Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Mer 12 Aoû 2020 00:20

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Le déclin des Etats-Unis
MessagePosté: Mer 7 Mar 2018 18:33 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 5 Oct 2005 21:39
Messages: 208
Localisation: Lyon-Vénissieux
Bonjour à tous !
Heureux de voir que ce forum fonctionne de nouveau !
:mrgreen: :mrgreen:

Aux Etats-Unis, Donald Trump a fait campagne sur le thème "Make america great again", sous entendant que son pays est en déclin.
Et effectivement cette opinion est partagée par de nombreux américains et habitants de la planète.
Pourtant quels sont les preuves tangibles du déclin absolu des Etats-Unis ?
Non pas d'un déclin relatif, après tout on ne peut pas empêcher les pays émergents de prendre leur place au soleil, mais quels sont les secteurs de l'activité humaine ou il est clair que les Etats-Unis déclinent ?

Merci de vos réponses !

_________________
Agissez comme si il était impossible d'échouer.
Winston Churchill.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le déclin des Etats-Unis
MessagePosté: Mer 7 Mar 2018 22:05 
En ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 709
Les USA ne déclinent pas, je suis d'accord. En revanche, ils vont avoir affaire à une nouvelle super-puissance, avec la Chine.

C'est donc plutôt un déclin relatif : ils ne sont pas - ou ne seront bientôt plus - LA grande puissance absolument hégémonique.

De là le discours récurrent, dont on nous bassine, de "monde mulipolaire", alors qu'en réalité le centre de "l'économie-monde" (C'est bien ça, le terme inventé par Fernand Braudel ?) se situe toujours aux USA.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le déclin des Etats-Unis
MessagePosté: Jeu 8 Mar 2018 08:43 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1290
Quand j'etais étudiant on nous "démontrait" le déclin des États Unis . Argument imparable pensait on : la part du PIB mondial. Je m'en souviens encore : 50% en 1945. 33% en 1960. 25%en 1970. 20% en 1980.

On nous disait aussi que régulièrement des pays basculaient dans le socialisme et l'aliance soviétique alors qu aucun pays socialiste n'avait jamais établi le capitalisme .

Le nom des pays baltes n'était même plus enseigné dans le secondaire.

Andre Fontaine, directeur du monde et historien réputé, avait aussi expliqué que l'Allemagne ne se réunifierait jamais et que le mur de Berlin serait éternel. Dire le contraire devait entraîner une guerre nucléaire .

On a vu ce qu on a vu et depuis lors je me méfie un peu.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le déclin des Etats-Unis
MessagePosté: Jeu 8 Mar 2018 21:42 
En ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 709
Aigle a écrit:
Andre Fontaine, directeur du monde et historien réputé, avait aussi expliqué que l'Allemagne ne se réunifierait jamais et que le mur de Berlin serait éternel. Dire le contraire devait entraîner une guerre nucléaire .

On a vu ce qu on a vu et depuis lors je me méfie un peu.

Que le PIB des USA baisse en valeur relative, c'est naturel : de nouveaux pays industriels sont apparus, l'Europe s'est développée... Et puis il faut dire qu'ils partaient d'un point haut presque incroyable : 50% en 1945 !

Vous avez raison sur la prudence à adopter concernant la suite des temps.

Par exemple je mentionne la montée impressionnante de la Chine, mais elle aura elle aussi des plafonds de verre : par exemple, le pays de l'enfant unique va passer une phase démographique très délicate, avec une progression exponentielle des personnes âgées. Et ils n'y peuvent rien : la trajectoire est inscrite dans la courbe des naissances des 30 dernières années. Et d'autre sujets délicats : la concurrence des pays à très bas coût va plafonner leurs industries de main d'oeuvre. Ils considèrent déjà eux-même que leur taux de croissance actuelle est insuffisant.

"Il n'y a rien de plus difficile que la prévision, surtout quand elle concerne l'avenir." :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le déclin des Etats-Unis
MessagePosté: Ven 9 Mar 2018 00:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 332
pierma a écrit:
Par exemple je mentionne la montée impressionnante de la Chine, mais elle aura elle aussi des plafonds de verre : par exemple, le pays de l'enfant unique va passer une phase démographique très délicate, avec une progression exponentielle des personnes âgées. Et ils n'y peuvent rien : la trajectoire est inscrite dans la courbe des naissances des 30 dernières années. Et d'autre sujets délicats : la concurrence des pays à très bas coût va plafonner leurs industries de main d'oeuvre. Ils considèrent déjà eux-même que leur taux de croissance actuelle est insuffisant.

Un article du Figaro, en 2015, était consacré au sujet
http://www.lefigaro.fr/international/20 ... phique.php
Citation:
La population vieillissante laisse présager dans l'avenir de grosses difficultés économiques et sociales. Alors que le rythme de la croissance diminue d'année en année, les revenus fiscaux du gouvernement se réduisent en proportion. Dans les décennies à venir, le financement des retraites et le poids grandissant des dépenses de santé pèseront de plus en plus lourd sur le budget de l'État. Les experts mettent en garde sur les troubles que pourraient entraîner ces difficultés de financement et qui seraient une menace à la légitimité du pouvoir du PCC.

Allons, les Occidentaux connaissent bien depuis longtemps la solution au problème : l'immigration.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le déclin des Etats-Unis
MessagePosté: Sam 18 Mai 2019 20:27 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1290
pierma a écrit:
Aigle a écrit:
Andre Fontaine, directeur du monde et historien réputé, avait aussi expliqué que l'Allemagne ne se réunifierait jamais et que le mur de Berlin serait éternel. Dire le contraire devait entraîner une guerre nucléaire .

On a vu ce qu on a vu et depuis lors je me méfie un peu.

Que le PIB des USA baisse en valeur relative, c'est naturel : de nouveaux pays industriels sont apparus, l'Europe s'est développée... Et puis il faut dire qu'ils partaient d'un point haut presque incroyable : 50% en 1945 !

Vous avez raison sur la prudence à adopter concernant la suite des temps.

Par exemple je mentionne la montée impressionnante de la Chine, mais elle aura elle aussi des plafonds de verre : par exemple, le pays de l'enfant unique va passer une phase démographique très délicate, avec une progression exponentielle des personnes âgées. Et ils n'y peuvent rien : la trajectoire est inscrite dans la courbe des naissances des 30 dernières années. Et d'autre sujets délicats : la concurrence des pays à très bas coût va plafonner leurs industries de main d'oeuvre. Ils considèrent déjà eux-même que leur taux de croissance actuelle est insuffisant.

"Il n'y a rien de plus difficile que la prévision, surtout quand elle concerne l'avenir." :D


Très juste cher Pierma

En outre je me demande si les États Unis n ont pas accumulé une masse d'atouts variés qui rendent leur position inexpugnable pour le prochain demi siècle : Hollywood, google, Facebook et Amazon, les grands cabinets de lawyers et de consultants, leurs grandes universités, la NASA, l industrie d armement ...je ne vois rien en Europe , ni au Japon ni en Chine qui puisse rivaliser, sauf de façon ponctuelle et limitée.

Un exemple : la France passait depuis 1980 pour une nation phare de l énergie nucléaire. Flamanville montre que nous ne sommes pas surdoués ...les Allemands fond des belles voitures et des machines outils... c'est bien mais c est peu ...

Autre exemple, plus idéologique. La droite admire l Amérique pour son esprit d entreprise et son armée...la gauche l admire pour ses percées idéologiques : féminisme, minorités, etc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le déclin des Etats-Unis
MessagePosté: Sam 18 Mai 2019 20:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 332
Aigle a écrit:
Autre exemple, plus idéologique. La droite admire l Amérique pour son esprit d entreprise et son armée...la gauche l admire pour ses percées idéologiques : féminisme, minorités, etc

Les États-Unis sont peut-être en train de devenir moins admirables vu la reculade subie par le droit à l'avortement dans l’Amérique de Trump....
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/ar ... 55770.html
Citation:
L’avortement est légal aux Etats-Unis depuis 1973 grâce à une décision historique de la Cour suprême (Roe v. Wade). Les femmes peuvent avorter tant que le fœtus n’est pas viable. Au-delà, c’est à l’appréciation de chaque Etat.

Dans l’Amérique de Donald Trump, ce droit est menacé alors que le nombre d’avortements n’a jamais été aussi bas, selon des chiffres officiels. Le président américain a décidé en 2018 de ne plus accorder de subventions aux centres de santé qui pratiquent des interruptions volontaires de grossesse (IVG). Et la jurisprudence pourrait évoluer avec l’arrivée de deux juges conservateurs, nommés par Donald Trump, à la tête de la Cour suprême.

Depuis le début de l’année, quatorze Etats ont signé des lois pour limiter l’accès à l’avortement quand trois Etats ont signé une loi pour protéger ce droit. L’Alabama a voté, le 14 mai, la loi la plus restrictive du pays en la matière. Elle interdit l’avortement après six semaines de grossesse et ne prévoit pas d’exception en cas de viol ou d’inceste. Le texte a été promulgué dans la foulée par la gouverneure, Kay Ivey ; néanmoins, il n’entrera pas en application avant six mois, délai que les anti-avortements comptent mettre à profit pour l’attaquer en justice, ce qui devrait bloquer son application pour une période indéterminée, mais sans doute pendant des années.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le déclin des Etats-Unis
MessagePosté: Ven 5 Juin 2020 17:13 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Sam 1 Déc 2007 13:34
Messages: 125
Le soft power des États-Unis restent encore largement actif dans le monde via le cinéma, des séries. Sans oublier que l'armée américaine est la seule capable de se projeter militairement dans le monde. Sur le plan économique, entièrement d'accord avec Pierma, la Chine va sérieusement les concurrencer voire les dépasser. L'UE aurait pu sur le plan économique les concurrencer mais le brexit et de sérieuses divergences au sein de l'UE en font davantage un partenaire économique presque soumise des États-Unis qu'un concurrent.

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le déclin des Etats-Unis
MessagePosté: Dim 21 Juin 2020 13:22 
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Aoû 2019 22:22
Messages: 482
https://www.lesechos.fr/idees-debats/ce ... ue-1161451
Cela n'était pas arrivé depuis la grande épidémie de grippe de 1918 : voici trois ans que l'espérance de vie décline aux Etats-Unis. En cause, la dislocation du lien social et les dysfonctionnements du système de santé.
Citation d'Hélène Rey : « Le XXe siècle a vu dans sa première moitié une densification du tissu social, la création de nombre d'associations et une croissance des syndicats aux Etats-Unis. Pouvons-nous apprendre de ce passé et renverser la tendance de dislocation de la société et ses conséquences dramatiques à laquelle nous assistons actuellement ?  »


https://www.lesechos.fr/2017/03/du-reve ... oir-163830
Le prix nobel Angus Deaton révèle l’envolée des « morts du désespoir » – suicide, alcool et drogue – parmi les Américains blancs en milieu de vie. Derrière, il y a les rêves brisés de générations entières. Un terrible défi.
Angus Deaton et Anne Case concluent sur « l’effondrement de la classe des salariés blancs peu qualifiés après son apogée dans les années 1970, et les pathologies qui accompagnent ce déclin ».


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le déclin des Etats-Unis
MessagePosté: Dim 21 Juin 2020 19:32 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1337
Localisation: France
Pouzet a écrit:
Pourtant quels sont les preuves tangibles du déclin absolu des Etats-Unis ?
Non pas d'un déclin relatif, après tout on ne peut pas empêcher les pays émergents de prendre leur place au soleil, mais quels sont les secteurs de l'activité humaine ou il est clair que les Etats-Unis déclinent ?

On ne peut parler de déclin absolu puisque leur économie croit globalement, ainsi que leurs diverses activités et influences.

Le déclin est relatif, les USA ne sont plus la première puissance économique mondiale depuis 2017, passés derrière la Chine (l'UE à 27 étant troisième) en PIB.

C'est dû au rattrapage du potentiel économique des individus occidentaux par les individus du reste du monde.

Après, le potentiel américain reste considérable, leurs investissements militaires dépassent ceux cumulés de bien des puissances immédiatement inférieures. Intellectuellement, ils restent attractifs pour les cerveaux du monde entier. Leur ADN intellectuel demeure celui de la prise de risque, de la dédramatisation de l'erreur et du volontarisme qui leur permet de trouver, même tardivement, des solutions aux défis rencontrés (le gros chantier actuel me paraît être la prise de conscience sur les tares éducatives en Occident).

Leur handicap est celui de l'Occident, une auto-limitation morale, un assujettissement à quelques impostures morales et intellectuelles héritées du christianisme, tant soi-disant progressistes (angélisme, libertarisme éducatif...) que soi-disant réactionnaires (bondieuseries, racismes, ambivalences sur les mœurs...).


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com