Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Jeu 23 Nov 2017 09:13

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 101 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: L'UE à la croisée des chemins
MessagePosté: Dim 24 Sep 2017 18:48 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 5 Oct 2005 21:39
Messages: 98
Localisation: Lyon
Citation:
empêchent les autres grandes économies européennes d'avoir la moindre chance de reprendre un jour le dessus sur l'économie allemande.


Les allemands n'ont pas le monopole de l'efficacité et de l'intelligence économique.
Les autres européens peuvent très bien rivaliser avec eux sur le terrain de l'innovation, du sérieux, du professionnalisme, du haut de gamme, du respect des clients, de l'amour du travail bien fait, de la fierté professionnelle, de la ponctualité, de l'efficacité.
Non ?

_________________
Agissez comme si il était impossible d'échouer.
Winston Churchill.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'UE à la croisée des chemins
MessagePosté: Dim 24 Sep 2017 19:18 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 753
Oui en théorie mais c'est déjà le cas. Les automobiles françaises ou italiennes n'ont rien à envier aux allemandes en termes de qualité et de fiabilité. Il suffit de regarder les enquêtes qualité pour voir que les allemandes sont plutôt mal classées.

La profitabilité de l'industrie automobile allemande repose bien plus sur du marketing que sur une avance qualitative. Simplement, comme les allemands pratiquent crânement le patriotisme économique, ils ne s'en vantent pas. Et les clients qui paient 40.000 euros leur voiture juste pour l'image d'eux-mêmes que leur renvoie la griffe d'une marque premium ne s'en vantent pas davantage.

Et d'autre part, non, tous les pays en Europe ne peuvent pas fabriquer des automobiles premium et des machines-outils.

Et surtout, il est mathématiquement impossible que tous les pays soient en excédent de leur balance, sauf le jour où on nouerait des relations commerciales avec une civilisation extra-terrestre qui accepterait de nous laisser engranger avec elle des excédents commerciaux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'UE à la croisée des chemins
MessagePosté: Lun 25 Sep 2017 09:36 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
En tout cas le résultat des élections ne va pas donner à Merkel une grande autorité pour entamer une réforme radicale de l'UE :(


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'UE à la croisée des chemins
MessagePosté: Lun 25 Sep 2017 16:29 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
c'est demain que Macron présente son grand plan

http://www.europe1.fr/politique/macron- ... pe-3443477

Emmanuel Macron a déjà déclaré qu'il proposerait d'avancer sur une dizaine de sujets, dont un renforcement de l'Union économique et monétaire regardé avec perplexité en Allemagne. Il souhaite renforcer la convergence sociale et fiscale, agir pour la jeunesse, approfondir l'Europe de la Défense, renforcer la politique migratoire, créer "une véritable Europe du climat et de l'énergie" et faire des propositions sur le numérique, l'enseignement supérieur et la recherche.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'UE à la croisée des chemins
MessagePosté: Mar 26 Sep 2017 16:16 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
Enfin un Président français accepte clairement l'idée d'une UE à deux vitesses. Macron va-t-il réussir ? espèrons le même si la "capacité d'endettement commune" va crisper Berlin
Mais qui gouverne à Berlin ?

Un résumé

http://www.latribune.fr/economie/france ... 80278.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'UE à la croisée des chemins
MessagePosté: Mer 27 Sep 2017 06:52 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 753
Comme je l'évoquait dans mes précédents messages, il y a d'une part les intentions et les discours, et d'autre part les contraintes, les réalités et les possibilités.

Le résultat des élections allemandes viennent de montrer que l'Allemagne veut moins que jamais suivre ses partenaires européens dans le sens d'une plus grande intégration européenne. Ce que veut l'Allemagne, c'est conforter ce qui sert ses intérêts et corriger ce qui dessert ses intérêts. Et surtout ne pas payer davantage pour les autres. Et il serait fortbdurprenant que Merkel, dont les allemands ont fait du patronyme un verbe signifiant "ne rien faire", ait la volonté et encore moins la capacité politique pour porter une profonde réorientation politique de l'UE dans le sens évoqué par Macron.

Juncker l'a fort bien compris depuis longtemps. L'UE redeviendra un projet audible susceptible de retrouver le soutien populaire en faveur de plus d'intégration le jour où elle sera de nouveau perçue comme source de mieux-être et non plus comme source de maux, de contraintes et de charges.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'UE à la croisée des chemins
MessagePosté: Mer 27 Sep 2017 09:03 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 973
Il me semble que le plan Macron est intéressant car il propose une méthode et quelques pistes d'intégration claires (la défense en particulier). Il correspond bien au calendrier en tirant parti du fait que le Brexit exclut Londres de la discussion et que le discrédit de Trump empêche Washington de mettre son veto.

Evidemment ce ne sera pas facile. Notamment parce que Merkel n'aura qu'une autorité très limitée sur son gouvernement et sa majorité (si elle existe !) et parce que l'opinion publique allemande (en classes moyennes et supérieures, milieux d'affaires) est fondamentalement anglophile et américanophile et n'adhère pas vraiment (voire pas du tout) à l'idée d'une fédération avec les pays méditerranéens). sans oublier l'hostilité radicale des Allemands à une dette europeenne ...

Sans oublier que nos propres militaires préféreront coopérer avec l'US Army ou les Anglais qu'avec une Bundeswehr corsetée dans ses règles juridiques ...

Et que se passera t il si Berlin demande le transfert à l'UE de notre force de frappe ? hypothèse d'école bien sûr mais qui montre la limite de l'exercice.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'UE à la croisée des chemins
MessagePosté: Jeu 28 Sep 2017 01:07 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Sam 13 Mai 2006 23:36
Messages: 54
Localisation: Toulouse
Caesar Scipio a écrit:
Juncker l'a fort bien compris depuis longtemps. L'UE redeviendra un projet audible susceptible de retrouver le soutien populaire en faveur de plus d'intégration le jour où elle sera de nouveau perçue comme source de mieux-être et non plus comme source de maux, de contraintes et de charges.


Tout à fait d'accord.
Mais les discours sont devenus inopérants, au moins en France, après des décennies passées à mettre sur le compte de l'UE tous les maux de la Terre.
Les apports réels de l'UE aujourd'hui (il y en a, et j'inclus ceux de l'Euro) ne sont plus perceptibles par les opinions publiques, à tort ou à raison.
En conséquence, pour que l'UE puisse être perçue comme une source de mieux être, il faut aussi qu'elle redevienne un projet audible susceptible de retrouver le soutien populaire. Ce qui avec votre affirmation ci-dessus constitue un cercle vicieux.
Les propositions de Macron sont une tentative de sortir de ce cercle vicieux en réinjectant dedans une dose de projet commun sur des sujets potentiellement mobilisateurs. Elles ont l'avantage (ou l'habileté) de proposer des investissements communs pour des progrès communs, et de faire figurer en bonne place la Défense qui est sans doute l'un des rares domaines où l'on ne peut pas dire que la France fait moins que l'Allemagne. Tout ceci peut permettre (c'est l'objectif) de désamorcer le réflexe de : "je ne veux pas financer la dette des autres".
C'est la première fois depuis un paquet de temps que la France est à l'origine de ce genre d'initiative.

C'est aussi, je pense, la tentative de la dernière chance pour la France et pour l'Europe.
Si ce projet échoue, et à plus forte raison si on (et d'abord l'Allemagne) ne se donne même pas la peine d'en discuter, l'idée européenne sera définitivement enterrée en France. Avec en plus (si les réformes prévues par Macron en interne se font) l'amertume d'avoir fait l'effort de jouer le jeu (pour une fois...), sans rien y gagner en échange. Dans moins de 5 ans, Macron sera remplacé par le Pen ou Mélenchon. Et là ce n'est plus de secousse que l'on parlera.
Je pense que cette menace avait des chances de faire réfléchir Merkel si les élections lui avaient laissé les coudées plus franches.
Je crains malheureusement que la nécessité de donner des gages notamment au FDP ne fasse passer cette question au second plan, ou pire n'en fasse un enjeu de démagogie partisane.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'UE à la croisée des chemins
MessagePosté: Jeu 28 Sep 2017 01:07 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 285
Aigle a écrit:
Et que se passera t il si Berlin demande le transfert à l'UE de notre force de frappe ? hypothèse d'école bien sûr mais qui montre la limite de l'exercice.

Je ne vois pas trop quelle serait l'argumentation de l'Allemagne... L'arsenal nucléaire français est d'abord une force de dissuasion française. Jusqu'à preuve du contraire, l'OTAN existe toujours, et les autres pays européens n'ont pas besoin de développer un arsenal nucléaire puisqu'ils bénéficient du parapluie américain.
Il faudrait donc convaincre les Européens de se passer d'une protection américaine pour passer sous une protection française ? Même les Allemands, je pense, auront du mal à avaler ça...
Et, dans la pratique, si ce n'est pas le Président de la République française qui détient la clé de l'utilisation de cet arsenal nucléaire, qui la détiendra ? Le futur président de la future fédération européenne ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'UE à la croisée des chemins
MessagePosté: Lun 2 Oct 2017 18:35 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 973
Un petit détail en passant : Macron semble vraiment bien gérer son plan. Non seulement il a trouvé un équilibre entre volontarisme (réel) et réalisme (le plan ne frappe pas trop fort) mais en plus il paie de sa personne pour le vendre à ses homologues ...

Seules critiques de ma part. D'une part, il s'expose trop : en cas d'échec, il en portera la responsabilité ... C'est courageux mais dangereux ...
D'autre part, créer une zone intégrée à 18 (la zone euro) est trop ambitieux. Je pense qu'il faudrait se limiter à la dizaine de pays d'Europe de l'Ouest aux économies et aux psychologies collectives compatibles. Je ne crois pas raisonnable de construire une Union renforcée avec les pays baltes ou la Grèce...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 101 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com