Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Ven 20 Juil 2018 10:23

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 69 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: 2017 : quelle stratégie internationale pour la France ?
MessagePosté: Sam 24 Juin 2017 21:46 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 762
Je ne pense pas que ca puisse marcher.

Ne nous y trompons pas. L'euro scepticisme a le vent en poupe aujourd'hui bien plus qu'en 1993-1994, dans la foulée de la difficile ratification du traité de Maastricht.

Balladur était à mon avis celui qui avait la position la plus lucide et la mieux adaptée sur la construction européenne. Je me souviens d'une tribune qu'il avait écrite dans Le Figaro, où il expliquait qu'il était préférable de doter l'Europe d'une monnaie commune plutôt que d'une monnaie unique. L'expérience économique a montré que les Cassandres avaient raison. Cela a été un désastre que de construire un euro à ce point bancal, entre des économies aussi différentes, et sans solidarité fiscalo-budgétaire.

Je reviens au présent pour rappeler qu'au 1er tour de la présidentielle de 2017, les candidats eurosceptiques ont rassemblé la moitié des suffrages exprimés, plus que jamais dans une telle élection.

Dans ces conditions imposer un fait accompli risquerait de provoquer une cassure irréparable.

On en revient toujours au même problème que celui que j'ai déjà évoqué. Quand ils parlent d'avancée dans la construction européenne, les allemands ne sont que des beaux parleurs. Quand Merkel dit "ja", cela veut dire "nein" parce que l'Allemagne, tout comme d'ailleurs l'Autriche et les Pays-Bas, refuse le B-A-BA d'une construction fédérale, à savoir que les plus riches financent massivement des transferts pour les moins riches. Les moins riches renforcent les plus riches de leur masse en échange de transferts financiers.

Il n'existe pas de construction fédérale qui fonctionne sans appliquer ce principe ou même étatique non fédérale qui ne fonctionne selon ce principe.

Si les plus riches trouvent la note trop salée et a fortiori s'ils perdent le contrôle minimum leur permettant de limiter les frais, ils s'en vont, soit par l'exil fiscal individuel, soit par sécession des Etats fédérés riches.

Or dans un ensemble où on parle des langues différentes selon les territoires le composant parce que ces territoires sont des pays à l'histoire millénaire, on a 100% de chances d'échouer si on touche à quelque chose d'aussi sensible que le cœur du cœur de l'identité politique qu'est la défense si on n'a pas au préalable fait la solidarité fiscale et budgétaire.

Pour filer la métaphore sur un autre terrain, il faut savoir une bonne fois pour toutes si on est prêt à fonder une famille sans et à en assumer toutes les obligations, notamment contribuer aux charges du foyer et à l'éducation des enfants à la mesure de ses moyens, ou si on veut juste en profiter au maximum tant qu'on en a envie puis balancer l'ex-conjoint sur le trottoir après l'avoir dépouillé de sa dot.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2017 : quelle stratégie internationale pour la France ?
MessagePosté: Dim 25 Juin 2017 10:16 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 9 Aoû 2006 07:30
Messages: 712
Localisation: Allemagne
Dans les participations précédentes, on parle à plusieurs reprises de l'Europe de la Défense. Mais on construit un système défensif face à une menace. Or, à ce jour quelle est elle ? Nous ne sommes plus au temps de la Guerre froide avec ce que les militaires américains appelaient après l'effondrement du communisme " the good old threat", car tout était simple pour désigner l'adversaire avec son Feindbild.
Aujourd'hui on agite la menace russe sur les confins polonais et baltes. A mon avis, c'est la dernière trouvaille du complexe militaro-industriel américain pour avoir des commandes juteuses de matériel hypersophistiqué et couteux. Ceci n'engage que moi.
En revanche il y a la menace islamique en Europe dont, avec une fréquence inquiétante, nous ressentons les agressions dans beaucoup de nos pays. Là, ce ne sont pas un déboulé de blindés ou des tirs de fusées qui sont à craindre mais des attaques terroristes souvent aveugles. Les acteurs proviennent d'une cinquième colonne cachée dans les milieux musulmans de l'Europe.
Ceci pour dire que le concept de défense européenne a bien évolué. Il y a, en outre, bien sûr les opérations extérieures pour essayer d'endiguer ou, au mieux, détruire ces bandes islamistes qui oeuvrent dans un arc dangereux qui s'étend du Golfe de Guinée aux confins de l'Hymalaya comme le désignait un ancien directeur général de la DGSE.
Alors, que faire ? Comme disait Lénine dans un autre contexte.

_________________
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie "
(Renan à Déroulède)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2017 : quelle stratégie internationale pour la France ?
MessagePosté: Dim 25 Juin 2017 10:52 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2399
Localisation: Alsace, Colmar
L'UE doit faire face à de très nombreuses menaces. Il est de bon ton de se gausser de la menace russe, mais les pays de l'est de l'Union ressentent de très fortes tentatives de mise au pas provenant de l'Est. Est-ce juste un ressenti ?
Les différents terrorismes diffus demandent aussi divers traitements différents. Et tous les pays de l'UE ne sont pas d'accords sur le traitement.

Vous avez oublié de parler de divers problèmes qui semblent se résoudre, car les grandes puissances agissent de concert pour que ce soit le cas, comme la piraterie somalienne. Il y a des escadres européennes, qui travaillent avec des escadres américaines, et de divers autres pays pour pacifier les voies de navigations de la zone.

En fait, l'un des problème actuel est que les divers pays ont des visions différentes. C'était l'un des points où la France et le Royaume-Uni avaient le plus de convergences. Il faut voir ce qui en restera après le brexit.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2017 : quelle stratégie internationale pour la France ?
MessagePosté: Dim 25 Juin 2017 12:32 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 9 Aoû 2006 07:30
Messages: 712
Localisation: Allemagne
La piraterie maritime a chuté en nombre d'attaques, mais les zones dangereuses ont changé (golfe de Guinée, détroit de Malaka ) et le mode d'action (capture pour rançons plutôt que marchandises ). Un vrai travail de Penelope pour les contrer.
http://www.rfi.fr/economie/20170110-pir ... s-malaisie

_________________
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie "
(Renan à Déroulède)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2017 : quelle stratégie internationale pour la France ?
MessagePosté: Dim 25 Juin 2017 17:16 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 358
Faget a écrit:
La piraterie maritime a chuté en nombre d'attaques, mais les zones dangereuses ont changé (golfe de Guinée, détroit de Malaka ) et le mode d'action (capture pour rançons plutôt que marchandises ). Un vrai travail de Penelope pour les contrer.
http://www.rfi.fr/economie/20170110-pir ... s-malaisie

Et le détroit de Malacca est un des plus fréquentés du monde.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2017 : quelle stratégie internationale pour la France ?
MessagePosté: Lun 26 Juin 2017 00:59 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2399
Localisation: Alsace, Colmar
pierma a écrit:
Faget a écrit:
La piraterie maritime a chuté en nombre d'attaques, mais les zones dangereuses ont changé (golfe de Guinée, détroit de Malaka ) et le mode d'action (capture pour rançons plutôt que marchandises ). Un vrai travail de Penelope pour les contrer.
http://www.rfi.fr/economie/20170110-pir ... s-malaisie

Et le détroit de Malacca est un des plus fréquentés du monde.


C'est bien pour cela que des navires de guerre des principaux pays du monde y croisent. Le maintien des voies navigables internationales est une nécessité pour tous les pays de l'Union. Actuellement seuls certains assurent cette charge, mais tous en profitent.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2017 : quelle stratégie internationale pour la France ?
MessagePosté: Lun 26 Juin 2017 12:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 358
C'est bien pour cela que des navires de guerre des principaux pays du monde y croisent. Le maintien des voies navigables internationales est une nécessité pour tous les pays de l'Union. Actuellement seuls certains assurent cette charge, mais tous en profitent.[/quote]
Il y passe aussi tout le trafic des exportations de la Chine, qui pourrait avoir la décence de participer, au lieu f..tre le cirque en Mer de Chine, qui est décidément un point chaud.

(Les Chinois viennent de présenter leur premier chasseur furtif - on ne pouvait pas espérer qu'ils allaient rester éternellement idiots - dont les capacités inquiètent vivement l'aéronavale US.)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2017 : quelle stratégie internationale pour la France ?
MessagePosté: Lun 26 Juin 2017 19:20 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 762
Mais les chinois prennent déjà leurs responsabilités en matière de sécurité des voies maritimes, et pas seulement pour le détroit de Malacca.

On ignore trop souvent que la Chine est un des pays les plus engagés dans les opérations de sécurisation du golfe d'Aden, par où transite l'essentiel de son commerce avec l'Europe.

Et les algarades en mer de Chine ont, du point de vue chinois, pour objectif notable d'éviter que les USA ne verrouillent le détroit de Malacca, ce qui équivaut à poser une lame de rasoir sur la gorge du commerce et de l'économie de la Chine.

Mais pour revenir à notre affaire de stratégie internationale de la France et de l'Europe, ce serait une erreur que de ne pas tirer les conséquences du fait que le monde est enfin devenu multipolaire. Ce n'est pas plus aux européens de jouer le rôle principal dans la sécurisation du détroit de Malacca, même si la France a des intérêts et même une présence dans l'océan Pacifique que ce n'est aux asiatiques d'assurer la sécurité de la mer Rouge, et de la Méditerranée.

Et on n'a pas besoin d'une flotte unique représentant la moitié de l'US Navy pour assurer à un niveau plus que décent la défense des intérêts maritimes de l'UE et sa sécurité maritime. Les marines européennes y suffisent amplement pour peu qu'elles se coordonnent et que leurs gouvernements leur assurent les budgets de fonctionnement suffisants.

Je relève d'ailleurs un entretien extrêmement important et inattendu de Macron qui semble envoyer des signes manifestes et concordants de retour à la tradition gaullo-mitterrandienne de la diplomatie française.

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2017/0 ... atisme.php

Cela plus la réception de Poutine à Versailles à peine 10 jours après sa prise de fonction, pour le 300ème anniversaire de la visite de Pierre le grand, ce n'est plus une succession de hasards. C'est le signe qu'il est temps que la France et l'Europe défendent leurs intérêts qui ne sont pas ceux des USA impérialistes et bellicistes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2017 : quelle stratégie internationale pour la France ?
MessagePosté: Mar 27 Juin 2017 11:20 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 9 Aoû 2006 07:30
Messages: 712
Localisation: Allemagne
Narduccio a écrit:
C'est bien pour cela que des navires de guerre des principaux pays du monde y croisent. Le maintien des voies navigables internationales est une nécessité pour tous les pays de l'Union. Actuellement seuls certains assurent cette charge, mais tous en profitent.

pierma a écrit:
Il y passe aussi tout le trafic des exportations de la Chine, qui pourrait avoir la décence de participer, au lieu f..tre le cirque en Mer de Chine, qui est décidément un point chaud.

(Les Chinois viennent de présenter leur premier chasseur furtif - on ne pouvait pas espérer qu'ils allaient rester éternellement idiots - dont les capacités inquiètent vivement l'aéronavale US.)


Puisqu'on est sur la mer jolie et dans un site de géopolitique, je rappelle les 9 points qui permettent de verrouiller le commerce maritime du monde :
- Canal de Panama (les deux)
- Pas de Calais
- Détroits danois
- Détroit de Gibraltar
- Les Dardanelles
- Canal de Suez
- Bab el Mandeb (Djibouti)
- Détroit d'Ormuz
- Détroit de Malakka (Singapour)
On peut remarquer au passage que les Britanniques dans les siècles passés avaient occupé une bonne partie d'entre eux.

_________________
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie "
(Renan à Déroulède)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: 2017 : quelle stratégie internationale pour la France ?
MessagePosté: Mar 27 Juin 2017 16:52 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2399
Localisation: Alsace, Colmar
Faget a écrit:
Narduccio a écrit:
C'est bien pour cela que des navires de guerre des principaux pays du monde y croisent. Le maintien des voies navigables internationales est une nécessité pour tous les pays de l'Union. Actuellement seuls certains assurent cette charge, mais tous en profitent.

pierma a écrit:
Il y passe aussi tout le trafic des exportations de la Chine, qui pourrait avoir la décence de participer, au lieu f..tre le cirque en Mer de Chine, qui est décidément un point chaud.

(Les Chinois viennent de présenter leur premier chasseur furtif - on ne pouvait pas espérer qu'ils allaient rester éternellement idiots - dont les capacités inquiètent vivement l'aéronavale US.)


Puisqu'on est sur la mer jolie et dans un site de géopolitique, je rappelle les 9 points qui permettent de verrouiller le commerce maritime du monde :
- Canal de Panama (les deux)
- Pas de Calais
- Détroits danois
- Détroit de Gibraltar
- Les Dardanelles
- Canal de Suez
- Bab el Mandeb (Djibouti)
- Détroit d'Ormuz
- Détroit de Malakka (Singapour)
On peut remarquer au passage que les Britanniques dans les siècles passés avaient occupé une bonne partie d'entre eux.


Actuellement, la plupart des grands pays s'arrangent pour garder ces lieux de passages ouverts. Il ne faut pas se leurrer, le gendarme du monde actuel, c'est les USA. Or, ils ont annoncé leur intention de se contenter de défendre leurs intérêts et/ou de faire payer aux autres pays une quote-part plus juste (à leurs yeux) en ce qui concerne la défense des intérêts communs. Certains de ces lieux de passages sont défendus par les marines des pays riverains. D'autres le sont moins et nécessitent une coopération internationale

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 69 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com