Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Lun 26 Juin 2017 21:01

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 130 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Lun 9 Jan 2017 12:59 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 9 Aoû 2006 07:30
Messages: 683
Localisation: Allemagne
En général, les articles publiés sur ce site sont fiables et bien étayés :

http://www.cf2r.org/fr/notes-actualite/ ... ouvoir.php

_________________
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie "
(Renan à Déroulède)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Jeu 16 Mar 2017 23:39 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 603
Localisation: Capicursinu-Sophia
Voile dans l'UE: Erdogan dénonce "une croisade" anti-islam

"Vous avez commencé à désintégrer l'Europe et la conduire vers le précipice", a lancé M. Cavusoglu à l'adresse des dirigeants européens. "Bientôt, des guerres de religion vont commencer en Europe", a-t-il ajouté.

http://www.courrierinternational.com/de ... .mq25w.xml

L’escalade verbale et les frictions diplomatiques suite aux interdictions de rassemblements de la campagne électorale turque dans plusieurs pays européens sont préoccupantes.
La position dissonante de la France qui a autorisé ces rassemblements est-elle de nature à atténuer la crise en dépit de nombreuses critiques qu’elle a suscité ?
Peut-on considérer que la France a joué un rôle modérateur positif qu'il faut poursuivre ?

Il est difficile de s'y retrouver et de savoir quelle pourrait être la bonne stratégie pour enrayer l'escalade, Erdogan n'est pas simple à cerner, ce n'est pas nouveau.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Mer 22 Mar 2017 20:49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 251
Kurnos a écrit:
Il est difficile de s'y retrouver et de savoir quelle pourrait être la bonne stratégie pour enrayer l'escalade, Erdogan n'est pas simple à cerner, ce n'est pas nouveau.

Erdogan est clairement sur le chemin de la rupture définitive avec l'Union européenne...
Après avoir traité les Pays-Bas de vestiges nazis, fascistes, c'est au tour de Merkel de se faire traiter de nazie !
Certains diront que Donald Trump a déteint fâcheusement sur certains dirigeants dans le monde, mais personne n'est obligé de le suivre dans la voie de l'insulte...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/ ... -nazis.php
http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Jeu 23 Mar 2017 13:08 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 603
Localisation: Capicursinu-Sophia
LordFoxhole a écrit:
Certains diront que Donald Trump a déteint fâcheusement sur certains dirigeants dans le monde, mais personne n'est obligé de le suivre dans la voie de l'insulte...

Je crois que c’est l’inverse, comparativement Trump est un agneau une conséquence, Erdogan une cause.
Trump n’a jamais dit une messe ?
Voir le CV d’Erdogan :
wiki a écrit:
À 16 ans, Recep Tayyip Erdoğan remplace l'imam à la mosquée pour réciter des prières, pour les naissances ou pour organiser le rituel des décès.
...
Le 21 avril 1998, Erdoğan est condamné à une peine de 10 mois de prison, pour avoir, lors d'un meeting le 6 décembre 1997 à Siirt dans l'est du pays, repris une citation du poète nationaliste Ziya Gökalp qualifiée d'incitation à la haine : « Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées seront nos casernes et les croyants nos soldats ».

Recep Tayyip Erdoğan
https://fr.wikipedia.org/wiki/Recep_Tayyip_Erdo%C4%9Fan

Certaines déclarations d’Erdogan ne sont pas des insultes mais ce sont des déclarations de guerre explicites.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Jeu 23 Mar 2017 18:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 251
Erdogan serait-il assez fou pour lancer la Turquie dans la Guerre Sainte ?
Personnellement, je ne le crois pas : Erdogan est d'abord un dirigeant, élu par son peuple certes, mais qui se dirige à marche forcée vers l'autoritarisme. Jouer avec les sentiments religieux fait partie de son arsenal, avec le nationalisme, pour assoir son pouvoir...
Il suffit de voir les sentiments de la majorité des membres de la diaspora turque en Europe (1,5 millions en Allemagne, plus de 600.000 en France...) pour constater que ça marche... Erdogan est pratiquement considéré comme un héros, qui tient la dragée haute aux Occidentaux. Ces Occidentaux qui, à tort ou à raison, ont fermé la porte de l'Union Européenne à la Turquie et ne cessent de blâmer la Turquie pour ses violations des Droits de l'Homme.

La seule négation du génocide des Arméniens de 1915-16 est déjà une grosse pomme de discorde dans les relations entre Turcs et Européens. Il y a un refus total du peuple turc à se remettre en cause et à reconnaître sa responsabilité dans l'affaire : si des Arméniens se sont fait tuer par les Ottomans, c'est parce que des Occidentaux les avaient poussé à se révolter ; les Turcs n'ont fait que se défendre. Pour eux, l'affaire est entendue, et ils n'ont nulle intention d'être les dindons de ce qu'ils considèrent être un « complot étranger ».
La pilule est d'autant plus difficile à avaler que cette affaire est en relation directe avec la dislocation de l'Empire ottoman, à la fin de la Première Guerre mondiale. Encore une conséquence du « complot étranger », visant à anéantir la Turquie ou, du moins, à la rabaisser au rang de puissance secondaire.
La plupart des Européens peuvent trouver ça surprenant mais, en un siècle, les Turcs n'ont jamais digéré d'avoir perdu tant de pouvoir et de prestige (songez donc : ils étaient les gardiens de Jérusalem et de La Mecque !)... Retrouver ce pouvoir et ce prestige est sûrement un rêve bien tentant.

Le projet d'Erdogan est probablement bien plus politique que vraiment religieux... Et le soucis est qu'il a certainement derrière lui pas mal de monde prêt à le suivre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Jeu 23 Mar 2017 21:43 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 603
Localisation: Capicursinu-Sophia
LordFoxhole a écrit:
Retrouver ce pouvoir et ce prestige est sûrement un rêve bien tentant.

Qu'ils se mettent au travail au lieu prier, de rêver et fantasmer sur la soumission divine des autres.
On ne peut tout de même pas rétablir la course en méditerranée, le commerce des esclaves, et les razzias de Barberousse pour assurer un revenu confortable de premier rang à la Turquie ?
Les anciennes puissances coloniales auront le rôle qu’elles méritent à la sueur de leur front sans l’exploitation et la soumission d’esclaves et de Dhimmis.
Les esclaves et les Dhimmis sont beaucoup moins nostalgiques que les maîtres, la soumission à l'empire Ottoman ça ne les fait pas rêver du tout.

Qui les empêche d'avoir du prestige honnêtement sans complexe de supériorité ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Jeu 23 Mar 2017 22:09 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mar 26 Aoû 2008 08:11
Messages: 603
Localisation: Capicursinu-Sophia
Que diriez-vous si en tant que Corse, au nom de la Vierge Marie, je me mettais à fantasmer et rêver sur un nouvel Empire Napoléonien en injuriant ceux qui auraient le culot de s’y opposer ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Lun 27 Mar 2017 19:23 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1065
Erdogan veut faire des enfants sur une grande échelle


http://www.ledauphine.com/france-monde/ ... -d-enfants


Erdogan comme d'autres leaders islamistes souhaite sans doute faire monter l'extreme droite en Europe pour créer une crise majeure conduisant les musulmans à s'unir sous le sceptre du nouveau sultan


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Mer 10 Mai 2017 02:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 251
Il est bien gentil Erdogan, mais son idée de référendum concernant le rétablissement de la peine de mort en Turquie passe très mal en Belgique...

https://www.rtbf.be/info/belgique/detai ... id=9599183

Citation:
Référendum turc sur la peine de mort : Charles Michel ne le tolérera pas en Belgique

Le ton était déjà puissamment monté entre certains pays européens et la Turquie du président Recep Tayyip Erdogan lors du récent référendum du 16 avril sur l'élargissement de ses pouvoirs présidentiels. Certains membres de l'Union ayant voulu empêcher des meetings pro-gouvernementaux turcs sur leur sol. Et le ton devrait à nouveau monter.

Dans la foulée de sa victoire (51,4% de "oui", mais surtout l'appui massif des Turcs de l'étranger : "oui" à 75% chez nous), le président turc a annoncé qu'il envisageait la possibilité d'un nouveau vote visant à réintroduire dans le droit turc la peine de mort - même si ce type de revendications constitue bel et bien aux yeux de l'Union européenne le signe d'un arrêt total et définitif de toute négociation d'adhésion de la Turquie, l'UE interdisant à ses membres de recourir à la peine de mort....

Et déjà, sans attendre d'une date soit fixée pour ce nouveau référendum, Autriche, Allemagne, Pays-Bas réfléchissent à voir comment interdire chez eux le vote de leurs communautés d'origine turque en cas de scrutin sur la peine de mort. Et chez nous aussi, la réflexion est lancée. Les partis flamands de la majorité, N-VA, CD&V et Open VLD voudraient empêcher que la communauté turque de Belgique participe à cet éventuel référendum.

" Le rétablissement de la peine de mort va à l’encontre de toutes les valeurs que défendent à la fois notre parti démocrate-chrétien, notre pays et l'Europe " a déclaré le président du CD&V Wouter Beke à la VRT. " Ceux qui veulent restaurer la peine de mort ne doivent s'attendent à aucune aide de notre part ". Echo identique chez le chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover : " On n'a forcément que peu de prise sur ce qui peut se passer en Turquie, mais assister sans rien dire au fait qu'ici des gens, par leur vote, arrivent à influencer et faire en sorte que des gens qui vivent là-bas en Turquie puissent se voir condamnés à mort, là c'est un pas trop loin ". Pour Annemie Turtelboom, députée fédérale Open VLD, " un référendum sur le retour de la peine de mort est d'une totale autre dimension qu'un référendum concernant les pouvoirs d'un président, une loi ou un changement de Constitution. Cela va ouvertement à l'encontre de nos convictions. Sanctionner ceux qui le méritent d'accord, mais mettre à mort nous ne le faisons pas ".

Et si le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders ne souhaitait pas faire le moindre commentaire ce matin, le Premier ministre Charles Michel, interrogé en marge des fêtes de l'Iris bruxellois, affichait, lui, la même fermeté que ses partenaires flamands de majorité : " S'il devait y avoir un référendum organisé par la Turquie sur la peine de mort, je ne le tolérerais pas en Belgique ! Et donc nous regarderions, sur le plan juridique, quelles sont les possibilités pour la Belgique qu'il se déroule sur son territoire un tel référendum sur un sujet totalement inacceptable à mes yeux. Par conséquent, nous ferons respecter la Constitution et les conventions européennes sur notre sol. Mais nous allons voir juridiquement comment on peut le faire, parce que ce serait une première si nous étions confrontés à cette situation. A ce stade, il n'y a pas encore de décision officielle ". Charles Michel, qui, hier, en déplacement en Tchéquie et Slovénie, avait justement déclaré que, selon lui " le processus d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne était au point mort ".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Turquie à la croisée des chemins
MessagePosté: Mer 10 Mai 2017 02:47 
Hors ligne

Inscription: Jeu 12 Nov 2009 22:24
Messages: 1065
Et quand la Belgique bande ses muscles la Turquie tremble


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 130 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com