Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Jeu 30 Juin 2022 02:41

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 38 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La Chine s'éveille
MessagePosté: Mer 22 Juil 2020 09:07 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1430
Localisation: France
pierma a écrit:
En mettant froidement Hong Kong sous la botte rouge qui prévaut en Chine continentale, et cela en contravention des accords signés sur le statut de l'enclave, la Chine, et plus précisément les hiérarques communistes, viennent de démontrer une chose que je trouve inquiétante : ils sont désormais assez forts pour braver l'opinion publique des pays démocratiques.

L'Europe occidentale est impuissante car politiquement décadente. Nous sommes en voie d'argentinisation (premier PIB par habitant en 1930), les démocraties libérales d'Extrême-Orient sont performantes en termes géopolitiques, et rien n'est irrémédiable.
pierma a écrit:
Je pense que si nous ne prenons pas conscience du danger, et si nous n'ouvrons pas une nouvelle guerre froide, le monstre sera bientôt impossible à combattre.

Une guerre froide ? Qui pense que des Éthiopiens ou des Afghans se tueront par millions pour les USA et la Chine communiste ? Rien n'a remplacé l'URSS en terme de malveillance et de malfaisance.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine s'éveille
MessagePosté: Mer 22 Juil 2020 12:12 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 887
Geopolis a écrit:
pierma a écrit:
Je pense que si nous ne prenons pas conscience du danger, et si nous n'ouvrons pas une nouvelle guerre froide, le monstre sera bientôt impossible à combattre.

Une guerre froide ? Qui pense que des Éthiopiens ou des Afghans se tueront par millions pour les USA et la Chine communiste ? Rien n'a remplacé l'URSS en terme de malveillance et de malfaisance.

Ce n'est pas ce genre de conflit que j'avais en tête. Vous faites semblant de ne pas comprendre ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine s'éveille
MessagePosté: Mer 22 Juil 2020 23:46 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1430
Localisation: France
pierma a écrit:
Ce n'est pas ce genre de conflit que j'avais en tête. Vous faites semblant de ne pas comprendre ?

Si, pierma, je m'insurge seulement contre la sémantique guerrière dans les rivalités culturelles, économiques et civilisationnelles (quand ce n'est pas entrepreneurial et sanitaire) en ce moment de mon existence.

La Chine reprend sa place habituelle dans le monde, bon ; les USA ont leur super-puissance atténuée dans un monde multipolarisé par la disparition de l'URSS, qui jetait une partie du monde sous leur protectorat, bon.

Tout cela se passe sans coups de feu, c'est heureux.

Les grandes guerres actuelles, "chaudes", concernent, et par quantités de morts décroissantes :
- en premier lieu, le règlement de compte entre Hutus et Tutsis au marge de l'ex-Zaïre ;
- en second lieu la révolution libérale accompagnant la poursuite de la "désunnisation" (entamée au XIe siècle) de l'Ancien Monde et les réactions qu'elle engendre dans les mondes turco-arabo-musulmans ;
- en troisième lieu les réveils nationalistes en Afrique, Asie et Europe centrale et orientale (plus l'Irlande du Nord), dont les deux premiers conflits sont d'ailleurs issus, qui doivent redessiner les frontières et mettre chaque nation chez elle, souveraine dans ses frontières, comme en Europe occidentale ;
- en quatrième lieu les violences mafieuses (et pseudo-communistes apparentées), puis crapuleuses, soit les dernières exactions crypto-nobilières encore tolérées, car non perçues comme telles, dans le monde.

Tout cela résulte de la Révolution libérale qui emporte les vieilles féodalités et tyrannies dans le monde.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine s'éveille
MessagePosté: Lun 10 Aoû 2020 20:13 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1316
D'accord avec vous cher Pierma.

J'ajoute un point qui n'est pas de détail : XI agit ouvertement sans respecter la sage lenteur et la raisonnable prudence de Sun Tzu.sa façon d'exhiber sa puissance est très maladroite car non seulement elle détruit à l'échelle planétaire l'image de puissance raisonnable qu'avait acquis la Chine Populaire (disons depuis la rencontre Nixon Mao) mais encore plus elle adresse un message très négatif à ses proches voisins (en particulier Taïwan).

L'opinion publique occidentale voit mal cela car elle est désorientée par l'épidémie et les violences raciales aux États Unis.

XI pense sans doute que l'actualité occulte ses initiatives et que l'alliance russe jointe au discrédit international de Trump lui ouvrent une voie royale. Peut être a t il aussi durablement renoncé à trouver un accord pacifique avec Taipeh ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine s'éveille
MessagePosté: Ven 28 Aoû 2020 21:53 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Lun 23 Oct 2006 18:09
Messages: 45
Je trouve particulièrement sain ce retour d'une multipolarité mondiale face à l'hégémonie de l'empire Américain qui a eu son quart d'heure de gloire dans les années 90. La Chine a le droit à un retour à ses heures de gloire après avoir été écrasée et humiliée par l'occident au XIXème siècle, elle qui était une si grande puissance.

Et je trouve très malsain cette rhétorique guerrière de "guerre froide", sachant toutes les horreurs et les atrocités qui ont pu se dégager de la dernière au travers des conflits périphériques (guerre de Corée, Vietnam, Afghanistan, etc.) se soldant en millions de morts. La dernière guerre froide n'a pas été si froide que ça et mieux vaut espérer tout sauf une multiplication de ces conflits "périphériques".

En plus, avoir si peur de la Chine c'est vraiment mal connaitre son histoire et sa philosphie. Même si la Chine a eu, comme tous les empires, quelques désirs d'expansion, elle est toujours globalement restée centrée autour d'une même frontière en 2000 ans et a toujours préférée solidifier son noyau. Imaginer qu'elle va essayer d'étendre son empire au delà de Taïwan, en prenant le risque très actuel de se faire vitrifier, c'est ridicule.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine s'éveille
MessagePosté: Dim 30 Aoû 2020 17:55 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Sam 1 Déc 2007 13:34
Messages: 170
Pourtant Dindonneau, la Chine pratique une politique expansionniste en mer de Chine méridionale faisant fi de ses voisins tels le Viêtnam, les Philippines, la Malaisie ou Brunei afin de s'emparer des ressources en hydrocarbures qui s'y trouvent depuis des années. Elle s'est emparée des îles Paracels et Spratley en toute illégalité par exemple.

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine s'éveille
MessagePosté: Dim 30 Aoû 2020 23:01 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 887
Si vous avez aimé l'impérialisme américain, vous allez adorer la prochaine suprématie chinoise. :roll:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chine s'éveille
MessagePosté: Dim 31 Oct 2021 22:26 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1430
Localisation: France
Je reprends le titre du fil de discussion : "La Chine (communiste) s'étouffe !"
Citation:
Evergrande, deuxième acteur du secteur immobilier chinois, fonce vers le défaut de paiement. Sa dette avoisine 300 milliards de dollars, dont la moitié sous forme d’avances sur travaux. Alors que l’entreprise se trouve à la tête de 1,4 million d’appartements inachevés, qu’elle a déjà transféré nombre de ses engagements sur ses acheteurs et ses fournisseurs, qu’elle a utilisé les fonds collectés au titre de la gestion de patrimoine pour financer son activité de construction, que son cours en Bourse a chuté de 90 % depuis le début de l’année, elle n’est plus seulement confrontée à un stress de liquidités mais à une crise majeure de solvabilité.

Evergrande et son fondateur, Xu Jiayin, dont la fortune a culminé à 45 milliards de dollars, sont les dernières victimes de l’offensive de Xi Jinping pour remettre sous la tutelle du Parti communiste le capitalisme et les riches. Ils doivent servir d’exemples afin de purger l’énorme bulle immobilière qui ne cesse d’enfler et qui menace la cohésion sociale comme la stabilité financière. Il est vrai que la course folle de l’immobilier en Chine est insoutenable. Le pays compte 3 milliards de mètres carrés invendus qui pourraient loger 90 millions de personnes, et il a laissé se constituer une dette immobilière de 4 700 milliards de dollars. Les prix ont été multipliés par six depuis 2002 et il faut disposer de près de quarante années de salaire moyen pour acheter un appartement dans une tour dont l’espérance de vie est de trente ans. Mais le secteur immobilier représente 29 % du PIB avec les activités amont, soit plus du double de son poids aux États-Unis, et il apporte aux autorités locales l’essentiel de leurs ressources. Le seul groupe Evergrande gère 778 projets en cours dans 223 villes et génère plus de 3 millions d’emplois directs et indirects.

Evergrande ne sera pas un nouveau Lehman Brothers. La société n’a en effet émis que 24 milliards de dollars de dettes offshore et la fermeture du compte de capital de la Chine limite les risques de contagion au reste du monde. En revanche, le choc sur l’intérieur du pays est systémique et acte la fin du modèle de croissance extensive financé par la dette.

À court terme, il ne fait pas de doute que les autorités chinoises se montreront très dures au sujet de la restructuration d’Evergrande et du traitement de ses actionnaires : à l’inverse de Huarong, société d’État spécialisée dans la gestion des créances douteuses, le groupe ne bénéficiera d’aucun plan de sauvetage soutenu par la puissance publique. Une solution rapide et efficace reste cependant indispensable pour les quelque 1,2 million de familles qui attendent la livraison de leur appartement. Aussi, des entreprises d’État ou les gouvernements locaux prendront en charge l’achèvement des travaux. Par ailleurs, la Banque de Chine se tient prête à injecter les liquidités nécessaires pour réassurer le système bancaire et plus généralement pour limiter le ralentissement économique.

À moyen terme, les conséquences sont d’une tout autre ampleur. La faillite d’Evergande marque le début du dégonflement de la bulle immobilière en Chine. Or celle-ci a été, avec les exportations, l’un des deux moteurs des « quarante glorieuses » chinoises, portée par l’urbanisation et l’industrialisation. Aujourd’hui, la population diminue – avec des naissances passées de 14,65 millions en 2019 à 12 millions en 2020 et bientôt 10 millions –, tandis que les retraités fuient les villes devenues ruineuses et invivables pour retourner à la campagne. […] Mais dans le même temps, l’immobilier constitue un enjeu social majeur car il représente 40 % du patrimoine des ménages et leur principale épargne de précaution en l’absence de système de protection sociale.

La fin du boom immobilier est indissociable de l’achèvement du cycle de l’hypercroissance chinoise. Elle va déclencher une spirale de baisse des richesses des ménages et donc une chute de la consommation intérieure, alors que cette dernière était censée prendre le relais de la demande extérieure. […] La faillite d’Evergrande présente ainsi nombre de points communs avec le krach immobilier du Japon qui, au début des années 1990, avait déclenché une interminable déflation, car elle crée une perte de confiance durable des ménages et des investisseurs dans la valeur des entreprises et des actifs ainsi que dans la capacité des pouvoirs publics à assurer une croissance stable.

En voulant réguler le capitalisme, Xi Jinping a commis la même erreur qu’en voulant régir l’ordre international. Il a cédé à la démesure en ouvrant une confrontation prématurée avec les États-Unis. Il est allé trop vite et trop fort dans l’assainissement de l’exubérance irrationnelle du capital. En guise de prospérité commune, Xi Jinping, avec la réhabilitation des principes maoïstes, programme le retour à la pauvreté commune. Il suscite une opposition silencieuse mais montante, dont nul ne sait si elle réussira à s’exprimer lors du sixième Plénum de décembre et du XXe Congrès du PCC en 2022, appelés à jouer un rôle déterminant dans l’évolution du totalitarisme chinois, de son modèle économique et de ses relations avec le monde extérieur. (2021, Le Point 2564, 14-16)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 38 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com