Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Dim 17 Déc 2017 00:26

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 14 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: "Tea party"
MessagePosté: Sam 13 Nov 2010 09:30 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 982
Un élément neuf dans le paysage politique des Etats Unis est constitué par l'émergence du phénomène des "tea parties" dont on a vu l'influence electorale lors du dernier renouvellement du Congrès. Je vous invite à lire et commenter l'analyse d'Henri Hude philosophe français (professeur d'éthique militaire à Saint-Cyr) actuellement résident aux Etats Unis (dans le cadre d'un échange entre les écoles de saint-Cyr Coëtquidan et la naval academy d'Annapolis).

"Quand on lit la grande presse nationale française sur le sujet du mouvement Tea-Party, on a l’impression de dormir debout : l'impression d’être en présence d’une Idée philosophique, et non face à une réalité politique complexe ; l'impression, aussi, que ce mouvement serait une frange, extrémiste et marginale, du parti républicain."
" Ce sont des soulèvements populaires, enracinés dans la classe moyenne, composés de gens très remontés mais pacifiques et sûrs de leur bon droit, extraordinairement sûrs d’aller au succès et de remettre leur pays sur les rails. Si l'on veut avoir une idée précise de ce qu'est une révolution, il faut prêter attention à ce phénomène. Ce n'est pas un mouvement politique. C'est une révolution." fondée sur
"1° la mentalité traditionnelle fondatrice de l’Amérique, qui s’y réaffirme avec puissance,
2° une situation jugée absolument intolérable et
3° l'innovation technologique d'Internet.

"Internet et les blogs ont peu à peu réduit à néant dans le peuple l'autorité intellectuelle et morale des médias libéraux (au sens américain du mot). La culture authentique, recouverte par l'idéologie, a resurgi. Le réel, dissimulé par l'apparence infosphérique, s'est réimposé. Le sens commun est revenu. La crise a joué le rôle de déclencheur. Et maintenant, rien ne va plus et ça ne fait que commencer et je suis prêt à parier que rien ne sera plus comme avant. Ce qui est la vraie définition d'une révolution."

Source : "http://www.henrihude.fr/mes-reflexions/50-democratiedurable/146-lettre-damerique-nd-16-lire-la-presse-francaise-depuis-les-usa-2-quand-elle-prend-le-the-pour-de-la-camomille-"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Tea party"
MessagePosté: Sam 13 Nov 2010 10:11 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 982
Je me réponds à moi-même en soulignant le point de vue contraire d'un ami américain (universitaire en retraite) qui établit un parallèle entre le "tea party" et notre front National. Pour lui il s'agit d'un mouvement né du stress généré par la crise économique et accentué par le conflit culturel qui oppose l'Amérique libérale (des côtes) à l'Amérique conservatrice.

Tout cela génère un fort sentiment "anti-establishment" - les lawyers et les financiers étant vu comme les responsables de la crise - crise qui semble finie pour eux alors que le pays "profond" continue de souffrir. certes ce sentiment "rebelle" existe au FN mais pour le reste, je ne partage pas cette comparaison avec Le Pen : car le FN chez nous s'est épanoui tardivement (1983 quand la crise débute en 1973) et s'est positionné à droite d'une droite "officielle" assez modérée (exemple typique : la peine de mort). Au contraire le "tea party" se positionne à droite d'un part républicain déjà bien ancré à droite ...

En outre le FN a un chef clairement identifié et un programme flou (sur l'économie enparticulier : est il libéral ou non ?). Les tea parties n'ont pas de chef mais une philosophie très claire.

Les candidats TP ne se présentent pas seuls mais pratiquent l'entrisme au sein du parti républicain : leur but est d'arriver au pouvoir - et pas de renforcer indirectement la gauche socialiste.

Enfin le TP exprime des valeurs profondes de l'Amérique (y compris sur le port d'armes) alors que le FN est en rupture avec les valeurs dominantes en France (il est en outre marqué à tort ou à raison par la tache de la collaboration).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Tea party"
MessagePosté: Sam 13 Nov 2010 10:40 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 30 Sep 2007 13:09
Messages: 415
Localisation: Klow
Citation:
e (il est en outre marqué à tort ou à raison par la tache de la collaboration).


Cette remarque est assez piquante quand on sait qui actuellement 'collabore' à l'islamisation de la France. :mrgreen: :mrgreen:

_________________
"Les gosses n'apprennent plus rien à l'école; en histoire-géo par exemple, ils doivent se débrouiller comme ils peuvent. Bientôt, un gamin nous dira par déduction que l'an 1111 correspond à l'invasion des Huns....."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Tea party"
MessagePosté: Sam 13 Nov 2010 11:01 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 982
Please évitons une polémique sur l'extrême droite française : nous sommes sur une discussion qui porte sur les Etats Unis. J'ai sans doute commis une erreur en parlant du FN ... je le regrette !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Tea party"
MessagePosté: Sam 13 Nov 2010 11:27 
Hors ligne

Inscription: Jeu 8 Juil 2010 20:43
Messages: 1020
L'histoire américaine est littéralement jonchée de mouvements populistes, apparus en périodes de crises, qui se développent dans le pays avec la rapidité d'un champignon, et disparaissent quelques années ou une dizaine d'années après.
Ainsi les "Know Nothing" (plus tard renommés "American Party") des années 1840/1850, puis vers la fin du XIXe siècle, le People's Party, et durant la grande Dépression, les mouvements du célèbre et charismatique démagogue sudiste Huey Long, intitulé "Share Our Wealth", celui du non moins connu et charismatique Père Coughlin, Union for Social Justice, qui ont fusionné dans le Union Party etc.
Ils ont généralement en commun le désir de retourner à un passé idéalisé, souvent une certaine dimension conspirationniste et des objectifs apparemment contradictoires (par exemple pour le American Party, le rejet de l'esclavage et de toute immigration non protestante), la méfiance à l'égard des politicards de Washington et de l'Etat fédéral, la défense revendiquée des "petits" et de la classe moyenne, souvent la dénonciation de Wall Street et d'une certaine forme de capitalisme, etc.
Cet article du site Salon présente les plus connus et analyse brièvement leur idéologie:

http://www.salon.com/news/feature/2010/ ... sm_history


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Tea party"
MessagePosté: Sam 13 Nov 2010 18:19 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1138
le canard enchaine de cette semaine consacre un article au tea party en soulignant les precedents historiques populistes et en faisant une analogie avec poujade. il dit aussi que sous couvert de defense des classes laborieuses, c'est plutot les hommes blancs ages qui s'y retrouvent ...pourquoi pas ?

mais quand meme faut pas pousser meme dans les orties ! methodologiquement je suis mefiant a l'egard de raisonnements qui denient à un mouvement politique des perspectives de long terme - rappelons qu'il y a 2 ou 3 mois de beaux esprits voulaient nous convaincre qu'a cause du tp les republicains allaient ... perdre ! maintenant on veut nous dire : "n'attachez aucune importance aux revendications des tp et restez sagement confiants dans la doctrine liberale (donc de gauche)".

au contraire il faut comprendre et se demander si on voit pas naitre une nouvelle facon de faire de la politique - de meme que les sites web d'informations inventent une nouvelle facon de faire de l'info ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Tea party"
MessagePosté: Lun 15 Nov 2010 22:02 
Hors ligne

Inscription: Jeu 8 Juil 2010 20:43
Messages: 1020
C'est anecdotique mais ça en dit long sur le niveau des stars du TP.
Lorsque les Chinois ont proposé récemment que le dollar soit remplacé comme monnaie de réserve, l'élue du TP, Michelle Bachmann, a compris que l'intention des leaders chinois était d'exiger que le dollar soit abandonné au profit du yuan sur le territoire des EU.
En réponse, elle a introduit récemment un projet de loi interdisant que le dollar y soit jamais remplacé par aucune monnaie.
Trouvant cette loi incroyable, un journaliste connu, Matt Taibi, a téléphoné à son secrétariat politique; il lui a été confirmé en substance qu'en effet, "cette loi garantirait que le dollar reste la monnaie des Etats-Unis".
La thèse de Taibi est qu'il y a chez les gens qui financent le TP une volonté délibérée de mettre en évidence des leaders de niveau intellectuel minimal, et de jouer à fond la carte de l'anti-intellectualisme populiste, ce qu'il nomme la stratégie "dumb and dumber".
De tels politiciens d'une ignorance aussi crasse que l'électeur de base ayant le pouvoir de valoriser celui-ci à ses propres yeux.

http://www.alternet.org/teaparty/148855 ... n_complex/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Tea party"
MessagePosté: Mar 16 Nov 2010 03:27 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Ven 7 Sep 2007 02:27
Messages: 97
Localisation: San Jose, CA
Tonr a écrit:
L'histoire américaine est littéralement jonchée de mouvements populistes, apparus en périodes de crises, qui se développent dans le pays avec la rapidité d'un champignon, et disparaissent quelques années ou une dizaine d'années après.
Ainsi les "Know Nothing" (plus tard renommés "American Party") des années 1840/1850, puis vers la fin du XIXe siècle, le People's Party, et durant la grande Dépression, les mouvements du célèbre et charismatique démagogue sudiste Huey Long, intitulé "Share Our Wealth", celui du non moins connu et charismatique Père Coughlin, Union for Social Justice, qui ont fusionné dans le Union Party etc.
Ils ont généralement en commun le désir de retourner à un passé idéalisé, souvent une certaine dimension conspirationniste et des objectifs apparemment contradictoires (par exemple pour le American Party, le rejet de l'esclavage et de toute immigration non protestante), la méfiance à l'égard des politicards de Washington et de l'Etat fédéral, la défense revendiquée des "petits" et de la classe moyenne, souvent la dénonciation de Wall Street et d'une certaine forme de capitalisme, etc.
Cet article du site Salon présente les plus connus et analyse brièvement leur idéologie:

http://www.salon.com/news/feature/2010/ ... sm_history

Le lien est intéressant, merci. C'est vrai que ces mouvements "populistes" jonchent la vie politique américaine, ce qui explique d'ailleurs pourquoi la définition de ce terme est plus nette aux USA qu'en France, où il est utilisé à toutes les sauces :

-une conviction du bon sens des citoyens ordinaires et, par conséquence, une suspicion à l'égard des élites.
-une opposition résolue envers les partis partis politiques traditionnels.
-une conviction de l’égalité des individus et par conséquence un rejet de toute politique basée sur des groupes ou des communautés.

A partir de là, une vraie force populiste doit se caractériser par un leadership faible voire problématique, une organisation minimale, des revendications plutôt qu’une véritable idéologie, et une durée de vie éphémère. Le Tea Party me semble satisfaire à toutes ces exigences. L'aspect éphémère est quand à lui plutôt rassurant...

Ce qui est encore plus étonnant c'est la similitude entre le Tea Party et le mouvement populiste des années 1890 : deux mouvements très moralisateurs avec un fond religieux important et surtout basés sur une crise de l'endettement avec un rejet énorme vis-à-vis de l’establishment financier. Bon après il est dangereux de pousser la comparaison trop loin puisque les populistes étaient favorables à la nationalisation des chemins de fers et l'instauration d'un impôt sur le revenu... On peut d'ailleurs noter la très grande stabilité dans la localisation de ces mouvements : la carte électorale de 1896, qui voit l'intégration des populistes au parti Démocrate, est le reflet presque exactement inversé de la carte électorale de cette année 2010, où le Tea Party est allié au parti Républicain...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Tea party"
MessagePosté: Mar 16 Nov 2010 10:35 
Hors ligne

Inscription: Jeu 8 Juil 2010 20:43
Messages: 1020
Citation:
une conviction du bon sens des citoyens ordinaires et, par conséquence, une suspicion à l'égard des élites.
-une opposition résolue envers les partis partis politiques traditionnels.
-une conviction de l’égalité des individus et par conséquence un rejet de toute politique basée sur des groupes ou des communautés.


il me semble que ça correspond assez bien au TP, qui met l'accent sur le retour au sens commun, et rejette toutes les élites politiciennes , apparemment. Sur le rejet de toute politique communautariste, oui , sauf que sans l'exprimer ouvertement, le message du TP s'adresse tout de même essentiellement aux blancs.

Citation:
A partir de là, une vraie force populiste doit se caractériser par un leadership faible voire problématique, une organisation minimale, des revendications plutôt qu’une véritable idéologie, et une durée de vie éphémère. Le Tea Party me semble satisfaire à toutes ces exigences. L'aspect éphémère est quand à lui plutôt rassurant...


Leadership faible, organisation minimale, dans une certaine mesure, mais c'est plus variable. Si j'ai bien compris, certains mouvements populistes de l'histoire américaine ont été assez organisés, quoique d'une façon moins bureaucratique qu'un parti ordinaire. Et il y a eu plusieurs fois des leaders charismatiques à la tête de ces mouvements, Huey Long étant sans doute le plus connu.
Mais aucun de ces partis n'a réussi à se maintenir sur deux décennies, et ils n'ont pas pu ébranler durablement le bipartisme américain.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Tea party"
MessagePosté: Sam 20 Nov 2010 15:54 
Hors ligne

Inscription: Jeu 8 Juil 2010 20:43
Messages: 1020
la victoire sur les Dems étant à peine derrière eux, le TP commence à se diviser: l'aile libertarienne du TP s'oppose aux christians conservateurs, a fait alliance avec une association de gays conservatives, ne veut pas que la plate-forme TP soit ouvertement religieuse et demande que ce parti s'en tienne essentiellement à ses objectifs fiscaux:

http://www.alternet.org/teaparty/148894 ... rty_apart/


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 14 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com