Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Mer 20 Sep 2017 15:04

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 152 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Syrie : vers une intervention franco-américaine ?
MessagePosté: Mer 3 Mai 2017 21:44 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 29 Nov 2006 19:35
Messages: 416
Pour Al Souri cela semble effectivement confus. Tout le monde semble s’accorder sur la mort d’Abou Khaled (al Souri) en 2014 par contre sur la libération de 2011 certains maintiennent que c’est Abou Moussab (AL Souri) qui a été libéré malgré l’enregistrement de Zawahiri (Kepel) et d’autres (qui semblent s’appuyer sur Thomson) affirme que c’est Abou Khaled qui a été libéré. Enfin les deux étaient des compagnons de route d’Ousamma…

on pourra ergoter sur la pertinence de la notion de « crème des jihadistes » cela ne change pas grand-chose au fond du problème.

C’est sûrement un hasard, mais les trois jihadistes cités feront partie des cadres des organisations qui serviront de repoussoir à Assad pour justifier son maintien au pouvoir... Et de nombreux djihadistes libérés sont passés par l’Afghanistan ou l’Irak (champs de bataille (Irak) ou là aussi Assad a instrumentalisé la mouvance djihadiste…)

Donc dire qu’Assad a libéré les djihadistes sur injonction de l’opposition en pensant faire baisser la tension cela fait sûrement une très bonne vanne mais ce n’est pas très sérieux…

_________________
Dix pourcent de chômage en France, c'est encore 90 % d'actifs qui s'enrichissent en travaillant
Geopolis


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Syrie : vers une intervention franco-américaine ?
MessagePosté: Mer 3 Mai 2017 22:40 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 732
Narduccio a écrit:
Caesar Scipio a écrit:
Primo, je n'ai jamais affirmé que les victimes de Khan Cheikhoun s'étaient suicidées. Vous prétendez que le sens de mon propos aboutirait à une telle conclusion. Ce n'est pas du tout le cas. Pourquoi le répéter alors que je ne le dis pas ?


Parce quand je lis vos propos, puisque vous éliminez d'office de la liste des suspects ceux qui sont les principaux suspects. Ensuite, parce qu'à lire les liens que vous avez postés, ce ne serait pas un bombardement, ou alors, si c'est le bombardement, c'est parce qu'il aurait endommagé une réserve secrète ....

Imaginons que j'ai une telle réserve, pourquoi ne contiendrait-elle qu'une quantité très limitée de produit ? Il devrait y avoir quelques bidons.... Donc, plus de morts. L'utilisation tactique d'une si petite quantité ne peut avoir que des utilisations marginales. Alors, qu'utiliser quelques 2 bombes chargées de produit pour un massacre limité et tester la réaction du nouveau président est une utilisation plus convaincante. Si vous aviez raison et si c'était un bombardement classique qui aurait fait exploser une réserve, le nombre de morts serait plus conséquents.

Il y aurait une autre explication logique, celle d'une erreur dans le choix des bombes. Mais, dans ce cas, l'aviation syrienne est tenue au silence, car se serait avouer qu'elle a encore des stocks de produits interdits.

Quand je lis tout ce qui concerne cette affaire, il me semble évident que c'est bien un avion syrien qui a réalisé cet acte barbare. Des explications, j'en vois 3 ou 4. Votre propos, c'est de faire comme tous les complotistes, utiliser le moindre détail, le sur-interpréter pour qu'il dise autre chose que ce qu'il devrait dire. Et quand on vous démontre que vous êtes dans l'erreur, vous allez ressortir un tas d'arguties pour montrer que vous avez raison. Vous me faites penser à tous ces gens qui durant mes jeunes années essayaient de nous convaincre que l'URSS avait le meilleur des régimes politiques.

Depuis le début, j'ai posé une question simple : quel mobile ? Alors, vous prétendez que ce seraient des groupuscules qui désirent nuire au président Assad... Vous pensez vraiment qu'il y a encore besoin de lui nuire ? Sa réputation sur le plan internationnal est telle qu'il sera isolé pendant les prochaines décennies et que son pays sera sous les sanctions internationales pendant longtemps


Des groupuscules ? Vous voulez parler d'Al Nosra, Ahrar al Sham et compagnie, bref des groupes comptant des milliers de combattants qui tiennent des pans entiers du territoire syrien. Ce ne sont pas des groupuscules.

Les documents et analyses que j'ai postés et qui se fondent sur les documents et allégations de ceux qui prétendent ainsi prouver la culpabilité d'Assad, montrent que la thèse de l'accusation anti-Assad.

Je vais faire court car j'ai déjà expliqué de manière très détaillée, comme Carlo68, ce qu'il en était.

Il y a 3 hypothèses :
- une attaque chimique par Assad,
- une attaque conventionnelle par Assad qui provoque la diffusion de produits chimique stockés par les forces djihadistes,
- un gazage chimique de civils réalisé au sol par les djihadistes.

Et les analyses que j'ai exposées ont taillé en pièces la thèse défendue par les chancelleries occidentales, saoudiennes, qataries et turques, sur la base même des prétendues preuves et éléments à charge produits par les forces opposantes au régime d'Assad.

Une illustration valant preuve : les images de munition chimique diffusées par les rebelles eux-mêmes montrent que ladite munition chimique a non pas explosé mais qu'elle a été écrasée/rompue par une explosion extérieure qui aurait libéré son contenu.

L'hypothèse d'une confusion entre bombes chimiques et bombes classiques par les forces d'Assad au moment où elles auraient équipé leurs avions est à pleurer tant elle est absurde. Avez-vous la moindre idée des modalités de gestion des armes chimiques et des règles d'engagement par une armée classique par un Etat comme la Syrie. Les gars seraient allés dans un entrepôt à bombes où lesdites bombes auraient été stockées en désordre comme on mélange en vrac merguez et chipolatas après les avoir fait griller sur le barbecue ?

Bref, commencez par apporter des éléments de preuve solides a l'appui des thèses délirantes et mensongères des gouvernements occidentaux et wahabbites. Tâche très ardue mais si vous y parvenez, votre fortune est faite.

C'est assez savoureux de se faire traiter de complotiste par quelqu'un qui refuse d'accepter d'entendre des analyses démontrant par A+B que le dossier d'accusation monté contre Assad ne tient pas la route, est incohérent et constitue une manipulation grossière. Tellement grossière que ces pays bloquent toute enquête de terrain par l'OIAC pour tirer l'affaire au clair. Surtout que vous ne prouvez rien. Vous affirmez sans preuve et votre seule argumentation c'est de lancer des attaques hors sol contre vos contradicteurs faute de preuve crédible et prouvée à l'appui de votre position. Normal car vous ne le pouvez pas. Faute d'arguments, il ne vous reste plus que l'attaque des personnes, l'attaque hors sol.

C'est encore plus savoureux de se faire renvoyer renvoyer aux compagnons de route du régime soviétique. Le régime d'Assad est une dictature criminelle. Je n'ai jamais dit le contraire.
Il ne me viendrait même pas à l'esprit d'employer le même artifice pour qualifier votre attitude et votre déni étonnants vis-à-vis des manipulations et des objectifs de ceux qui cherchent à renverser le régime d'Assad pour établir en Syrie un régime autrement plus dangereux pour nous.

Enfin, depuis le début, j'ai répondu 4 ou 5 fois à votre question de savoir pourquoi les groupes (et non pas groupuscules) djihadistes voudraient mettre sur le dos d'Assad une attaque chimique : parce que c'est interdit et que cela légitimerait une intervention militaire occidentale contre Assad. C'est ce qu'on appelle une attaque false flag, genre classique d'opération d'intox menée par un camp pour élargir le conflit et ainsi renverser un rapport de forces défavorable.

Sauf erreur de ma part, je n'ai pas vu de réponse de votre part aux questions géopolitiques que je vous posais.

Ce serait tellement intéressant que vous ne vous contentiez plus de répéter des éléments dépourvus de preuve, manifestement erronés et qui plus est illogiques et que vous nous donniez votre vision au fond sur la dimension géopolitique du sujet.

Caesar Scipio a écrit:
… la question d'une éventuelle intervention occidentale en Syrie.

Faut-il renverser militairement Assad pour y mettre à la place un régime sunnite-wahabbite noyauté par les djuhadistes des différentes succursales et franchises d'Al Qaïda en Syrie, fantoche de l'Arabie Saoudite, du Qatar et des USA ?

Quelles conséquences d'une telle intervention vu la présence des forces russes et iraniennes pour soutenir le régime d'Assad ?

N'hésitez pas à nous faire part de vos préférences dans les 2 cas.

Parce que ne nous cachons pas derrière une attaque chimique manifestement false flag, n'est-ce pas ? Allons au fond des choses. L'affaire chimique est montée de toutes pièces pour créer une émotion qui permettrait de passer outre aux préventions légitimes que les opinions publiques nourriraient si on leur expliquait qu'il s'agit au final d'installer un régime dans les mains de l'Arabie Saoudite et d'Al Qaïda en Syrie.

C'est bien pour cela que le criminel Assad doit être démonisé alors qu'on fait silence quasi total sur les crimes commis par les djihadistes qui tentent de renverser Assad et sur ceux commis au Yémen par l'armée saoudienne avec l'appui de l'armée des USA. Expliquez-nous par la même occasion pourquoi dans une guerre entre 2 camps criminels, il faut soutenir ceux qui constitueront par la suite une menace géopolitique pour nous plutôt que celui qui ne demande qu'à rester tranquillement dans ses frontières.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Syrie : vers une intervention franco-américaine ?
MessagePosté: Mer 3 Mai 2017 22:51 
Hors ligne

Inscription: Mer 9 Juin 2010 08:46
Messages: 146
Moujik Looping a écrit:
Pour Al Souri cela semble effectivement confus. Tout le monde semble s’accorder sur la mort d’Abou Khaled (al Souri) en 2014 par contre sur la libération de 2011 certains maintiennent que c’est Abou Moussab (AL Souri) qui a été libéré malgré l’enregistrement de Zawahiri (Kepel) et d’autres (qui semblent s’appuyer sur Thomson) affirme que c’est Abou Khaled qui a été libéré. Enfin les deux étaient des compagnons de route d’Ousamma…

on pourra ergoter sur la pertinence de la notion de « crème des jihadistes » cela ne change pas grand-chose au fond du problème.

C’est sûrement un hasard, mais les trois jihadistes cités feront partie des cadres des organisations qui serviront de repoussoir à Assad pour justifier son maintien au pouvoir... Et de nombreux djihadistes libérés sont passés par l’Afghanistan ou l’Irak (champs de bataille (Irak) ou là aussi Assad a instrumentalisé la mouvance djihadiste…)

Donc dire qu’Assad a libéré les djihadistes sur injonction de l’opposition en pensant faire baisser la tension cela fait sûrement une très bonne vanne mais ce n’est pas très sérieux…


Donc en fait vous n'avez pu prouver aucunes de vos affirmations mais c'est moi qui blague! Ensuite vous me dites qu'un groupe comme Jaish al Islam, financé par l'Arabie Saoudite et soutenu par les pays occidentaux pour représenter la Syrie à Genève est en fait un repoussoir créé par Assad! Qu'Ahrar al Sham, un des rares groupes foncièrement syrien qui soit efficace sur le terrain est lui aussi charger de justifier son maintien au pouvoir!
On est en fait dans une réalité parallèle, d'autant que vous restez sourd aux évidences: ni Alloush, ni al-Absi, c'est à dire les seuls que vous citiez dont il soit établi qu'ils aient été libéré en 2011, ne sont des djihadistes en 2011! L'un a rejoint par la suite un groupe djihadiste, l'autre est devenu le chef d'un des groupes rebelles les plus puissants de la région de Damas.
Quand à l’instrumentalisation par Assad des groupes djihadistes, je pense que des pays comme les États-Unis ou l'Arabie Saoudite ont en la matière une longueur d'avance.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Syrie : vers une intervention franco-américaine ?
MessagePosté: Jeu 4 Mai 2017 08:15 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 29 Nov 2006 19:35
Messages: 416
C’est vous qui créez la réalité parallèle en me faisant dire ce que je n’ai jamais dit et en vous servant de points accessoires comme d’un nuage de fumée…

Qu’est-ce qui n’a pas été prouvé ? Si c’est les deux Al-Souri qui ont été libéré, un ou aucun ? De savoir si en 2011 les extrémistes qui ont été libéré méritaient le label « jihadiste »

Qu’est-ce que cela change au fond du problème…

Assad avait tout intérêt à ce que l’opposition « modérée » se fasse laminer et que les extrémistes gagnent du terrain pour mieux s’afficher en garant de l’ordre et de la stabilité. C’est dans ce cadre là que les libérations de 2011 se placent.

_________________
Dix pourcent de chômage en France, c'est encore 90 % d'actifs qui s'enrichissent en travaillant
Geopolis


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Syrie : vers une intervention franco-américaine ?
MessagePosté: Jeu 4 Mai 2017 08:52 
Hors ligne

Inscription: Mer 9 Juin 2010 08:46
Messages: 146
Dois-je encore argumenter sur cette fumeuse théorie d'Assad libère exprès des leaders djihadistes pour créer un repoussoir? Théorie qui je le répète à toutes les apparences de ce que l'on appelle une théorie du complot (on suppute/invente des événements, libération des al Souri, on joue avec la chronologie pour appuyer une thèse qui cadre avec notre vision), mais qui est simplement un exemple du genre de narratifs de propagande dont on nous abreuve depuis 6 ans et qui fournit des éléments de langage pour "briller" jusque dans les forums.
Je suggère une fois encore le visionnage de cette excellente interview de Romain Caillet, qu'on peut difficilement qualifier de pro-Assad. Il nous fait bénéficier de sa grande expertise des mouvements salafistes et djihadistes. Une vidéo déjà signalée mais visiblement peu vue, elle nous aurait épargné quelques posts absolument inutiles où certains nous ont parlé de "chefs terroristes libérés" et où d'autres n'ont pas hésité à confondre allègrement salafistes, djihadistes et terroristes alors qu'ils sont d'ordinaire si prompts à me faire remarquer que je mets toute l'opposition dans le même sac islamiste (accusation que je réfute comme bien d'autres).

https://www.youtube.com/watch?v=ogHXPOZ6MWw

Nous en revenons donc à ce que je disais au départ: les libérations de 2011 sont bien un signe de bonne volonté d'Assad en direction des manifestants, il s'agissait d'une exigence basique de l'opposition. Si beaucoup d'islamistes, dont certains avaient combattu en Irak et peuvent être donc qualifier de djihadistes (leur présence dans les prisons syriennes prouve que le régime syrien n'a pas montré tant de complaisance pour cette cause), ont été libérés alors, c'est d'abord parce que les prisons en étaient pleines. Le radicalisme islamiste n'est pas né d'hier en Syrie (on peut même dire qu'il est né en Syrie (Ibn Taymiyya)), il a toujours été la principale (en tout cas la plus déterminée) des oppositions au pouvoir baasiste, il eu donc été étonnant qu'il ne se manifeste pas en 2011.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Syrie : vers une intervention franco-américaine ?
MessagePosté: Jeu 4 Mai 2017 09:10 
Hors ligne

Inscription: Mer 9 Juin 2010 08:46
Messages: 146
Moujik Looping a écrit:
C’est vous qui créez la réalité parallèle en me faisant dire ce que je n’ai jamais dit et en vous servant de points accessoires comme d’un nuage de fumée…


Qu'est-ce que vous n'avez jamais dit? Que Zahran Alloush était un chef djihadiste/terroriste alors que jusqu'à Genève le groupe qu'il a fondé et dirigé nous est présenté comme un représentant de la rébellion légitime?

Moujik Looping a écrit:
Qu’est-ce qui n’a pas été prouvé ? Si c’est les deux Al-Souri qui ont été libéré, un ou aucun ? De savoir si en 2011 les extrémistes qui ont été libéré méritaient le label « jihadiste »


Il n'y a aucune preuve que Moussab ait été libéré, que du contraire. Il n'y a pas de confirmation que Khaled se trouvait dans une prison syrienne en 2011.

Moujik Looping a écrit:
Qu’est-ce que cela change au fond du problème…


Tout: les éléments que vous apportez sont des erreurs factuelles (libérations qui n'en sont pas, djihadistes qui n'en sont pas etc) et vous voudriez à toutes forces que la somme de ces erreurs puisse être prise en compte?

Moujik Looping a écrit:
Assad avait tout intérêt à ce que l’opposition « modérée » se fasse laminer et que les extrémistes gagnent du terrain pour mieux s’afficher en garant de l’ordre et de la stabilité. C’est dans ce cadre là que les libérations de 2011 se placent.


Bien sûr Assad avait tout intérêt à voir se développer dans le pays des groupes armés fanatiques. C'est tellement évident, c'est de la même veine qu'il avait tout intérêt à provoquer l'imprévisible copain de Netanyahou avec une attaque au gaz. :roll:
Sans les groupes islamistes et en particulier Jabat al Nusra, la guerre civile se serait terminée vers 2012-13, il n'y aurait pas eu de prise d'Alep et une insurrection kurde et peut-être syrienne vivoterait dans des zones frontalières.
https://www.youtube.com/watch?v=ogHXPOZ6MWw


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Syrie : vers une intervention franco-américaine ?
MessagePosté: Jeu 4 Mai 2017 09:33 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 29 Nov 2006 19:35
Messages: 416
Et maintenant le saucissonnage… La thèse complotiste - que je ne jamais défendu … - est celle de dire que Bachar est le démiurge de son opposition radicale, ce qui est évidemment faux.

Caillet distingue les jihadistes qui le font dans un cadre national qu’il nomme salafiste des internationaux auquel il réserve l’étiquette jihadiste. Cela vous arrange dans ce cas de figure car vous pouvez évoquer des salafistes et non des jihadistes libérés en 2011. D’autres spécialistes ne font pas cette distinction, on pourra en débattre des heures cela n’apportera rien..

Pour ma part j’estime juste que

Assad avait tout intérêt à ce que l’opposition « modérée » se fasse laminer et que les extrémistes gagnent du terrain pour mieux s’afficher en garant de l’ordre et de la stabilité. C’est dans ce cadre là que les libérations de 2011 se placent. Caillet évoque lui, a minima, une volonté d’islamiser l’opposition. Dynamique qui se serait de toute façon produite sans le coup de main de Bachar on est d’accord.

Quant à vous, vous estimez qu’Assad a libéré des extrémistes sur injonction de l’opposition pour apaiser la situation… A quel moment Caillet dit cela ?

Dautant que si vous affirmez que sans Jabat al Nusra la guerre civile se serait terminée en 2012 on peut vous répondre que sans la dictature des Assad il n’y aurait pas eu de guerre civile…

_________________
Dix pourcent de chômage en France, c'est encore 90 % d'actifs qui s'enrichissent en travaillant
Geopolis


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Syrie : vers une intervention franco-américaine ?
MessagePosté: Jeu 4 Mai 2017 10:47 
Hors ligne

Inscription: Mer 9 Juin 2010 08:46
Messages: 146
Moujik Looping a écrit:
Et maintenant le saucissonnage… La thèse complotiste - que je ne jamais défendu … - est celle de dire que Bachar est le démiurge de son opposition radicale, ce qui est évidemment faux.


Je n'utilise pas le mot démiurge, mais votre vocabulaire: repoussoir.

Moujik Looping a écrit:
eh bé...

Entre libérer des prisonniers politiques et libérer la crème du terrorisme...


Moujik Looping a écrit:
Sans parler du fait qu’Assad and Co n’ont aucun intérêt à éradiquer les extrémistes bien au contraire c’est leur meilleur alibi au maintien du pouvoir. Ce n’est pas pour rien qu’il ouvert les prisons en 2011 (et a libéré notamment Al-Souri…) ou qu’il a instrumentalisé d’autres


Moujik Looping a écrit:

C’est sûrement un hasard, mais les trois jihadistes cités feront partie des cadres des organisations qui serviront de repoussoir à Assad pour justifier son maintien au pouvoir... Et de nombreux djihadistes libérés sont passés par l’Afghanistan ou l’Irak (champs de bataille (Irak) ou là aussi Assad a instrumentalisé la mouvance djihadiste…)



Donc vous défendez bien la thèse selon laquelle Assad a libéré des prisonniers dans l'intention de les voir former des mouvements radicaux islamistes, il a ainsi favoriser la formation de ses groupes pour avoir un alibi pour son maintien au pouvoir. C'est une thèse très répandue:
http://www.lepoint.fr/monde/syrie-comment-bachar-el-assad-a-utilise-l-etat-islamique-27-08-2014-1856868_24.php
Ou encore le témoignage d'un opposant qui va dans le même sens:
http://www.francetvinfo.fr/monde/syrie-un-opposant-a-damas-raconte-la-liberation-des-djihadistes_1680207.html
Mais Maher Esber qui était en prison en 2011 ne nous dit pas quand il a été libéré, ce pourrait-il que ce soit en même temps que ses codétenus islamistes? 8-)

Kerry a d'ailleurs eu une rhétorique assez proche:
http://foreignpolicy.com/2014/11/17/kerry-assad-and-isis-have-symbiotic-relationship/
Même si il admettait en privé tout autre chose:
http://www.washingtontimes.com/news/2017/jan/10/obama-hoped-to-use-isis-as-leverage-against-assad-/

Moujik Looping a écrit:
Caillet distingue les jihadistes qui le font dans un cadre national qu’il nomme salafiste des internationaux auquel il réserve l’étiquette jihadiste. Cela vous arrange dans ce cas de figure car vous pouvez évoquer des salafistes et non des jihadistes libérés en 2011. D’autres spécialistes ne font pas cette distinction, on pourra en débattre des heures cela n’apportera rien..


Ne pas faire la distinction entre salafiste et djihadiste? Il ne tient qu'à vous de remplir les prisons françaises à la manière syrienne!

Moujik Looping a écrit:
Pour ma part j’estime juste que

Assad avait tout intérêt à ce que l’opposition « modérée » se fasse laminer et que les extrémistes gagnent du terrain pour mieux s’afficher en garant de l’ordre et de la stabilité. C’est dans ce cadre là que les libérations de 2011 se placent. Caillet évoque lui, a minima, une volonté d’islamiser l’opposition. Dynamique qui se serait de toute façon produite sans le coup de main de Bachar on est d’accord.


Il n'y a pas de "coup de main de Bachar", ou plutôt oui, ce que lui reproche beaucoup de ses partisans: d'avoir été trop mou en 2011. Bachar ne pouvait pas ne pas libérer ces islamistes en 2011, ils formaient l'essentiel des prisonniers "politiques" et se trouvaient en prison pour la plupart pour des raisons de sécurité banales, typiques d'une dictature. Leur libération était donc le geste de bonne volonté naturel censé apaiser la population.
Pourquoi avait-il intérêt à laminer l'opposition "modérée"? Je ne comprends pas bien la supériorité du danger qu'elle est censée représenter?

Moujik Looping a écrit:
Quant à vous, vous estimez qu’Assad a libéré des extrémistes sur injonction de l’opposition pour apaiser la situation… A quel moment Caillet dit cela ?


A quel moment dit-il le contraire? Donc la libération de prisonniers ne peut être qu'une machination diabolique pour envenimer la situation, pas une mesure d'apaisement?

Moujik Looping a écrit:
Dautant que si vous affirmez que sans Jabat al Nusra la guerre civile se serait terminée en 2012 on peut vous répondre que sans la dictature des Assad il n’y aurait pas eu de guerre civile…


Quel argument formidable! Vous n'avez sans doute pas écouté Caillet de manière suffisamment attentive: comme tous les commentateurs sérieux, il remarque que sans les djihadistes d'al Nusra (qui ne sortaient pas des prisons syriennes mais arrivaient en masse de Tunisie et d'ailleurs par la frontière turque), la "libération" d'Alep aurait été un échec comme l'a été le même été la "libération" de Damas.

http://www.longwarjournal.org/archives/2012/12/al_nusrah_front_alli.php
http://www.nybooks.com/daily/2013/12/27/how-al-qaeda-changed-syrian-war/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Syrie : vers une intervention franco-américaine ?
MessagePosté: Jeu 4 Mai 2017 11:01 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 29 Nov 2006 19:35
Messages: 416
Carlo Carlo, à chaque fois c’est la même chose…

Dès qu’on évoque des évidences qui vous déplaisent (Sans la dictature des Assad il n’y aurait pas eu de guerre civile, il est plus facile à Bachar de s'accrocher au pouvoir quand en face on a des extrémistes) on a droit à votre numéro de bonneteau…

Même Caillet sur lequel vous vous appuyez concède que Bachar avait la volonté d’islamiser l’opposition… Vous pouvez toujours essayer de nous perdre dans les détails, pinailler sur la taxinomie, balancer des liens à la pelle, cela ne changera rien au fond du problème…

_________________
Dix pourcent de chômage en France, c'est encore 90 % d'actifs qui s'enrichissent en travaillant
Geopolis


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Syrie : vers une intervention franco-américaine ?
MessagePosté: Jeu 4 Mai 2017 12:25 
Hors ligne

Inscription: Mer 9 Juin 2010 08:46
Messages: 146
Moujik Looping a écrit:
Carlo Carlo, à chaque fois c’est la même chose…

Dès qu’on évoque des évidences qui vous déplaisent (Sans la dictature des Assad il n’y aurait pas eu de guerre civile, il est plus facile à Bachar de s'accrocher au pouvoir quand en face on a des extrémistes) on a droit à votre numéro de bonneteau…

Même Caillet sur lequel vous vous appuyez concède que Bachar avait la volonté d’islamiser l’opposition… Vous pouvez toujours essayer de nous perdre dans les détails, pinailler sur la taxinomie, balancer des liens à la pelle, cela ne changera rien au fond du problème…


numéro de bonneteau… :lol:

Vous n'avez rien su appuyer d'aucunes de vos assertions dans les dix posts qui précédent, mais c’est moi le prestidigitateur!

Des évidences qui me déplaisent?

Citation:
Sans la dictature des Assad il n’y aurait pas eu de guerre civile


A priori je répondrai oui, mais 40 ans de dictature n'expliquent pas seuls la tournure prise par la "révolution" syrienne, mais en expliquent certaines dimensions, celle de l'islamisme par exemple. Ce que vous énoncez là est en fait un slogan, mais si ça vous conviens.

Citation:
il est plus facile à Bachar de s'accrocher au pouvoir quand en face on a des extrémistes


Je ne sais pas, il me semble que c'est surtout depuis l'émergence de l'EI qu'on le voit ainsi d'un point de vue international. En 2011-12-13, cela me paraît moins net, il ne me paraît si couramment représenté comme un rempart contre l'islamisme, sinon par ses soutiens. D'autant que votre affirmation s'appuie sur un postulat de départ qu'il est difficile de documenter dans le situation actuelle: le départ pur et simple d'Assad allait-il régler le problème en 2011? On en revient à la genèse de cette insurrection et aux diverses réactions qu'elle a entraîné, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de reprendre le débat là-dessus, nos visions sont inconciliables, je vous trouve simpliste et mal documenté, vous me trouvez pinailleur et assadiste.

Moujik Looping a écrit:
Même Caillet sur lequel vous vous appuyez concède que Bachar avait la volonté d’islamiser l’opposition… Vous pouvez toujours essayer de nous perdre dans les détails, pinailler sur la taxinomie, balancer des liens à la pelle, cela ne changera rien au fond du problème…


D'abord je m’appuie sur Caillet car il s'agit d'une source non pas neutre mais absolument "anti-assadiste", et l'exercice auquel il se livre est marqué par une qualité que j'aime bien: la précision (pinailler dans votre vocabulaire).

Romain Caillet à 7.55:
Citation:
Le seul scénario qui peut tenir, c'est une volonté d'islamiser la révolution. Mais est-ce que c'était pas évident que, en Syrie, une révolution qui se fait contre le régime, avec le passif du régime, ça n'allait pas forcément donner une révolution qui allait avoir une composante islamiste?


Il concède? Il envisage le scénario comme une possibilité, après avoir écarté celui qui est le vôtre d'une volonté de radicaliser l'opposition. Ensuite il y a mais...
C'est vrai que vous les sources et les liens, ce n'est pas souvent qu'en en a. Et pourquoi se perdre dans les détails, alors qu'il est si simple de brosser à la va-vite un tableau monochrome qu'on appellera pompeusement: Le Fond du Problème...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 152 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com