Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Jeu 8 Déc 2022 12:06

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: L'axe Moscou-Pékin en 2022
MessagePosté: Jeu 31 Mar 2022 23:57 
Hors ligne

Inscription: Dim 5 Jan 2020 00:51
Messages: 89
https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html

Citation:
Publié le 25 mars 2022
Les deux anciens pays « frères » communistes, longtemps brouillés après la déstalinisation de l’URSS, ont renoué avec une amitié « sans limites ». Mais la Chine est écartelée entre son partenariat stratégique avec la Russie et ses impératifs économiques menacés par les conséquences de l’invasion de l’Ukraine.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'axe Moscou-Pékin en 2022
MessagePosté: Ven 1 Avr 2022 06:44 
Hors ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 27 Avr 2004 18:38
Messages: 1173
Localisation: Région Parisienne
Et dire qu'en 1970, j'avais lu ce livre qui était paru après les incidents de frontière sur le fleuve Amour:

Image

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'axe Moscou-Pékin en 2022
MessagePosté: Ven 1 Avr 2022 23:53 
Hors ligne

Inscription: Dim 5 Jan 2020 00:51
Messages: 89
Lors d’un entretien avec son homologue chinois, Xi Jinping, le président américain l’a averti des « conséquences » possibles, en cas d’aide fournie à Moscou. La Chine ne prend aucun engagement.

La citation de Frédéric Lemaître et Piotr Smolar : « Pour la Chine, l'Ukraine n'est que le terrain d'affrontement entre la Russie et les Etats-Unis. C'est donc à ces deux pays de résoudre cette crise. »

https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html

Citation:
Publié le 19 mars 2022 à 04h43
« Celui qui a accroché la clochette au tigre doit lui enlever. » Si l’on suit la logique de cette expression imagée, figurant dans le communiqué chinois publié vendredi 18 mars au terme de l’entretien entre Joe Biden et Xi Jinping, Pékin cultive son ambiguïté, face à la guerre en Ukraine. Le tigre est la Russie, mais son dompteur – évidemment, les Etats-Unis – porterait la responsabilité de sa colère. A lui de trouver une solution. Exactement l’inverse de ce que pensent les Occidentaux, mais aussi une grande partie des pays membres de l’ONU.
Au-delà de cette formule, le communiqué diffusé par Pékin donne une idée des priorités chinoises. Il commence par un long passage sur les relations bilatérales, en soulignant que Joe Biden a réitéré sa volonté de ne pas susciter « une nouvelle guerre froide » avec la Chine, ni de fomenter des alliances contre elle, et encore moins de soutenir l’indépendance de Taïwan. De son côté, dans un communiqué très succinct, la Maison Blanche confirme que sa politique sur Taïwan demeure identique et qu’elle « continue de s’opposer à tout changement unilatéral dans le statu quo ».
Pour la Chine, Taïwan constitue un enjeu plus important que l’Ukraine. De cette question dépend sa relation avec les Etats-Unis. « Une mauvaise gestion de la question taïwanaise aura un impact disruptif sur la relation bilatérale », met en garde le communiqué chinois. Signe de l’importance de cet enjeu, deux navires de guerre, un américain et un chinois, ont navigué dans le détroit de Taïwan, vendredi, quelques heures avant la rencontre. « La guerre en Ukraine rend une intervention à Taïwan militairement, économiquement et politiquement plus compliquée », estime Evan Medeiros, spécialiste des relations sino-américaines à l’université Georgetown, à Washington.
La rapidité avec laquelle la Corée du Sud, le Japon et l’Australie ont adopté des sanctions contre la Russie est un clair signal envoyé à la Chine. D’un autre côté, Pékin ne peut pas se désolidariser de Moscou, son seul soutien possible au Conseil de sécurité en cas d’invasion de Taïwan. Et, à titre personnel, Xi Jinping peut difficilement, à quelques mois du Congrès du Parti communiste, prendre ses distances avec Vladimir Poutine avec qui il vient de conclure un « partenariat stratégique sans limite ».
Concernant le conflit actuel en Ukraine, la Chine répète son attachement – de pure forme – au droit international et se dit « opposée à la guerre ». Il n’est pas question officiellement d’un quelconque soutien militaire à la Russie, évoqué avec insistance à Washington. La photo d’un long convoi militaire prise dans le nord de la Chine en direction de la Russie qui a circulé sur Twitter vendredi serait un « faux » selon l’administration chinoise. Elle daterait de 2021.
[...] Pour la Chine, l'Ukraine n'est que le terrain d'affrontement entre la Russie et les Etats-Unis. C'est donc à ces deux pays de résoudre cette crise. 


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'axe Moscou-Pékin en 2022
MessagePosté: Dim 3 Avr 2022 23:54 
Hors ligne

Inscription: Dim 5 Jan 2020 00:51
Messages: 89
Ancien directeur de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) de 2013-2017, Bernard Bajolet répond aux questions de Thomas Hofnung :
https://www.la-croix.com/Monde/Guerre-U ... 1201207548

Citation:
29/03/2022
Poutine n’hésite pas à brandir la menace nucléaire. Êtes-vous inquiet pour la suite ?

Bernard Bajolet : Est-ce qu’il bluffe ? Nous sommes en présence d’un homme capable de raser Grozny, Alep, Marioupol et d’un pays qui dispose de toute la palette nucléaire, y compris tactique. Le seul élément capable selon moi de le modérer, ce serait la Chine, à la condition qu’elle en ait la volonté, alors qu’elle a besoin de conserver son alliance avec la Russie dans le contexte de sa rivalité avec les États-Unis.
La priorité des priorités pour Pékin, c’est le maintien au pouvoir du Parti communiste, qui passe par la stabilité et la prospérité du pays. Or celle-ci dépend en partie de la poursuite des échanges commerciaux avec l’Europe. D’autre part, Pékin n’aime pas les aventures, surtout pas celles qui pourraient déboucher sur une guerre nucléaire. La Turquie, Israël et quelques autres, qui ont essayé de raisonner Poutine, n’ont pas assez de poids. Seule la Chine peut y parvenir et l’Europe a peut-être un rôle pour l’en convaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'axe Moscou-Pékin en 2022
MessagePosté: Mer 11 Mai 2022 23:14 
Hors ligne

Inscription: Dim 5 Jan 2020 00:51
Messages: 89
La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a mis en garde la Chine quant à sa position vis-à-vis de la Russie.
C'était le 13 avril.
https://www.lefigaro.fr/flash-eco/washi ... e-20220413

Citation:
«L'attitude du monde envers la Chine et sa volonté d'embrasser une intégration économique plus poussée, pourraient bien être affectées par la réaction de la Chine à notre appel à une action résolue contre la Russie», a averti la secrétaire américaine au Trésor. La Chine est restée un partenaire de Moscou malgré l'invasion de l'Ukraine.
Plus généralement, Yellen dénonce tous les pays et les entreprises qui conservent une relation commerciale avec Moscou.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'axe Moscou-Pékin en 2022
MessagePosté: Sam 21 Mai 2022 19:56 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1432
Localisation: France
Deux ennemis naturels, dont l'ancien dominateur cumule les désastres géostratégiques quand l'ancien dominé a repris vie à l'échelle de la planète : ce genre de situation n'augure rien d'heureux pour des individus comme pour des collectivités, et ici pour la Russie militairement humiliée par Poutine en Ukraine.

Sur les 130-150 millions d'habitants de la Russie, il y a beaucoup de non-Russes et seuls 20 millions vivent entre l'Oural et le Pacifique. Ces terres vides ne peuvent qu'attirer la convoitise de la Chine communiste.

L'armée russe se trouvant écrasée, même si elle finissaient par quelque(s) victoire(s), en Ukraine, rien ne peut défendre ces régions contre une invasion chinoise en dehors de la dissuasion nucléaire. Les deux États peuvent de la sorte s'entredétruire, mais les Russes ou Poutine accepteraient-ils l'anéantissement de la Russie pour les déserts sibériens ?

Par ailleurs, une Russie ruinée par la guerre d'Ukraine pourrait vendre ces régions à la Chine pour se refaire économiquement...

De plus, parmi les crimes européens commis contre la Chine et qu'elle n'oublie pas (elle en cultive le souvenir dans ses manuels scolaires), la trahison russe de 1897 nourrit des ressentiments. Tout commence par la guerre sino-japonaise de 1895 et une trahison russe :
Citation:
La pomme de discorde a pour nom la Corée, vassale de la Chine. En 1895, le Japon gagne la mainmise sur ce territoire avec une facilité déconcertante qui révèle l’incurie de l’armée chinoise, sur terre comme sur mer : « Les canonnières servaient au trafic de contrebande, les canons des fusils, mal entretenus, à sécher du linge. » […] Grâce au traité de Shimonoseki, le Japon […] récupère aussi Taïwan […] La curée débute deux ans plus tard quand l’Allemagne réclame la baie de Jiaozhou dans le Chandong et le port de Qingdao pour en faire une base navale. […] Une semaine après les Allemands, les Russes se présentent au portillon, massant des navires de guerre à Port-Arthur, autre base navale. Le coup est d’autant plus bas que la Chine venait de signer un accord secret avec les Russes, censés se porter à son secours en cas de nouvelle attaque japonaise. Il est établi que les principaux négociateurs chinois de la cession de Port-Arthur, dont le comte Li, reçurent de Moscou de larges pots-de-vin. […] Les Russes, dans la foulée, récupérèrent la péninsule du Liaodong. […] La Grande-Bretagne, qui ne veut pas être en reste dans le Grand Jeu l’opposant à la Russie, obtient le port de Weihai, en face de Port-Arthur.

2021, Le Point 2575-2576, 168-169

Ironiquement, les Russes, sans aucuns appuis terrestres ou escales portuaires jusqu'en Extrême-Orient, pâtiront de la neutralité chinoise dans leur défaite contre le Japon en 1904-1905

On comprend ainsi que dans l'opinion publique de la Chine communiste montent des velléités de profiter de la débâcle russe en Ukraine pour reprendre les provinces orientales, ce qui inquiète les Russes et russophiles les plus avertis :
Citation:
Les Américains fournissaient déjà des renseignements à la Chine sur le déploiement des troupes russes à la frontière sino-soviétique. On compte à peu près 60 à 70 divisions. Aujourd’hui, il n’y en a pratiquement plus ; des soldats russes venus d’Extrême-Orient combattent en Ukraine. […] Mais, depuis peu, sur les réseaux sociaux chinois, on préconise de profiter de la faiblesse russe pour récupérer la vaste zone que la Russie a obtenue en 1858 et 1860 (comprenant Vladivostok), qui empêche la Chine d’avoir accès à la mer de l’Est, aussi appelée mer du Japon.
[…] Certes, les Chinois procèdent à des achats de forêts en Sibérie, à des implantations de casinos le long de la frontière, mais […] l’inquiétude n’est pas immense sinon chez les militaires.

2022, Le Point 2591, 126-127

Les régions orientales de la Fédération de Russie pourraient devenir pour la Chine communiste bien plus appétissantes et moins dissuasives que Taïwan.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'axe Moscou-Pékin en 2022
MessagePosté: Sam 21 Mai 2022 20:23 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 891
La Sibérie c'est le gaz (ça je le sais) et sans doute aussi le pétrole.

A une époque les Chinois étaient l'épouvantail des dirigeants de l'URSS, au point qu'ils mettaient en garde les dirigeants de l'Ouest contre leurs ambitions.

Mais peut-être les Chinois sont-ils capables de comprendre la notion de région économique vitale pour leur voisin ?

Sun Tzu :"la meilleure méthode est d'obtenir la victoire sans combats."

(Un achat de la Sibérie ? Ce serait farce...)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'axe Moscou-Pékin en 2022
MessagePosté: Lun 23 Mai 2022 23:17 
Hors ligne

Inscription: Dim 5 Jan 2020 00:51
Messages: 89
Geopolis a écrit:
Par ailleurs, une Russie ruinée par la guerre d'Ukraine pourrait vendre ces régions à la Chine pour se refaire économiquement...

Il faudrait que la Russie soit dans une situation d'extrême fragilité pour envisager de vendre une large partie de ces régions. La probabilité de ce scénario est faible.
L'économie russe va certainement s'affaiblir en 2022-2023, mais cela n'ira pas jusqu'à une grande catastrophe.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'axe Moscou-Pékin en 2022
MessagePosté: Mar 24 Mai 2022 19:57 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 3284
Localisation: Alsace, Colmar
Trigano a écrit:
Geopolis a écrit:
Par ailleurs, une Russie ruinée par la guerre d'Ukraine pourrait vendre ces régions à la Chine pour se refaire économiquement...

Il faudrait que la Russie soit dans une situation d'extrême fragilité pour envisager de vendre une large partie de ces régions. La probabilité de ce scénario est faible.
L'économie russe va certainement s'affaiblir en 2022-2023, mais cela n'ira pas jusqu'à une grande catastrophe.


Pour ce que j'en sais, des "entrepreneurs" chinois ont depuis plus d'une décennie investit de l'argent en Sibérie pour acquérir des terres...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'axe Moscou-Pékin en 2022
MessagePosté: Mar 18 Oct 2022 23:49 
Hors ligne

Inscription: Dim 5 Jan 2020 00:51
Messages: 89
Narduccio a écrit:
Pour ce que j'en sais, des "entrepreneurs" chinois ont depuis plus d'une décennie investit de l'argent en Sibérie pour acquérir des terres...

Nous ne parlons pas de la même chose. Geopolis a écrit : "Par ailleurs, une Russie ruinée par la guerre d'Ukraine pourrait vendre ces régions à la Chine pour se refaire économiquement..."
On parle d'une transaction avec transfert de la souveraineté. Comme la vente de l'Alaska par la Russie (1867) ou la vente de la Louisiane par la France (1803).


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com