Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Nous sommes le Dim 19 Mai 2024 15:32

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Début de la fin de la prééminence du dollar ?
MessagePosté: Dim 3 Sep 2023 16:34 
Hors ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 27 Avr 2004 18:38
Messages: 1480
Localisation: Région Parisienne
Nous assistons en ce moment à des tentatives pour contourner, voire se passer du dollar par certains pays. Je vois quelques raisons à ce phénomène. La première est l'extrritorialité de la compétence de la justice US dès qu'un dollar est utilisé en dehors de l'union. La seconde est la possiblité de voir ses avoirs gelés à titre de sanctions sans savoir si ceux-ci seront récupérés un jour. La troisième qui rejoint les deux autres est l'impossiblité de commercer librement pour des pays sous sanctions, sauf à éviter le dollar. Est il possible que ça se réalise ? la question est ouverte.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Début de la fin de la préminence du dollar ?
MessagePosté: Dim 3 Sep 2023 21:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 20 Juin 2003 23:56
Messages: 701
Localisation: Provinces illyriennes
Effectivement, c'est ce que le "sud globalisé" (BRICS + 6 pays émergeants) tente de faire depuis quelques années, avec une recrudescence importante depuis la guerre en Ukraine et les sanctions occidentales.
Franchement, je pense que cela se produira tôt ou tard, la défiance est trop forte, mais cela sera sans doute très compliqué.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Début de la fin de la préminence du dollar ?
MessagePosté: Lun 4 Sep 2023 07:07 
Hors ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 27 Avr 2004 18:38
Messages: 1480
Localisation: Région Parisienne
Peut être une sorte d'Union Latine. Mais celle-ci était basée sur un bi-métallisme or-argent, ce qui me paraît difficile aujourd'hui.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Début de la fin de la préminence du dollar ?
MessagePosté: Lun 4 Sep 2023 07:47 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 5 Oct 2005 21:39
Messages: 251
Localisation: Lyon-Vénissieux
Pour qu'une autre monnaie remplace le $ il faudra qu'elle soit stable et ne se dévalorise pas trop c'est à dire qu'il n'y ait pas trop d'inflation avec cette monnaie

_________________
Agissez comme si il était impossible d'échouer.
Winston Churchill.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Début de la fin de la préminence du dollar ?
MessagePosté: Lun 4 Sep 2023 11:01 
Hors ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 27 Avr 2004 18:38
Messages: 1480
Localisation: Région Parisienne
Oui, je ne crois pas du tout à une monnaie commune. Le principal est d'avoir des rapports de parité qui ne bougent pas trop, genre serpent monétaire des années 70. Mais des pays aussi dissemblables peuvent ils y arriver ? Le poids lourd des Brics est la Chine, qui émet des signaux économiques plutôt inquiétants ces derniers temps.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Début de la fin de la préminence du dollar ?
MessagePosté: Sam 16 Sep 2023 20:18 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 1 Nov 2006 17:49
Messages: 186
Localisation: Triangle des bermudes
On dirait
Le dollar doit sa prééminence aux pétrodollars. C'est la devise du pétrole.
Quand Saddam Hussein décide de se faire payer en euro plutôt qu'en dollars, son destin est scellé. Mais de grands pays comme la Chine, l'Inde et la Russie, c'est beaucoup plus compliqué à gérer comme problème. Les BRICS sont une alternative mais les américains ne lâcheront pas le morceau. La Chine et l'Arabie Saoudite on déjà des accords d'achats en Yuans, mais vu le cours actuel, au plus bas depuis 16 ans, c'est pas gagné.
Il n'empêche que les BRICS vont tout faire pour aller vite, les prochains mois et l'année prochaine...

Comment, dans ce contexte, la dette américaine de 31,4 milliards de milliards de dollars va t elle apparaître aux yeux des agences de notation ? Le Congrès a accepté de dépasser le plafond de la dette, allant à l'encontre d'une règle de 1917. Le président Biden a un plan de relance de 1000 milliards de dollars !

c'est des chiffres stratosphériques

Je devrais planter des choux fleurs cette année

_________________
"Heureux soit les fêlés car ils laisseront passer la lumière"Michel Audiard


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Début de la fin de la préminence du dollar ?
MessagePosté: Sam 16 Sep 2023 21:07 
Hors ligne

Inscription: Jeu 14 Sep 2023 20:41
Messages: 166
Méandre a écrit:
Comment, dans ce contexte, la dette américaine de 31,4 milliards de milliards de dollars va t-elle apparaître aux yeux des agences de notation ? Le Congrès a accepté de dépasser le plafond de la dette, allant à l'encontre d'une règle de 1917. Le président Biden a un plan de relance de 1000 milliards de dollars !

L'Amérique n'est pas un pays comme les autres. C'est une grande puissance qui peut se permettre d'avoir une grande dette. C'est une grande puissance économique et militaire.


Méandre a écrit:
Le dollar doit sa prééminence aux pétrodollars. C'est la devise du pétrole.
Quand Saddam Hussein décide de se faire payer en euro plutôt qu'en dollars, son destin est scellé.

J'ai entendu cette explication des dizaines de fois. Je n'y ai jamais cru. L'action militaire en Iraq en 2003 n'est pas une riposte face à la préférence de Saddam Hussein pour telle ou telle devise. L'intervention militaire a été décidé pour d'autres raisons.


Méandre a écrit:
Le dollar doit sa prééminence aux pétrodollars. C'est la devise du pétrole.
Quand Saddam Hussein décide de se faire payer en euro plutôt qu'en dollars, son destin est scellé. Mais de grands pays comme la Chine, l'Inde et la Russie, c'est beaucoup plus compliqué à gérer comme problème. Les BRICS sont une alternative mais les Américains ne lâcheront pas le morceau.

A ma connaissance la Maison-Blanche n'a pas une stratégie pour empêcher les "brics" de chercher une alternative au dollar. Je crois qu'elle ne se préoccupe pas de cela. C'est vraiment ce que je crois.

La suprématie du dollar n'est pas en danger. Cette suprématie résulte d'un ensemble de facteurs (j'aurais l'occasion d'en reparler).

Ce n'est pas la première fois que l'on annonce la "fin du roi dollar". On a déjà entendu ça lorsque Nixon avait annoncé la suspension de la convertibilité du dollar en or (15 août 1971). Ce fut la fin du régime de Bretton-Woods.
On se souvient également des années 2008-2009 lorsque l'Amérique était en récession. La faillite de Lehman Brothers faisait les gros titres dans les journaux. On annonçait la fin de la suprématie du dollar.

Quand les Européens ont créé l'Euro, de nombreux commentateurs ont cru que cette nouvelle monnaie pouvait rivaliser avec le dollar. Ce scénario ne s'est pas réalisé. Et même s'il avait dû se réaliser, je ne crois pas que cela aurait empêcher les USA d'être une nation prospère. La prospérité économique se mesure selon plusieurs critères, et notamment le Pib/habitant.

Je ne sais pas si l'Euro sera la monnaie dominante dans 10 ou 20 ans. Mais j'ai une conviction : La prospérité des USA ne serait pas menacée même si l'Euro devenait la monnaie dominante dans le monde.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Début de la fin de la préminence du dollar ?
MessagePosté: Dim 17 Sep 2023 05:42 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH

Inscription: Mer 1 Nov 2006 17:49
Messages: 186
Localisation: Triangle des bermudes
Citation:
L'Amérique n'est pas un pays comme les autres.


Justement, d'un côté un crédit illimité, aucun garde fou, et de l'autre, le reste du monde qui s'endette avec une peur du surendettement en raison d'un taux de prêt variable en fonction de l'appréciation des agences de notation. L'après COVID a montré qu'ils étaient prêt à subvention de façon excessive leur économie au risque de voir de nombreuses entreprises en Europe délocalisées. On peut être allié mais se voir siphonner ou concurrencer abusivement son économie par un jeu d'écriture, la pilule est de plus en plus difficile à avaler. Et, je constate que les USA sont simplement en train de rentrer dans le rang. D'ailleurs la note américaine a été dégradée par Fitch cet été de AAA à AA+.

Citation:
La prospérité des USA ne serait pas menacée même si l'Euro devenait la monnaie dominante dans le monde.


Il y a peu de chance que l'Euro devienne la monnaie dominante :lol: et les USA sont une grande puissance économique capable de grande souplesse comme on l'a vu avec l'après COVID sur le marché de l'emploi.

Citation:
A ma connaissance la Maison-Blanche n'a pas une stratégie pour empêcher les "brics" de chercher une alternative au dollar. Je crois qu'elle ne se préoccupe pas de cela.


Oui, je vous confirme n'avoir rien lu ou entendu en ce sens, et pourtant les BRICS vise bien la suprématie du dollar. Peut-être qu'ils n'y croient pas.

Par contre, les USA ont pas mal gesticulé sur les cryptomonnaies jusqu'à la faillite de la banque californienne Silvergate . . . A trop en faire, ils se sont tirés une balle dans le pied, cependant, le marché s'est aujourd'hui calmé, et ils ont probablement changé leur approche. L'inquiétude des USA et du dollar s'est davantage concentrée sur les cryptos de réserve que sur les BRICS.

_________________
"Heureux soit les fêlés car ils laisseront passer la lumière"Michel Audiard


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Début de la fin de la préminence du dollar ?
MessagePosté: Dim 17 Sep 2023 10:31 
Hors ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 27 Avr 2004 18:38
Messages: 1480
Localisation: Région Parisienne
Il est certain que les EU peuvent financer leur dette par émission de monnaie. Mais les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, émettre de la monnaie sans contrepartie est inflationniste, nous le savons depuis l'empire romain, et cette inflation risque de nuire à l'économie.

Il ne faut pas négliger les BRICS, il ne faut pas faire comme s'ils n'existaient pas. Il ne faut pas oublier un paramètre, c'est le pouvoir des sanctions si vous n'êtes pas d'accord avec l'oncle Sam et le pouvoir d'exterritorialité du dollar. Si vous utilisez du dollar, vous pouvez relever de la justice américaine. Il ne faut pas oublier la possibilité de geler les avoirs en dollar dans le monde entier. C'est comme l'excommunication au Moyen-Age, à force de trop l'utiliser, son efficacité s'émousse. Tout ceci peut les inciter à imaginer quelque chose pour contourner le dollar, et c'est en partie cela qui les réunit.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Début de la fin de la préminence du dollar ?
MessagePosté: Lun 18 Sep 2023 15:58 
Hors ligne

Inscription: Jeu 14 Sep 2023 20:41
Messages: 166
Méandre a écrit:
D'ailleurs la note américaine a été dégradée par Fitch cet été de AAA à AA+.

Après S&P en 2011, Fitch a dégradé la note des Etats-Unis, à AA+. Pour justifier sa décision, l'agence de notation pointe les crises politiques à répétition créées par le relèvement du plafond de la dette qui ont érodé la gouvernance du pays.
Régulièrement, le plafond de la dette nécessite d'être relevé par le Congrès pour que le pays échappe au défaut de paiement. Cette procédure est devenue l'objet d'une intense bataille politique à répétition.
Ce qui est intéressant c'est non seulement la notation (rating) elle même, mais aussi les commentaires publiés par Fitch : "il y a eu une détérioration constante des normes de gouvernance au cours des vingt dernières années, y compris en matière budgétaire et de dette", a déploré Fitch.
L'agence Fitch relève, malgré ses critiques, que l'économie américaine est "bien diversifiée" et dispose d'un "revenu élevé, soutenue par un environnement commercial dynamique". "Le dollar américain est la monnaie de réserve la plus importante au monde, ce qui donne au gouvernement une flexibilité de financement extraordinaire", est-il précisé.

Des économistes extérieurs à Fitch ont eux même fait des commentaires :
« Les Etats-Unis ont un problème budgétaire à long terme, parce que nous avons des coalitions de blocage efficaces contre les réductions de dépenses et les augmentations d'impôts. Mais qu'est-ce qui fait que ce problème semble plus grave cette année qu'il y a un an ? », a aussi questionné sur Twitter le prix Nobel d'économie Paul Krugman, qualifiant de « bizarre » la décision de Fitch.


Méandre a écrit:
Et, je constate que les USA sont simplement en train de rentrer dans le rang.

Je ne sais pas de quoi vous parlez. Pouvez-vous expliquer ?


Jean-Marc Labat a écrit:
Il ne faut pas négliger les BRICS, il ne faut pas faire comme s'ils n'existaient pas. Il ne faut pas oublier un paramètre, c'est le pouvoir des sanctions si vous n'êtes pas d'accord avec l'oncle Sam et le pouvoir d'exterritorialité du dollar.

Les "brics" peuvent continuer leurs efforts pour s’affranchir du dollar. Cela ne semble pas inquiéter Joe Biden ou Janet Yellen.


Jean-Marc Labat a écrit:
Il est certain que les EU peuvent financer leur dette par émission de monnaie. Mais les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, émettre de la monnaie sans contrepartie est inflationniste, nous le savons depuis l'empire romain, et cette inflation risque de nuire à l'économie.

Le risque inflationniste n'est pas négligeable mais il faut le relativiser :
1) La baisse du taux d'inflation a déjà commencé aux Etats-Unis et en Europe.
2) L'inflation a fortement accéléré aux Etats-Unis en 2021 et 2022, mais c'était la même chose dans de nombreux pays : Canada ; UK ; France ; Allemagne ; Italie ; etc.
3) Une inflation "raisonnable" est attendu en 2024-2025-2026.
4) La Fed n'est pas "laxiste". Elle agit contre l'inflation. Samedi 5 août, l'une des gouverneurs de cet institution, Michelle Bowman, a dit s'attendre « à ce que des augmentations de taux supplémentaires soient probablement nécessaires pour ramener l'inflation à l'objectif de 2% » fixé par l'institut monétaire. Et ce, malgré le ralentissement de la hausse des prix qui atteignait seulement 3% en juin dernier sur un an.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com