Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Dim 19 Nov 2017 16:08

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Que sera le 2è mandat d'Obama ?
MessagePosté: Ven 9 Nov 2012 21:28 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2335
Localisation: Alsace, Colmar
Alain.g a écrit:
Le Figaro de ce matin insiste en titre de page sur " Barack Obama réélu grâce à une coalition des minorités" et Perrineau le montre. 59 % des hommes blancs ont voté Romney et 39 % Obama.


Romney à misé sur une seule minorité, c'est cela sont tort. Par exemple, si le langage sexiste des Républicains n'avait pas été perçu tellement fort, les femmes blanches auraient voté comme les hommes blancs. Un peu plus peut-être, le public féminin étant considéré souvent comme plus conservateur. ET Romney aurait gagné. En fait, quand on voit l'écart de voix, l'erreur de Romney est bien d'avoir tout misé sur une seule minorité sans percevoir que cette minorité n'est plus la majorité d'une époque. Si on discours, mais aussi celui des Républicains avait été un tout petit peu plus rassembleur, il pouvait faire basculer le score en sa faveur. Obama a su mobiliser, en plus de l'électorat démocrate, tous les électorats qui sont la cible des Républicains. Et pourtant, il ne gagne que d'une courte tête. La proportion des mâles blancs ne cessant de décroitre, si les Républicains persistent dans cette voie, ils vont se marginaliser somme leur électorat.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Que sera le 2è mandat d'Obama ?
MessagePosté: Sam 10 Nov 2012 12:39 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juil 2007 16:02
Messages: 1238
Localisation: Montrouge
J'approuve cette analyse.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Que sera le 2è mandat d'Obama ?
MessagePosté: Sam 10 Nov 2012 21:33 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Dim 4 Juin 2006 13:47
Messages: 1758
Localisation: RP
Apparemment, les résultats de la Floride n'étaient pas tout à fait complets; voici les derniers résultats dont on peut espérer qu'ils sont en effet les derniers:

Votes populaires:
Obama 61,710,131
Romney 58,504,025
Soit 3 206 106 voix de plus pour Obama, qui bat ainsi Bush 2004 (3 012 170 voix de plus que Kerry) de près de 200 000 voix.

Soit encore 50.5% des voix pour lui contre 47.9% pour Romney.
La Floride, état de retraités très conservateur , a voté pour Obama, c'est une des plus grandes surprises de cette élection. Sans doute le poids croissant des Hispaniques, qui y sont nombreux.
Entre parenthèses, John Kerry, le vaincu de2004, est pressenti pour un poste de Secrétaire d'Etat dans la nouvelle administration Obama; Hillary Clinton va partir.



Citation:
Par exemple, si le langage sexiste des Républicains n'avait pas été perçu tellement fort, les femmes blanches auraient voté comme les hommes blancs. Un peu plus peut-être, le public féminin étant considéré souvent comme plus conservateur. ET Romney aurait gagné. En fait, quand on voit l'écart de voix, l'erreur de Romney est bien d'avoir tout misé sur une seule minorité sans percevoir que cette minorité n'est plus la majorité d'une époque.


D'accord avec ça, c'est ce que j'ai dit à plusieurs reprises sur ce forum: la base électorale de Romney était trop étroite pour qu'il puisse gagner.
Juste un point: non, les femmes aux EU ne votent pas plus conservateur que les hommes, c'est le contraire, et ce depuis longtemps: si les femmes votent davantage pour les Démocrates, c'est parce que le biais anti-femmes des Reps n'a pas commencé avec Romney.
Cela fait des décennies que les Reps ont mis l'abolition de l'avortement et la limitation de l'accès à la contraception dans leur programme, plus diverses autres mesures anti-femmes, et les déclarations misogynes de fondamentalistes religieux style Akin ou Mourdock sont une tradition bien établie dans le GOP.
Je ne comprends pas pourquoi ce parti accepte de perdre des élections (et pas seulement les présidentielles) simplement pour laisser quelques vieux politiciens , religieux extrémistes, se défouler périodiquement en exprimant leur misogynie.

Deux femmes de ma famille, habitant les états ultra-conservateurs du Texas et de l'Oklahoma, seraient tout à fait séduites par le programme économique de Romney, et auraient voté pour lui s'il n'y avait pas ces positions anti-femmes du programme Rep, qui vont en s'aggravant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Que sera le 2è mandat d'Obama ?
MessagePosté: Dim 11 Nov 2012 12:12 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 30 Sep 2007 13:09
Messages: 415
Localisation: Klow
Mais le parti républicain va finir par disparaitre s'il continue sur cette voie !

_________________
"Les gosses n'apprennent plus rien à l'école; en histoire-géo par exemple, ils doivent se débrouiller comme ils peuvent. Bientôt, un gamin nous dira par déduction que l'an 1111 correspond à l'invasion des Huns....."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Que sera le 2è mandat d'Obama ?
MessagePosté: Dim 11 Nov 2012 14:00 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Dim 4 Juin 2006 13:47
Messages: 1758
Localisation: RP
Une nouvelle fine analyse de Rupert Cornwell, du Financial Times, dans "the Indy" (The Independent):
"The Death of America's Angry White Man: if the Republicans wants to win next time, its leaders must wrest power from the Tea Party and embrace the changes in the U.S."

"La mort du mâle blanc américain en colère: si les Républicains veulent gagner la prochaine fois, ils doivent arracher le pouvoir au Tea Party et s'adapter aux changements de l'Amérique"

Cet article répond en quelque sorte à votre question.

Dans cet article, Cornwell écrit qu'une frange du GOP vit dans un univers parallèle: ils étaient sûrs de gagner.
Selon lui, ce n'est pas juste une défaite, c'est une sérieuse défaite: plus de 2% en votes populaires, et les votes du College électoral vont à 332 pour Obama contre 206 à Romney.
Ce score d'Obama étant d'autant plus inattendu dans un contexte de crise économique qui se prolonge et alors que Romney était censé être un expert dans le domaine économique.
Incarnant cette psychorigidité du GOP, la commentatrice conservatrice Laura Ingrahm a été jusqu'à déclarer : "nous n'avons pas besoin de changer notre message, il faut que les électeurs changent d'attitude".

Personne ne blâme Romney pour cet échec dans le GOP, même si on est conscient qu'il a fait une mauvaise campagne: trop gaffeur, trop passif.
Le GOP a perdu parce que l'Amérique a changé, et le conservatisme extrême qu'il propose a perdu son appel. Comme tout le monde le souligne, c'est une question démographique: l'électeur Républicain archétypique est blanc, âgé, de sexe masculin, et habite hors des villes, à un moment où le pays est plus diversifié et plus urbain que jamais.
Et où les votes des femmes et des hispaniques--deux électorats que le parti Républicain semble avoir systématiquement cherché à aliéner--sont devenus cruciaux.
Pourquoi la Virginie--jusqu'ici une forteresse républicaine-- a t'elle voté 2 fois Obama?
Parce que jeunes cadres et minorités se sont installés nombreux dans cette banlieue prospère de Washington.
Encore plus surprenant, Obama a même gagné le vote des Cubains-Américains en Floride, qui traditionnellement (par anticastrisme NDLT) votaient Républicain.
Les Républicains doivent se réinventer, leur défaite n'est pas terminale. Ce qu'ils doivent faire, d'autres partis l'ont fait, par exemple le New Labour, avec Tony Blair, Gordon Brown etc.
Moins de déclarations anti-immigrants, moins de ces diatribes virulentes contre l'avortement qui font fuir les femmes, le parti doit revenir au centre.
D'ailleurs, les intentions de vote de Romney ont remonté quand, à la fin de la campagne, il s'est repositionné au centre.
Une nouvelle génération de Républicains doit émerger; certes il y a déjà Ryan, Jindall, Rubio, Christie. Mais il y en d'autres que l'on connait pas parce que, jusqu'à présent, ils refusent de subir le Tea Party et ses ultra-conservateurs.

http://www.independent.co.uk/voices/com ... 03846.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Que sera le 2è mandat d'Obama ?
MessagePosté: Dim 11 Nov 2012 14:17 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juil 2007 16:02
Messages: 1238
Localisation: Montrouge
Les choses sont complexes. Romney a été aussi un repoussoir pour le petit peuple avec son job et sa richesse. Un candidat plus normal et plus professionnel de la politique aurait battu un Obama contesté qui avait perdu une grande partie de son électorat et ne l'a emporté que par sa couleur de peau en partie, noirs, hispaniques et asiatiques faisant bloc derrière lui pour cette raison.
D'ailleurs, le parti républicain a gagné sans problème la Chambre et il a la majorité dans presque la moitié des Etats.
A mon avis, on caricature trop les Républicains, ils ont juste un problème de positionnement, traversent un moment difficile, et il y a bel et bien un glissement à droite de l'électorat américain. Un autre candidat plus habile auarait gagné l'élection, en faisant plus attention aus femmes (avortement) et aux hispaniques (immigration).

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Que sera le 2è mandat d'Obama ?
MessagePosté: Dim 11 Nov 2012 16:03 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Dim 4 Juin 2006 13:47
Messages: 1758
Localisation: RP
Citation:
sa couleur de peau en partie, noirs, hispaniques et asiatiques faisant bloc derrière lui pour cette raison.


Je me souviens que vous aviez dit récemment sur ce forum que la couleur d'Obama allait le handicaper davantage en 2012 qu'en 2008.
Là, vous dites exactement le contraire: que des segments entiers de l'électorat ont voté pour lui à cause de sa couleur.
C'est très schématique comme décodage. Les noirs ont incontestablement fait bloc derrière Obama parce qu'il est noir.
Mais les Hispaniques ont voté à plus de 60% pour Bush en 2004, alors que la proportion s'est inversée en 2012: cette fois-ci, ils ont voté à environ 60% pour Obama.
Il n'y a donc rien de fatal à ce que les Hispaniques votent systématiquement pour un Noir; au contraire, en fait.
Les Hispaniques, comme d'ailleurs les Asiatiques, n'apprécient pas beaucoup les noirs, les considérant stéréotypiquement comme paresseux et dépendants des aides sociales.
Même préjuges négatifs chez les Asiatiques, et les noirs le leur rendent bien: les petits commerces des asiatiques sont systématiquement attaqués et pillés par des gangs noirs.
Qui se battent avec les gangs hispaniques pour le contrôle de divers trafics dans certaines zones, ces hostilités Noirs/Hispaniques et Noirs/Asiatiques étant la trame de la vie urbaine aux EU (dans certains quartiers) et rappellant l'hostilité existant entre juifs et Maghrébins en France.
D'autre part, les Hispaniques ont culturellement des valeurs qui les rapprochent bien plus des Républicains que des Démocrates: culte de la famille, importance de la religion, "work éthic": accent mis sur la valeur travail.

Citation:
D'ailleurs, le parti républicain a gagné sans problème la Chambre et il a la majorité dans presque la moitié des Etats.


Une fois de plus, vous êtes mal informé: les Démocrates ont obtenu la majorité des votes populaires à la Chambre.
Comme précisé X fois ici, et comme le constatait le conservateur anglais Rupert Cornwell, la victoire des Reps pour ce qui est du nombre de sièges est en bonne partie due à un redécoupage des circonscriptions électorales qu'ils ont effectué à leur avantage, le gerrymandering.
Je cite wiki:

"House Democrats won a narrow plurality of the popular vote[4][2], but House Republicans were able to retain a solid majority due to their advantage in the congressional redistricting process following the 2010 United States Census."

Citation:
A mon avis, on caricature trop les Républicains, ils ont juste un problème de positionnement,


Oui--si aller complètement à contre sens de l'évolution démographique américaine n'est qu'un problème de positionnement.

Citation:
et il y a bel et bien un glissement à droite de l'électorat américain.


Vous retardez: c'était vrai sous Bush, maintenant, le balancier semble reparti légèrement dans l'autre sens.

Il y a bien un glissement à droite, mais c'est chez les militants du GOP: les extrémistes religieux et les extrémistes réactionnaires du Tea Party ont pris le contrôle dans les instances dirigeantes du parti, démotivant ou même excluant les modérés, et aliénant ainsi nombre de leurs électeurs.
il n'y a plus d'aile modérée dans le parti.
Une fraction des électeurs auraient été séduits par le programme économique de Romney, mais les déclarations racistes et misogynes de dinosaures du parti les ont rebuttés.

Que les Reps aient perdu certains de leurs bastions comme la Virginie et la Floride, c'est presque une révolution.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Que sera le 2è mandat d'Obama ?
MessagePosté: Dim 11 Nov 2012 16:07 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2335
Localisation: Alsace, Colmar
Alain.g a écrit:
Les choses sont complexes. Romney a été aussi un repoussoir pour le petit peuple avec son job et sa richesse. Un candidat plus normal et plus professionnel de la politique

On a reproché à Obama de ne pas avoir le profil-type d'un candidat à l'élection présidentielle. Il n'avait pas été gouverneur (Romney le fut), Il était un parlementaire qui avait une visibilité assez faible. Bref, pas un vrai homme politique. On a focalisé sur la richesse de Romney, mais était-il plus ou moins riche que les Kennedy ou les Bush ? Et en tant que gouverneur, habitué à composer avec un sénat local, il faut bien reconnaitre qu'on ne peut pas le qualifier de "non-professionnel" de la politique, ou alors, il fait faire preuve de pas mal de mauvaise foi.

Alain.g a écrit:
... aurait battu un Obama contesté qui avait perdu une grande partie de son électorat et ne l'a emporté que par sa couleur de peau en partie, noirs, hispaniques et asiatiques faisant bloc derrière lui pour cette raison.

On ne peut pas nier que lors de sa première élection, le fait qu'il soit un métis à permit à une partie de l'électorat de s'identifier à lui. Même si Obama a toujours cherché à apparaitre comme un président neutre plutôt que d'apparaitre comme un président noir (et pas mal d'intellectuels noirs lui reprochent cela d'ailleurs). Mais, lors de la seconde, cet effet n'a pas joué. On le voit à une partie des commentaires lus un peu partout, c'est lorsque Romney à remonté dans les sondages que certains ont dit qu'il vallait mieux voter Obama plutôt que de s'abstenir. Parce qu'autrement, c'était le retour possible d'une politique anti-minorités. C'est gens-là ont voté pour Obama pour empêcher Romney de gagner. Ils n'ont pas voté en faveur d'Obama. Si ROmney aurait su se démarquer de certaines déclarations de républicains influents, il aurait pu receuillir ces voies, ou ces gens-là ne se seraient pas déplacés pour voter (et le résultat aurait été la défaite d'Obama). C'est donc bien Romney, mais aussi le parti républicain qui ont perdu, plus qu'une victoire d'Obama. Même si, comme après chaque élections, on feint d'oublier ces petits détails.


Alain.g a écrit:
D'ailleurs, le parti républicain a gagné sans problème la Chambre et il a la majorité dans presque la moitié des Etats.

Et comme il a été expliqué plusieurs fois, grâce à un caviardage des circonscririons électorales. Découpage qui peine à cacher la montée du mécontentement anti-républicains.


Alain.g a écrit:
A mon avis, on caricature trop les Républicains, ils ont juste un problème de positionnement, traversent un moment difficile, et il y a bel et bien un glissement à droite de l'électorat américain.
Il n'y a pas besoin de les caricaturer, ils sont déjà une caricature. Et on voit bien que cela pose problème. Plusieurs déclarations ont fait scandale. Scandales parfois soulevé par la presse de droite qui est supposée être en phase avec certaines de leurs idées ... Et souvent ils ont été obligés de s'excuser. Or, comme vous le savez-bien,en politique on ne s'excuse pas quand on froisse l'adversaire (ou alors du bout des lèvres), mais on s'excuse quand on voit que nos déclarations nous font perdre des voix parce que des électeurs électeurs de notre camps décident soit de s'abstenir soit de changer de camp. Et là, on voit les excuses du type, "on a mal compris mes propos", "la presse a repris une phrase hors contexte", "j'ai fait un raccourci hasardeux"... Bref, des phrases pour convaincre l'électeur qu'on a pas dit ce qu'on a dit. Ce type de commentaires est bien destiné aux gens de notre camp, pas à ceux du camp adversaire. D'ailleurs, quand ce type de petites phrases crée l'adhésion autour du candidat, on n'hésite pas à les multiplier. On l'a vu avec certains candidats lors de la présidentielle française qui n'ont pas hésité à rajouter une couche, scandalisant leurs adversaires, mais recueillant l'adhésion de leurs sympatisans qui sont content de voir que quelqu'un dise tout haut ce que "out le monde" pense tout bas.

Mais, coté républicains, ils ont du se confondre en excuse, ce qui démontre bien qu'une partie de leurs électeurs n'adhère pas à ces discours. Donc, ils perdent leur base électorale.

Alain.g a écrit:
Un autre candidat plus habile aurait gagné l'élection, en faisant plus attention aux femmes (avortement) et aux hispaniques (immigration).

Donc, en marginalisant les extrémistes du parti républicain. Or, ces extrémistes ont pu prendre l'ascendant lors de l'épisode du Tea-Party. Cette contestation extra-droitière ne faiblit pas, elle change simplement de forme et elle est en train de prendre une place importante dans le parti : une espèce de coup d'état interne. L'aile modérée du parti républicain se retrouve face à 2 choix antagonistes :
- accepter de perdre la main. Mais, ce ne serait qu'une politique à court terme, puisque la population sur laquelle elle repose est en décroissance plus ou moins rapide. Cette décroissance est d'ailleurs aussi la cause de la politique anti-immigration qui est prônée. Ce qui ajoute un message antagoniste au message républicain. Pour améliorer la productivité, l'industrie américaine se repose en partie sur une main d’œuvre à très bon marché. Main-d’œuvre issue de l'immigration en grande partie. Le partie républicain est pour limiter tous les freins qui s'opposent à la liberté d'entreprendre. Donc, ils devraient libéraliser l'immigration pour avoir de la main-d’œuvre à encore meilleur marché. Mais, libéraliser l'immigration, c'est accepter de devenir plus vite minoritaire.

- se rebeller contre l'aile-droite et reprendre les rênes du parti en main. Mais pour cela, ils devraient convaincre des gens qui ont quitté le parti d'y revenir et de les aider à réussir cette reprise en main. Et en politique, il est toujours difficile de faire revenir les gens qui sont partis. Souvent, on remarque que les mécontents ont du mal à franchir le pas et à partir. Ils génèrent une opposition interne. Mais passé un certain niveau de mécontentement, les gens s'en vont. Et cela, il est très difficile de les faire revenir. D'autant plus difficile qu'ils se rappelleront des années de galères avant qu'ils prennent la décision finale. Années pendant lesquelles ils se sont senti marginalisés.

L'aile modéré du GOP à une 3 ème option, mais qui peut s'appliquer aux USA parce que sur bien des points la différence démocrates/républicains est faible : quitter le parti et aller chez les démocrates. A terme, cela pourrait déstabiliser le parti démocrate qui se retrouvera lui aussi avec des contradictions internes.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Que sera le 2è mandat d'Obama ?
MessagePosté: Dim 11 Nov 2012 16:28 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Dim 4 Juin 2006 13:47
Messages: 1758
Localisation: RP
Citation:
L'aile modéré du GOP à une 3 ème option, mais qui peut s'appliquer aux USA parce que sur bien des points la différence démocrates/républicains est faible : quitter le parti et aller chez les démocrates


Certains l'ont déjà fait: "mon" ex-sénateur de Virginie, Jim Webb, membre du Cabinet sous l'administration Reagan, ex-Marine et multidécoré, un conservateur modéré, est passé il y a quelque temps déjà chez les Dems.
Et le général Républicain Colin Powell a soutenu Obama.

Je reformule ce que j'ai dit plus haut: les Démocrates ont obtenu la majorité des votes populaires pour l'élection présidentielle et pour l'élection a la Chambre des Représentants.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Que sera le 2è mandat d'Obama ?
MessagePosté: Dim 11 Nov 2012 21:05 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 30 Sep 2007 13:09
Messages: 415
Localisation: Klow
Citation:
Et comme il a été expliqué plusieurs fois, grâce à un caviardage des circonscririons électorales. Découpage


Mais comment les républicains ont-ils pu redécouper les circonscriptions sans l'accord des démocrates ?

_________________
"Les gosses n'apprennent plus rien à l'école; en histoire-géo par exemple, ils doivent se débrouiller comme ils peuvent. Bientôt, un gamin nous dira par déduction que l'an 1111 correspond à l'invasion des Huns....."


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com