Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Visiter Le Blog de l'histoire
Nous sommes le Ven 3 Déc 2021 03:37

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 133 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 9, 10, 11, 12, 13, 14  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La dette mondiale atteint des sommets
MessagePosté: Dim 28 Fév 2021 23:58 
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Aoû 2019 22:22
Messages: 729
Narduccio a écrit:
Alors effectivement j'aurais dû écrire : "Dans le cas qui nous préoccupe, on ne va tenter de réintroduire de l'inflation actuellement, car cette inflation, surtout si elle n'est pas maitrisée risque de bloquer le redémarrage après la stabilisation de la situation sanitaire. Dans le cas où les gouvernements de l'Europe se mettraient d'accord pour résoudre le problème de la dette de cette manière, ils le ferontdans quelques années. Une fois que la situation sera mieux rétablie, et qu'un peu d'inflation ne risque pas de ruiner les efforts de redémarrage.

Cela change considérablement la signification de votre propos. Je constate que vous reniez vos messages antérieurs au 25 février.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La dette mondiale atteint des sommets
MessagePosté: Lun 1 Mar 2021 00:32 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 3223
Localisation: Alsace, Colmar
Mais, je ne renie rien ... J'ai juste essayé de supprimer l'implicite puisque manifestement vous ne le comprenez pas et que vous prenez tout au sens littéral...

Vous avez compris que je prônais une inflation. Or, dans le fil de la discussion, si on prend mes propos dans leur ensemble, et ceux des gens auxquels je répondais, il est évident que le jour où "on" décidera que c'est la bonne solution, "on" fera le nécessaire pour l'appliquer. En fait, ce sera la bonne solution, le jour où on pensera qu'on n'arrivera pas à relancer l'économie par les moyens qu'on essaye d'utiliser actuellement. Ou le jour où "on" pensera que c'est le poids de la dette qui freine la reprise.

Comme vous avez du mal avec l'implicite : "on" représente l'opinion publique et les gouvernements de l'époque où "on" décidera de recourir à cette solution. Il est possible que vous en fassiez partie, quelles que soient vos déclarations actuelles. Quand ? Pour l'instant nous n'arrivons pas à savoir quand la crise actuelle cessera. Une fois quelle aura cessé, dans 6 mois, un an... Il y aura un temps de latence pendant lequel on continuera de laisser filer les déficits. Et puis, en fonction des résultats, "on" avisera.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La dette mondiale atteint des sommets
MessagePosté: Lun 1 Mar 2021 22:22 
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Aoû 2019 22:22
Messages: 729
Narduccio a écrit:
(...) ils le feront dans quelques années. Une fois que la situation sera mieux rétablie, et qu'un peu d'inflation ne risque pas de ruiner les efforts de redémarrage.

Je répète qu'il ne suffit pas d'« un peu d'inflation » pour résoudre le problème de la dette. Je me suis déjà exprimé en février : Si l'on veut régler le problème de l'endettement avec l'inflation, il faudrait au moins 5% d'inflation annuel pendant une dizaine d'années.
Au sein de la BCE, la volonté de favoriser une forte inflation n'existe pas aujourd'hui. Il est peu probable qu'elle existe dans 4 ans, dans 6 ans, dans 10 ans, dans 12 ans.
Un autre sujet ne doit pas être négligé : les banques centrales en Europe (BCE, BoE, BNS, etc.) sont-elles capables de vaincre la désinflation si elles décident un jour qu'une forte inflation est préférable à une inflation modérée ?
Quand on voit que le Japon n'a pas été capable de vaincre totalement la "déflation" qui a sévi pendant très longtemps, on est en droit de se poser des questions. Le Japon a péniblement réussi à faire passer le taux d'inflation au dessus de zéro. Maintenant les Japonais espèrent que l'inflation restera durablement supérieur à zéro et de préférence supérieure à 1%. On n'ose pas espérer une inflation à 2% car cela semble trop beau pour être vrai.
Contrairement à certains économistes, je ne crois pas au scénario de « japonisation » de l'Europe. Mais c'est quand même une hypothèse qu'on ne peut pas exclure.



Narduccio a écrit:
Alors effectivement j'aurais dû écrire : "Dans le cas qui nous préoccupe, on ne va tenter de réintroduire de l'inflation actuellement, car cette inflation, surtout si elle n'est pas maitrisée risque de bloquer le redémarrage après la stabilisation de la situation sanitaire. Dans le cas où les gouvernements de l'Europe se mettraient d'accord pour résoudre le problème de la dette de cette manière, ils le ferontdans quelques années. Une fois que la situation sera mieux rétablie, et qu'un peu d'inflation ne risque pas de ruiner les efforts de redémarrage.

C'est moi qui colorise en bleu.
J'ai bien compris que vous ne croyez pas à un retour de l'inflation à court terme. Je n'y crois pas non plus.
La BCE a publié en janvier ses nouvelles prévisions d'inflation :
2021 : 1 %
2022 : 1,1 %
2023 : 1,4 %
On est encore loin d'une inflation à 2%. A fortiori, on est loin de 5%.
Dans quelques mois, la BCE publiera de nouvelles prévisions. Elles seront probablement différentes car une légère accélération de l'inflation est déjà perceptible.
Vous ne croyez pas à un retour de l'inflation à court terme, mais vous annoncez qu'une forte accélération de l'inflation est quasiment inévitable ultérieurement. Je constate que nous sommes en désaccord.



Narduccio a écrit:
Il est difficile de dire ce sera comme ceci ou ce sera comme cela, car la plupart des pays, quand ils se sont trouvés dans des situations particulières ont su s'adapter. L'Allemagne ne fut pas toujours anti-inflationniste. Et, rien ne dit qu'elle le sera à jamais dans le futur.

Quelle est la probabilité que l'Allemagne encourage une forte inflation ?



Narduccio a écrit:
La BCE est indépendante car les 28 l'ont voulu ainsi. Ce qu'un groupe d’États a fait, le même groupe d’États peut le défaire... Soyez plus réaliste dans ce qu'il peut être fait ou pas ...

C'est précisément parce que je suis "réaliste" que je doute d'un changement radicale de la mission de la BCE.
Quelle est la probabilité que les 19 pays membres de la zone euro se mettent d'accord sur un changement radicale ?
Théoriquement, l'existence d'une monnaie unique en Europe était quasiment impossible. Nous sommes tous d'accord sur ce point. C'est indiscutable. Il faut se souvenir des décisions qui ont été prises dans les années 1990. Si les Européens ont réussi à créer la monnaie unique (euro), c'est parce que certains pays ont exigé une banque centrale indépendante avec un objectif d'inflation modérée. Cette exigence était la condition sine qua non pour que certains pays, notamment l'Allemagne, acceptent la création de la monnaie unique. Si l'exigence n'avait pas été satisfaite, plusieurs pays auraient refusé la création de l'euro.



Narduccio a écrit:
Vous avez compris que je prônais une inflation.

Non, je n'ai jamais pensé que vous êtes favorable à l'inflation. Dans votre vision du monde (ou de l'Europe), vous pensez que la résurgence de l'inflation est quasiment inévitable dans quelques années (au plus tard dans une dizaine d'années). Vous ne souhaitez pas cette inflation, mais vous pensez qu'elle est quasiment inévitable.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La dette mondiale atteint des sommets
MessagePosté: Mar 2 Mar 2021 01:06 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 3223
Localisation: Alsace, Colmar
Citation:
Vous ne croyez pas à un retour de l'inflation à court terme, mais vous annoncez qu'une forte accélération de l'inflation est quasiment inévitable ultérieurement. Je constate que nous sommes en désaccord.


Moi, je constate que vous ne savez lire que ce que vous voulez lire. Combien de fois dans mes messages ais-je signalé qu'il n'y a aucun moyen de savoir quelles décisions seront prises à l'avenir ? C'est le reproche que je vous fait, apparemment vous devez avoir une bonne boule de cristal car vous décidez que puisque Untel a déclaré que, la politique future sera comme ceci ou comme cela. Moi, je ne cesse de vous écrire et re-écrire que les exemples historiques très nombreux montrent à quel point on ne peut pas faire confiance à ce type de raisonnement. Je ne préconise ni une inflation dans un proche délai, ni dans le futur plus lointain. Je ne préconise non plus une absence d'inflation. Lisez ce qu'écrivent les gens, lisez-le dans l'intégralité et pas en le découpant en petits morceaux. Vous pensez en être capable ? Car pour l'instant, vous nous avez surtout démontré à quelle point on peut être obtus. Vous connaissez la fameuse phrase : Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt. Désolé, mais vous c'est les phalanges que vous admirez !

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La dette mondiale atteint des sommets
MessagePosté: Mar 2 Mar 2021 22:59 
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Aoû 2019 22:22
Messages: 729
Narduccio a écrit:
Moi, je constate que vous ne savez lire que ce que vous voulez lire. Combien de fois dans mes messages ais-je signalé qu'il n'y a aucun moyen de savoir quelles décisions seront prises à l'avenir ?

En février, vous avez écrit un certain nombre de messages sur ce fil . Ces messages ne forment pas un ensemble homogène. J'ai vu des contradictions. Je vous ai demandé si vous reniez vos messages antérieurs au 25 février. Vous avez répondu "je ne renie rien". Votre réponse est difficilement acceptable.
Plusieurs fois vous avez écrit qu'il est impossible de connaître le futur. Mais certains messages ne sont pas en adéquation avec cela. Il y a donc une hétérogénéité indéniable.
Par ailleurs, je vois que vous laissez certaines questions sans réponses. Par exemple celle-ci : Quelle est la probabilité que l'Allemagne encourage une forte inflation ?



Narduccio a écrit:
Je ne préconise ni une inflation dans un proche délai, ni dans le futur plus lointain. Je ne préconise non plus une absence d'inflation.

On en revient à mon message précédent : Non, je n'ai jamais pensé que vous êtes favorable à l'inflation. Dans votre vision du monde (ou de l'Europe), vous pensez que la résurgence de l'inflation est quasiment inévitable dans quelques années (au plus tard dans une dizaine d'années). Vous ne souhaitez pas cette inflation, mais vous pensez qu'elle est quasiment inévitable.

Il est certain que vous n'avez pas préconisé l'inflation. Vous l'avez simplement annoncé.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La dette mondiale atteint des sommets
MessagePosté: Mer 3 Mar 2021 00:35 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 3223
Localisation: Alsace, Colmar
Il n'y a pas de contradictions. Mais, je vous accorde que dans certains cas, il y a de l'implicite car je répondais à d'autres messages. Si vous ne lisez que ce que j'écris sans tenir compte de l'ensemble de la discussion, ça ne va pas. Vous aimez disséquer tout en autant de petits morceaux, ce qui vous permet d'étiqueter chacun de ces abattis pour les mettre dans des petites cases...

Pourquoi croyez-vous que tout le monde déserte les discussions où vous participez, à part les modérateurs ? Les gens en ont marre d'être pris à partie pour un bout de phrase où vous pensez qu'ils disent l'inverse de leur propos.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La dette mondiale atteint des sommets
MessagePosté: Mer 3 Mar 2021 21:23 
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Aoû 2019 22:22
Messages: 729
Narduccio a écrit:
Il n'y a pas de contradictions. Mais, je vous accorde que dans certains cas, il y a de l'implicite car je répondais à d'autres messages.

Je ne sais pas de quoi vous parlez. Pouvez-vous donner un exemple de message « implicite » ?



Narduccio a écrit:
Si vous ne lisez que ce que j'écris sans tenir compte de l'ensemble de la discussion, ça ne va pas. Vous aimez disséquer tout en autant de petits morceaux, ce qui vous permet d'étiqueter chacun de ces abattis pour les mettre dans des petites cases...

Si je vois un "petit morceau" qui pose problème j'ai le droit de demander une explication. Ensuite, c'est à vous d'expliquer (si vous le souhaitez).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La dette mondiale atteint des sommets
MessagePosté: Jeu 4 Mar 2021 23:48 
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Aoû 2019 22:22
Messages: 729
Narduccio a écrit:
Moi, je constate que vous ne savez lire que ce que vous voulez lire. Combien de fois dans mes messages ais-je signalé qu'il n'y a aucun moyen de savoir quelles décisions seront prises à l'avenir ? C'est le reproche que je vous fait, apparemment vous devez avoir une bonne boule de cristal car vous décidez que puisque Untel a déclaré que , la politique future sera comme ceci ou comme cela.

Je ne me base pas uniquement sur des déclarations. Le mandat de la BCE est défini par des textes officiels.



Narduccio a écrit:
Moi, je ne cesse de vous écrire et re-écrire que les exemples historiques très nombreux montrent à quel point on ne peut pas faire confiance à ce type de raisonnement.

Si vous pensez qu'ils sont très nombreux, il faudrait en parler. Pour l'instant vous n'avez mentionné aucun exemple historique. Vous avez mentionné un pseudo-exemple. Vous avez évoqué les 4 pays européens qui voulaient s'opposer au plan Macron-Merkel en 2020 pour lui substituer un plan alternatif. Tous les pays européens étaient d'accord pour faire un plan. Il fallait se mettre d'accord pour définir les modalités.
Je répète que la mission de la BCE ne sera pas modifié significativement. On ne peut jurer de rien, mais on connait les probabilités. Un changement radical de la mission de la BCE est très peu probable.
Vous continuez à dire "je ne suis pas devin" ou "2%, 3%, on n'en sait rien". Vous continuez à dire qu'il est impossible de connaitre l'avenir. Vous utilisez rarement le mot "probabilité", vous n'utilisez jamais l'adjectif "probable".
J'écoute du lundi au vendredi l'émission « Les experts » sur BFM Business. Les invités (trois personnes invités le matin à 9h. Les experts qui sont le plus souvent invités : Patrick Artus, Christian de Boissieu, Jean-Hervé Lorenzi, Mathilde Lemoine, Emmanuel Combe, Marc Touati, Isabelle Job-Bazille, Xavier Timbeau, etc.
Chaque matin on demande aux trois personnes invitées de discuter sur un sujet. Est-ce que vous imaginez Patrick Artus ou un autre invité déclarer : "je ne suis pas devin, vous savez que tout peut arriver, le meilleur comme le pire". Si un expert avait la faiblesse de parler ainsi, il ne serait plus jamais invité.
Les experts ont coutume de dire "tel scénario est plus probable que tel autre".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La dette mondiale atteint des sommets
MessagePosté: Lun 8 Mar 2021 22:37 
Hors ligne

Inscription: Lun 19 Aoû 2019 22:22
Messages: 729
Narduccio a écrit:
Jean-Marc Labat explicite comment historiquement on a procédé pour résoudre le "problème de la dette". Vous mettez en cause son analyse en rappelant que la BCE avait tenté de faire repartir l'inflation et que cela avait échoué. Effectivement, sauf que c'était AVANT.

Oui, c'était avant. Il est très probable que la BCE échouera encore. C'est à vous d'expliquer comment elle pourrait réussir après avoir échoué.



Narduccio a écrit:
Jean-Marc Labat explicite comment historiquement on a procédé pour résoudre le "problème de la dette". Vous mettez en cause son analyse en rappelant que la BCE avait tenté de faire repartir l'inflation et que cela avait échoué. Effectivement, sauf que c'était AVANT. C'était un monde avec un continent, l'Asie en plein développement, avec ses caisses qui se remplissait de cash, et qui avait les moyens d'agir pour stabiliser l'économie. Bref, il y avait des raisons factuelles qui expliquent l'échec de la tentative de remettre un peu d'inflation.
Dans le cas qui nous préoccupe, on ne va va tenter de réintroduire de l'inflation actuellement, car cette inflation, surtout si elle n'est pas maitrisée risque de bloquer le redémarrage après la stabilisation de la situation sanitaire. On va donc sûrement le faire dans quelques années.

La BCE doit garder l'inflation à un niveau raisonnable. Cela est prévu par les traités. Il est probable, et même très probable, que la mission de la BCE ne changera pas radicalement.
Il ne faut jurer de rien, alors supposons que le mandat de la BCE soit modifié. C'est à peine croyable, mais supposons. Alors comment la BCE parviendra-t-elle à provoquer une augmentation durable de l'inflation ?



Narduccio a écrit:
Si vous avez lu les articles que j'ai posté, vous savez que la Chine a le poids économique nécessaire pour agir contre la politique monétaire des USA. Par conséquent, elle a aussi celui d'agir contre l'euro. Si elle le veut, bien sûr... Ni vous, ni moi, sommes capables de dire si un jour la BCE décidera de baisser le poids de la dette en laissant filer l'inflation.

Je ne comprends pas pourquoi vous parlez de "laisser filer l'inflation". Comme si l'inflation devait spontanément grimper. En vérité, il s'agit de savoir si la BCE réussira à stimuler cette inflation. Peut-elle réussir après avoir échoué ? Peut-elle pousser l'inflation jusqu'à 5% après avoir échoué à atteindre 2% ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La dette mondiale atteint des sommets
MessagePosté: Lun 8 Mar 2021 22:58 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription: Jeu 15 Avr 2004 23:26
Messages: 3223
Localisation: Alsace, Colmar
Vous, vous parlez comme si le monde entier n'était pas en train de s'endetter au-delà du raisonnable ... Enfin, peut-être, ce sont les évènements d'après la crise qui diront si c'était raisonnable ou pas...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 133 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 9, 10, 11, 12, 13, 14  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com