Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Dim 19 Nov 2017 12:27

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 9 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Le Passage du Nord-Ouest
MessagePosté: Lun 17 Nov 2008 01:12 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Nov 2006 18:43
Messages: 398
Localisation: Lorrain en exil à Paris
Conséquence du réchauffement climatique, le fameux passage du Nord-Ouest, fantasme d'explorateurs et de marins pendant des siècles, au nord du Canada, est désormais ouvert à la circulation maritime. Ce qui pose de sérieux problèmes de souveraineté, notamment avec les Etats-Unis.

En gros, deux visions contradictoires s'opposent:
- Les Etats-Unis considèrent désormais qu'il s'agit d'un détroit, d'un passage, donc d'eaux internationales, dans lesquelles ils peuvent circuler librement.
- Le Canada, qui contrôle les terres de part et d'autre du passage, entend par contre assurer sa souveraineté.

Avec la poursuite du réchauffement climatique et de la fonte des glaces, le Passage sera de plus en plus souvent praticable, réduisant considérablement les distances maritimes entre les principaux ports mondiaux. Cela pourrait, à terme, dégrader très sérieusement des relations Etats-Unis - Canada déjà tendues sur certains sujets.


Image
(image Wikipedia)

_________________
"Vendre la merde, oui, mais sans dire un gros mot
Tout le monde est gentil, tout le monde il est beau."
Jean Yanne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Passage du Nord-Ouest
MessagePosté: Lun 17 Nov 2008 03:36 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 5 Jan 2008 17:29
Messages: 365
Localisation: France
Ce lien donne le texte de la convention des nations unies sur le droit de la mer, partie III (Détroits servant à la navigation internationale)

http://www.un.org/french/law/los/unclos/part3.htm

Le texte :

Droit international a écrit:
PARTIE III

Détroits servant à la navigation internationale

SECTION 1

Dispositions générales

Article 34

Régime juridique des eaux des détroits
servant à la navigation internationale

1. Le régime du passage par les détroits servant à la navigation internationale qu'établit la présente partie n'affecte à aucun autre égard le régime juridique des eaux de ces détroits ni l'exercice, par les Etats riverains, de leur souveraineté ou de leur juridiction sur ces eaux, les fonds marins correspondants et leur sous-sol ainsi que sur l'espace aérien surjacent.

2. Les Etats riverains des détroits exercent leur souveraineté ou leur juridiction dans les conditions prévues par les dispositions de la présente partie et les autres règles du droit international.

Article 35

Champ d'application de la présente partie

Aucune disposition de la présente partie n'affecte :

a) les eaux intérieures faisant partie d'un détroit, sauf lorsque le tracé d'une ligne de base droite établie conformément à la méthode décrite à l'article 7 inclut dans les eaux intérieures des eaux qui n'étaient pas précédemment considérées comme telles;

b) le régime juridique des eaux situées au-delà de la mer territoriale des Etats riverains des détroits, qu'elles fassent partie d'une zone économique exclusive ou de la haute mer;

c) le régime juridique des détroits où le passage est réglementé, en tout ou en partie, par des conventions internationales existant de longue date et toujours en vigueur qui les visent spécifiquement.

Article 36

Routes de haute mer ou routes passant par une zone économique exclusive dans les détroits servant à la navigation internationale

La présente partie ne s'applique pas aux détroits servant à la navigation internationale qu'il est possible de franchir par une route de haute mer ou une route passant par une zone économique exclusive de commodité comparable du point de vue de la navigation et des caractéristiques hydrographiques; en ce qui concerne ces routes, sont applicables les autres parties pertinentes de la Convention, y compris les dispositions relatives à la liberté de navigation et de survol.

SECTION 2

Passage en transit

Article 37

Champ d'application de la présente section

La présente section s'applique aux détroits qui servent à la navigation internationale entre une partie de la haute mer ou une zone économique exclusive et une autre partie de la haute mer ou une zone économique exclusive.

Article 38

Droit de passage en transit

1. Dans les détroits visés à l'article 37, tous les navires et aéronefs jouissent du droit de passage en transit sans entrave, à cette restriction près que ce droit ne s'étend pas aux détroits formés par le territoire continental d'un Etat et une île appartenant à cet Etat, lorsqu'il existe au large de l'île une route de haute mer, ou une route passant par une zone économique exclusive, de commodité comparable du point de vue de la navigation et des caractéristiques hydrographiques.

2. On entend par « passage en transit » l'exercice, conformément à la présente partie, de la liberté de navigation et de survol à seule fin d'un transit continu et rapide par le détroit entre une partie de la haute mer ou une zone économique exclusive et une autre partie de la haute mer ou une zone économique exclusive. Toutefois, l'exigence de la continuité et de la rapidité du transit n'interdit pas le passage par le détroit pour accéder au territoire d'un Etat riverain, le quitter ou en repartir, sous réserve des conditions d'admission sur le territoire de cet Etat.

3. Toute activité qui ne relève pas de l'exercice du droit de passage en transit par les détroits reste subordonnée aux autres dispositions applicables de la Convention.

Article 39

Obligations des navires et aéronefs pendant le passage en transit

1. Dans l'exercice du droit de passage en transit, les navires et aéronefs :

a) traversent ou survolent le détroit sans délai;

b) s'abstiennent de recourir à la menace ou à l'emploi de la force contre la souveraineté, l'intégrité territoriale ou l'indépendance politique des Etats riverains du détroit ou de toute autre manière contraire aux principes du droit international énoncés dans la Charte des Nations Unies;

c) s'abstiennent de toute activité autre que celles qu'implique un transit continu et rapide, selon leur mode normal de navigation, sauf cas de force majeure ou de détresse;

d) se conforment aux autres dispositions pertinentes de la présente partie.

2. Pendant le passage en transit, les navires se conforment :

a) aux règlements, procédures et pratiques internationaux généralement acceptés en matière de sécurité de la navigation, notamment au Règlement international pour prévenir les abordages en mer;

b) aux règlements, procédures et pratiques internationaux généralement acceptés visant à prévenir, réduire et maîtriser la pollution par les navires.

3. Pendant le passage en transit, les aéronefs :

a) respectent les règlements aériens établis par l'Organisation de l'aviation civile internationale qui sont applicables aux aéronefs civils, les aéronefs d'Etat se conforment normalement aux mesures de sécurité prévues par ces règlements et manoeuvrent en tenant dûment compte, à tout moment, de la sécurité de la navigation;

b) surveillent en permanence la fréquence radio que l'autorité compétente internationalement désignée pour le contrôle de la circulation aérienne leur a attribuée, ou la fréquence internationale de détresse.

Article 40

Recherche et levés hydrographiques

Pendant le passage en transit, les navires étrangers, y compris ceux qui sont affectés à la recherche scientifique marine ou à des levés hydrographiques, ne peuvent être utilisés pour des recherches ou des levés sans l'autorisation préalable des Etats riverains.

Article 41

Voies de circulation et dispositifs de séparation du trafic dans les détroits servant à la navigation internationale

1. Conformément à la présente partie, les Etats riverains de détroits peuvent, lorsque la sécurité des navires dans les détroits l'exige, désigner des voies de circulation et prescrire des dispositifs de séparation du trafic.

2. Ces Etats peuvent, lorsque les circonstances l'exigent et après avoir donné la publicité voulue à cette mesure, désigner de nouvelles voies de circulation ou prescrire de nouveaux dispositifs de séparation du trafic en remplacement de toute voie ou de tout dispositif qu'ils avaient désigné ou prescrit antérieurement.

3. Les voies de circulation et les dispositifs de séparation du trafic doivent être conformes à la réglementation internationale généralement acceptée.

4. Avant de désigner ou remplacer des voies de circulation ou de prescrire ou remplacer des dispositifs de séparation du trafic, les Etats riverains de détroits soumettent leurs propositions, pour adoption, à l'organisation internationale compétente. Cette organisation ne peut adopter que les voies de circulation et les dispositifs de séparation du trafic dont il a pu être convenu avec les Etats riverains, ceux-ci peuvent alors les désigner, les prescrire ou les remplacer.

5. Lorsqu'il est proposé d'établir dans un détroit des voies de circulation ou des dispositifs de séparation du trafic intéressant les eaux de plusieurs Etats riverains, les Etats concernés coopèrent pour formuler des propositions en consultation avec l'organisation internationale compétente.

6. Les Etats riverains de détroits indiquent clairement sur des cartes marines auxquelles ils donnent la publicité voulue toutes les voies de circulation ou tous les dispositifs de séparation du trafic qu'ils ont établis.

7. Pendant le passage en transit, les navires respectent les voies de circulation et les dispositifs de séparation du trafic établis conformément au présent article.

Article 42

Lois et règlements des Etats riverains de détroits relatifs au passage en transit

1. Sous réserve de la présente section, les Etats riverains d'un détroit peuvent adopter des lois et règlements relatifs au passage par le détroit portant sur :

a) la sécurité de la navigation et la régulation du trafic maritime, comme il est prévu à l'article 41;

b) la prévention, la réduction et la maîtrise de la pollution, en donnant effet à la réglementation internationale applicable visant le rejet dans le détroit d'hydrocarbures, de résidus d'hydrocarbures et d'autres substances nocives;

c) s'agissant des navires de pêche, l'interdiction de la pêche, y compris la réglementation de l'arrimage des engins de pêche;

d) l'embarquement ou le débarquement de marchandises, de fonds ou de personnes en contravention aux lois et règlements douaniers, fiscaux, sanitaires ou d'immigration des Etats riverains.

2. Ces lois et règlements ne doivent entraîner aucune discrimination de droit ou de fait entre les navires étrangers, ni leur application avoir pour effet d'empêcher, de restreindre ou d'entraver l'exercice du droit de passage en transit tel qu'il est défini dans la présente section.

3. Les Etats riverains donnent la publicité voulue à ces lois et règlements.

4. Les navires étrangers exerçant le droit de passage en transit par le détroit doivent se conformer à ces lois et règlements.

5. En cas de contravention à ces lois et règlements ou aux dispositions de la présente partie par un navire ou un aéronef jouissant de l'immunité souveraine, l'Etat du pavillon du navire ou l'Etat d'immatriculation de l'aéronef porte la responsabilité internationale de toute perte ou de tout dommage qui peut en résulter pour les Etats riverains.

Article 43

Installations de sécurité, aides à la navigation
et autres équipements, et prévention,
réduction et maîtrise de la pollution

Les Etats utilisateurs d'un détroit et les Etats riverains devraient, par voie d'accord, coopérer pour:

a) établir et entretenir dans le détroit les installations de sécurité et les aides à la navigation nécessaires, ainsi que les autres équipements destinés à faciliter la navigation internationale, et

b) prévenir, réduire et maîtriser la pollution par les navires.

Article 44

Obligations des Etats riverains de détroits

Les Etats riverains de détroits ne doivent pas entraver le passage en transit et doivent signaler par une publicité adéquate tout danger pour la navigation dans le détroit ou le survol du détroit dont ils ont connaissance. L'exercice du droit de passage en transit ne peut être suspendu.

SECTION 3

Passage inoffensif

Article 45

Passage inoffensif

1. Le régime du passage inoffensif prévu à la section 3 de la partie II s'applique aux détroits servant à la navigation internationale qui :

a) sont exclus du champ d'application du régime du passage en transit en vertu de l'article 38, paragraphe 1; ou

b) relient la mer territoriale d'un Etat à une partie de la haute mer ou à la zone économique exclusive d'un autre Etat.

2. L'exercice du droit de passage inoffensif dans ces détroits ne peut être suspendu.


A lire cela, j'ai en première analyse le sentiment que la position des Etats-Unis est tout à fait défendable.

_________________
Qui, a fait quoi, et à quelle date ?

- Alaric, a éteint le feu sacré, à Rome, en 410.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Passage du Nord-Ouest
MessagePosté: Lun 17 Nov 2008 03:42 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 5 Jan 2008 17:29
Messages: 365
Localisation: France
En dehors du risque d'une marée noire catastrophique sur les côtes du Nunavut, savez-vous ce qui gêne les canadiens dans cette affaire ?
Voudraient-ils instaurer un péage pour financer le coût de la surveillance et de la dépollution que cette route va forcément générer ?

_________________
Qui, a fait quoi, et à quelle date ?

- Alaric, a éteint le feu sacré, à Rome, en 410.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Passage du Nord-Ouest
MessagePosté: Lun 17 Nov 2008 12:11 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Nov 2006 18:43
Messages: 398
Localisation: Lorrain en exil à Paris
Un péage, c'est envisageable, mais je pense que c'est surtout une question de souveraineté: le Canada veut savoir exactement ce qui passe dans ses eaux, à commencer par les bâtiments militaires, en particuliers les sous-marins.

_________________
"Vendre la merde, oui, mais sans dire un gros mot
Tout le monde est gentil, tout le monde il est beau."
Jean Yanne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Passage du Nord-Ouest
MessagePosté: Jeu 20 Nov 2008 03:04 
Hors ligne

Inscription: Sam 15 Nov 2008 05:28
Messages: 24
Je suis canadien et je ne m'en fait pas trop avec le "passage du Nord-Ouest"...

Il fait de plus en plus froid (depuis 2007), et les glaces ont tendances à se reformer ces derniers temps...

Ne vous en faites pas avec le "réchauffment climatique", sur le terrain, ça ne vérifie pas vraiment...


:mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Passage du Nord-Ouest
MessagePosté: Jeu 20 Nov 2008 03:07 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 5 Jan 2008 17:29
Messages: 365
Localisation: France
woody a écrit:
Je suis canadien et je ne m'en fait pas trop avec le "passage du Nord-Ouest"...

Il fait de plus en plus froid (depuis 2007), et les glaces ont tendances à se reformer ces derniers temps...

Ne vous en faites pas avec le "réchauffment climatique", sur le terrain, ça ne vérifie pas vraiment...


:mrgreen:


Oui, mais dans l'hypothèse où malgré tout un passage praticable deviendrait habituel à moyen terme, comment voyez-vous le problème débattu ci-dessus ?

_________________
Qui, a fait quoi, et à quelle date ?

- Alaric, a éteint le feu sacré, à Rome, en 410.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Passage du Nord-Ouest
MessagePosté: Jeu 20 Nov 2008 03:23 
Hors ligne

Inscription: Sam 15 Nov 2008 05:28
Messages: 24
Huyustus a écrit:
woody a écrit:
Je suis canadien et je ne m'en fait pas trop avec le "passage du Nord-Ouest"...

Il fait de plus en plus froid (depuis 2007), et les glaces ont tendances à se reformer ces derniers temps...

Ne vous en faites pas avec le "réchauffment climatique", sur le terrain, ça ne vérifie pas vraiment...


:mrgreen:


Oui, mais dans l'hypothèse où malgré tout un passage praticable deviendrait habituel à moyen terme, comment voyez-vous le problème débattu ci-dessus ?



Les Américains contestent la souveraineté canadienne sur tout le Grand Nord qui fut annexé au territoire canadien en 1921 suite à l'abandon de souvraineté de ces territoires par le Danemark...

Mais est-ce que ça vaut la peine de mourrir pour "quelques arpents de neige" ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Passage du Nord-Ouest
MessagePosté: Jeu 3 Juin 2010 07:33 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 969
woody a écrit:
Huyustus a écrit:
woody a écrit:
Je suis canadien et je ne m'en fait pas trop avec le "passage du Nord-Ouest"...

Il fait de plus en plus froid (depuis 2007), et les glaces ont tendances à se reformer ces derniers temps...

Ne vous en faites pas avec le "réchauffment climatique", sur le terrain, ça ne vérifie pas vraiment...


:mrgreen:


Oui, mais dans l'hypothèse où malgré tout un passage praticable deviendrait habituel à moyen terme, comment voyez-vous le problème débattu ci-dessus ?



Les Américains contestent la souveraineté canadienne sur tout le Grand Nord qui fut annexé au territoire canadien en 1921 suite à l'abandon de souvraineté de ces territoires par le Danemark...

Mais est-ce que ça vaut la peine de mourrir pour "quelques arpents de neige" ?



je pense que le sujet est interessant car il révèle des tensions entre deux visions du monde incompatibles mais légitimes pour chacune d'elle, cette contradiction opposant deux pays voisins et amis habituellement très proches l'un de l'autre.

En effet, les Etats Unis approchent la question de façon radicalement pragmatique : en cherchant la meilleure solution au problème posé laquelle est évidemment de voir dans un premier temps les navires de toutes nationalités sillonner cette zone, secundo de voir l'US Navy y patrouiller (renforcée éventuellement des US Coast Guards), tertio d'évenutellement exploiter les fonds sous-marins. Au cas particulier, le fameux juridisme des américains est laissé de côté...

Les Canadiens répondent en droit mais en outre sentent bien que c'est l'existence même de leur pays en tant qu'Etat souverain qui est contesté.

Les Américains subissent un l'effet d'un mouvement qu'ils ont longtemps toléré voire encouragé : pour éviter d'avoir à leur frontière Nord une puissance concurrente, ils ont vu d'un très bon oeil le relâchement des liens d'Ottawa avec le Commonwealth et le développement au Canada d'une culture politique axée sur le multiculturalisme, les droits de l'Homme, la Paix, etc ...- ce qui valait mieux que le communisme et que le nationalisme (qui aurait pu être "anti yankee") évidemment. Maintenant ils ont à leur frontière Nord un pays gigantesque avec une toute petite armée et un gouvernement quasi-pacifiste (ou du moi sous l'influence d'un électorat pacifiste) et Washington se trouve face à un dilemne : limiter la souveraineté du Canada ou admettre la création d'un zone de non-droit entre le Canada et la Russie.

J'ajoute que la question s'était déjà posée dans les années 1980 : à l'époque Reagan critiquait la fablesse de la Royal canadian Navy incapable de faire face aux sous-marins soviétiques qui venaient de Mourmansk en passant sous le pôle Nord ! il y avait d'ailleurs eu un vaste projet d'achats de sous-marins nucléaires d'attaques français (Rubis) ou anglais (Trafalgar?) monté par un cabinet conservateur puis annulé par les libéraux sous prétexte de la perestroika...

je pense que tout cela finira après un bras de fer par un traité entre Ottawa et washington organisant une coopération entre les deux marines dans la zone - come il existe déjà une couverture conjointe de radars militaires. La position américaine sera cependant difficile à gérer car la maison blanche aura comme d'habitude du mal à arbitrer entre le pentagone (qui pourrait sans doute aisément admettre la souveraineté canadienne moyennent de sérieuses garanties de sécurité et d'une liberté totale de navigation en faveur de l'US Navy)et les grandes entreprises (qui voudront probablement entièrement nier la souveraineté canadienne) ...

Mais en Amérique du Nord on ne fait pas la guerre pour si peu !

PS : le Groenland danois pose des problèmes analogues


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Passage du Nord-Ouest
MessagePosté: Mar 14 Aoû 2012 22:26 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 25 Nov 2004 23:51
Messages: 2
Localisation: Montréal, Qc
Bonjour,

A titre comparatif, qu'en est-il des détroits séparant les îles Japonaises entre elles, de l'Indonésie, des Philippines, entre les îles du nord et du sud de la Nouvelle-Zélande, de Magélan, etc.?

Ces détroits semblent présenter une situation comparable (plus les palmiers dans bien des cas... :D ) à celle de l'Archipel du Grand nord canadien: détroits larges, entourés d'îles ou de terres d'une même puissance. Ces détroits sont-ils en droit international actuel considéré comme libre de passage ou sont-ils sous la souveraineté des États limitrophes?

Vasco de Gama


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 9 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com