Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Ven 15 Déc 2017 04:27

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Venezuela : l'après Chavez
MessagePosté: Mar 8 Déc 2015 21:26 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
Une bonne analyse dans libération

http://www.liberation.fr/planete/2015/1 ... ui_1419284

À noter
- l'existence de prisonnier politiques dans le régime chaviste (moi qui prenait Chavez pour un homme et gauche respectueux des libertés , cas de figure si rare hors d'Europe )
- la formation d'une large coalition démocratique allant de la droite au centre gauche mais que l'expert croit viable - espérons le !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Venezuela : l'après Chavez
MessagePosté: Mar 8 Déc 2015 23:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 10 Déc 2009 01:20
Messages: 114
Ce ne sont pas des prisonnier politiques (hormis dans les médiamensonges comme libération). Leopoldo Lopez est prisonnier pour tentative de coups d'état (44 morts, principalement des policiers et des civils).

Leopoldo Lopez selon les médias capitalistes
Image

Leopoldo Lopez dans la réalité
Image

Manuel Rosales est prisonnier pour enrichissement illicite.

D'autre sont prisonniers pour avoir participé à des émeutes visant à renverser le gouvernement (tapez guarimbas dans un moteur de recherche d'images), par ex Daniel Ceballos, un maire emprisonné par participation à une émeute.

Image
Image

La coalition unidad n'est pas démocratique, quand il y a une élection il dénoncent toujours la fraude et s'il ne gagnent pas ils déstabilisent le pays par tout les moyens : émeutes, sabotages, coup d'état, accaparement, assassinats, etc. En France ça irait du PS jusqu'au delà du FN autant dire rien à gauche.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Venezuela : l'après Chavez
MessagePosté: Mer 9 Déc 2015 02:32 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 756
Tupac Katari a écrit:
Oh que les médias (mensonge) sont content ! Si vous voulez des infos crédibles je vous conseille le Grand Soir ou Venezuela infos et si vous lisez l'espagnol Aporrea.

On ne peut comparer cette élection qu'avec les présidentielles du Nicaragua en 1990. A l'époque c'était : votez contre les sandinistes on les Etats-Unis continueront d'armer des terroristes.

Ces élections n'étaient pas libres, comment un peuple sous guerre économique pourrait se prononcer en toute sérénité ? Le Venezuela est sous guerre économique, le président l'a lui même déclarer lundi matin. Il y a concertation entre les Etats-Unis et l'Arabie saoudite pour baisser les prix du pétrole et ainsi nuire aux ennemis des Etats-Unis (Russie, Iran, Venezuela). Il y a difficulté économique notamment dans l'approvisionnement mais qui contrôle l'économie du Venezuela ? Avant Chavez le secteur privé contrôlait 70% de l'économie et après c'est toujours 70% donc c'est lui qui a le pouvoir économique et il peut donc mener la guerre économique. L'erreur du gouvernement c'est de lui laisser ce pouvoir au lieu de mettre ces criminels en prison et d'exproprier il a reçu des patrons au gouvernement. Il a bien mis quelques contrebandiers et accapareurs en prison et décréter l'état d'exception le long de la frontière colombienne ce qui a tout de suite amélioré l'approvisionnement le long de la frontière (en plus la contrebande était légaliser du côté colombien de la frontière), c'est pour ça que je dis que l'économie vénézuélienne est très productive car elle nourri 30 millions de vénézuéliens ... et 10 millions de colombiens avec la contrebande.

Il y a aussi ce qui revient toujours avant les élections : le sabotage électrique (5 criminels se sont électrocutés).

La guerre n'est pas qu'économique elle est aussi médiatique (vous avez d'ailleurs posté trois exemples type dont un du champion en la matière : Paulo Paranagua), diplomatique (les Etats-Unis ont déclarer que le Venezuela était "une menace inusuelle et extraordinaire" pour leur sécurité nationale, le seul précédent c'est la mesure du même type prise contre le Nicaragua dans les années 1980), les Etats-Unis financent l'opposition.

Le chavisme n'est pas mort, il lui reste la présidence, 20 région sur 23, 71% des municipalités, un peuple beaucoup plus conscient et organisé (malgré qu'il manque de mémoire), des programmes sociaux et la constitution. L'opposition politiquement n'est pas à la hauteur, elle est divisé (quand ils se répartissent les postes électoraux ça peut aller jusqu'au sang), ces propositions ne sont pas crédible, la seule chose qu'ils vont faire c'est tenter de chasser Maduro, tout privatiser et piller le pays comme ils l'ont fait durant 500 ans.
Il y a une grosse différence entre un gouvernement de droite et celui de Maduro, lui il n'a pas diminuer l'investissement social. Par exemple il y a quelque jour il a livré le 900 000 ème logement. Comme l'opposition contrôle désormais le budget les programmes sociaux sont remis en cause. Mais comment le peuple va réagir si : on ferme des hôpitaux, revoit les médecins cubains, arrête le programme de logement, fait des coupes dans l'éducation, revient sur la réforme agraire, quitte l'ALBA, n'augmente pas le salaire minimum et les retraites, supprime la régulation des prix pour spéculer librement, etc ?

Maduro ce n'est pas comme un Hollande qui ment pour se faire élire en promettant le changement au peuple pour ensuite servir le capital et les patrons.


Pardon mais vous mélangez politique et économie.

Les prix du pétrole n'ont baissé qu'à partir de l'été 2014, en partie du fait du ralentissement économique mondial et en partie parce que USA et Arabie saoudite voulaient mettre la pression sur la Russie.

Sauf que le désastre économique vénézuélien est bien antérieur. Que ce désastre est essentiellement dû à la gabegie et à l'incompétence insondable du pouvoir politique local, accessoirement à l'opposition frontale des milieux économiques privés à cette politique, et ultra-marginalement aux USA.

S'agissant d'un pays qui est richissime et qui a les plus grandes réserves de pétrole prouvées du monde (plus que lArabie saoudite, mais son coût d'extraction est nettement supérieur à celui des pays du golfe), c'est une véritable performance olympique de parvenir à un tel désastre.

Quand on est nul, on conduit une politique économique conduisant à la pénurie et au blocage de l'offre. Et apres, on peut toujours accuser voire emprisonner les accapareurs et autres koulaks. C'est un grand classique des pouvoirs incompétents qui sèment le chaos dans leur propre pays et désignent ensuite des boucs émissaires.

PS: dans d'autres proportions, même chose pour l'Argentine qui, avant et après la 2eme guerre mondiale etait un des pays au niveau de vie le plus élevé de la planète, les politiques nationales ont provoqué un désastre économique dont le pays ne s'est toujours pas remis.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com