Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Lun 25 Sep 2017 20:57

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 38 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La longue marche vers le Brexit ...
MessagePosté: Mer 18 Jan 2017 09:23 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 27 Avr 2004 18:38
Messages: 866
Localisation: Région Parisienne
marc30 a écrit:
Theresa May sort du bois et affiche son choux pour un Brexit hard



Ah, elle va faire de la soupe ?



Plus sérieusement, il faut attendre les négociations, voir comment elles se déroulent, voir ce que les entreprises vont décider en fonction de ce qui va être acté. Pour l'instant, je ne vois que les paroles, et chacun sait qu'elles s'envolent facilement.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La longue marche vers le Brexit ...
MessagePosté: Mer 18 Jan 2017 11:25 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 737
En effet, May a tenu un discours très dur, mais ce n'est qu'un discours visant à ouvrir des négociations.

Le Royaume-Uni a d'ailleurs logiquement besoin de tenir une position dure parce qu'il est dans une relation du faible au fort avec l'UE.

Il faut toujours en revenir aux chiffres.

Le Royaume-Uni enregistre un déficit commercial très important avec les 27 autres membres de l'UE. Il enregistre un excédent de la balance des échanges de services avec les 27 autres membres de l'UE mais qui ne compense pas du tout le déficit de la balance des échanges de marchandises (qui est 4 à 5 fois plus important que l'excédent britannique avec l'UE dans les services).

http://ec.europa.eu/eurostat/statistics ... tistics/fr

https://www.ons.gov.uk/economy/national ... de/apr2016

De ce point de vue, le Royaume-Uni a un levier assez important vis-àvis de ses partenaires européens pour négocier le Brexit. Les partenaires allemand, italien, français, néerlandais, ... etc, qui réalisent des exécents importants dans leur commerce bilatéral avec le Royaume-Uni auraient beaucoup à perdre en cas de Brexit dur, si on se quittait fâchés sans accord. Cela peut faire mal aux 27 parce qu'ils ont à perdre un gros excédent et des volumes importants d'exportations vers le Royaume-Uni.

Oui mais voilà, cette rupture fâchée n'aura jamais lieu parce que si le Royaume-Uni a les moyens de faire très mal à ses partenaires des 27, le retour mécanique de bâton serait mortel pour l'économie britannique qui réalise la moitié de son commerce extérieur avec l'UE à 27. Le commerce bilatéral de Royaume-Uni avec l'UE à 27 représente la moitié du total de son commerce extérieur alors que la proportion est bien moindre du point de vue de l'UE à 27.

Le commerce entre pays membres de l'UE représente grosso modo 63% du commerce extérieur total des pays membres de l'UE.

Sur le total ce commerce intracommunautaire, le Royaume-Uni représente un peu moins de 10% des ventes pour les 27 autres membres de l'UE.

Vous voyez donc la différence d'impact d'un Brexit dur : elle est de 1 à 5 selon qu'on se place du point de vie de l'UE à 27 ou du point de vue du Royaume Uni.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La longue marche vers le Brexit ...
MessagePosté: Mer 18 Jan 2017 17:15 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1132
Caesar Scipio a écrit:

De ce point de vue, le Royaume-Uni a un levier assez important vis-àvis de ses partenaires européens pour négocier le Brexit. Les partenaires allemand, italien, français, néerlandais, ... etc, qui réalisent des exécents importants dans leur commerce bilatéral avec le Royaume-Uni auraient beaucoup à perdre en cas de Brexit dur, si on se quittait fâchés sans accord. Cela peut faire mal aux 27 parce qu'ils ont à perdre un gros excédent et des volumes importants d'exportations vers le Royaume-Uni.

Oui mais voilà, cette rupture fâchée n'aura jamais lieu parce que si le Royaume-Uni a les moyens de faire très mal à ses partenaires des 27, le retour mécanique de bâton serait mortel pour l'économie britannique qui réalise la moitié de son commerce extérieur avec l'UE à 27. Le commerce bilatéral de Royaume-Uni avec l'UE à 27 représente la moitié du total de son commerce extérieur alors que la proportion est bien moindre du point de vue de l'UE à 27.

.


je vous suis à peu près sauf sur un point. le sujet n'est pas le commerce mais la city. les banques de Londres ont besoin de bénéficier d'une liberté complète des mouvements de capitaux avec le continent (c'est le passeport financier) et ont besoin de continuer à travailler en euro (et en dollar aussi).

On voit bien les termes de l'échange :
- les Anglais veulent conserver la liberté pour la City de travailler avec l'UE
- les Allemands (et les Francais) veulent continuer à exporter des biens matériels vers la GB sans restrictions.

Donc un accord sera facile sur ces bases. D'autant plus que Trump soutiendra May.

le problème est en fait posé par la pologne qui defend le sort de ses ressortissants immigrés en GB. Le moment venu la commission devra les lacher pour faire plaisir aux européens de l'ouest qui veulent conserver le droit d'exporter sans difficulté en GB.

Il y a beaucoup de fumées qui cache tout ca mais en fait c'est moins compliqué que ca en a l'air.

le vrai pb ce sera la fin d'erasmus dans les facs anglaises :-)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La longue marche vers le Brexit ...
MessagePosté: Mer 18 Jan 2017 17:52 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 609
Localisation: Capicursinu-Sophia
Une certaine cohésion de l’Europe avec la libre circulation a tenu jusqu’aux attentats islamistes qui ont changés la donne.
La concomitance des attentats des combattants du Califat avec l’immigration et l’islamisation a été probablement un élément déterminant pour le Brexit.... pour les votants principalement des campagnes dits populistes.
La concomitance n’est qu’un constat, la corrélation n’est pas prouvée mais elle est quand même très probable.
Ajoutons à cela la perméabilité de l’Allemagne à l’immigration des Turcs et la pression permanente de la Turquie pour intégrer l’UE.
Quand on connaît l’histoire on n’a qu’une hâte c’est d’éviter les contraintes qui imposent la libre circulation incontrôlée, le principe de précaution pourrait être une priorité.
La sécurité d’abord, l’économie suivra, on fera au mieux comme en temps de guerre, quoi qu’en pense Michel Onfrey, beaucoup de gens ont toujours un idéal de liberté en occident(ce qu’il ne manquera pas de dénigrer en le qualifiant de populisme), tous ne sont pas prêts à sacrifier leur liberté, certes relative, pour des avantages matériels immédiats.

Vu de l'étranger les zones de non droit en France ont de quoi inquiéter, point souligné évidement par Trump. Quelle est la différence avec des foyers de guerre civile pour le commun des mortel ?
Comment ne pas être contre la libre circulation avec la prolifération des zones de non droit ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La longue marche vers le Brexit ...
MessagePosté: Mer 18 Jan 2017 20:10 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 737
Marc, cela parait simple mais à la réflexion cela ne l'est pas autant que cela. Je pense que l'UE ne peut pas accorder le passeport financier à la place de Londres si le Royaume Uni sort de l'UE.

Raisonnons a contrario : l'UE peut-elle accorder le passeport financier à des places financières de pays non membres de l'UE ?

Je ne vois pas comment la réponse pourrait être positive. C'est une question de principe sur lequel l'UE ne peut pas transiger sinon tous les pays membres qui ont des motifs de récrimination dupliqueront la démarche britannique de sortie de l'UE pour négocier des arrangements sur l'essentiel tout en abandonnant ce qui leur déplaît dans l'UE.

Bref, l'UE me paraît obligée de refuser au RU le maintien du passeport financier.
Sinon, pourquoi ne pas l'accorder à la Suisse qui est membre de l'EEE ?
Sinon, pourquoi ne pas l'accorder aux USA, les échanges UE-USA étant beaucoup plus importants que les échanges UE-RU ?

C'est la même chose que pour la libre-circulation et la liberté d'établissement : l'UE ne peut pas transiger sur ce principe, hormis pendant les périodes transitoires suivant l'adhésion des nouveaux pays membres.

Je pense qu'il y aura un accord correct mais qu'il y aura des pots cassés de part et d'autre. C'est inéluctable parce que c'est le sens du Brexit.

Depuis l'origine, je veux dire depuis les années 1950, le RU a renâclé aux contraintes de la solidarité communautaire. Ils ont refusé d'entrer parce qu'ils voulaient rester libres de faire des accords à la carte avec tous les pays du monde. Et ils ne se sont décidés à rentrer dans la CEE que parce qu'à l'époque c'était la zone commerciale la plus dynamique du monde et parce qu'ils voulaient pouvoir être dedans pour en contrôler l'évolution.

Depuis que la croissance européenne s'est affaissée et que l'Asie et d'autres régions anciennement dans la sphère d'influence impériale britannique sont devenues les plus dynamiques du monde, le RU est tenté de relâcher les amarres avec l'UE pour renforcer des liens souples avec l'Asie de l'est et l'Asie du sud. Historiquement ce sont l'Inde et la Chine qui ont fait la richesse et la puissance du RU, bien plus que l'Europe ou l'Amérique. Et il se trouve que c'est là-bas que ça se passe à nouveau depuis une vingtaine d'années. Alors certes, la concurrence y est extrêmement rude. Certes un des principaux atouts que le RU avait à vendre à l'Asie, c'était d'être un pont entre l'Europe et le reste du monde. Mais entre deux perspectives incertaines, le RU choisira probablement celle qui offre le plus de potentiel à long terme.
L'Europe est en voie d'affaiblissement pour des raisons géographiques, démographiques et culturelles. Il y a même de sérieux doutes sur l'intérêt à terme d'un passeport financier dans l'UE compte tenu des risques sérieux de dislocation de l'euro et de l'UE.

Le potentiel de croissance est ailleurs. Regardez ce que sont devenues les républiques marchandes italiennes dont l'activité était axée sur la Méditerranée et sur la route de la soie quand les circuits d'échange ont été bouleversés par la circumnavigation via le sud de l'Afrique et par le développement des échanges océaniques avec les Amériques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La longue marche vers le Brexit ...
MessagePosté: Mer 18 Jan 2017 21:35 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1132
Pour le passeport le sujet assez simple. C'est le droit de la City à travailler en euro.

Il y aura deux régimes
- des opérations en euro seront soumises aux réglementations d l'UE qui accordera le passeport en échange
- des opérations en livres qui échapperont à ces réglementations

Se posera aussi la question des opérations sur des titres côtés dans l UE

Mais il ne faut pas s'inquiéter la GB ne sera pas dans une situation pire que la Suisse.Ne serait ce que parce que
- la France, l'Espagne ou le Portugal ne peuvent se priver des touristes ou des retraités britanniques et vont assez vite plaider pour un compromis
- L'Allemagne aussi pour continuer à vendre ses BMW


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La longue marche vers le Brexit ...
MessagePosté: Mer 18 Jan 2017 23:37 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 737
Marc, il y a un excellent article de ce jour, dans l'édition électronique du journal Le Monde, qui explique très bien pourquoi c'est impossible que la City de Londres garde son passeport en cas de Brexit.

Ne pouvant le recopier in extenso car il est réservé aux abonnés, je vous en résume la teneur.

Le passeport suppose par définition l'application uniforme des règles édictées par l'UE en matière de régulation financière et la reconnaissance de la compétence de la Cour de Justice de l'UE pour trancher les litiges liés à l'interprétation et l'application de cette réglementation.

Theresa May vient de déclarer que le Brexit signifiait la fin de l'opposabilité du droit communautaire et la fin de l'autorité de la CJUE. C'est incompatible avec ce qu'est le passeport, ou plutôt ce que sont les passeports parce qu'il y en a plusieurs catégories en fonction du type d'activité financière concernée.

Ce vers quoi on se dirige, c'est donc vers un régime d'équivalence, du type de celui dont bénéficie par exemple la Suisse dans le domaine de l'assurance. Le régime d'équivalence, cela consiste à ce que les règles de l'autorité de régulation d'un pays soient considérées comme acceptables par l'autorité de régulation d'un autre pays.

Le problème des régimes d'équivalence, c'est qu'ils sont révocables à tout moment et unilatéralement par une partie signataire. Autrement dit, si le RU veut obtenir un accord d'équivalence dans toutes les différentes catégories d'activité financière et obtenir qui plus est des garanties sur la stabilité de ces accords d'équivalence, il va falloir qu'il soit prêt à les payer vraiment cher et cher dans la durée parce qu'il n'y a aucune raison que l'UE renonce à l'avenir à modifier sa réglementation financière, ce qu'à l'avenir elle fera par définition sans que le RU ait voix au chapitre.

Comme je vous le disais, dans un divorce tout le monde perd forcément sur le plan financier (la séparation provoquant des déséconomies d'échelle sur des dépenses communes au ménage), sauf à retrouver un nouveau conjoint plus fortuné que le précédent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La longue marche vers le Brexit ...
MessagePosté: Jeu 19 Jan 2017 08:15 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1132
Caesar Scipio a écrit:

Ce vers quoi on se dirige, c'est donc vers un régime d'équivalence, du type de celui dont bénéficie par exemple la Suisse dans le domaine de l'assurance. Le régime d'équivalence, cela consiste à ce que les règles de l'autorité de régulation d'un pays soient considérées comme acceptables par l'autorité de régulation d'un autre pays.

Le problème des régimes d'équivalence, c'est qu'ils sont révocables à tout moment et unilatéralement par une partie signataire. Autrement dit, si le RU veut obtenir un accord d'équivalence dans toutes les différentes catégories d'activité financière et obtenir qui plus est des garanties sur la stabilité de ces accords d'équivalence, il va falloir qu'il soit prêt à les payer vraiment cher et cher dans la durée parce qu'il n'y a aucune raison que l'UE renonce à l'avenir à modifier sa réglementation financière, ce qu'à l'avenir elle fera par définition sans que le RU ait voix au chapitre.
.


Merci pour ces précisions mais pas d'accord.

1- sur la forme, un article du Monde c'est plus ou moins le seul point de vue de Bruxelles
2- sur le fond, la Suisse est un pôle bancaire hors UE non ?
3- et surtout le prix à payer par les Anglais est connu : c'est la perpétuation de leur déficit commercial avec l'Allemagne. Les Allemands accepteront donc des concessions aux anglais pour pouvoir continuer à leur vendre plus qu'ils n'achetent.
4- Trump est là qui fera pression en faveur des anglais
5- l'imagination financière est sans limite - celle des juristes aussi. Donc il y aura à la City des activités qui resteront soumises à la réglementation de l'UE et qui pourront cohabiter avec des activités non UE.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La longue marche vers le Brexit ...
MessagePosté: Dim 22 Jan 2017 05:58 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 27 Avr 2004 18:38
Messages: 866
Localisation: Région Parisienne
Mmoui, les Allemands peuvent aisément faire une croix sur leurs exportations à destination de la GB, ils n'en ont pas besoin, et de toutes façons, celles-ci ne seront pas réduites à zéro, elles seront en baisse. Nous avons plus à nous inquiéter. pour une fois que nous avons une balance excédentaire avec un pays...

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La longue marche vers le Brexit ...
MessagePosté: Dim 22 Jan 2017 09:40 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2310
Localisation: Alsace, Colmar
En fait, les anglais cherchent à perdre le moins possible. D'où les déclarations péremptoires de certains. Dans le même temps, ils dénoncent la supposée brutalité du négociateur européen sur le brexit qui s'est contenté de leur rappeler qu'il y a de très nombreux traités indexés à l'Acte d'Union et qu'il va falloir tout remettre à plat. Donc, on part sur des négociations assez complexes et peu de monde est vraiment capable de dire ce qu'il adviendra. L'Europe n'a pas trop intérêt à laisser complètement tomber l'Angleterre. Mais, elle veut montrer aussi un visage de fermeté. De nombreuses officines proclament que le Brexit n'a pas eu de conséquences sur l'état économique du Royaume-Uni, oubliant simplement de dire que techniquement, le brexit n'a pas encore eu lieu et que le marché ne réagit pas encore à des situations qui pourraient avoir lieu dans 2 à 3 ans. Les marchés boursiers vivent à court terme, quelques semaines, 1 ou 2 mois au maximum, ce qui aura lieu dans 2 ans ne les concerne pas encore.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 38 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com