Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Sam 18 Nov 2017 13:58

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Mer 21 Juin 2017 19:22 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
En Suisse

http://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/ ... e-20714676


Dieu est grand mes frères


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Mer 21 Juin 2017 22:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 297
marc30 a écrit:

Hé bien, vous savez maintenant comment vider un wagon où il y a trop de monde ! :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Jeu 22 Juin 2017 14:49 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 615
Localisation: Capicursinu-Sophia
Il y a lieu de distinguer les troubles psychiatriques et leurs causes.
Certaine pratiques religieuses conduisent à des comportements qui relèvent de la psychiatrie.
Si l’on admet que les pratiques religieuses sont des nourritures spirituelles, alors il faut admettre que certaines de ces nourritures ne sont pas forcément tolérées par tous les individus. Le cerveau n'est qu'un organe.
On peut présenter des allergies à la prière intensive comme on peut être allergique au gluten.
Dans toutes les religions prier peut rendre fou, c’est une question de dosage.

La foi en un Dieu doit être dissociée de l’observance des rites religieux qui peuvent avoir des conséquences imprévisibles sur la santé mentale de certains individus.

Comment supporter la vue du péché quand on martèle inlassablement que c’est un crime ?
Cela tourne à l’obsession surtout quand l’accession au paradis devient une priorité absolue.
Peut-on considérer qu’un individu convaincu qu’un assassinat va le conduire au paradis n’est pas atteint de troubles mentaux ?

N’est pas pieux qui veut sans risque de troubles mentaux, il faut avoir des aptitudes et être initié aux démarches irrationnelles.
Comment expliquer à un individu, surtout un jeune, que le confort matériel minimal sur terre, sa survie, ne dépend pas du nombre de prières, ni de la volonté du Dieu qu'il invoque en permanence ? .... mentalement comment fait-il pour supporter cette situation ?

En ce qui me concerne je suis inapte à suivre les rites catholiques sans pour cela exclure la croyance en Dieu, hors dogme, l’invocation permanente d’un Dieu à tous propos dans des rituels peut être un facteur de troubles mentaux, pour l’Islam je ne peux pas me prononcer je n’ai jamais essayé.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Jeu 20 Juil 2017 00:39 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
Le meurtre de Sarah Halimi revient sur le devant de l'actualité. Acte isolé d'un déséquilibre ? Acte terroriste ?

Quelques jours après les déclarations d'Emmanuel Macron sur Sarah Halimi, cette retraitée juive de 66 ans défenestrée de son propre balcon, les institutions juives de France et les avocats de la famille dénoncent le «déni» de la justice et appellent à la reconnaissance du caractère antisémite de ce meurtre.

http://www.liberation.fr/france/2017/07 ... mi_1584874


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La folie : un enjeu géopolitique ?
MessagePosté: Mar 5 Sep 2017 21:22 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
C'est maintenant G Collomb qui s'interroge sur la,présence d'islamistes radicaux dans les hôpitaux psy

Le ministre de l’Intérieur distingue deux catégories de terroristes. « Vous avez à la fois des attaques planifiées comme celle qui vient de se produire en Espagne et puis vous avez des gens qui se radicalisent brutalement avec souvent des profils psychologiques extrêmement troublés », estime l’ancien maire de Lyon. C’est ce deuxième type de profils qu’il souhaiterait déceler en amont au sein des structures psychiatriques.

http://www.20minutes.fr/societe/2118715 ... adicalises


Un tiers des fichés pour radicalisation présentent des troubles psychologiques. Entre fanatisme et folie, comment savoir s'ils relèvent de la police ou de la psychiatrie.

Le terme de "folie meurtrière" revient souvent. Mais à Barcelone, Paris, Nice, Londres, ou Bruxelles, il est difficile de brosser le profil-type des auteurs d'attentats djihadistes. Dans le fichier des signalements de radicalisation (FSPRT), "un tiers des personnes présente des troubles psychologiques", a indiqué ce mardi Gérard Collomb. Adeptes d'un islam radical, délinquants, socialement mal insérés, mentalement instables, fragiles psychologiquement, les portraits de ces terroristes interrogent donc: à quel moment ces hommes relèvent de la psychiatrie ou de la police? Comment savoir s'il sont fous ou fanatiques?

http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 36883.html


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com