Le salon géopolitique de Passion-Histoire

Comprendre et penser la géopolitique du monde contemporain.

Revenir à Passion-Histoire
Nous sommes le Dim 19 Mai 2024 16:45

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 82 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: L’armée du XXIème siècle
MessagePosté: Mer 17 Fév 2010 14:06 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
Oui, il existe un rapport du faible au fort, et dans les cas terrorristes un rapport du très faible au fort.
Par contre je crois tout de même aux vertus de la supériorité sans conteste pour s'assurer une forme de tranquilité par rapport à des adversaires plus étatiques.
:?: Sinon, même les terroristes ont besoin de recruter, et plus la base de recrutement est rendue étroite (propagande, aura nationale,...) plus il est difficile d'agir à sa guise pour une organisation terroriste.
Comme les terrosistes ont des accointances avec les mafias, je ne doute pas que la colonisation spatiale apporte des différences notables par rapport aux bombes.
:idea: Mais je pensais surtout que l'indifférence est la plus grande arme dontre le terrorisme. C'est pourquoi l'idée m'est venue qu'au lieu de répondre (réagir) directement à une attaque terroriste, un état peut répondre de façon à générer de l'indifférence, voire d'augmenter (agir) la différence de moyen avec les groupuscules.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’armée du XXIème siècle
MessagePosté: Jeu 18 Fév 2010 10:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 12 Jan 2010 12:25
Messages: 190
Localisation: Parmi les hommes
C'est une des missions régaliennes de l'état de protéger ses citoyens :shock:

Lord_Akhen@ton

_________________
"Les cicatrices nous rappellent d'où nous venons, mais elle ne doivent pas nous dicter où nous allons"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’armée du XXIème siècle
MessagePosté: Mar 16 Mar 2010 11:04 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
:? Certes, mais il y a façon et façon...
Pensez que la réddition de juin 40 a coûté moins de vie que la victoire de 1918... Quels citoyens l'Etat Français a-t-il bien put protéger entre 1914 et 1918?
Donc lorsqu'on protège un pays on peut avoir à sacrifier des citoyens... et si l'on veut protéger des citoyens, il faut être prêt à voir son pays diminuer.
:?: non?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’armée du XXIème siècle
MessagePosté: Mer 17 Mar 2010 22:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 12 Jan 2010 12:25
Messages: 190
Localisation: Parmi les hommes
C'est pas très clair tout ça.

Lord_Akhen@on

_________________
"Les cicatrices nous rappellent d'où nous venons, mais elle ne doivent pas nous dicter où nous allons"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’armée du XXIème siècle
MessagePosté: Sam 19 Juin 2010 16:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 10 Déc 2009 01:20
Messages: 122
Un article sur la nouvelle stratégie étasunienne :

Obama serait-il en train de préparer une "guerre subversive" mondiale ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Armées du XXIème siècle
MessagePosté: Lun 22 Oct 2012 08:50 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
Suite à une discussion avec un ami, je recherchais un fil adéquat. Il s'avère que celui-ci fait tout à fait l'affaire.

:idea: En effet le sujet de la discussion était l'équipement standard du soldat du XXIe siècle, et notamment son armement de base.
Nous avons conclu notre palabre par le constat que les calibres et types d'armes sont dans l'ensemble trop léger.

:mrgreen: Dans la vision d'une armée où le fantassin reprend du poids par rapport à la mécanisation, il lui faudrait des armes plus lourdes. Mais qui ne seraient pas forcément beaucoup plus difficile à transporter.
:geek: Cela surtout pour des armées occidentales en perte de vitesse. Mais aussi pour des armées en émergence qui ont à équilibrer des budget et surtout, sans doute à inventer une doctrine pour ce siècle.

:?:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Armées du XXIème siècle
MessagePosté: Mer 24 Oct 2012 06:15 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 26 Déc 2004 21:46
Messages: 1496
Localisation: France
Panzermeister a écrit:
Suite à une discussion avec un ami, je recherchais un fil adéquat. Il s'avère que celui-ci fait tout à fait l'affaire.

:idea: En effet le sujet de la discussion était l'équipement standard du soldat du XXIe siècle, et notamment son armement de base.
Nous avons conclu notre palabre par le constat que les calibres et types d'armes sont dans l'ensemble trop léger.

A ce titre, je ne me lasse jamais de recommander le magazine Histoire & Stratégie dont un numéro de cet été fut consacré à la guerre en ville.

Avec la part croissante des populations urbaines et de l'enjeu géostratégique des villes (populations, axes de communication...), les forces armées sont de plus en plus engagées dans les villes, en contradiction avec les stratégies historiquement mises en oeuvre plutôt dans les campagnes.

Dans un environnement accidenté, le fantassin prend une part prépondérante mais les calibres qu'il opère ne sont pas cruciaux dans la mesure où :
1. il bénéficie d'un appui provenant de préférence de l'extérieur ;
2. sa doctrine d'emploi est cohérente (voir mon dernier commentaire ci-dessous) ;
3. les accidents de terrain (derrière lesquels se replient de plus en plus les forces inférieures en équipement) limitent considérablement les effets des munitions.
Panzermeister a écrit:
:mrgreen: Dans la vision d'une armée où le fantassin reprend du poids par rapport à la mécanisation, il lui faudrait des armes plus lourdes. Mais qui ne seraient pas forcément beaucoup plus difficile à transporter.

Le fantassin est précisément entravé par 1° le poids et 2° un nombre limite d'équipements à opérer (pour éviter une surcharge de tâches et de missions difficiles à gérer intellectuellement). Par exemple, en ville, des fantassins plus légèrement équipés et protégés sont à même de dominer des adversaires plus chargés en matériels et en missions. Trop d'équipements et de missions = surcharge du fantassin.

C'est pourquoi l'équipe aux missions et matériels divisés agit mieux qu'un effectif identique de fantassins aux missions et matériels identiques.
Panzermeister a écrit:
:geek: Cela surtout pour des armées occidentales en perte de vitesse. Mais aussi pour des armées en émergence qui ont à équilibrer des budget et surtout, sans doute à inventer une doctrine pour ce siècle.

Concernant les armées occidentales, elles bénéficient d'une suprématie absolue en termes d'appui.

Leur handicap majeur est l'incohérence doctrinale de leur emploi stratégique. La plupart de leurs adversaires se cantonnent aujourd'hui à des opérations de guérilla sur des terrains accidentés. Même si ces terrains ont de tout temps posé des défis aux forces armées, les conditions de leur domination sont éprouvées depuis longtemps : contrôler les axes et foyers de ravitaillement quelqu'en soit le coût humain afin d'y éliminer par la faim les résistances. Les dirigeants politiques occidentaux n'en sont plus capables.

Par ailleurs, un combattant avisé ne doit laisser que deux choix à une ville ou un quartier ennemi : une collaboration globale sinon l'éradication. Pour exemples récents, Grozny (1999) ou Hama (1982) n'ont été réduites qu'à ce prix et les zones urbaines irakiennes ne sont pacifiées par le gouvernement chiite qu'ainsi.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’armée du XXIème siècle
MessagePosté: Mar 30 Oct 2012 07:36 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
Geopolis a écrit:
Par ailleurs, un combattant avisé ne doit laisser que deux choix à une ville ou un quartier ennemi : une collaboration globale sinon l'éradication. Pour exemples récents, Grozny (1999) ou Hama (1982) n'ont été réduites qu'à ce prix et les zones urbaines irakiennes ne sont pacifiées par le gouvernement chiite qu'ainsi.
:!: On en revient toujours à l'adage: le seul 'bon' ennemi est l'ennemi qui n'existe plus...

:? ou traduit plus brutalement: "un bon ennemi est un ennemi mort" (!)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Armées du XXIème siècle
MessagePosté: Mar 30 Oct 2012 08:02 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Nov 2006 14:28
Messages: 311
Localisation: Ici, là-bas, ailleurs...
Geopolis a écrit:
Avec la part croissante des populations urbaines et de l'enjeu géostratégique des villes (populations, axes de communication...), les forces armées sont de plus en plus engagées dans les villes, en contradiction avec les stratégies historiquement mises en oeuvre plutôt dans les campagnes.

Dans un environnement accidenté, le fantassin prend une part prépondérante mais les calibres qu'il opère ne sont pas cruciaux dans la mesure où :
1. il bénéficie d'un appui provenant de préférence de l'extérieur ;
2. sa doctrine d'emploi est cohérente (voir mon dernier commentaire ci-dessous) ;
3. les accidents de terrain (derrière lesquels se replient de plus en plus les forces inférieures en équipement) limitent considérablement les effets des munitions.
:idea: J'ai bien conscience de ce processus. Et il faut bien se souvenir qu'autrefois les villes et villages étaient des points d'appuis de première importance pour ces raisons là.
:!: Toutefois il est ressortit de cette discussion amicale que les calibres pouvaient avoir tout de même leur importance, et ils nous sont apparus globalement trop réduits.
:arrow: Nous avons intégré les tirs d'interdiction-barrage, et le nécessaire emport d'un maximum de munitions. Ainsi que l'intérêt évident ne ne pas être surchargé en matériels (il ne s'agit pas de se trimballer un 75 sans recul dans les ruines...). Mais la puissance de feu brute comme facteur de victoire nous semble une variable que l'on néglige trop souvent au profit de finesses tactiques/opératiques louables mais parfois encombrantes, justement...
:?:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L’armée du XXIème siècle
MessagePosté: Mar 30 Oct 2012 10:09 
Hors ligne
Membre PH
Membre PH
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 9 Aoû 2006 07:30
Messages: 712
Localisation: Allemagne
Panzermeister a écrit:
Geopolis a écrit:
Par ailleurs, un combattant avisé ne doit laisser que deux choix à une ville ou un quartier ennemi : une collaboration globale sinon l'éradication. Pour exemples récents, Grozny (1999) ou Hama (1982) n'ont été réduites qu'à ce prix et les zones urbaines irakiennes ne sont pacifiées par le gouvernement chiite qu'ainsi.
:!: On en revient toujours à l'adage: le seul 'bon' ennemi est l'ennemi qui n'existe plus...

:? ou traduit plus brutalement: "un bon ennemi est un ennemi mort" (!)

A ce propos, j'ai essayé à diverses reprises sur ce Forum et sur d'autres à ouvrir une discussion sur la campagne du Sri Lanka où le gouvernement central a éradiqué la rébellion Tamoul. Cette guerre subversive trainait depuis des années et, à ma connaissance, c'est la première fois où elle a été "gagnée" si l'on peut dire par les forces régulières.

_________________
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie "
(Renan à Déroulède)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 82 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com