Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Ven 15 Déc 2017 06:21

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 133 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Mer 10 Mai 2017 19:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 291
marc30 a écrit:
Et quand la Belgique bande ses muscles la Turquie tremble

La diaspora turque en Belgique, ça représente 160.000 personnes...
Aux Pays-Bas, 420.000 ; en France, plus de 600.000 ; en Allemagne 2,7 millions.
On sait que la plupart sont acquis aux idées de Erdogan et, donc, probablement favorables si pas à l'idée du rétablissement de la peine de mort, du moins à l'idée du référendum.
Reste à voir si les États européens vont se montrer fermes ou tolérer que de tels référendums se généralisent chez eux...
Aux dernières nouvelles, le rétablissement de la peine de mort dans l'Union Européenne est impensable, et il est encore moins question que l'on demande aux citoyens leur avis sur le sujet.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Dim 28 Mai 2017 22:27 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 621
Localisation: Capicursinu-Sophia
... les élections en Turquie mais aussi les élections en France :
Erdogan s’invite en France pour les législatives françaises. Le PCF dénonce
« une profonde inquiétude chez les démocrates et progressistes turcs et kurdes qui ont trouvé asile sur notre sol national et qui devraient inquiéter tous les démocrates de notre pays. »
http://www.humanite.fr/erdogan-sinvite- ... nce-635659

Aux Pays-Bas, un parti équivalent, le Denk, a obtenu plusieurs députés au Parlement.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Dim 25 Juin 2017 02:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 291
En Turquie, les théories créationnistes seraient-elles sur le point de faire un grand bond en avant ?
http://www.lepoint.fr/monde/turquie-la- ... 834_24.php

Citation:
Exit Darwin. Considéré comme « controversé » et « trop complexe » pour les élèves, le célèbre auteur de la théorie de l'évolution va disparaître des programmes scolaires en Turquie, selon le journal pro-gouvernemental The Hürriyet.
Dès 2019, le darwinisme quittera les manuels du secondaire (collège et lycée) et ne sera abordé que dans l'enseignement supérieur, a déclaré mardi Alpaslan Durmuş, chef du comité sur les programmes scolaires au sein du ministère de l'Éducation turc.

« Nous avons exclu des sujets controversés pour les étudiants qui ne sont pas en âge de comprendre certains concepts scientifiques », a justifié Alpaslan Durmuş. « Les élèves de troisième n'ont pas suffisamment de bagages pour étudier De l'origine des espèces en classe de biologie », a-t-il ajouté dans une vidéo postée sur le site officiel du gouvernement.
Il assure par ailleurs avoir présenté cette réforme des programmes au président turc Recep Tayyip Erdogan, qui l'aurait approuvée en personne.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Dim 25 Juin 2017 17:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 308
LordFoxhole a écrit:
En Turquie, les théories créationnistes seraient-elles sur le point de faire un grand bond en avant ?
http://www.lepoint.fr/monde/turquie-la- ... 834_24.php

Citation:
Exit Darwin. Considéré comme « controversé » et « trop complexe » pour les élèves, le célèbre auteur de la théorie de l'évolution va disparaître des programmes scolaires en Turquie, selon le journal pro-gouvernemental The Hürriyet.
Dès 2019, le darwinisme quittera les manuels du secondaire (collège et lycée) et ne sera abordé que dans l'enseignement supérieur, a déclaré mardi Alpaslan Durmuş, chef du comité sur les programmes scolaires au sein du ministère de l'Éducation turc.

« Nous avons exclu des sujets controversés pour les étudiants qui ne sont pas en âge de comprendre certains concepts scientifiques », a justifié Alpaslan Durmuş. « Les élèves de troisième n'ont pas suffisamment de bagages pour étudier De l'origine des espèces en classe de biologie », a-t-il ajouté dans une vidéo postée sur le site officiel du gouvernement.
Il assure par ailleurs avoir présenté cette réforme des programmes au président turc Recep Tayyip Erdogan, qui l'aurait approuvée en personne.

En Turquie, les Lumières s'éteignent l'une après l'autre. :(


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Dim 25 Juin 2017 22:05 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 9 Aoû 2006 07:30
Messages: 712
Localisation: Allemagne
J'ai lu ça avec la plus grande tristesse. Mais il ne faut pas oublier que des sectes américaines qui ont débarqué en Europe prônent aussi le créationnisme. Et je me pose des questions sur ce que pensent certains milieux catholiques.
Quand je vois ça je pense à Montherlant qui a écrit : "La religion, est la maladie honteuse de l'humanité"

_________________
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie "
(Renan à Déroulède)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Dim 25 Juin 2017 23:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 291
pierma a écrit:
En Turquie, les Lumières s'éteignent l'une après l'autre. :(

Décidément....
http://www.huffingtonpost.fr/2017/06/25 ... a_22980744
Citation:
INTERNATIONAL - Ils ont choisi de défier le pouvoir pour faire entendre leur voix. Des manifestants ont marché et chanté dans les rues d'Istanbul en Turquie ce dimanche 25 juin pour la Gay Pride, bravant l'interdiction de défiler émise par les autorités locales pour raisons de sécurité.
Mais les policiers étaient plus nombreux que les participants. Les images diffusées sur les réseaux sociaux par les journalistes et les manifestants racontent les intimidations des policiers pour disperser la foule, et font état de nombreux débordements.
Pour contenir et arrêter le défilé, commencé à 17 heures (16 heures en France) sur l'emblématique place Taksim, la police a fait usage de balles en caoutchouc, a rapporté un journaliste de l'AFP.
(...)
Les autorités turques ont annoncé samedi leur décision de ne pas autoriser la tenue de la marche et des manifestations associées pour préserver "l'ordre public" et la "sécurité des touristes" dans la zone concernée. Le gouvernorat explique par ailleurs ne pas avoir reçu de demande d'autorisation formelle pour la manifestation.
Les organisateurs ont répliqué en affirmant que la manifestation se déroulerait comme prévu, qualifiant l'interdiction d'"infondée". "Le bureau du gouverneur était au courant de notre projet depuis longtemps car nous lui avions fourni une requête il y a des semaines", assure à l'AFP Lara Ozlen, membre du comité d'organisation de la Marche des fiertés.
Des groupes d'extrême droite ont menacé ces derniers jours sur les réseaux sociaux de s'en prendre à la manifestation qui a lieu cette année au premier jour des festivités de l'Aïd, qui marquent la fin du ramadan.
(...)
"Nous dire 'ne défilez pas' au lieu de nous protéger parce que ça en gêne quelques uns est antidémocratique", estime Lara Ozlen. De son côté, Amnesty International a accueilli la décision des autorités avec "grande inquiétude", selon un communiqué.
La Marche des fiertés est interdite à Istanbul depuis 2015, lorsque, selon l'association des LGBT, les autorités avaient mis en cause la coïncidence de l'événement avec le mois sacré du ramadan. En 2016, la manifestation a été interdite pour des raisons de sécurité alors que le pays était frappé par une série d'attentats meurtriers liés au groupe jihadiste État islamique (EI) ou aux séparatistes kurdes.
Mais dans un cas comme dans l'autre, les manifestants avaient bravé ces interdictions, et avaient été dispersés violemment par les forces de l'ordre.
Les années précédentes, ces manifestations s'étaient déroulées sans incidents, des milliers de personnes y prenant part pour défendre les droits des minorités LGBTI, devenant les plus importantes manifestations du genre dans un pays musulman du Moyen-Orient.


Faget a écrit:
J'ai lu ça avec la plus grande tristesse. Mais il ne faut pas oublier que des sectes américaines qui ont débarqué en Europe prônent aussi le créationnisme. Et je me pose des questions sur ce que pensent certains milieux catholiques.
Quand je vois ça je pense à Montherlant qui a écrit : "La religion, est la maladie honteuse de l'humanité"

A mon humble avis, la religion a bon dos...
Le problème du Créationnisme n'est pas seulement religieux mais également politique : la décision d'un pays, comme la Turquie, de faire disparaître telle ou telle matière des programmes scolaires, cela découle d'une volonté politique...
Dans un autre genre, c'est comme si - en France - on décidait de supprimer des cours d'Histoire la partie consacrée à la Shoah ou carrément toute la Seconde Guerre Mondiale. Le problème ne viendrait pas vraiment des historiens (révisionnistes ?) ou des divers mouvements antisémites : le problème se situerait surtout au niveau des décisionnaires politiques....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Lun 26 Juin 2017 00:44 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 756
On commettrait un contresens sur l'interprétation de ce phénomène si on voulait Le penser en séparant la sphère religieuse de la sphère politique. C'est une vision d'occidental moderniste ou pré-moderniste.

Pour les islamistes ou les intégristes de toutes les autres religions transcendantales, c'est une absurdité et une monstruosité que de les séparer. La religion est politique et la politique est religieuse. La religion c'est ce qui fonde et garantit l'unité de la communauté politique et la politique doit faire prévaloir l'orthodoxie religieuse sous peine de voir le monde (le leur bien sûr) courir à la catastrophe.

C'est la vision médiévale de la religion, elle-même héritée de la vision antique à laquelle elle a ajouté le monothéisme.

Le créationnisme releve de la même logique : une connerie estampillée Dieu ou Yahweh ou Allah doit l'emporter sur l'affirmation scientifique d'un être humain car l'essentiel c'est de réaffirmer que la religion doit l'emporter sur toute autre considération.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Lun 26 Juin 2017 10:46 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 9 Aoû 2006 07:30
Messages: 712
Localisation: Allemagne
Le créationnisme releve de la même logique : une connerie estampillée Dieu ou Yahweh ou Allah doit l'emporter sur l'affirmation scientifique d'un être humain car l'essentiel c'est de réaffirmer que la religion doit l'emporter sur toute autre considération.

Bravo Caesar, ça c'est envoyé :o :lol:

_________________
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie "
(Renan à Déroulède)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Lun 26 Juin 2017 17:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 291
Caesar Scipio a écrit:
On commettrait un contresens sur l'interprétation de ce phénomène si on voulait Le penser en séparant la sphère religieuse de la sphère politique. C'est une vision d'occidental moderniste ou pré-moderniste.

Pour les islamistes ou les intégristes de toutes les autres religions transcendantales, c'est une absurdité et une monstruosité que de les séparer. La religion est politique et la politique est religieuse. La religion c'est ce qui fonde et garantit l'unité de la communauté politique et la politique doit faire prévaloir l'orthodoxie religieuse sous peine de voir le monde (le leur bien sûr) courir à la catastrophe.

Désolé mais, quelque-part, j'ai l'impression que vous confondez la Turquie avec l'Iran... Les ayatollahs ne règnent pas sur la Turquie.
La Turquie est " laïque " dans le sens que c'est le gouvernement lui-même qui organise et contrôle la communauté religieuse. Bref, ce sont bien des décisionnaires politiques issus d'élections, et pas des membres du clergé, qui gouvernent.
Cela peut paraît étrange aux yeux de certains Français mais, même dans certains pays européens, la laïcité n'a pas abouti à une séparation totale entre les Églises et l'État : par exemple, ici, en Belgique, c'est bien l’État qui s'occupe du financement du culte (entre autres choses). Et cela ne signifie aucunement que les Belges soient restés parmi les Européens les plus croyants du continent ; ce serait même plutôt le contraire...

Caesar Scipio a écrit:
C'est la vision médiévale de la religion, elle-même héritée de la vision antique à laquelle elle a ajouté le monothéisme.

Là, j'avoue, il faudra m'expliquer le sens de cette phrase qui m'échappe...

Caesar Scipio a écrit:
Le créationnisme releve de la même logique : une connerie estampillée Dieu ou Yahweh ou Allah doit l'emporter sur l'affirmation scientifique d'un être humain car l'essentiel c'est de réaffirmer que la religion doit l'emporter sur toute autre considération.

C'est une vision très schématique et caricaturale de l'affaire...
Que certains bornés s'en tiennent à une lecture passéiste des textes religieux est un problème, mais cela ne signifie aucunement que tous les croyants (toutes religions confondues) sortent du même tonneau.
Je connais pas mal de Catholiques pratiquants qui ne sont pas des intégristes, et n'ont aucun problème avec des concepts scientifiques comme les théories de l'évolution ou même le Big Bang.
Cela n'a rien d'extraordinaire, au fond, puisque ces théories ne prouvent absolument pas l'inexistence de Dieu. La plupart sont assez intelligents pour comprendre que la " Création du Monde en Six Jours ", cela peut être interprété de bien des manières : un jour pour Dieu, cela peut être des milliards d'années pour nous... On est plus à une époque où le contenu de la Bible est à prendre dans un seul sens (d'ailleurs, des théologiens ont passé des siècles à tenter de déterminer quel pourrait être le " bon sens ").

Ce qui se passe actuellement n'est pas vraiment un problème lié à l'existence des religions... Il s'agit plutôt d'un problème avec certains croyants intégristes qui veulent imposer leur vision des choses à la majorité.
Et ce n'est pas en déclarant une guerre ouverte aux religions que l'on résoudrait l'affaire : on ne ferait qu'envenimer les choses, en provoquant des réactions violentes de chaque communauté religieuse...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Lun 26 Juin 2017 18:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 308
LordFoxhole a écrit:
Et ce n'est pas en déclarant une guerre ouverte aux religions que l'on résoudrait l'affaire : on ne ferait qu'envenimer les choses, en provoquant des réactions violentes de chaque communauté religieuse...

Je suis d'accord avec votre réponse à Berbetorte.

Toutefois, il faut bien constater qu'en France, il y a eu un affrontement politique violent (mais sans violences physiques, ou très peu - je pense aux bagarres liées aux inventaires des biens de l'église après la loi de 1905) pour sortir l'église du champ politique, la droite de l'époque ne faisant pas la différence entre son engagement politique et son engagement religieux.

La confusion entre champ politique et champ religieux est la plaie du monde musulman - avant même d'évoquer les intégristes - et les progressistes vont avoir à affronter de durs combats.

il y a sur Facebook un groupe "Athées algériens" qui se bat - sur une foule de sujets - pour la laïcisation de ce pays. Courageux, ces garçons ! (Quand on sait ce que sont les barbus en Algérie...)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 133 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com