle à son électorat (voire aux militants d'une fraction de son parti), et mener dans la réalité une politique plus réaliste. Politique assez différente de son discours ... Hollande a cherché pendant 5 ans l'impossible synthèse entre les 2 ailes opposées de son parti. Et il n'a réussi qu'à développer une opposition interne. L'échec, à mes yeux, n'est pas du coté des électeurs, et cela explique que l'abstention augmente, car de nombreux citoyens ne se reconnaissent ni dans les discours, ni dans les actions. En face des partis de gouvernements se sont développées des offres populistes qui collent aux attentes d'une partie de l'électorat. Or, ces discours populistes, qui sont très efficaces grâce aux simplicités de leurs thèses, sont totalement décorrélés des réalités du moment.

Oui, la plupart des français sont attachés à leur modèle social, mais ils renâclent devant les fais engagés. La plupart aimeraient que chacun ait une juste imposition, tout en espérant que sa part diminue. Or, on ne peut pas diminuer les entrées fiscales tout en diminuant la dépense publique. C'est l'un, ou c'est l'autre ... mais, on a tous tendance à croire le futur élu qui nous annonce pour demain des jours meilleurs

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Jeu 15 Mar 2018 01:53 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 17 Oct 2005 20:12
Messages: 278
Déjà rien que le terme de "réformes" sans adjectif ou autre terme en circonscrivant le champ, la finalité, les intérêts qu'elles servent, me paraît extrêmement sujet à caution et a tout de l'élément de langage efficace de communicant politique. Ensuite, la définition de "populisme" est rarement explicitée, et la plupart du temps sert à discréditer tout ce qui s'écarte des choix politiques habituels poursuivis par d'auto-proclamés "raisonnables", lesquels ont un peu de mal à admettre que des citoyens traités comme les oeufs qu'on casse pour faire l'omelette manifestent une réticence plus ou moins agressive. Je pressens chez ces mêmes Raisonnables une tentation anti-démocratique inquiétante au nom du "réalisme", de la lutte contre les élans "populistes". Au final je les sens bien davantage effrayés par des programmes de Gauche remettant en question des règles économiques posées comme intangibles, que par une Droite musclée et le plus souvent xénophobe mais qui finalement n'entend pas bousculer l'ordre économique établi et les institutions qui le servent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Jeu 15 Mar 2018 14:22 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2475
Localisation: Alsace, Colmar
"Réformes", je constate, et je suis très loin d'être le seul, que pour beaucoup de français, le système actuel ne correspond pas à leurs attentes. Il y a donc une volonté très nette de le réformer, aussi bien à droite, où on semble vouloir un système plus libéral... mais pas trop, qu'à gauche, où on aimerait un système qui créé moins de précarités, sans aller dans un système trop dirigiste ...

Or, depuis au moins 20 ans, tous les projets de réforme ont échoués. En fait, il y a chaque fois une partie des membres du ou des partis au pouvoirs qui ne sont pas d'accord avec la réforme proposée parce qu'elle va heurter une partie de l'électorat et "qu'on va le payer" aux futures élections. On a donc un système politique qui parle sans cesse de réformer pour réparer tel ou tel problème, et un système de gouvernement où les réformes sont amendées pour finalement devenir des réformettes où on change des appellations, des détails et où on évite soigneusement d'attaquer le fond. Tout en tenant un discours où l'on parle de projets ambitieux à la mesure des difficultés qui nous attendent ... Vous n'avez pas dû bien comprendre que je parle d'un problème général, qui a affecté aussi bien les gouvernements de droite ou ceux de gauche et qui a affaibli durablement les partis de gouvernement.

Les partis de gouvernements ont donc perdu en audience. Une partie de leurs militants a été récupérés par des partis qui prônent une espèce de YAKA, ce que je nomme des partis populistes qui sont prêts à tout et à beaucoup pour plaire à leur électorat, quitte à proposer des bouleversements incompatibles avec l'avis de la majorité de la population. Dit autrement, que ce soit le programme du Front National que celui de la France Insoumise, s'ils plaisent à environ 30% de nos concitoyens, ils déplaisent à 60% de ces mêmes concitoyens. Et parfois le terme déplaire est faible. Dire que si on sort de l'Euro tous nos problèmes disparaissent est, au mieux irresponsable, au pire un déni réel des réalités économiques dans lesquelles on vit. On peut le penser où le croire, mais quand on se prétend une personnalité politique apte à assumer des responsabilités gouvernementales, on sait très bien qu'il s'agit d'une promesse qui ne sera pas tenable, où alors en aggravant sérieusement la situation de ses propres électeurs...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Sam 17 Mar 2018 15:54 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 5 Oct 2005 21:39
Messages: 129
Localisation: Lyon
Citation:
Or, depuis au moins 20 ans, tous les projets de réforme ont échoués.


En fait depuis 20 ans il y a eu un nombre incroyables de réformes, le passage à l'euro, les réformes des retraites, du code de la nationalité, de la justice, de l'éducation nationale, du système de santé, des impôts et ces réformes n'ont permis ni de juguler la crise économique, ni de faire reculer la délinquance, ni d'améliorer le niveau des élèves, ni d'équilibrer le système des retraites, j'en passe et des meilleures, alors que les hommes politiques y ont laissé leur popularité.
Les suisses, ont fait beaucoup moins de réformes, ont joué la carte de la stabilité et de la continuité et s'en sortent infiniment mieux que nous....

_________________
Agissez comme si il était impossible d'échouer.
Winston Churchill.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Sam 17 Mar 2018 19:23 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1109
Tout à fait d'accord avec vous cher Pouzet. Rien que l'introduction de l'euro qui implique l indépendance de la banque centrale et la fin de l'inflation a été une sorte de révolution ...pensons que la Banque de France avait perdu son indépendance en 1937 ..

L'introduction des 35 heures a aussi eu un impact majeur sur nos entreprises et nos services publics ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Sam 17 Mar 2018 19:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 416
Pouzet a écrit:
Citation:
Or, depuis au moins 20 ans, tous les projets de réforme ont échoués.


En fait depuis 20 ans il y a eu un nombre incroyables de réformes, le passage à l'euro, les réformes des retraites, du code de la nationalité, de la justice, de l'éducation nationale, du système de santé, des impôts et ces réformes n'ont permis ni de juguler la crise économique, ni de faire reculer la délinquance, ni d'améliorer le niveau des élèves, ni d'équilibrer le système des retraites, j'en passe et des meilleures, alors que les hommes politiques y ont laissé leur popularité.

Mouais... en fait si on les regarde de près, à part la réforme des retraites, toutes ces "réformes" étaient en carton-pâte et ne réglaient pas l'essentiel. Je pense même que c'est sur l'effet d'annonce plutôt que sur le contenu réel des réformes que certains politiques (Sarkozy et Hollande, typiquement) on perdu leur popularité.

Ah si, une grosse réforme, que souligne Aigle : Les 35 heures ! :roll: Passons, ça vaut mieux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Lun 19 Mar 2018 22:56 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2475
Localisation: Alsace, Colmar
pierma a écrit:
Mouais... en fait si on les regarde de près, à part la réforme des retraites, toutes ces "réformes" étaient en carton-pâte et ne réglaient pas l'essentiel. Je pense même que c'est sur l'effet d'annonce plutôt que sur le contenu réel des réformes que certains politiques (Sarkozy et Hollande, typiquement) on perdu leur popularité.

Ah si, une grosse réforme, que souligne Aigle : Les 35 heures ! :roll: Passons, ça vaut mieux.


Exactement Pierma... De grandes annonces, on allait voir ce qu'on allait voir. Et puis, on commence à discuter, on commence à changer une ligne ou deux car il ne faut pas déplaire à tel ou tel intérêt en jeu. On rabote par ci, on rabote par là, et à la fin on a un texte bâtard qui marche de guingois, jusqu'à la prochaine fois où on remet le problème sur le plateau... Et où on repart pour un tour.

Combien de réformes territoriales qui n'ont pas réformé grand chose. Chaque ministre de l’Éducation lance SA grande réforme, et rien ne s'améliore car il faut plaire aux pédagogues, aux professeurs, aux parents ... Une "chance" les élèves ne votent pas, donc on n'a pas besoin de tenir compte de leurs intérêts.

Pourquoi une grande partie des réformes listées par Pouzet n'ont pas fonctionné ? Car à force de vouloir contacter tout le monde, on ne contente personne, mais surtout, on ne réponds pas aux problèmes.

Le problème principal est déjà qu'à chaque fois pour montrer qu'il faut une réforme, on obscurcit le tableau et on propose des mesures extrêmes. DU coup, il y a un tas de gens qui sentent qu'on va les léser. Alors, ils commencent à se mobiliser, et ils vont voir leurs représentants (maires, députés, sénateurs, ...) Et ceux-là, qui ont peur pour leurs postes convainquent les membres du gouvernement qu'il faut faire des concessions.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Lun 24 Sep 2018 19:54 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1109
En passant je signale que le meilleur connaisseur de l'Allemagne sur le salon (Faget) écrivait le 14 décembre 2014 :


"Depuis quelques mois il se produit un phénomène curieux en Allemagne. Une fois par semaine, la population descend dans la rue dans certaines villes à l'appel du mouvement Pegida. C'est un acronyme qui traduit en Français signifie : patriotes européens contre l'islamisation de l'occident.

C'est à Dresde que le mouvement a pris de façon spectaculaire. La première manifestation en Octobre avait réuni quelques centaines de participants et puis le 8 décembre ils étaient 10 000 et le 15 décembre 15 000. Les chiffres sont donnés par la police ( il n'y a pas comme en France de ridicules querelles de chiffonniers) et ils ont même étaient repris par le quotidien communiste Neues Deutschland. Cette montée en exponentielle des participants est impressionnante.

Le but des organisateurs est de faire descendre dans la rue tous les lundis la population , rappelant ce qui s'était produit à l'été 1989 à Leipzig avec ces cortèges émouvants de gens courageux qui scandaient Wir sind das Volk, nous sommes le peuple. Evidemment il y a des contre manifestants, mais beaucoup moins nombreux qui ânonnent toujours les mêmes vieux slogans éculés et auxquels plus personne ne croit.

Il n'y a pas de heurts ni de déprédations , le tout se déroule avec beaucoup de dignité et donne l'impression d'une force tranquille et résolue. Il faut dire que la police attribue aux deux groupes des itinéraires très éloignés les uns des autres.

L'ouvrage de Thilo Sarrazin vendu à 2 millions d'exemplaires a peut-être ensemencé le terrain. Hypothèse purement personnelle. Il ne faut pas négliger ces faits , même si par la suite ça ne débouche sur rien et ça se dégonfle comme un soufflé sortant du four.
En tout cas, à suivre."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Sam 29 Sep 2018 09:12 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 635
Localisation: Capicursinu-Sophia
Aigle a écrit:
L'ouvrage de Thilo Sarrazin vendu à 2 millions d'exemplaires a peut-être ensemencé le terrain.

Il y a des faits qui ensemencent le terrain de façon permanente et croissante.
Les appels à la prière des mosquées en Allemagne sont probablement un facteur important. Qu’on soit de droite ou de gauche on vous rappelle qu'il faut prier.

Voir aussi :
Erdogan à Cologne pour l'inauguration d'une grande mosquée controversée

Des élus accusent aussi cet organisme(Ditib) d'être un bras du régime de M. Erdogan car elle gère 900 lieux de cultes en Allemagne avec des imams venant de Turquie.

https://actu.orange.fr/monde/erdogan-a- ... c6bf0.html


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com