Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Lun 25 Sep 2017 20:54

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Lun 25 Juil 2016 07:17 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 920
Depuis quelques temps, les autorités expliquent de nombreux attentats par le déséquilibre mental qui caractériserait le coupable. Ceci serait particulièrement vrai en France ou en Allemagne. L'affaire de la German Wings est la plus spectaculaire sur ce plan.

Cela déplace le problème et conduit à élargir l'analyse. Est ce bien exact ou les pouvoirs publics cherchent ils à diminuer la responsabilité des musulmans et de l'Islam dans les récents attentats ? On a bien vu à Nice que l'hypothèse psychiatrique hâtivement formulée était fausse.

Mais pourtant cette cause semble exacte dans d'autres cas, en Allemagne notamment. Faut il alors poser d'autres questions : y a t il une plus grande prégnance de la folie chez les migrants ? Ou bien sont ils plus aptes au passage à l'acte ? Faut il incriminer les traumatismes reçus lors de la guerre civile par exemple ? Faut il être plus coercitif et envisager un internement plus systématique des déséquilibrés au rebours des doctrines à la mode chez les psychiatres ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Lun 25 Juil 2016 09:24 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 29 Nov 2006 19:35
Messages: 416
Selon vous qu'est-ce qui fait que pour la German Wings ou pour l'attaque en Allemagne le déséquilibre mental est caractérisé alors que vous l'excluez pour Nice ?

_________________
Dix pourcent de chômage en France, c'est encore 90 % d'actifs qui s'enrichissent en travaillant
Geopolis


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Lun 25 Juil 2016 11:11 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1216
Localisation: France
L'angélisme occidental baptise folie tout ce qui est physiquement violent. L'Histoire démontre cependant que c'est la passivité face à la violence qui est déraisonnable.

Je dirais plutôt que la violence de masse est souvent passionnelle.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Lun 25 Juil 2016 14:43 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 609
Localisation: Capicursinu-Sophia
Il est possible qu’il faille une aptitude mentale pour certaines pratiques religieuses ou intellectuelles, toutes religions confondues.
L’esprit c’est comme le corps, tout le monde ne peut pas pratiquer tous les sports de façon intensive. L’éventualité d’un dysfonctionnement physique ou mental est à prendre en considération.
Un être humain normalement constitué peut devenir fou si on lui impose certaine pratiques religieuses, l’inverse est aussi vrai, certains ont besoin de pratiques religieuses intensives pour vivre.
Les efforts intellectuels ou physiques peuvent être bénéfiques ou nocifs selon les doses et les individus.
Bref, que cela plaise ou non aux croyants, l’excès de foi peu être nocif pour certains esprits inaptes.

Croire en un Dieu ne devrait pas être "nocif"(tout dépend du Dieu?), par contre les modalités et rites associées à la croyance peuvent l'être.
Conclusion : il faut pouvoir choisir la religion adaptée à ses aptitudes mentales. Tout comme le sport, il faut le choisir en fonction de ses aptitudes physiques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Lun 25 Juil 2016 15:29 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2310
Localisation: Alsace, Colmar
Kurnos a écrit:
Il est possible qu’il faille une aptitude mentale pour certaines pratiques religieuses ou intellectuelles, toutes religions confondues.
L’esprit c’est comme le corps, tout le monde ne peut pas pratiquer tous les sports de façon intensive. L’éventualité d’un dysfonctionnement physique ou mental est à prendre en considération.
Un être humain normalement constitué peut devenir fou si on lui impose certaine pratiques religieuses, l’inverse est aussi vrai, certains ont besoin de pratiques religieuses intensives pour vivre.
Les efforts intellectuels ou physiques peuvent être bénéfiques ou nocifs selon les doses et les individus.
Bref, que cela plaise ou non aux croyants, l’excès de foi peu être nocif pour certains esprits inaptes.

Croire en un Dieu ne devrait pas être "nocif"(tout dépend du Dieu?), par contre les modalités et rites associées à la croyance peuvent l'être.
Conclusion : il faut pouvoir choisir la religion adaptée à ses aptitudes mentales. Tout comme le sport, il faut le choisir en fonction de ses aptitudes physiques.


Pour combattre un phénomène, il faut le connaitre. On ne combat pas de la même manière un embrigadement type secte, d'un embrigadement idéologique "simple". Et on ne combat pas de la même façon des gens qui pensent combattre pour le bien d'autrui ou ceux qui ont un comportement plus narcissique. Le problème actuel est que de nombreux phénomènes cohabitent et qu'il est difficile d'ajuster la réponse adéquate.

La solution la plus simple est effectivement de faire que comme si on était face à une menace unique, à un parcours unique. Des pays l'ont tenté, le résultat est net : c'est une erreur monumentale car on ne résous pas le problème. Donc, oui, il faut "perdre du temps" pour mettre les gens dans les bonnes cases. Ensuite, il faut "perdre du temps" pour apporter la réponse adaptée. A quelqu'un qui s'est laissé embrigader suite à une démarche "rationnelle", on peut démontrer qu'il est dans l'erreur en lui donnant des exemples précis. S'il s'agit d'une démarche sectaire, il faut d'abord rompre le lien d'avec son "gourou", son maître à penser; car avant il sera étanche à tout ce que vous lui direz. Il restera le 3ème groupe, ceux qui agissent pour se faire un nom dans la société, les malades mentaux pour certains. Mais qui semblent agir en parfaite connaissance de cause et en planifiant les choses. Ceux-là, le plus efficace est de las faire passer pour ce qu'ils sont : des idiots.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Lun 25 Juil 2016 19:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 290
J'ai noté cette phrase dans un article du Monde :
"Daesh fournit un kit idéologique clé en main pour les esprits suicidaires ou instables."

Comme on l'a vu à Nice (où les flics ont mis une semaine à établir qu'on avait certes affaire à un désaxé, mais bel et bien endoctriné, même s'il continuait à boire de l'alcool.) Daesh permet à des personnalités borderline de choisir de mourir pour une cause noble plutôt que dans une déchéance sordide.

Dans notre société qui pratique tant la "logique de l'honneur" (Philippe d'Iribarne) on sous-estime ce changement de statut (reconquête d'un honneur, appartenir à une cause noble...) dans la facilité avec laquelle des délinquants - fourrés en taule, la lie de la société - adhèrent à l'idéologie salafiste ou au "kit" de Daesh. Franchement, quelle autre cause noble offrons-nous aux jeunes des cités où il y a 40% de chômage ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Lun 25 Juil 2016 21:56 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 609
Localisation: Capicursinu-Sophia
Nous pouvons aussi avoir le même raisonnement avec le nazisme.
On trouve toujours de bonnes raisons pour exterminer l’autre, la victime devient le coupable
Il est écrit dit et répété inlassablement depuis des siècles que le mécréant est un être impur et nocif, c'est la parole de Dieu.
L’absence de chômage ne fera jamais un mécréant un être pur.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Lun 25 Juil 2016 23:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 290
Kurnos a écrit:
Il est écrit dit et répété inlassablement depuis des siècles que le mécréant est un être impur et nocif, c'est la parole de Dieu.
L’absence de chômage ne fera jamais un mécréant un être pur.

Non, ça c'est le kit idéologique.

Si tous les musulmans français le gobaient, on le saurait, croyez-moi !

La question, c'est comment donner aux jeunes des cités une autre perspective. Je trouve que nos politiques manquent d'ambition.

ça peut peut-être paraître contradictoire, mais commençons par dire clairement que ceux qui professent cet enseignement religieux toxique sont nos ennemis. ça nous coûtera des contrats avec l'Arabie Saoudite, ça rajoutera quelques candidats terroristes dans les cités, mais au moins les choses seront claires.

Il y a une chose qu'on perd un peu de vue : nous sommes la France. Notre parole compte.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Lun 25 Juil 2016 23:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 266
pierma a écrit:
J'ai noté cette phrase dans un article du Monde :
"Daesh fournit un kit idéologique clé en main pour les esprits suicidaires ou instables."

Comme on l'a vu à Nice (où les flics ont mis une semaine à établir qu'on avait certes affaire à un désaxé, mais bel et bien endoctriné, même s'il continuait à boire de l'alcool.) Daesh permet à des personnalités borderline de choisir de mourir pour une cause noble plutôt que dans une déchéance sordide.

Les gens ont la mémoire courte... Ce genre de justification est un vieux truc.
Dans les années 1940-50, aux États-Unis, beaucoup de criminels expliquaient ainsi pourquoi ils avaient finalement sombré du Côté Obscur : dans leur jeunesse, ils avaient lu des bandes dessinées ! Et des armées de sociologues, de psychologues et de psychiatres abondaient dans cette vision des choses, pondant des ouvrages " scientifiques " qui étayaient cette thèse.
Bilan : une chasse aux sorcières et une croisade contre les éditeurs de BD, sensés pervertir la jeunesse états-unienne.
Cela semble totalement insensé aujourd'hui, et pourtant c'est authentique.

Depuis, régulièrement, on cherche des pseudo-explications du même genre pour les explosions de criminalité en Occident : la télévision, les jeux vidéo, que sais-je encore...
Aujourd'hui, c'est la religion qui sert de prétexte aux agissement du premier tueur venu.
Un ouvrier frustré décapite son patron. Il lui suffit de planter un drapeau de l’État islamique quelque-part, et le fou meurtrier devient un courageux soldat luttant pour la libération des Musulmans de France.
Un homosexuel refoulé tire à l'arme automatique dans une boite gay. Pas de problème : il lui suffit de demander par Internet l'étiquette de courageux soldat musulman, et l’État islamique endosse la responsabilité de son crime.
Apparemment, les choses se précipitent, vu que bon nombre de marginaux et de détraqués ont compris qu'ils pouvaient " passer à l'acte " tout en ayant un prétexte idéal pour le faire : en fait, ils combattent au nom de l'Islam...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Mar 26 Juil 2016 13:38 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 609
Localisation: Capicursinu-Sophia
pierma a écrit:
Kurnos a écrit:
Il est écrit dit et répété inlassablement depuis des siècles que le mécréant est un être impur et nocif, c'est la parole de Dieu.
L’absence de chômage ne fera jamais un mécréant un être pur.

Non, ça c'est le kit idéologique.

Si tous les musulmans français le gobaient, on le saurait, croyez-moi !

La question, c'est comment donner aux jeunes des cités une autre perspective. Je trouve que nos politiques manquent d'ambition.

ça peut peut-être paraître contradictoire, mais commençons par dire clairement que ceux qui professent cet enseignement religieux toxique sont nos ennemis. ça nous coûtera des contrats avec l'Arabie Saoudite, ça rajoutera quelques candidats terroristes dans les cités, mais au moins les choses seront claires.

Il y a une chose qu'on perd un peu de vue : nous sommes la France. Notre parole compte.


Qui adhère et diffuse "le kit idéologique" : c'est la grande inconnue ? ... quand on commence à refuser de serrer la main, à refuser de côtoyer ceux qui ne respectent pas le hallal on est en droit d'être pessimiste.

Le chômage dans les banlieues c’est la quadrature du cercle. Le chômage est-il une conséquence ou une cause ?
Dans l’état de l’évolution des attentats et du communautarisme il est peut probable que des employeurs potentiels prennent le risque d’embaucher des musulmans.

Pour mémoire, n’oublions pas que des français musulmans occupent aussi les plus hautes fonctions dans tous les secteurs d’activité privés et publics, notamment dans le secteur universitaire.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com