Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Sam 17 Nov 2018 07:50

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Iran vs Israël
MessagePosté: Jeu 10 Mai 2018 19:49 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1239
Localisation: France
Le Point du 26 avril 2018 annonçait l'escalade en cours de la rencontre entre ces deux puissances régionales, dans un dossier consacré aux 70 ans ans d'Israël.
Citation:
Militairement, l’adversaire immédiat n’est pas les Palestiniens – bien que la paix avec eux soit toujours hors de portée – mais bien l’Iran, un pays non arabe qui fut longtemps allié de l’État juif et qui est devenu son ennemi juré. Le chef d’état-major, le général Gadi Eizenkot, considère Téhéran comme l’« ennemi central » d’Israël. Il juge une guerre possible cette année ; il se dit confiant quant à son issue. […]

La nouvelle guerre qui se profile n’est plus arabe mais perse. « La probabilité est forte d’un conflit entre Israël et l’Iran dans un avenir peu éloigné », observe l’analyste Ofer Zalzberg, de l’International Crisis Group. […] Pour la première fois, des pays arabes comme l’Arabie saoudite ou l’Égypte soutiendraient Israël plutôt que son adversaire, par hostilité avec l’Iran. […]
Pourtant, dans les premières décennies de son existence, Israël était allié avec l’Iran du chah contre les États de la Ligue arabe. L’État juif s’y procurait du pétrole et y vendait des armes. […] « Nous avions une coopération d’enfer, se souvenait encore des années plus tard le général Yitzhak Segev, qui fut à la fin des années 1970 le dernier attaché militaire israélien à Téhéran. Chaque général iranien visitait Israël. Nous leur rendions la pareille. » Tout change en 1979. […] En prétendant au leadership du monde musulman, l’Iran s’approprie la cause palestinienne et désigne Israël comme l’ennemi numéro un.

L’antagonisme va se radicaliser, d’abord avec le soutien apporté au Hezbollah chiite libanais par l’Iran. […] En 2000, l’évacuation par Tsahal du Sud-Liban offre au Hezbollah la possibilité de s’installer à la frontière nord d’Israël. […] En 2006, la seconde guerre du Liban est l’occasion d’accrochages directs. Des conseillers militaires iraniens sont tués par des commandos israéliens lors d’un raid aéroporté de Tsahal à Baalbek. […] Téhéran est depuis longtemps un parrain du Hamas palestinien, pourtant sunnite, qui contrôle la bande de Gaza. […]

La perspective de la fin de la guerre en Syrie, après les défaites successives enregistrées par la rébellion, avive paradoxalement les flammes de l’affrontement entre Téhéran et Jérusalem. Non seulement parce que Israël ne peut pas supporter de voir les forces iraniennes s’installer de façon pérenne en Syrie, mais aussi parce que, si le régime syrien reprend les zones tenues par la rébellion qui jouxtent le Golan occupé par Israël, il offrirait à l’Iran un nouveau point de friction avec Tsahal. « Plus Assad parvient à gagner la guerre, plus les risques d’affrontement entre Israël et l’Iran grandissent », explique l’analyste Ofer Zalzberg. Le 10 février a lieu un incident grave. Ce matin-là, un drone iranien – armé d’explosifs, selon Israël – décolle de Syrie et pénètre, via la Jordanie, dans l’espace aérien israélien. Un hélicoptère de Tsahal l’intercepte et le détruit. La défense syrienne abat par la suite un chasseur-bombardier F-16 israélien menant un raid de représailles. Israël n’avait pas perdu d’avion au combat depuis 1982. Le 9 avril, l’aviation israélienne effectue un nouveau raid, tuant sept militaires iraniens dont un colonel.

L’État juif a deux buts stratégiques, souligne le général Amos Yadlin, directeur de l’Institut d’études de sécurité nationale à Tel-Aviv et ancien patron du renseignement militaire. L’un est d’empêcher l’Iran de s’installer durablement en Syrie, l’autre d’améliorer (ou saborder) l’accord international sur le nucléaire iranien. « Atteindre ces deux objectifs majeurs, afin d’empêcher à l’avenir des menaces iraniennes sérieuses, pose certains risques immédiats, dit-il. Israël doit se préparer à de nouvelles étapes du conflit, qui passeront par des ripostes ennemies et un retranchement iranien. » Israël ne veut pas connaître le sort de la Corée du Sud, qui a dû assister, impuissante, à la maîtrise progressive de l’arme atomique et des capacités balistiques par le régime de Pyongyang. À tout prendre, Jérusalem préférerait frapper préventivement.

Téhéran de son côté poursuit plusieurs objectifs : renforcer le régime d’Assad dans l’immédiat, mais aussi dissuader Israël d’attaquer l’Iran en lui montrant qu’il peut aussi lui infliger des dommages, et affaiblit l’État juif, qu’il voue aux gémonies. […]

Le cauchemar israélien serait la livraison par la Russie à Damas de missiles antiaériens perfectionnés de type S-300, comme le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, l’a envisagé après les dernières frappes américano-franco-britanniques qui ont visé le programme chimique syrien. Si de tels systèmes d’armes parvenaient aux mains des forces de Bachar el-Assad, la liberté d’action de Tsahal contre les infrastructures iraniennes en Syrie serait entravée. Jérusalem, qui comptait sur Moscou pour tenir Téhéran en laisse, s’aperçoit que les Russes ne peuvent pas, ou ne souhaitent pas, jouer ce rôle.

[…] Pour Dov Zakheim, ancien haut responsable du ministère de la Défense à Washington, « un retrait américain de Syrie pourrait avoir deux conséquences possibles, l’une mauvaise, l’autre pire. La première serait un bombardement préventif par Israël de toutes les installations iraniennes en Syrie, l’autre un attaque préventive de l’Iran et du Hezbollah contre Israël ».

2018, Le Point 2382, 41-44

Plusieurs remarques :

1. L'éternel retour perse (ou persan) : ce n'est pas la première fois qu'un "Empire perse" arrive sur les rives méditerranéennes, qu'il s'oppose à un empire romain ou héritier (Byzance, les Ottomans). Israël pense-t-il à la conquête babylonienne ?

2. L'arrivée israélienne fait immanquablement penser à la "libanisation" du conflit syrien. Vingt-huit ans après la fin de la seconde guerre civile libanaise (et ses 171.000 morts en 15 ans), sournoisement initiée par Hafez el-Assad protégé par l'Union soviétique, le Français que je suis (avec pas mal de Libanais) ne peut s'empêcher de penser que la Syrie n'a pas volé ce qui lui arrive.

3. Quatre grands camps régionaux : Israël ; l'Iran et son internationale chiite ; la Turquie ; les Arabes sunnites peu ou prou regroupés derrière le totalitarisme wahhabite.

Des partis locaux trop faibles et cocus de l'Histoire : les Kurdes ; les Frères musulmans, une extrême droite dépassée par son extrême droite et rattrapés par la réalité (et parmi eux, le Hamas de Gaza qui a passagèrement trahi l'Iran pour retourner dans son giron... ; après la Jordanie, le Liban et le Koweït, on finirait par croire que la trahison est inévitable chez certains Palestiniens) ; les djihadistes sunnites qui courent d'échecs en échecs et d'écueils en écueils depuis qu'ils ont trahi les USA.

Deux ingérences étrangères : l'Occident, par habitude (...) et aussi pour faire plaisir aux Saoudiens et rassurer Israël ; et la Russie, autant par clientélisme (ventes d'armes, que pour embêter l'Occident afin de se venger ici des camouflets qu'elle endure ailleurs (Europe de l'Est).

***

Vos pronostics ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Iran vs Israël
MessagePosté: Sam 12 Mai 2018 21:20 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 12 Fév 2009 19:50
Messages: 415
Je dirais que si Hassad, dont rien ne dit que sa haine envers Israël se soit apaisée, peut en même temps interdire son espace aérien à Israël, et diriger vers lui la vindicte de l'Iran, il le fera.

Après... savoir s'il peut le faire seul... non. Il lui faut pour cela l'accord et l'appui des Russes. (les S300 dont vous parlez.)

La question se réduit donc à : jusqu'à quel point les Russes ont-ils envie de nuire à Israël ? (Et surtout, qu'est-ce que ça leur rapporterait ? Une influence régionale accrue ? Non, ils ont déjà tous les alliés - alaouites et chiites - qu'il peuvent avoir. Et ils n'en auront aucun de plus.)

Donc je pense que Tsahal - ou plutôt sa composante aérienne - a encore de beaux jours devant elle pour frapper les Iraniens s'ils bougent.

Ce ne sera que le 4e ou 5e affrontement à se dérouler dans l'indifférence des autres intervenants au Moyen-Orient.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Iran vs Israël
MessagePosté: Dim 13 Mai 2018 15:23 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1107
À court terme le paysage se degrade avec un risque fort de guerre entre Israël et Iran sur fond de retrait américain de l accord nucléaire. ...mais à moyen terme on encourage Téhéran à s appuyer sur Moscou. ...

Seul point positif : Netanyahu est allé voir Poutine. ..sans doute pour éviter la fo
rmation d un bloc anti occidental autour de l axe Moscou Téhéran. ..


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Iran vs Israël
MessagePosté: Lun 14 Mai 2018 20:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 27 Juin 2014 16:09
Messages: 316
A propos des forces militaires iraniennes, j'ai ouï dire que - depuis 25 ans - elles n'avaient pas cessé de perdre de leur puissance, et qu'elles n'auraient pratiquement aucune chance dans un éventuel conflit... Que ce soit contre les États-Unis, ou contre Israël.
Ce qui explique sans doute la volonté iranienne de posséder l'arme nucléaire, et d'avoir ainsi l'assurance de ne plus se voir menacé par qui que ce soit...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Iran vs Israël
MessagePosté: Mar 15 Mai 2018 00:00 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2473
Localisation: Alsace, Colmar
Aigle a écrit:
À court terme le paysage se degrade avec un risque fort de guerre entre Israël et Iran sur fond de retrait américain de l accord nucléaire. ...mais à moyen terme on encourage Téhéran à s appuyer sur Moscou. ...

Seul point positif : Netanyahu est allé voir Poutine. ..sans doute pour éviter la formation d un bloc anti occidental autour de l axe Moscou Téhéran. ..


J'ai cru comprendre qu'il était possible qu'une alliance anti-iranienne de fait se créé entre Israël et l'Arabie Saoudite avec l'accord bienveillant des américains. En fait, il serait même possible que cette alliance existe déjà

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Iran vs Israël
MessagePosté: Mar 15 Mai 2018 19:08 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1107
Narduccio a écrit:
Aigle a écrit:
À court terme le paysage se degrade avec un risque fort de guerre entre Israël et Iran sur fond de retrait américain de l accord nucléaire. ...mais à moyen terme on encourage Téhéran à s appuyer sur Moscou. ...

Seul point positif : Netanyahu est allé voir Poutine. ..sans doute pour éviter la formation d un bloc anti occidental autour de l axe Moscou Téhéran. ..


J'ai cru comprendre qu'il était possible qu'une alliance anti-iranienne de fait se créé entre Israël et l'Arabie Saoudite avec l'accord bienveillant des américains. En fait, il serait même possible que cette alliance existe déjà


Certes mais je crains que les événements récents à Gaza ne suscitent la fureur des peuples arabes et n'affaiblissent sur le plan intérieur les régimes vus comme proches des Etats Unis (et donc indirectement ou non d'Israel) : Arabie, Egypte, ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Iran vs Israël
MessagePosté: Mar 15 Mai 2018 23:23 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 2473
Localisation: Alsace, Colmar
Aigle a écrit:
Certes mais je crains que les événements récents à Gaza ne suscitent la fureur des peuples arabes et n'affaiblissent sur le plan intérieur les régimes vus comme proches des Etats Unis (et donc indirectement ou non d'Israel) : Arabie, Egypte, ...


C'est bien pour cela que j'ai écrit :
Narduccio a écrit:
En fait, il serait même possible que cette alliance existe déjà


Mais qu'elle serait cachée aux yeux des populations ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Iran vs Israël
MessagePosté: Dim 20 Mai 2018 20:45 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1107
On m'a communiqué un point de vue très hostile à l'Iran.

Extrait

"En décidant de retirer les États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien et de rétablir les sanctions contre l’Iran le président Donald Trump a souligné, le 8 mai 2018, que le Plan d’action global conjoint (JCPOA), conclu en 2015, était le « pire accord jamais signé par son pays ». En effet, cet accord, qui doit tout à l’ex-président Obama qui voulait opérer un renversement des alliances dans le cadre de sa stratégie destructrice dont les prétendus « printemps arabes » sont une triste illustration, était une sorte de marché de dupe qui a surtout permis au régime iranien de se renforcer et de continuer à menacer toute la région du Proche-Orient, de l’Irak et Bahreïn jusqu’au Maroc, en passant par le Yémen, la Syrie et le Liban.

En effet, l’Iran est bien l’État dangereux menaçant la stabilité de toute la région, directement ou par l’intermédiaire de son bras armé dans le monde arabe, le Hezbollah qui encadre des terroristes un peu partout, y compris les séparatistes du Polisario contre le Sahara marocain. Il ne faut pas oublier que le régime islamo-chauviniste (chiito-persan) des mollahs poursuit le rêve de reconstituer l’empire perse de Cyrus jusqu’à la Méditerranée et il s’enorgueillit de dominer déjà quatre capitales arabes (Bagdad, Damas, Beyrouth et Sanaa). Ce régime impérialiste constitue un danger pour la sécurité de tous les États de la région jusqu’au Maroc.

Il est clair que tout autant que le risque d’un Iran disposant de l’arme nucléaire – selon l’accord cela devait être théoriquement impossible pendant (seulement) dix ans –, ce qui devait être mis en cause est l’action subversive de l’Iran et de ses séides et la poursuite du programme de missiles balistiques de cet État. En 2015 grâce à Obama, et à la crédulité des dirigeants des principaux européens tout aguichés à l’idée de pénétrer sur un marché iranien, d’ailleurs largement surestimé, le régime de Téhéran a acheté à bas prix de la tranquillité et la possibilité de poursuivre ses objectifs stratégiques."

https://theatrum-belli.com/iran-letat-dangereux/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Iran vs Israël
MessagePosté: Lun 21 Mai 2018 00:41 
Hors ligne

Inscription: Mar 21 Jan 2014 10:15
Messages: 368
L'Iran n'est pas le seul Etat dangereux.

L'Arabie Saoudite qui a exporté le wahabbisme et continue à le faire a une grande part de responsabilité dans les troubles qui agitent tout le monde musulman et dans les actions terroristes de Daech et d'Al Qaïda.

Israël qui colonise peu à peu les territoires occupés exacerbe les tensions depuis cinquante ans.

Aussi, soutenir l'Arabie Saoudite et Israël contre l'Iran n'est peut-être pas la meilleure chose à faire.

Je ne suis pas convaincu que les mollah rêvent de reconstituer l'empire de Cyrus. Je pense plutôt qu'ils veulent fédérer les chiites contre les sunnites dans un contexte de guerre de religion et il n'y a aucun intérêt à prendre parti pour les uns contre les autres.

Rétablir les sanctions contre l'Iran a deux inconvénients. Tout d'abord cela va l'inciter à reprendre son programme nucléraire alors que jusqu'à présent l'accord est respecté. Ensuite cela va souder le peuple iranien autour des mollah contre les Etats-Unis et l'Occident en général alors que l'espoir de voir l'Iran se normaliser et revenir à ce qu'il était avant la révolution islamique n'a rien d'irréaliste. Une importante composante de la population souhaite en effet une évolution du régime pour deux raisons, parce qu'elle en a assez de la dictature théocratique d'une part, et parce qu'elle aspire à une amélioration de son niveau de vie d'autre laquelle serait assurée sans les sanctions. Trump fait tout pour que cela n'arrive pas et il commet une lourde erreur.

Car jouer l'Arabie Saoudite contre l'Iran est une aberration. La première est une société arriérée de 28 M d'habitants qui restera arriérée encore longtemps et qui est politiquement fragile. Le second est un pays émergent à fort potentiel de 82 M ha. Comme ami, il est beaucoup plus intéressant, comme ennemi il est beaucoup plus dangereux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Iran vs Israël
MessagePosté: Lun 21 Mai 2018 07:31 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Dim 7 Sep 2008 16:55
Messages: 1107
Merci cher Barbetorte. Je suis globalement de votre avis.

J'ajoute une remarque d'ordre strictement géopolitique : si on veut dénucléariser l'Iran (comme la RPDC) il faut l'isoler. Autrement dit il faut s'entendre avec Poutine et XI...et donc leur proposer quelque chose en échange ...

Symétriquement l'hostilité des États Unis à l'égard de l'Iran va conduire rapidement au renforcement du lien politique voire militaire entre Moscou et Téhéran....et faire advenir la création d'un bloc anti occidental au Nord du Moyen Orient, appuyé sur Moscou ...

Et une remarque sans preuve: Après on peut penser que nous ne voyons que du théâtre et que la réalité est autre. Par exemple l'Arabie voudrait peut-être uniquement liquider la rébellion du Yémen...Israël voudrait uniquement empêcher que la Syrie pacifiée soit un vassal de l'Iran .... Ils auraient alors manipuler le taureau Trump pour effrayer les Mollahs (Trump est plus anxiogène qu Obama). Qui sait ?

En revanche je ne partage pas votre opinion sur l'irrationalité de l'alliance avec l'Arabie. On peut au contraire penser qu'Il vaut mieux appuyer un pays faible qui est structurellement dépendant des états Unis ...et qui tient le robinet du pétrole ...alors que les Mollahs ont moins d or noir et plus de capacité à défendre leur indépendance ...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com