Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Mar 21 Mai 2019 12:04

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Dim 14 Oct 2018 22:08 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1145
L'Etat libre de Bavière semble devenu ingouvernable. Soit il aura un gouvernement minoritaire. Soit une coalition absolument étonnante de la CSU et des Verts ...la Hesse votera bientôt et le résultat risque d'être comparable ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Jeu 18 Oct 2018 22:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 18 Aoû 2010 14:56
Messages: 9
Aigle a écrit:
L'Etat libre de Bavière semble devenu ingouvernable. Soit il aura un gouvernement minoritaire. Soit une coalition absolument étonnante de la CSU et des Verts ...la Hesse votera bientôt et le résultat risque d'être comparable ...


Cela ne concerne, certes, que le Land de Bavière mais je ne sais si le résultats des verts doit être considéré comme un signal avant les prochaines élections Européennes ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Ven 19 Oct 2018 07:59 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1145
nico86 a écrit:
Aigle a écrit:
L'Etat libre de Bavière semble devenu ingouvernable. Soit il aura un gouvernement minoritaire. Soit une coalition absolument étonnante de la CSU et des Verts ...la Hesse votera bientôt et le résultat risque d'être comparable ...


Cela ne concerne, certes, que le Land de Bavière mais je ne sais si le résultats des verts doit être considéré comme un signal avant les prochaines élections Européennes ?



Faget me signale que notre analyse est un peu légère. Si on raisonne en sièges et non en voix, il semble possible de voir les "Libres" former une coalition avec la CSU . Hypothèse prise très au sérieux par la CSU ...on verra bien ...

Pour ma part, je note que l'élection ne se borne pas à la percée des Verts mais révèle aussi l'effondrement du SPD qui devient un parti de Second rang ...et l'émergence de deux partis à droite de la CSU : les "libres" et l'AfD . Un point commun à tout cela : la lassitude des électeurs à l'égard des grands partis qui structuraient la vie politique allemande depuis 1949... On a d ailleurs vu la même chose en Espagne avec Ciudadenos et Podemos...en Italie avec les Étoiles ...et en France avec EM ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Ven 19 Oct 2018 16:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 474
Je ne connaissais pas l'existence des Freie Wähler. ("Electeurs libres", qui existent en fait depuis 1946)

Si comme le dit l'article suivant "ils constituent la meilleure alternative à la sufureuse AfD" hé bien tant mieux. Si le populisme en Allemagne pouvait éviter de réinventer une sympathie néo-nazie...

https://www.france24.com/fr/20181015-baviere-freie-wahler-populiste-csu-elections-aiwanger


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Sam 18 Mai 2019 11:27 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1145
La délation franco allemande se tend. Merkel et Macron ont de plus en plus de mal à se comprendre...Brexit et gilets jaunes deux sujets difficiles.

Pour l Allemagne la France reste une nation autoritaire, rigide, incapable d se réformer et de dialoguer (avec les Anglais mais aussi avec ses propres classes populaires)...

Pour la France le système politique berlinois reste un mystère ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Sam 18 Mai 2019 21:35 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 474
Aigle a écrit:
La délation franco allemande se tend. Merkel et Macron ont de plus en plus de mal à se comprendre...Brexit et gilets jaunes deux sujets difficiles.

Pour l Allemagne la France reste une nation autoritaire, rigide, incapable d se réformer et de dialoguer (avec les Anglais mais aussi avec ses propres classes populaires)...

Pour la France le système politique berlinois reste un mystère ...

La relation franco allemande se tend.

Perso je n'ai rien compris au discours de Macron après ses 3 mois de débats, au point que j'ai zappé assez rapidement. Donc que Merckel n'arrive pas à le saisir... :roll:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Dim 19 Mai 2019 09:41 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1145
Merci cher Pierma pour votre correction

En échange, je vous recommande cet article
http://theconversation.com/lallemagne-e ... nne-116477

Introduction alarmiste

Les tensions qui se sont manifestées ces derniers mois entre la France et l’Allemagne ont conduit nombre de commentateurs à douter de l’engagement européen de Berlin et à mettre l’accent sur la montée du populisme outre-Rhin. Le traité d’Aix-la-Chapelle, présenté lors de la journée franco-allemande du 22 janvier 2019, a fait apparaître au grand jour ces tensions. Lors des négociations longues et difficiles, d’aucuns ont même pu douter de son aboutissement.

De nombreuses petites phrases de la part du Président français témoignent de son agacement face à la lenteur et à la tiédeur des réactions des chrétiens-démocrates allemands (CDU) à ses propositions – depuis son discours de la Sorbonne de septembre 2017 jusqu’à sa lettre du 4 mars 2019 en faveur d’« une renaissance européenne », adressée à tous les Européens.

C’est surtout la réponse de la nouvelle présidente de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer (« AKK ») formulée, le 10 mars 2019, dans l’édition dominicale de Die Welt, qui a mis le feu aux poudres – de nombreux médias (allemands comme français) ayant retenu prioritairement les points dans lesquels celle-ci opposait à Macron une fin de non-recevoir. Le titre choisi par ce journal – « Faisons l’Europe comme il faut, maintenant » (Europa jetzt richtig machen) pouvait être perçu comme un reproche adressé sans nuance au Président français qui, pour prêcher la renaissance de l’Europe, ferait les choses de travers.


Conclusion optimiste

Mais, malgré ces particularités sociales et territoriales, l’Allemagne d’aujourd’hui reste un pays favorable à l’Europe. L’Union européenne, comme ne cessent de le dire les dirigeants politiques et économiques du pays – à l’instar de Mario Ohoven, président de la Fédération des entreprises du Mittelstand (Verband mittelständischer Wirtschaft (BVMW) – demeure bien le fondement en matière de paix, de liberté et de bien-être.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Dim 19 Mai 2019 11:05 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2501
Localisation: Alsace, Colmar
[quote="Aigle"C’est surtout la réponse de la nouvelle présidente de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer (« AKK ») formulée, le 10 mars 2019, dans l’édition dominicale de Die Welt, qui a mis le feu aux poudres – de nombreux médias (allemands comme français) ayant retenu prioritairement les points dans lesquels celle-ci opposait à Macron une fin de non-recevoir. Le titre choisi par ce journal – « Faisons l’Europe comme il faut, maintenant » (Europa jetzt richtig machen) pouvait être perçu comme un reproche adressé sans nuance au Président français qui, pour prêcher la renaissance de l’Europe, ferait les choses de travers.[/quote]

Que tout le monde n'ait pas la même vision de ce que devrait être l'Europe de demain, c'est normal. Le problème est que de nombreux commentateurs montrent cela de manière négative, comme si l'Europe allait de crise en crise. Hier soir, sur la chaine parlementaire, je suis tombé sur un débat qui parlait justement de cela. Il y avait un montage vidéo qui montrait diverses séquences où des journalistes présentaient des réunions inter-européenne. Le premier, qui datait de 1972, on décrivait une réunion "de la dernière chance"... Et cela continuait allègrement, si on peut dire. Les commentateurs se sont retrouvés sur quelques points :
- d'abord, les médias préfèrent parler de ce qui ne marche pas plutôt que des trains qui arrivent à l’heure. Du coup, on parle des points d'acchoppement entre européens, et on oublie de parler des très nombreux points de convergence.
- ensuite, hé bien, en politique nationale, dans tous les États, on va aussi de "crise" en "crise", et ce sont les réponses apportées à ces crises qui font que la politique menées par les divers pays change.
- pour terminer, souvent on est partie d'avis très divergents pour construire les Directives ou la politique européenne. Parfois de simples feuilles de route disant la volonté de réaliser telle chose. Et après plusieurs rounds de discussions, car il faut le temps de se mettre d'accord, que ce soit à 6 ou à 28, on sort un texte qui contente souvent la plupart. Même ceux qui criaient "au loup" en espérant obtenir de substantielles modifications sur les textes.

Quelqu'un a cité Churchill qui disait des américains : "Quand ils sont confrontés à un problème, ils testent toutes les solutions avant de trouver la meilleure", et le commentateurs de continuer en disant que les européens, ont le même défaut. Il donnait l'exemple de l'Euro qui est accepté par la plupart car tous les pays ont finalement compris qu'il les protégeait plus qu'il ne leur était défavorable. Car si les dévaluations permettent de rester compétitifs, dans les faits, se sont des baisses du pouvoir d'achat de la plupart des citoyens. Et parfois des baisses brutales !

Donc, on a tort de présenter ces divergences comme des points d’achoppements. Comme ils l'ont fait à de multiples reprises, les européens vont s'assoir à la table des négociations, ils vont poser le problème sur la table, chacun fera des concessions qu'il jugera raisonnable, et on trouvera une solution. Ce ne sera pas la solution de Macron, ni celle de Merkel, pas plus celle de Annegret Kramp-Karrenbauer. Il y aura des éléments de ce que chacun aura apporté. Mais, c'est comme cela que l'Europe se crée depuis le premier Traité.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Dim 19 Mai 2019 11:16 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2501
Localisation: Alsace, Colmar
Et voici un dessin qui montre bien les enjeux :

Image

En fin, il y a 3 gros "poissons" en réalité qui cherchent à croquer les petits : les USA, la Russie et la Chine. Dans l'émission que je citais plus haut, on rappelait que Russia ToDays, que l'on connait plus sous son signe de RT donne une très grosse place à tous les opposants à l'Europe, par exemple sur sa chaine en France à tous les Frexiter et que plusieurs de ses intervenants sont très proches de l'extrême-droite (ce qui peut sembler paradoxal pour une chaine qui se veut sociale en montrant les problèmes qui frappent le "petit peuple". Coté USA, un dénommé Steve Bannon, le gars qui a inventé le slogan de campagne de Trump "America First", cherche à unir les extrêmes-droites nationalistes au parlement européen dans un futur groupe parlementaire. Perturber le fonctionnement de l'UE, c'est cela qui permettra aux USA de devenir les premiers ... Quant aux chinois, ils font des petits cadeaux empoissonnés à tous ceux qui sont en délicatesse avec l'Europe. Les italiens ont signé des accords exclusifs... Mais, ils devraient se renseigner sur le précédent grec, où au plus fort de la crise de l'Euro, on avait vu les chinois voler à leur secours. La Chine a donné des liquidités à la Grèce, elle s'est payée avec des pans entiers du secteur public grec, et maintenant, les grecs se rendent compte que certains de leurs ports sont plus des ports chinois que des ports grecs, et qu'ils doivent payer très chers certains service aux mains des chinois. Qui donc se remboursent "sur la bête"...

Si les pays de l'UE veulent être forts, ils ont intérêt à être unis. S'ils veulent être maître chez eux, ils risquent de découvrir qu'il vont n'avoir le choix qu'entre accepter les conditions que les Grands voudront bien leur accorder ou subir.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Où va l'Allemagne ?
MessagePosté: Dim 19 Mai 2019 17:10 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 474
Excellent ce dessin... et tellement vrai !

J'ai entendu un géopoliticen (peut-être Frédéric Encel) dire :"Attention, la Russie c'est le PIB de l'Espagne, et une population décroissante."
En gros elle démontre des capacités politiques (Les KGBistes ne changent jamais, et ils sont foutument bon en influence) très au dessus de ses capacités économiques.

D'où l'inconvénient qu'il décrivait : elle a tendance à jouer la Chine gagnante, et à s'entendre avec.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com