Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Mer 22 Nov 2017 01:07

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Mer 25 Mar 2015 21:03 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 285
Pouzet a écrit:
Après avoir massacré la Terre, nous massacrerons Mars, puis d'autres planètes.
Une planète de perdue, 10 de retrouvée !

A mon avis, au train où nous allons, il y a peu de chances pour que nous colonisions d'autres mondes...
Depuis des décennies, le fait que l'Humanité dilapide stupidement les ressources naturelles de la Terre a été dénoncé par quantité de gens dont de nombreux scientifiques. On ne les a pas écouté, ou alors on leur a collé des étiquettes genre « passéistes », « ennemis du progrès » et j'en passe... La plupart des gens se sont bercés de l'illusion que les ressources de la Terre étaient inépuisables, ou alors ne seraient en voie d'épuisement que dans des siècles.
Bilan, nous avons dormi sur nos deux oreilles et, depuis quelques années, il semble que le réveil soit pénible... Les sources d'approvisionnement pour le pétrole et plusieurs sortes de métaux vont s'appauvrir et se raréfier de plus en plus. Pas dans 1000 ans, mais bien dans quelques décennies.

Plus nous avancerons dans le temps, moins nous aurons les moyens de nous investir dans des projets ambitieux. Il sera déjà assez difficile de faire vivre une population de plusieurs milliards d'habitants sur Terre, alors se lancer dans des programmes de colonisation de Mars... Coloniser Mars ne servirait à rien de toute façon : croire que l'on pourrait se « soulager » d'une partie de la population mondiale en l'envoyant dans l'espace relève du délire. Mieux vaut songer aujourd'hui comment faire pour empêcher l'Humanité de sombrer dans le gouffre...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Sam 28 Mar 2015 09:01 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
LordFoxhole a écrit:
Coloniser Mars ne servirait à rien de toute façon : croire que l'on pourrait se « soulager » d'une partie de la population mondiale en l'envoyant dans l'espace relève du délire...
En effet, coloniser Mars ne soulagerait que très peu les contraintes de la vie sur Terre, en tout sur le cours terme.
En fait il faut être lucide, cela mettra en réalité une pression supplémentaire sur nos ressources, le temps que la colonie puisse se subvenir à elle même et commencer à échanger. Il ne s'agit pas de penser envoyer de grandes masses de gens (en tout cas pas pendant les premières décennies) mais des colons qui formeront une nouvelles pousse, de nouvelles racines. Et cela, c'est forcément petit au début (les migrants du Mayflower n'étaient qu'une petite centaine).
Donc un projet 'Mars' n'aurait pas pour objectif de soulager l'existant, mais bel et bien de créer de nouvelles perspectives.
Peut être est-ce du rêve, mais ce n'est pas du "délire" : il ne faut pas confondre.
LordFoxhole a écrit:
Coloniser Mars ne servirait à rien de toute façon (...) Mieux vaut songer aujourd'hui comment faire pour empêcher l'Humanité de sombrer dans le gouffre...
Par contre je pense qu'il faut être un peu ambitieux : nous sommes devenus, dès Youri Gagarine et Spoutnik, une race capable de voyages dans l'espace, aussi primitifs que les moyens mis en oeuvre puissent être.
Nous avons donc passé un cap, celui de l'enfermement sur un seul monde : nous ne sommes plus obligés de ne rester/habiter que sur un seul monde.

C'est à nous de nous en rendre compte, tout comme nous avons passé un cap en devenant capables de marcher loin, ou de franchir des océans. Nous pouvons devenir une civilisation spatiale.

Donc il nous reviens de dépasser la limite. Pour autant il faut être lucide : tout le monde n'ira pas. De même que la plupart des Européens n'ont jamais voyagé au delà de leur pays, de même la plupart des Terriens ne voyageront pas au-delà de la Terre.
Mais une fraction de population humaine peut être envoyée, puis renforcée, sur d'autres planètes, sur des astéroïdes miniers, sur des stations d'habitat orbitaux, sur la Lune...
Il faut avoir l'ambition de nos capacités.
Avec leurs qualités (à mettre en avant) et leurs défauts (à réduire le plus possible) car nul n'est parfait. Et des erreurs seront faites quand à la colonisation de l'espace. Mais si nous ne le faisons pas, alors nous n'aurons pas été digne de notre statut d'espèce la plus technologique de notre planète, de notre soit disant sagesse.
LordFoxhole a écrit:
Mieux vaut songer aujourd'hui comment faire pour empêcher l'Humanité de sombrer dans le gouffre...
Mais pour sortir d'un gouffre, il faut viser vers le haut, et non pas se recroqueviller.
Les Hommes sont des créatures à la fois résistantes et fragiles. Et même si tout ce que je viens d'écrire a l'air un peu grandiloquent, il est néanmoins vrai que seul l'espoir fait vivre. Or quel espoir que de se condamner soi-même à une petite vie sur une petite planète, alors qu'il se trouve tant de chose au-delà ?

La seule perspective que l'on offrirait à la jeunesse serait de bien cotiser pour sa retraite, et de ne pas oublier de faire un plan d'épargne et d'assurance vie ?
Tout ce que l'on propose serait un gros téléphone et une bagnole énorme ? Un écran géant et du silicone ?
C'est bien misérable et mesquin comme perspective. Enfin, à mon avis...

http://www.larousse.fr/encyclopedie/per ... ski/147593


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Sam 28 Mar 2015 09:26 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 5 Oct 2005 21:39
Messages: 98
Localisation: Lyon
Citation:
La seule perspective que l'on offrirait à la jeunesse serait de bien cotiser pour sa retraite, et de ne pas oublier de faire un plan d'épargne et d'assurance vie ?


C'est vrai qu'il faut dans la vie une part de rêve.
Comme disait Constantin Tsiolkovski, "La Terre est le berceau de l'humanité, mais on ne passe pas sa vie entière dans un berceau"

_________________
Agissez comme si il était impossible d'échouer.
Winston Churchill.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chine et Asies : futures puissances, mauvaises pistes ?
MessagePosté: Jeu 23 Avr 2015 08:26 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Jeu 18 Mar 2004 00:16
Messages: 753
Ce n'est plus de la géopolitique mais de la philosophie, voire de la métaphysique.

Ayant nourri, enfant, un intérêt pour l'astrophysique, j'ai non seulement mesuré à la fois le bien-fondé du souci de l'écologie et sa vanité.

Ce que je veux dire par là, c'est qu'autant je partage dans une certaine mesure (pas sur qu'avec nos vies opulentes d'occidentaux nous prenions le plus grand soin de la planète, même en faisant du tri sélectif), autant je comprends (sans les approuver) la logique conduisant d'autres à s'en contreficher.

Si de toute façon, quel que soit notre comportement, cela doit finir inéluctablement, à quoi bon se soucier d'un avenir lointain. Au final, même si on était parfaitement vertueux, même si on réussissait à faire vivre durablement et infiniment une population humaine sur terre dans des conditions ne menaçant pas l'équilibre naturel, les conditions mêmes de la vie humaine sur terre finiront par disparaître.
C'est l'hyper-conscience de cette fin inéluctable qui peut en partie expliquer le court-termisme autant qu l'inconscience des autres (pour lesquels il faut se préoccuper de faire vivre décemment la génération actuelle avant de se soucier des conditions de vie dans 2 ou 3 générations.

Le problème essentiel, c'est la démographie delirante de la population humaine.

Et aussi fou ou utopique que cela puisse paraître, j'ai tendance à penser que comme il n'est soit ni possible soit ni souhaitable de forcer les gens à limiter les naissances dans d'une manière telle qu'on parvienne à diviser par 3 la population mondiale, il est indispensable de chercher de nouveaux horizons qui relèvent aujou de la science-fiction.

Peut-être bien en vain. Mais seule une espérance collective permettra au plus grand nombre d'accepter les efforts de maîtrise et d'investissement qui conjugue l'exigence de développement durable et l'inéluctabilité de la fin de la vie sur terre.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com