Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Lun 20 Nov 2017 11:45

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 29 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Ne surestime t-on pas les capacités chinoises ?
MessagePosté: Jeu 13 Déc 2012 20:30 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 15 Mai 2005 13:40
Messages: 128
Localisation: Durocortorum
Panzermeister a écrit:
8-) il ne faut rien jeter dans un pays qui se (re)construit une prospérité...

C'est néanmoins un pays qui vient de violer l'espace aérien du Japon... un pays où les droits de l'Homme sont déconsidérés... un pays où les minorités sont victimes des exactions d'une l'oligarchie Han, celle d'un parti qui a causé la mort de 20 à 30 millions de personnes dans les années 50 (4 à 8 fois plus que la Shoah provoquée par Hitler)... un pays qui est en train de s'armer massivement... C'est un pays dont il faut clairement se méfier.

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ne surestime t-on pas les capacités chinoises ?
MessagePosté: Sam 22 Déc 2012 22:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 24 Jan 2012 23:56
Messages: 94
Localisation: 中国
Panzermeister a écrit:
il ne faut rien jeter dans un pays qui se (re)construit une prospérité...
Tout dépend de la qualité de cette prospérité ;)
Vous savez quel est le premier motif d'émigration des Chinois à l'étranger? Ce n'est ni le désir de liberté, ni le désir d'une bonne éducation pour leur enfant, ni la possibilité d'avoir plusieurs enfants. Le premier motif est... la sécurité alimentaire !!! Ils en ont marre de manger des pastèques qui explosent ou des oeufs qui rebondissent comme des balles de tennis. Deux exemples pris entre mille...

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/la-chine-malade-de-ses-scandales-alimentaires_254433.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ne surestime t-on pas les capacités chinoises ?
MessagePosté: Dim 23 Déc 2012 11:40 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 15 Mai 2005 13:40
Messages: 128
Localisation: Durocortorum
Enki a écrit:

Les normes de qualités pour leur alimentation semblent être les mêmes que pour les produits chinois importés dans nos pays... Une bonne part arrive dans nos rayons de magasins sans être conforme aux normes CE...

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ne surestime t-on pas les capacités chinoises ?
MessagePosté: Dim 23 Déc 2012 12:46 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juil 2007 16:02
Messages: 1238
Localisation: Montrouge
Il semble qu'on assiste à une forte émigration d'élites chinoises vers les pays occidentaux, particulièrement aux EU. Ils s'établissent hors de Chine pour deux raisons: l'éducation des enfants et la crainte qu'on leur confisque en Chine leur richesse si récente. Au minimum, ils achètent en Occident des immeubles et envoient leurs enfants étudier aux EU.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ne surestime t-on pas les capacités chinoises ?
MessagePosté: Sam 29 Déc 2012 15:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 24 Jan 2012 23:56
Messages: 94
Localisation: 中国
Alain.g a écrit:
Ils s'établissent hors de Chine pour deux raisons: l'éducation des enfants et la crainte qu'on leur confisque en Chine leur richesse si récente.
Non, je l'explique plus haut. La première raison d'expatriation est la sécurité alimentaire. Quant à l'éducation, étudier à l'étranger est un pis-aller, quand ils ne peuvent entrer dans une bonne université chinoise (sauf les quelques centaines d'étudiants chinois qui intègrent les plus prestigieuses universités occidentales, mais qui reviennent en Chine après leurs études de toute façon).
Vous seriez surpris par le peu d'attrait qu'a l'Occident en Chine...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ne surestime t-on pas les capacités chinoises ?
MessagePosté: Sam 29 Déc 2012 16:57 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juil 2007 16:02
Messages: 1238
Localisation: Montrouge
En êtes vous sûre ? Tous les médias sont remplis d'informations sur ce phénomène du nombre croissant d'étudiants chinois aux EU, qui réussissent bien d'ailleurs dans les maths et les sciences notamment.
Par ailleurs, quand on a évoqué récemment le renouvellement des instances du Parti, il s'est avéré que plusieurs dirigeants avaient fait des études en Occident, études appréciés de l'élite pour ses enfants disait-on. C'est très à la mode dans l'élite parait-il !
Rien d'étonnant, pour s'internationaliser la Chine a besoin de cadres formés à la mondialisation et elle se donne les moyens de son développement. Rien à voir avec le niveau comparé des Universités.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ne surestime t-on pas les capacités chinoises ?
MessagePosté: Sam 29 Déc 2012 20:39 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 24 Jan 2012 23:56
Messages: 94
Localisation: 中国
Oui, j'en suis sûr (sans "e"). J'y vis et y travaille depuis bientôt trois ans et je commence à connaître la situation de ce pays. Surtout qu'en tant qu'enseignant de français, je m'occupe principalement d'étudiants voulant poursuivre leurs études en France; par la force des choses, je connais un peu tout ce qui touche aux études supérieures, à la poursuite des études à l'étranger...

Chaque année, près de 10 millions d'étudiants chinois entrent à l'université. Le système est ultra-sélectif (comme tout en Chine) et l'accès à la fac dépend du résultat au Gaokao, examen d'entrée à l'université, après les études secondaires. Meilleur est le résultat, meilleure est la fac dans laquelle on va étudier.
Ceux qui vont étudier à l'étranger sont souvent (mais pas toujours, voir après) ceux qui ont raté leur Gaokao ! C'est considéré comme un pis-aller par les familles chinoises qui ne veulent pas perdre trop la face et envoient leur enfant à l'étranger (au moins, il pourra dire "j'y étais"). Mais encore une fois, s'ils avaient le choix, l'immense majorité des étudiants chinois qui partent à l'étranger iraient dans les meilleures universités de Pékin, Shanghai, Wuhan, Nankin etc.
Sur 10 millions de prétendants à l'université, les "ratés" du Gaokao représentent des centaines de milliers voire millions d'étudiants. C'est en général eux que l'on retrouve parmi les 200 000 étudiants chinois aux Etats-Unis, les 35 000 en France etc.

Ce que j'ai dit là, c'est la situation générale, car il y a bien sûr des exceptions. Ainsi, les toutes meilleures universités américaines (Harvard...) sont recherchées et les pontes du régime y envoient effectivement parfois leur rejeton. Mais ça ne concerne que quelques centaines de personnes, ce qui n'est rien par rapport à la masse des Chinois qui partent étudier à l'étranger...
Autre nuance à apporter: il faut faire la distinction entre les étudiants qui partent à l'étranger dès la première année (qui sont donc généralement les "ratés" du Gaokao) et ceux qui poursuivent à l'étranger leurs études commencées en Chine. Dans ce dernier cas, oui, c'est souvent un véritable choix. Car si l'enseignement supérieur chinois est bon jusqu'à la licence, il pêche parfois par la suite. Un étudiant licencié voulant devenir ingénieur, par exemple, préfèrera poursuivre son master dans une grande fac/école japonaise ou occidentale que dans son université chinoise.
Tiens, pas plus tard que la semaine dernière, j'ai commencé une nouvelle classe constituée d'étudiants en ingénierie qui ont fait trois ans dans leur fac chinoise et vont poursuivre leurs études en France à l'Ecole des Mines. Dans ce cas, oui, la poursuite d'études à l'étranger est considérée comme une chance par les Chinois.

Mais globalement, comme je l'ai expliqué au début, ils n'ont que faire d'aller étudier à l'étranger. Pour eux, le must sont les grandes universités de Beijing, Shanghai etc. Ce sont celles qui font gagner le plus de face et d'argent une fois les études finies. Et c'est tout ce qui intéresse les familles chinoises...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ne surestime t-on pas les capacités chinoises ?
MessagePosté: Dim 30 Déc 2012 21:24 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 15 Mai 2005 13:40
Messages: 128
Localisation: Durocortorum
Enki a écrit:
Quant à l'éducation, étudier à l'étranger est un pis-aller, quand ils ne peuvent entrer dans une bonne université chinoise (sauf les quelques centaines d'étudiants chinois qui intègrent les plus prestigieuses universités occidentales, mais qui reviennent en Chine après leurs études de toute façon). Vous seriez surpris par le peu d'attrait qu'a l'Occident en Chine...

L'on trouve pourtant de nombreux étudiants chinois venus apprendre dans nos universités françaises. J'ai une tante qui travaille en Université... elle a déjà eu des cas qui l'on fortement marqué d'élèves chinois la prenant dans leurs bras et pleurant... tellement attristés de repartir dans leur pays.

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ne surestime t-on pas les capacités chinoises ?
MessagePosté: Lun 31 Déc 2012 01:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 24 Jan 2012 23:56
Messages: 94
Localisation: 中国
Skipp a écrit:
L'on trouve pourtant de nombreux étudiants chinois venus apprendre dans nos universités françaises. J'ai une tante qui travaille en Université... elle a déjà eu des cas qui l'on fortement marqué d'élèves chinois la prenant dans leurs bras et pleurant... tellement attristés de repartir dans leur pays.
Heu... oui... je l'explique juste au-dessus... Bon, c'est pas grave, je réexplique.
Il y a 30 000-35 000 étudiants chinois en France (ils en prévoient 50 000 en 2015),environ 200 000 aux Etats-Unis. Dans la majorité des cas, c'est un choix par défaut; ils auraient préféré entrer dans une bonne université chinoise plutôt que d'étudier à l'étranger. Mais comme, chaque année, il y a près de 10 millions de Chinois qui entrent dans le système universitaire chinois, la concurrence est féroce et des centaines de milliers ou des millions se retrouvent sur le carreau, ne pouvant pas entrer dans une université réputée [en Chine, les universités sont classées en 3 niveaux : niveau 1 pour les meilleures, niveau 2 pour les moyennes, niveau 3 pour les moins bonnes]. Alors plutôt que d'entrer dans une université de niveau 3, ce qui ferait perdre la face à la famille et ne serait pas très profitable ensuite dans la vie professionnelle, certains (ils sont des centaines de milliers) préfèrent tenter l'aventure à l'étranger. La majorité des étudiants chinois que l'on trouve dans l'enseignement supérieur français, américain ou autre sont des étudiants qui n'ont pas réussi à entrer dans ce qu'ils considèrent comme une bonne fac chinoise. En gros, ce sont les "ratés" du gaokao. D'ailleurs, si vous voyiez ça de près, vous hallucineriez: beaucoup ne savent même pas où ils iront étudier quelques mois avant de partir, ce sont leurs agences qui décident pour eux !!!

Mais j'avais bien précisé que ceci concernait la majorité des cas, pas tous les cas. Certaines universités américaines prestigieuses, certaines écoles françaises spécialisées de renom (L'Ecole des Beaux-Arts etc.) attirent vraiment et les Chinois que l'on y retrouve ne sont pas là par défaut, c'est un vrai choix.
Et puis il y a aussi le cas des étudiants qui ont commencé leurs études en Chine mais qui veulent les poursuivre à l'étranger car, à partir d'un certain niveau, les facs chinoises ne tiennent plus la comparaison. J'ai donné l'exemple de futurs ingénieurs qui veulent poursuivre leurs études à l'Ecole des Mines, mais il y a beaucoup d'autres exemples. Là aussi, c'est un vrai choix, pas un choix par défaut.

Donc il y a de nombreux exemples d'étudiants chinois partis à l'étranger pour vraiment faire quelque chose de leurs études, par choix réel. Mais ce n'est malheureusement pas la majorité des cas. Pour la plupart, étudier à l'étranger est un choix par défaut, je le répète. Ca vous étonne peut-être - et d'ailleurs ça étonne tout le monde, car étudier à l'étranger est une immense chance, chance de s'ouvrir l'esprit, de découvrir... - mais c'est malheureusement comme ça en Chine.

Pour les larmes, oui, les profs ont souvent un contact très émouvant avec certains étudiants chinois (ou plutôt étudiantes d'ailleurs). Quand ils partent d'ici, ils pleurent; quand ils partent de leur pays d'accueil, ils pleurent aussi. Bref, ils pleurent tout le temps ;) Mais je peux vous dire qu'à part une petite minorité, ils sont quand même très heureux de revenir en Chine et n'imaginent pas faire leur vie ailleurs qu'en Chine (ce qui est là aussi incompréhensible mais c'est un autre sujet... :lol: )


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 29 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com