Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Mer 23 Aoû 2017 15:47

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 46 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt
MessagePosté: Ven 16 Jan 2009 13:39 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 30 Sep 2007 13:09
Messages: 415
Localisation: Klow
Je viens de parcourir un livre sur les difficultés innombrables des pays africains (guerres civiles, crises économiques).
Pourquoi les africains ont-ils tant de mal à gérer correctement leurs affaires ?

_________________
"Les gosses n'apprennent plus rien à l'école; en histoire-géo par exemple, ils doivent se débrouiller comme ils peuvent. Bientôt, un gamin nous dira par déduction que l'an 1111 correspond à l'invasion des Huns....."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt
MessagePosté: Ven 16 Jan 2009 16:54 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2296
Localisation: Alsace, Colmar
Vitalis a écrit:
Pourquoi les africains ont-ils tant de mal à gérer correctement leurs affaires ?


Il nous a fallu 1500 ans pour passer du régime des chefferies à la démocratie et on attend d'eux le même résultat en même pas 50 ans.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt
MessagePosté: Ven 16 Jan 2009 18:19 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Nov 2006 18:43
Messages: 398
Localisation: Lorrain en exil à Paris
Vitalis a écrit:
Je viens de parcourir un livre sur les difficultés innombrables des pays africains (guerres civiles, crises économiques).
Pourquoi les africains ont-ils tant de mal à gérer correctement leurs affaires ?


Peut-être parce que "les Africains" c'est atrocement réducteur comme vision.

Quel rapport entre l'Algérie et le Zimbabwe?
Ok, il y a un pays arabe dans le lot. Admettons.

Quel rapport alors entre le Sénégal relativement stable et démocratique, économiquement pas désastreux, avec une réelle alternance politique, et le Zimbabwe de plus en plus instable, affamé, malade, avec 1000% d'inflation par an, un dictateur de 85 ans au pouvoir depuis l'indépendance, etc?

Les difficultés de l'un et de l'autre me semblent très très différentes...

Quant à "gérer correctement ses affaires", mis en corrélation avec "les Africains", c'est assez curieux. Cela présupposerait que vous pensez que le fait d'être africain les conduit à mal gérer leurs affaires? Etrange comme vision. Il y a des circonstances intérieures et extérieures très différentes à chaque pays. L'Afrique est complexe et ne peut surtout pas être réduite justement à son statut de "continent noir"... Regardez à quelle vitesse des pays "modèles" comme la Côte d'Ivoire sont tombées dans la guerre civile et de quelle façon d'autres se sont relevés... ou pas. L'Afrique souffre d'une infinité de maux, certains hérités de l'époque coloniale, certains liés aux hommes politiques atroces qui se trouvent dans certains pays, d'autres plus globaux...

Il n'y a pas de fatalité en Afrique ou ailleurs et les situations politiques et économiques peuvent changer très vite... en Afrique et ailleurs! Les seules difficultés qui ne risquent pas de changer sont celles liées au climat difficile dans certaines régions d'Afrique.

_________________
"Vendre la merde, oui, mais sans dire un gros mot
Tout le monde est gentil, tout le monde il est beau."
Jean Yanne


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt
MessagePosté: Mer 18 Fév 2009 21:16 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 3 Avr 2008 21:40
Messages: 22
A lire, et probablement en urgence... :lol:

COURADE, Georges (dir.), L'Afrique des idées reçues, Belin, collection Mappemonde, 2007, Paris.

_________________
" Le nicolaïsme ? C'est le mariage entre clercs ! "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt
MessagePosté: Jeu 19 Fév 2009 19:32 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 6 Mar 2007 17:27
Messages: 25
Pour aller dans la même direction que Sorcere, en plus court, L'Afrique, éditions Le Cavalier Bleu, collection idées reçues d'Hélène d'Almeida-Topor paru en 2006.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt
MessagePosté: Mar 23 Juin 2009 16:49 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 26 Avr 2007 20:48
Messages: 2
Vitalis a écrit:
Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt


vous faîtes référence au livre de stephen smith? (journaliste à libé). J'ai lu ce livre il y a quelques années. Livre polémique, il considère que les raisons du retard de l'afrique sont surtout internes et culturelles. Il parle d'ailleurs de suicide du continent africain.
Narduccio a écrit:
Il nous a fallu 1500 ans pour passer du régime des chefferies à la démocratie et on attend d'eux le même résultat en même pas 50 ans.

il se bat contre ce genre d'idée.
Pour lui il ne faut pas surestimer la place des occidentaux dans le retard africain. En revanche il utilise régulierement l'expression "d'autisme identitaire". Pour lui c'est donc l'achernement des africains à s'aggriper à leurs cultures ancestrales (ou ce qu'ils pensent être une culture ancestrale) et leur refus de se nourrir d'autres apports culturels.

j'ai lu ce livre en 2003 ou 2004 donc mes souvenirs sont parcellaires. En tous cas ce livre m'avait semblé d'un afro-pessimisme discutable. Toutefois il apporte des éléments intéressants en particulier cette notion d'autisme identitaire (qui doit être nuancée mais qui n'est sans doute pas totalement fausse)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt
MessagePosté: Lun 29 Juin 2009 23:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 285
MIGINIAC a écrit:
Vitalis a écrit:
Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt


vous faîtes référence au livre de stephen smith? (journaliste à libé). J'ai lu ce livre il y a quelques années. Livre polémique, il considère que les raisons du retard de l'afrique sont surtout internes et culturelles. Il parle d'ailleurs de suicide du continent africain.

J'ai lu ce bouquin, déjà ancien, et je n'en garde pas le souvenir d'une vision univoque des responsabilités. Il ne montre pas une tendresse particulière pour certaines interventions ou pratiques occidentales en Afrique, qui sont clairement dénoncées.

Mais il a l'avantage de sortir du blabla habituel sur le néo-colonialisme, en citant des faits précis, à travers tout le continent, sur lesquels les Africains feraient bien de se poser des questions.

Il me semble aussi qu'il récusait la notion de "guerre tribale" en affirmant que cette grille de lecture systématique en occident occulte les problèmes et fausse nos analyses. Par exemple en donnant un alibi à des pratiques de gangstérisme armé pur et simple.

Il se montrait également pessimiste à propos de l'Afrique du Sud - toujours citée comme un modèle - en constatant que l'ANC commençait à se placer en parti unique, à truster les postes d'autorité et à évoluer vers un niveau de corruption inquiétant.

J'y ai repensé il y a 2 ans lorsque le gouvernement sud-africain a décidé que 10% des actions des entreprises sud-africaines devaient être distribuées à des cadres de race noire. L'impression que quelques cadres noirs compétents servaient de paravent médiatique à une confiscation du gâteau. (Ce qui m'a fait sursauter : parmi les heureux bénéficiaires de cette manne se trouvaient de simples étudiants qui terminaient à peine leur diplôme de gestion. Si ceux-là ne cotisent pas auprès de ceux qui les enrichissent si subitement...)

Il signalait également les divagations du regretté et regrettable Tadé M'Beki, ce successeur de Mandela qui prétendait que le sida n'existe pas : il s'agit d'une invention des blancs pour favoriser l'intrusion impérialiste des ONG. (Il a fallu que l'OMC le menace de faire bloquer toute aide à l'équipement médical du pays.)

Narduccio a écrit:
Il nous a fallu 1500 ans pour passer du régime des chefferies à la démocratie et on attend d'eux le même résultat en même pas 50 ans.

Stephen Smith signalait que l'espérance de vie en Afrique noire avait diminué de 20 ans depuis les années 70. (de mémoire, elle est passée de 60 à 40 ans, en gros.)

Ce n'est pas un problème d'évolution trop lente. L'Afrique noire régresse.

Entre autres raisons, Smith pense que depuis la fin de la guerre froide l'Afrique n'est plus un enjeu (où les deux blocs investissaient) et que les divers "mouvements patriotiques et démocratiques pour la libération du ... xxx" sont devenus des entreprises qui s'enrichissent par la dictature - s'ils gagnent - ou tout simplement par la guerre continuelle. (Sur le modèle des "entrepreneurs de guerre" européens du XVIIème, comme Wallenstein.)

Là-dessus on peut lire les reportages que BHL a consacré à l'Angola et au Burundi (deux guerres oubliées) dans un petit ouvrage intitulé "les damnés de la guerre."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt
MessagePosté: Mar 30 Juin 2009 21:32 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 26 Avr 2007 20:48
Messages: 2
oui en effet j'ai été incomplet je crois que son expression exacte est "suicide assisté"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt
MessagePosté: Mar 7 Juil 2009 07:45 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 906
2 pistes de réflexion sur sujet qui doit éviter tout regard méprisant mais aussi toute naîveté commandée par un antiracisme sympathique mais parfois un peu simplificateur.

1 - les livres de JF BAYART donne un cadre conceptuel intéressant et à mon avis très réaliste de l'Afrique contemporaine - j'ai pour ma part été très frappé par la convergenc des analyses de ce prof à Sciences Po avec ma propre expérience de terrain.

Quelques titres :
- L'Etat en Afrique- sous-titre : La politique du ventre,
-La Criminalisation de l'Etat en Afrique,
- Le Politique par le bas en Afrique noire. Contributions à une problématique de la démocratie,
- L'Etat au Cameroun.

En simplifiant outrageusement sa thèse, on pourrait dire qu'en Afrique il n'y pas de corruption car il n'y a pas d'Etat car il n'y a pas sens de l'intérêt général. Ce qu'on appelle Etat est une machine administrative qui a la vague apparence d'un Etat moderne mais en fait sert dan sle meilleur des cas à répartir les richesses (cas ivoirien sous Houphouet) et dans le pire à les concentrer au profit des dirigeants (cas le plus fréquent). L'appropriation de l'argent public relève de a confusion totale entre l'intérêt privé des dirigeants (et globalement des gens bien placés) et de l'intérêt "public" (quasi inexistant) - ce n'est pas du vol (en droit français il n'y a pas vol entre époux ou entre parents et anfants mineurs).


2 -On sous-estime le défi que doit relever l'Afrique en passant en quelques décennies de systèmes politiques généralement très sommaires (sur le plan idéologique ou technologique : pas de roues, cheval rarement domestiqué, pas d'armes à feu,pas d'écriture en général) au monde moderne à travers deux épreuves :
- la colonisation, fondée (pour faire vite) sur le modèle romain : un pouvoir lointain autoritaire (voire brutal quand il se sent menacé) mais globalement "civilisateur" dans la limite de ses besoins (on forme la petite élite dont l'administartion et les entreprises coloniales ont besoin mais on se garde bien d'alphabetiser 100% de la population car sinon qui cultiverait la terre?)
- la décolonisation, souvent marquée par l'influence intellectuelle et parfois pratique de modèles anticapitalistes avec au minimum des nationalisation créant des entreprises publiques inefficaces mais lucratives pour les dirigeants et au maximum des systèmes quasi-totalitaire.

Et il faut ajouter que le modèle démocratique contemporain est bien éloigné de celui des années 60 et encore plus des années 1900 : la complexité de nos procédures, le raffinement des protections juridiques et sociales en font un exemple IMPOSSIBLE à suivre à court terme.

Bref en cherchant à copier l'Occident la jeune génération africaine fait fausse route et maintient les tendances "kleptocratiques" bien ancrées : la situation ivoirienne en est un exemple frappant.

Que penser ?

Peut-être (et c'est une suggestion prudente) que les Africains devraient faire du judo : transfomer une faiblesse en force. Par exemple ils n'ont pas la notion de "service public" ou d'"intérêt général". Est-ce si grave quand on a le sens de la solidarité intra-familiale, villageoise ou régionale ? Un système politique (et économique) résolument fondé sur la subsidiarité ne serait il pas préférable à toutes ces structures imitées de l'occident ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Négrologie, pourquoi l'Afrique meurt
MessagePosté: Mar 7 Juil 2009 19:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 285
Aigle a écrit:
Par exemple ils n'ont pas la notion de "service public" ou d'"intérêt général".

Et ils sont génétiquement incapables de concevoir cette notion ?

Citation:
Est-ce si grave quand on a le sens de la solidarité intra-familiale, villageoise ou régionale ? Un système politique (et économique) résolument fondé sur la subsidiarité ne serait il pas préférable à toutes ces structures imitées de l'occident ?

C'est grave quand elle conduit à orienter toute la richesse de l'Etat vers la famille, le village ou la région du dictateur en place. Si un tel système est culturellement justifié, et admis par tous, il devient légitime de faire la guerre pour prendre la place et faire la même chose : je pense par exemple à l'éviction de Mobutu par une coalition armée, qui a amené au pouvoir un Laurent-Désiré Kabila qui s'est comporté de la même façon : garde présidentielle surarmée, ressources naturelles sécurisées - autant que possible - et comptes en Suisse. (C'était bien la peine de fédérer les mouvements rebelles à Mobutu ! )

Cela dit l'idée que vous exposez est intéressante. Il me semble qu'elle recoupe un constat des ONG : le mieux à faire est d'agir au niveau local. En somme, les structures politiques décentralisées existent déjà, il faut s'en servir. Pendant la campagne présidentielle de 2007, Ségolène Royale avait annoncé qu'elle ferait désormais passer toute l'aide au développement par l'intermédiaire des ONG, pour être certains que cet argent profite effectivement aux villages.

En même temps, elle ne permet pas de faire face aux problèmes d'ampleur nationale, par exemple celui des grandes villes (surpopulation, bidonvilles, insécurité...) pour lesquelles il faut un Etat.

L'idée Ségolène (qui n'est pas d'elle, mais peu importe) me paraît à la fois réaliste et désabusée : " Il est décidément impossible de faire quoi que ce soit avec ces gouvernements, faisons ce qu'on peut en direct."


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 46 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com