Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Mar 16 Oct 2018 21:58

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: L UE face aux migrants
MessagePosté: Mar 28 Aoû 2018 02:02 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1101
Je signale cette déclaration du responsable des frontières de l Union Européenne , Fabrice Leggeri :

"En effet, même si les entrées irrégulières en Europe sont tombées à "environ 75.000" cette année contre 1,2 million en 2015, le nombre de migrants se maintenant illégalement sur le sol européen "ne cesse d'augmenter", avec l'an dernier "151.000 éloignements pour 204.700 entrées irrégulières", a-t-il assuré.

"Si on continue ainsi, on envoie un message implicite aux migrants potentiels: tenter à tout prix de passer en Europe, car même si on est pris, on a toutes les chances d'y rester", a-t-il affirmé, avec aussi le risque de voir "des clandestins créer dans certains quartiers une forme de société parallèle, fonctionnant sur une économie noire, comme des +bulles+ où la loi ne s'applique pas", ce qui "est insupportable dans un État de droit".

Alors que les migrants sont l'objet d'un bras de fer entre Européens, l'Italie ayant refusé de laisser débarquer plusieurs bateaux comme l'Aquarius depuis juin, M. Leggeri a rappelé "le devoir de sauvetage des gens" en mer.

Mais "la vraie question est: pour les débarquer où? Pourquoi systématiquement en Europe?", a-t-il ajouté, reprenant un argument développé en juin. "L'enjeu est de mettre en place des plateformes de débarquement respectueuses du droit, qui permettent aux personnes d'avoir accès à l'asile", a-t-il ajouté, sans s'avancer sur les pays qui pourraient être concernés."

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/ ... estins.php

S'agit il d'un dérapage individuel ou d'une inflexion stratégique ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L UE face aux migrants
MessagePosté: Jeu 30 Aoû 2018 12:19 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2463
Localisation: Alsace, Colmar
Aigle a écrit:
S'agit il d'un dérapage individuel ou d'une inflexion stratégique ?


Non, changement de stratégie de communication, car si on regarde les faits, et pas les déclarations, l'UE, mais aussi les membres de l'UE ont essayé, à diverses reprises, à mettre en place un système de filtrage à l'entrée de l'UE. Certains aimeraient même les mettre en place dans les pays de départ ... Ce qui a été refusé par ces pays, et cela peut se comprendre.

En fait, divers pays savent qu'ils ont besoin de main d’œuvre immigrée. Mais, les besoins sont différents selon les pays concernés. Les pays agricoles cherchent de la main d’œuvre pour les récoltes. Par exemple, cela fait des semaines que dans mon quotidien régional j'ai le droit à des articles parce que les viticulteurs vont manquer de main d’œuvre pour les vendanges et on y apprend qu'ils ratissent large : pays du sud de l'Europe, de l'est ... Si j'en crois certains articles, ce sont plusieurs centaines de vendangeurs qui manquent à l'appel rien que pour l'Alsace. Mais, on n'en a besoin que durant quelques semaines... En Italie, l'écroulement du pont de Gênes a masqué une polémique naissante sur la découverte de systèmes quasi-esclavagistes pour la cueillette des fruits et légumes, à base de main-d’œuvre clandestine. Les allemands ont des besoins de personnels plus qualifiés pour leurs usines

Pour la France, c'est le secteur de la restauration et de l’accueil des touristes qui se plaint de manquer cruellement de main-d’œuvre. Pourtant, les arrières-salles et les cuisines emploient systématiquement de la main-d’œuvre immigrée, car cela permet de baisser les coûts.

Bref, les pays de l'UE voudraient pouvoir imposer leurs choix, sélectionner les postulants en fonction de leurs intérêts. Cela suppose 2 choses : une imperméabilité des frontières qui ne pourra être atteinte que par l'instauration d'un système douanier commun (mais ce n'est pas voulu par les États-membres, et Fabrice Leggeri le sait bien car il a cessé de le réclamer), et l'instauration de centres de rétentions installés en-dehors de l'UE. Centres qui ont fait l'objet d'accords avec la Turquie, divers pays du Maghreb, dont la Libye, entre autres. Mais, en Libye la situation est tellement chaotique ... La sécurisation des pays du Sahel sert au même objectif.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L UE face aux migrants
MessagePosté: Ven 31 Aoû 2018 10:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 402
Concernant l'accord avec la Turquie, Merkel va rencontrer Erdogan et très probablement lui proposer un prêt qui va sans doute se chiffrer en dizaines de milliards d'Euro. (il y a aussi des détails techniques parce que normalement cela se fait en coopération avec le FMI, mais Erdogan, pour une question de prestige, ne veut pas entendre parler du FMI.)

L'Allemagne (et en fait toute l'UE) craint un effondrement de l'économie turque, déjà mauvaise mais que les sanctions de Trump font plonger. Sa monnaie a déjà perdu la moitié de sa valeur par rapport au dollar. En arrière plan, les 1,5 ou 2 millions de réfugiés syriens que conserve la Turquie, au terme d'un accord dont la reconduction doit avoir lieu cette année, si j'ai bien suivi. Et évidemment, les laisser partir vers l'Europe est une perspective de cauchemar.

Merkel de son côté n'est pas dans une position simple, face à une extrême droite qui monte en Allemagne, et qui va exploiter cette occasion de la mettre en cause.

Il semble également que Erdogan cherche un appui financier auprès de la Chine, qui serait prête, entre autres choses, à acheter des infrastructures portuaires.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L UE face aux migrants
MessagePosté: Dim 2 Sep 2018 10:42 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 5 Oct 2005 21:39
Messages: 129
Localisation: Lyon
Citation:
Pour la France, c'est le secteur de la restauration et de l’accueil des touristes qui se plaint de manquer cruellement de main-d’œuvre.


Il y aurait une solution simple pour trouver des recrues ; payer de bons salaires, respecter les travailleurs, offrir autre chose que des emplois précaires !
:twisted: :twisted:

Pour les vendanges il y a aussi le problème que beaucoup de vignerons n'hébergent désormais plus les vendangeurs, comme c'était le cas avant.

_________________
Agissez comme si il était impossible d'échouer.
Winston Churchill.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L UE face aux migrants
MessagePosté: Dim 2 Sep 2018 19:21 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2463
Localisation: Alsace, Colmar
Pouzet a écrit:
Citation:
Pour la France, c'est le secteur de la restauration et de l’accueil des touristes qui se plaint de manquer cruellement de main-d’œuvre.


Il y aurait une solution simple pour trouver des recrues ; payer de bons salaires, respecter les travailleurs, offrir autre chose que des emplois précaires !


J'ai lu dans mon quotidien régional une page entière divisée en 3 articles qui parlait de la question. Un des articles donnait la parole aux syndicats, qui tenaient peu ou prou votre discours. De l'autre, un article qui donnait la parole aux restaurateurs, qui trouvent qu'on leur fait un mauvais procès, que les salaires sont plus élevés qu'il n'y parait (grâce aux pourboires et à diverses prestations). Pour eux la cause sont les horaires, les gens qui ne veulent plus se lever tôt et se coucher tard, ... Et ils citent l'exemple d'établissements où on est bien payé, mais qui peinent à recruter...

La vérité est sans doute entre les deux. Mais, par hasard j'ai discuté avec un serveur qui a plus de 30 ans de métier et qui travaille sur l'une des places les plus touristiques de Colmar. Effectivement, il y a une certaine précarisation du métier. Quand il a commencé, il a dû passer un CAP. 3 années d'études pour cela. Et il a du apprendre tous les aspects du métier. Actuellement, "on embauche n'importe qui qui accepte le poste", et cela le dévalorise. Mais, il reconnait à demi-mot que les 3 années d'études ne sont peut-être pas nécessaires. Ensuite, il a cité les réseaux sociaux où pour un rien vous vous prenez des remarques désobligeantes et où les notes peuvent être très sévères. En fait, que vous soyez aimables ou pas, vous pouvez avoir une mauvaise note. Et tout est scruté, le service, les plats, la boisson (trop fraiche, pas assez fraiche, trop chaude, pas assez chaude ...). Bref, à l'entendre, les torts sont partagés, et le client est aussi partiellement responsable. Il y a des serveurs qui démissionnent car ils se sentent harcelés par les réseaux sociaux. Si les gamins des clients vous courent à travers les pattes, surtout, pas de remarques, sinon vous êtes un tyran !

En fait, il trouve que le métier, mais aussi la société deviennent plus durs, et cela se ressent. En fait, quand on se fait houspiller en permanence, on n'est jamais assez payé

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com